Le point sur l’acné, cauchemar des adolescents !

Un bouton isolé ne veut pas forcément dire acné

 

A l’occasion de mon intervention sur BEL RTL à ce sujet, je vous propose un article assez complet sur l’acné juvénile. Cet article a pour but de bien décrire ce qu’est l’acné et comment les traitements divers et variés peuvent aider à la guérison.

Les huiles essentielles ont évidemment la part belle dans le traitement naturel de l’acné car elles ont pu prouver à maintes reprises leur fort pouvoir anti-infectieux, combiné à leurs propriétés anti-inflammatoires et réparatrices pour la peau.

Faisons le point sur les causes de l’acné et les traitements naturels qui y sont adaptés.

 

RAPPEL INTRODUCTIF : souffrez-vous vraiment d’acné ?

Avoir un bouton de temps à autre ne signifie pas que l’on souffre d’acné !

L’acné est une dermatose, une maladie de la peau, qui doit donc être diagnostiquée par un médecin (dermatologue) et soignée par ce professionnel. Ses causes sont multiples et les traitements peuvent varier fortement d’un individu à l’autre (voir ci-dessous). Il faut donc toujours consulter.

Un simple bouton peut être dû à l’obstruction d’un pore, causant l’écoulement de sébum à l’intérieur du follicule pileux et à son éclatement qui causera une inflammation. Le secret pour se débarrasser d’un bouton isolé ? Ne pas le triturer et lui laisser suivre son cours.

Mon TRUC anti-bouton : Pour accélérer les choses, on peut appliquer sur le bouton une huile essentielle anti-inflammatoire et assainissante à la fois : lavandin, lavande vraie ou niaouli. On applique une goutte d’huile essentielle pure sur le bouton, 6 fois sur 24 heures et le bouton disparaît. Voyez aussi ce truc en vidéo ici.

L’ACNE véritable, une maladie qui a plusieurs visages :

Sébum + bactéries = pore bouché et inflammation

Les CAUSES : Une combinaison de facteurs successifs :

1)      Les hormones androgènes, dont la production reprend à la puberté, augmentent la production du sébum

2)      Plus de sébum veut dire peau hypergrasse et film hydrolipidique désquilibré. Le pH de la peau naturellement acide, a tendance à s’alcaliniser.

3)      Le pH de la peau n’est plus assez acide ? Dans ce cas, les bactéries de la flore saprohyte (bactéries présentes à la surface de la peau) survivent sans problème. On trouve parmi ces bactéries la fameuse Propionibacterium acnes, responsable de l’acné pathologique.

4)      Les bactéries se nourrissent de kératine et de sébum, ce qui cause une hyperkératose capable de boucher les pores. Les points noirs apparaissent.

5)      Les follicules pilo-sébacés bouchés ne permettent plus l’élimination du sébum qui est produit en grande quantité. Ceci provoque une accumulation de matières dans le follicule pilo-sébacé et l’éclatement de celui-ci.

6)      L’éclatement du follicule pilo-sébacé cause une répartition de matières (sébum, bactéries…) dans le derme et une inflammation

 SOLUTIONS et TRAITEMENTS à combiner :

 

Pour rappel, je vous donne des recettes anti-acné en vidéo ici.

Voyons maintenant quels traitements de fonds existent et comment ils fonctionnent :

-          Pour diminuer l’action ou la production des hormones mâles : Peu de traitements existent. Les filles peuvent bénéficier de l’apport de la pilule ou de « quasi » pilules  (exemple avec Diane). Les pilules diminuent l’action des hormones androgènes. En aromathérapie, l’huile essentielle de sauge sclarée est réputée pour son action « œstrogène-like » et peut être prise à raison de 2 gouttes par jour sur du miel. On peut aussi l’ajouter à son soin cosmétique (ne pas dépasser 1,5 %). En naturopathie, la prise de capsules de levure de bière ou de houblon est parfois recommandée.

-          Pour diminuer la séborrhée (le flux de sébum) :  La prise de zinc en complémentalimentaire est parfois recommandée. Le zinc est un oligo-élément qui diminue la séborrhée (sécrétion de sébum), limite l’inflammation et favorise la cicatrisation.
Dénué d’effets secondaires, il est parfois indiqué aux femmes enceintes souffrant d’acné et aux personnes désirant suivre un traitement pendant l’été, car le zinc n’est pas photosensibilisant. On le consomme sous forme de gélules pendant 3 mois, à prendre entre les repas ou à jeun.
Pour diminuer la séborrhée, on peut aussi pratiquer 3 fois par semaine un masque à l’argile blanche (kaolin).

-          Pour acidifier le pH : Pour acidifier le pH, il faut nettoyer la peau chaque matin avec une solution dont le pH soit acide. Oubliez le savon, même celui d’Alep ou de Marseille ! Leur PH n’est pas acide. On choisit plutôt des savons sans savons pour la toilette du visage (pains dermatologiques), des hydrolats (clic), ou des lotions à l’acide citrique, aux acides de fruits, aux huiles essentielles… Bien se renseigner sur les formules et le pH du produit fini. Il doit être idéalement de 5,5 à 6,5.

-          Eliminer les bactéries : Les dermatologues prescrivent pour cela le plus souvent des antiseptiques topiques. Le peroxyde de benzoyle est l’antiseptique que l’on indique le plus fréquemment en cas d’acné légère à modérée. Ce type d’antiseptique est en outre un bon anti-inflammatoire. Le problème est que cet antiseptique n’est pas naturel et possède de nombreux effets secondaires désagréables (sécheresse cutanée, irritation, photosensibilisation).
Dans les cas les plus résistants ou sensibles, on prescrit aussi des antibiotiques. Les dermatologues les associent le plus souvent à des rétinoïdes. Ces traitements sont le plus souvent efficaces mais sont contraignants et abîment très fortement la peau (dessèchement, irritations, photosensibilisation…).  Un risque de résistance à l’acné existe également au long terme.

Les huiles essentielles de lavande et de tea-tree sont les plus connues pour l’acné

Certaines huiles essentielles sont d’excellentes anti-infectieuses et peuvent constituer une aide précieuse dans le traitement quotidien. On pense ici à la prise de 2 capsules d’huile essentielle d’origan par jour. L’origan a ici un rôle d’eubiotique, proche de l’antibiotique.

Les huiles essentielles peuvent soit compléter le traitement pharmaceutique, soit le remplacer. Un soin quotidien à base d’huiles essentielles de lavande vraie, lavande aspic, lavandin, bois de rose, géranium rosat, tea-tree, niaouli ou palmarosa est recommandé.
Un exemple ? On peut utiliser tous les matins en guise de soin hydratant quatre gouttes de l’huile aromatisée suivante : jojoba 20 ml + 4 gouttes de lavande vraie + 4 gouttes de tea-tree et 4 gouttes de lavandin.

Envie de passer à la pratique ? Regardez mes vidéos de recettes anti-acné ici.

Un mot sur les vilains RETINOIDES :

En cas d’acné inflammatoire ou rétentionnelle plus sévère, les dermatologues ont recours aux traitements à base de rétinoïdes (des dérives du rétinol, de la vitamine A). Les rétinoïdes topiques (à appliquer sur la peau) exfolient la peau, libèrent les pores bouchés et sont anti-inflammatoires. On les associe souvent à un antibiotique. 

Un des rétinoïdes locaux les plus connu est l’isotrétinoïne, commercialisée initialement sous le nom de Roaccutane (aujourd’hui divers noms génériques existent).

Le traitement à base d’isotrétinoïne doit être suivi à la lettre, il est être très contraignant et comporte de nombreuses contrindications et effets secondaires (de la sécheresse de la peau jusqu’à des troubles nerveux !).

L’aromathérapie est un bon complément ou remplaçant pour ce traitement. Comme pour imiter l’action de l’isotrétinoïne, l’association de plusieurs huiles essentielles permet à la fois de lutter contre l’inflammation et d’assainir la peau. On pense à l’association de lavande, lavande aspic, lavandin, tea-tree avec l’ylang-ylang, la camomille, le petitgrain bigarade et/ou le patchouli. Lisez mon autre article sur l’acné ici.

Et L’approche Naturopathique ?

Les naturopathes insistent également sur la nécessité de draîner les émonctoires du patient acnéique et notamment le foie. Pour cela, on a recours à des plantes comme le pissenlit, le chardon marie, l’artichaut, la pensée sauvage ou la bardane. On prend ces plantes sous forme de tisanes, d’infusions ou d’extraits secs. Des produits prêts à boire comme Pranadraine de Pranarôm aident aussi. Les macérâts de bourgeons de cassis, d’orme ou de platane sont également un atout précieux dans la lutte contre l’acné.

 

42 Commentaires

  1. Daniel dit :

    Bonjour Julien,
    Et merci pour ce nouvel article passionnant et instructif !
    La peau de mon nez est grasse et comporte des points noirs, des pores dilatés et quelques petites cicatrices d’acné. Mon dermatologue m’a prescrit un rétinoides à 0,05% à appliquer 1 soir sur 2. Puis je associer ce traitement au sérum Pranalixir « corriger » de la marque Pranarôm ou avez-vous une meilleure solution ?
    Merci d’avance pour votre réponse :-)

    • Julien dit :

      Daniel, ce produit convient bien au traitement de l’acné. Il hydrate et assainit en même temps et devrait temporiser les effets indésirables de votre traitement. Néanmoins, il faut imprimer sa composition et demander l’avis de votre dermatologue.

  2. Héloise dit :

    Bonjour Julien
    Merci pour tout ces conseils. Que préconises tu contre les points noirs ? (et pas ou très peu de boutons). Que penses tu des AHA ?
    Merci beaucoup :)

    • Julien dit :

      Héloise, les AHA (acides de fruits) sont surtout indiqués pour les pores dilatés. Pour les points noirs, rien de tel que trois étapes à suivre une fois par mois :
      - un bain de vapeur au dessus d’un bol d’eau très chaude avec trois gouttes d’eucalyptus et de tea-tree dedans. Attention protéger les yeux !
      - un masque à l’argile blanche qu’on rince bien après 15 minutes
      - l’enlèvement des points noirs avec un tire comédon, si possible par une professionnelle

  3. pascale dit :

    Bonjour Julien,

    Je vous adresse ce mail pour mon fils de 14 ans qui a quelques boutons d’acné.
    Il met de l’HE de lavande (vraie) matin et soir sur les boutons pour les assécher ce qui marche plutôt bien (merci Julien !).
    En revanche, il a pas mal de traces d’anciens boutons sur le visage (comme de petits trous, mais ce ne sont pas des pores dilatés). Auriez-vous une huile à conseiller pour faire disparaître ces traces ?

    Mille merci pour vos conseils et encore bravo pour toutes ces astuces naturelles et efficaces.

    • Julien dit :

      @pascale : je crois que vous voulez parler de petite cicatrices. Dans ce cas, on a tendance à conseiller des exfoliations régulières (gommages à l’argile ou à la poudre de riz), suivies d’applications très régulières d’huile de rose musquée avec 2 % d’HE de ciste, de bois de rose et de sauge officinale. Attention, ce traitement ne peut être tenté que si l’acné est bel et bien terminé car les exfoliations ne conviennent pas aux peaux acnéiques.

      • pascale dit :

        Bonjour Julien,

        Merci pour votre réponse et vos suggestions.
        Comme il a toujours de l’acné, est-ce qu’il peut appliquer la préparation à base d’HE sans faire les exfoliations ?

        Merci pour cette précision et à bientôt le plaisir de vous lire.

  4. G Julie dit :

    Bonjour, j’ai 24ans, j’ai de l’acné sur mes joues et le front plus principalement, mais j’en ai aussi un peu sur le dessus du dos et sur le décolleté. c’est un px gênant.
    Je suis en désir de grossesse, est ce du a l’arrêt de ma pilule? est ce que c’est sans risque?
    J’aimerais avoir une peau plus nette, j’utilise déjà des produits a base de tee-tree et cette huile là mais je trouve cela inefficace.
    est ce que la recette du sérum peau grasse et acné? Le masque d’argile? et le soin de jour peau grasse et acné me serait adapté? et sans risque pour une future grossesse?
    Merci d’avance

    • Julien dit :

      Julie, si vous avez arrêté la pilule, il est normal si vous êtes sujette à l’acné qu’elle revienne en force. Pendant cette phase de recherche de grossesse, limitez vous à l’utilisation d’huile de jojoba pour réguler le flux de sébum. Vous pouvez l’aromatiser avec de l’huile essentielle de lavande fine pour assainir et lutter contre les boutons.

      • G Julie dit :

        Bonjour, j’aurais aimé voulu savoir en quoi les huiles essentiels serait nocif pour une femme en attente de grossesse ou enceinte. J’ai lu sur la notice d’une huile qu’il n’était pas conseiller de l’utiliser pendant la grossesse, surtout pendant les 3 premiers mois. Pourquoi ?
        La lavande, je peu en mettre combien de goûte dans 10ml d’huile de jojoba?
        Est ce que l’utilisation des huiles pourrait entrer en compte dans le faite d’avoir des difficultés à être enceinte?
        Désolé pour ses questions mais depuis que j’ai lu cela, j’avais quelque interrogations.
        Grand merci à vous
        J’ai regardé toute vos vidéos et je les trouve très bien.

        • G Julie dit :

          Je viens de faire quelque recherche. Ces indications sont pour les femmes qui désire les boire ? Moi je vx me faire le sérum a appliquer sur la peau.

          • Julien dit :

            Vous pouvez vous faire sans risques un sérum à base d’huile de jojoba aromatisée à 1 % d’huile essentielle de lavande vraie et de camomille. Comptez maximum 2 gouttes d’huile essentielle par cuillère à soupe.

  5. c.carine dit :

    bonjour, j’ai 30ans et j’ai une hyper thyroïdite auto immune atrophié et je prends la pilule diane mais j ai du arrêter puis reprise en quelques semaines et j’ai de l’acné sévère sur le visage et je le vie de plus en plus mal car j’ai des gros boutons avec micro-kiste et boutons noir. j’ai déjàs vu dermato et essayer les produit grandes surface et parapharmacie mais ils sont toujours et la j’en peux plus et les dermato coutent trop cher alors que faire? pouvez vous me donner une astuce qui me donnerai de nouveau envie de me regarder dans une glace! svp
    merci d’avance !! bonne journée

  6. julie dit :

    Bonjour Julien,

    Je viens tout juste de découvrir votre site que je trouve très intéressant au passage.
    J’ai 18 ans et j’ai de l’acné  » sévère  » j’ai déjà consulté plein de dermatologues. Au début le traitement fonctionne mais au bout de trois semaines plus rien et l’acné revient en force. Ma peau est très grasse je fais partie des rares filles(ma soeur et moi uniquement) a subir l’acné dans ma famille. J’ai les pores dilatés depuis peu j’ai décidé d’arrêter ces traitement qui abîment ma peau. En plus j’ai des gros boutons qui font mal et qui  » déforment  » le visage c’est horrible. Je n’en peux plus je marche la tete baissée avec ces boutons et taches noirs qui envahissent mon visage.

    J’aimerais savoir si vous avez des conseils, des huiles qui peuvent m’aider please.( Je ne veux pas prendre la pillule.) Est-ce necessaire dans mon cas.
    Merci d’avance.

  7. DIOUKMOUN dit :

    Bonjour Julien,

    Petites questions…
    Peut on faire un gommage, un bain vapeur, et un masque sur le visage le même jour ?
    Si oui, dans quel ordre et combien de fois par semaine peut on le faire stp ?

    Merci Julien !

    • Julien dit :

      Oui cela te fait alors un soin très complet… Si tu as le temps, c’est super. Une fois par semaine cependant pas plus car sinon on stimule trop la peau et on risque d’exciter les glandes sébacées à cause du gommage. L’ordre est 1) démaquillage 2) gommage léger 3) vaporisation 4) masque argile blanche ou beurre de karité ou autre…

  8. julie dit :

    Bonjour Julien ,

    J’aimerais savoir si on peut utiliser l’huile essentielle de lavande directement sur la peau comme c’est le cas pour le Niaouli

    • Julien dit :

      La lavande vraie oui, mais ne jamais dépasser 6 gouttes pures par jour sur la peau. Idem pour le niaouli (être un peu plus prudent avec celui-ci). Exemple : deux gouttes de lavande vraie pure sur un bouton est souverain.

      • julie dit :

        malgré le fait que ma peau soit grasse je dois l’hydrater en utilisant une crème hydratante mais comment je peux faire pour l’hydrater tout en utilisant la lavande. De plus je prend des médicaments de mon dermato comme Rubozinc. Puis-je continuer à utiliser la lavande tout en prenant les médicaments.

        • Julien dit :

          Oui, avec l’accord de votre médecin, vous pouvez utiliser une goutte d’huile essentielle de lavande par dose de crème à appliquer (crème hydratante classique)

  9. DIOUKMOUN dit :

    Bonjour Julien,

    Est ce que le sérum anti-acné fait sortir les imperfections dans un premier temps pour laisser place à une peau saine après, ou est ce que c’est qu’il ne fonctionne pas sur moi ?
    Je te demande cela car cela fait plus d’un mois que je l’utilise et j’ai plus de boutons qu’avant…

    Merci Julien !

    • Julien dit :

      Oui, il peut y avoir un phénomène de purge mais c’est trrrrès rare… Il faut chercher la cause de ces boutons ailleurs que dans le sérum : alimentation ? nettoyage ok ? autres produits ? Maquillage ? C’est impossible de définir cela à distance, j’en suis bien désolé.

  10. Charlotte dit :

    Bonjour Julien,

    un petite question concernant le PH. Vous nous dites d’acidifier la peau pour améliorer la production de sébum. Hors j’ai entendu dire que justement, les ados avaient un PH très acide ( entre 4 et 4,5) ce qui provoquait chez eux cet excès de sébum et donc les boutons qui vont avec. Et qu’il fallait justement alcaliniser leur peau avec du bicarbonate de soude mélanger avec de l’eau par exemple pour rééquilibrer tout ça. Alors, que doit on faire ? Est ce vrai ? Acide = gras et alcalin = sec ? Je ne m’en sors plus! Merci infiniment Julien pour vos conseils on ne peut plus précieux!

    • Julien dit :

      Non ! L’excès de sébum chez les ados est du à une poussée hormonale. Trop de sébum a tendance à alcaliniser le pH, donc l’intérêt consiste à le réacidifier avec un nettoyage légèrement acide et des huiles… CQFD ;-)

      • Charlotte dit :

        Merci mille fois Julien! Je vous adore et ma peau vous suit les yeux fermés!

  11. Fatima dit :

    Bonjour Julien,
    Je vous remercie tout d’abord pour le site que je trouve très intéressant.
    ma Question concerne les crémes à base d’une assoiation zinc, cuivre comme la cicalphate d’avène, sont elles bénefiques pour la peau acnéique ou c’est une créme hydratante sans plus
    Je vous remecie infiniment.

    • Julien dit :

      Ces crèmes sont bénéfiques oui, même si elles ne sont pas naturelles du tout et donc un peu « polluantes ».

  12. DIOUKMOUN dit :

    Bonjour Julien,

    Connais tu un « oestrogene like » autre que la sauge stp ?
    Car étant épileptique je ne peux utiliser cette huile essentielle.

    Merci Julien !

  13. julie dit :

    julien,

    J’utilise pour le moment de l’huile essentielle de lavande vraie pour mon problème de cicatrice d’acné. J’avais beaucoup de sébum maintenant je dois reconnaître que j’en ai beaucoup moins mais mes taches d’acné peinent à partir. Dois-je continuer à utiliser l’huile de lavande vraie ou une autre huile? Dois-je l’associer à une autre huile?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Julien dit :

      Je ne comprends pas Julie, vous l’utilisez pure ? Si oui, on ne peut pas la remplacer. Sinon, tentez un sérum dosé avec de l’huile essentielle de carotte pour les taches.

  14. lola dit :

    une question pour le zinc faut prend comment et combien par jour ? merci beaucoup julien

  15. nico dit :

    Bonjour,

    Concernant le ph les crèmes doivent aussi êtres (acidifiés)?