Mettre de l’huile alimentaire sur son visage ? Pourquoi Pas…



huile biofuture
De l’huile d’olive ? NON ! Mon sérum anti-âge…

 

Lundi dernier, l’édition 2011 du salon Natexpo Paris fermait ses portes. J’y ai joué les explorateurs !

Ce grand salon professionnel de la BIO est un rendez-vous incontournable pour les fans de beauté naturelle.

J’y ai non seulement donné une petite conférence sur l’aromathérapie appliquée à la Slow Cosmétique, mais j’ai aussi tenté de déceler les tendances “slow cosmétique” au détour des allées…

Mon verdict : le geste le plus slow que l’on puisse adopter, c’est d’utiliser les meilleures huiles de table en onguents précieux pour le soin de la peau… Mode d’emploi !

 

natexpo julien kaibeck
A la sortie de ma conférence sur l’aromathérapie cosmétique, j’ai rencontré deux jolies jeunes femmes très très slow 😉 Merci à secretsdeloly.com !

Comme je vous le répète dans ma vidéo sur l’hydratation de la peau, l’huile végétale est probablement la meilleure amie de nos frimousses. En effet, les huiles végétales de première pression à froid contiennent pour la plupart des acides gras essentiels qui nourrissent la peau en profondeur. Les acides gras des huiles végétales (précurseurs des omégas 3, 6 ou 9) nourrissent la peau en profondeur car ils reconstituent à merveille le ciment intercellulaire et “hydratent” ainsi la peau de façon indirecte. Si vous n’avez pas suivi, regardez ma vidéo sur les huiles. A cette action essentielle s’ajoute le bénéfice des autres composés de certaines huiles végétales : vitamines A, D, E et K, phytostérols, insaponifiables, … sont de bons anti-oxydants.

Sur le marché actuel de la cosmétique naturelle, on retrouve bien entendu plusieurs types de soins à base d’huiles végétales. Ce sont pour la plupart des sérums à masser sur la peau nettoyée et à appliquer éventuellement en dessous de la crème si on le souhaite.

Les sérums huileux les plus slow du marché sont sans aucun doute les “cosméto fluides” de la marque des Douces Angevines que j’ai eu le plaisir de rencontrer sur le salon Natexpo. Les Douces Angevines élaborent des huiles de soin BIO tout à fait délicieuses. Ces huiles sont fabriquées en atelier par les “bonnes femmes herboristes” de la marque, qui ont auparavant été cueillir les plantes et fleurs nécessaires à l’élaboration du produit. C’est un processus réellement slow (voir la belle vidéo), même si de facto les huiles contiennent aussi des huiles essentielles ou des actifs végétaux plus cosmétiques qui n’ont pas forcément été développés sur place. C’est probablement ce processus de fabrication assez lent qui explique aussi le prix élevé des soins des Douces Angevines.

Aube d’été, un “cosméto fluide” des Douces Angevines

Une autre marque assez slow rencontrée sur le salon est Amanprana qui propose des huiles cosmétiques. Le concept : des huiles végétales bio mélangées à des huiles essentielles. Rien de bien original mais le message qui les accompagne est très novateur : “Ce que vous appliquez sur votre visage devrait pouvoir être mangé!” En effet, je préfère moi aussi me dire que mes cosmétiques sont tellement sains que je pourrais les ingurgiter si je le voulais… Je vous déconseille de tenter le coup avec votre crème NIVEA beurk.

Huile visage Nérolina de AmanPrana

Afin de rester dans l’esprit slow et d’aller encore plus loin dans la démarche, il faut noter qu’il est aussi tout à fait possible d’appliquer sur sa peau des huiles végétales BIO de première pression à froid qui sont initialement destinées à l’usage alimentaire.

Oui, oui, vous avez bien lu :  on peut mettre de l’huile de table sur le bord de sa baignoire !

Réfléchissons un peu : une huile BIO de bonne qualité pour la cuisine est en fait exactement la même huile que celle qui est présentée dans de jolis petits flacons cosmétiques. Evidemment, elle n’est pas mélangée à d’autres substances qui peuvent potentialiser son action cosmétique, mais c’est quand même un merveilleux cosmétique à elle toute seule…

Prenez l’exemple de l’huile de macadamia, une huile végétale douce et très hydratante au toucher non gras. Et bien, cette huile est aussi bien adaptée pour les massages beauté que pour relever le goût d’une salade de pâtes !

Je suis donc allé faire un tour du côté des fabricants d’huiles, les fameux “huiliers”, et je leur ai posé la question : “Cette huile que vous vendez en en ventant ses mérites culinaires, puis-je l’utiliser sur  ma peau ?” Etonnés, les représentants des marques m’ont tous tenu le même discours : “Oui, pourquoi pas…”
En fait, on sent bien que la limite est surtout psychologique. Personne n’assimile l’huile alimentaire à un soin de beauté, pas même les professionnels du secteur.  Bizarre, certains fabricants d’huiles alimentaires ont même développé une petite gamme cosmétique avec les mêmes huiles auxquelles il s ajoutent simplement un peu de vitamine E antioxydante… et qu’ils mettent dans un joli flacon pour la vendre un peu plus cher…

J’ai retenu plusieurs huiles alimentaires de bonne qualité qui pourraient très bien devenir la meilleure amie de votre peau demain :

– L’huile de Lin et l’huile de Cameline de la marque VIGEAN : Le plein d’omégas 3 pour ces huiles qui sont de réelles anti-âge

huiles VIGEAN

– L’huile de Chanvre de EMILE NOEL : Cette marque a développé sa propre gamme d’huiles cosmétiques (périlla, etc…) sous le nom Emma Noël mais rien ne vous empêche d’utiliser l’huile de chanvre si riche en omégas 3 pour agrémenter vos recettes beauté.

Huiles Emile Noël

Preuve que mon conseil Slow cosmétique est dans l’air du temps, c’est la marque Biofuture qui a remporté le trophée “Forme et Equilibre” du salon son huile “Instant de vie Harmonie”, une huile composée de nutriments essentiels pour femmes enceintes ou allaitantes… A consommer par voie interne, mais rien n’empêche maman d’en faire profiter sa jolie peau ! Voir photo en haut de l’article.

<<<< Trouvez des huiles végétales de bonne qualité ici >>>>

A bon entendeur… A vos flacons !

Pour utiliser une huile végétale comme un cosmétique, je vous conseille d’en verser environ 50 ml dans un flacon en verre ambré ou bleuté bien propre, à conserver à l’abri de l’air et de la lumière et à température ambiante ou au frigo. Vous pouvez mélanger deux ou trois huiles végétales différentes pour enrichir la préparation et en améliorer la texture. Par exemple, regardez ma recette de sérum anti-âge à l’huile de rose musquée… Vous pouvez toujours aromatiser cette huile pour en couvrir l’odeur et en améliorer les propriétés cosmétiques en y ajoutant 10 gouttes d’huiles essentielles au choix.

 

 

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Acné Rosacée : apaiser au naturel ! Apaiser la rosacée est possible au naturel L'acné rosacée, appelée aussi "rosacée" tout court, est une affection que vous semblez être de plus en ...
Cancer : le scandale des perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques Lire les étiquettes des cosmétiques, la seule solution pour faire changer l'industrie C'est bientôt la journée mondiale du cancer (le 4 février d'...
Comment choisir son savon à froid ? Vous êtes nombreux à adopter le savon à froid et c'est tant mieux ! Rien de tel pour une toilette respectueuse de l'environnement et de la peau... ...
Étiquettes: ,
 

31 Commentaires

  1. super! je me posais justement la question. Mille merci de nous rendre plus indépendant de l’industrie cosmétique. On se sent plus libre… et moins pauvre!!!

  2. Bonjour,
    J’utilise l’huile de sésame pure ayurvédique (cuisine mais aussi massages) bio sur mon visage et dans mes salades le soir en hiver, et même autour des yeux quand il fait très froid : spectaculaire. Par contre, allez-y mollo sur la dose = une goutte pour un visage sinon, ça colle !
    L’huile de germe de blé pour réparer les cicatrices, l’huile d’olive pour hydrater sous la crème, l’huile d’argan sur le corps, avec des huiles essentielles et hop ! Je range tout dans ma cuisine ! Merci, julien, pour ces marques que tu nous fait découvrir. Et encore Bravo !

  3. Bonjour,

    de mon côté je fais régulièrement une cure de rose musquée le soir juste deux gouttes ou trois sur le visage bien démaquillé. La peau est magnifique et toute douce le lendemain.
    Pour me démaquiller je mets sur un coton un peu d’hydrolat (rose par exemple) et de l’huile végétale comme la noisette par exemple. Cela est vraiment efficace. Je fais ceci depuis longtemps et ma peau s’en porte très bien (et mon porte monnaie aussi !)
    J’avoue je suis fan du blog de Julien ,merci !
    Marie

  4. Encore un super article comme toujours!
    Un grand merci Julien pour ton blog qui est super 🙂

  5. Merci Julien de partager tous ces bons tuyaux avec nous !! Je suis devenue fan aussi et depuis que j’utilise des HV ma peau se sent bien mieux ! Contrairement à ce que je pensais avant, ce n’est pas si gras ! Il n’en faut pas beaucoup et donc on va longtemps avec un flacon !
    Quotidiennement, je les utilise seules ou en petit serum par ex noyau d’abricot, carotte, noisette ou jojoba…parfois avec quelques HE, c’est génial ! Simple et naturel! J’apprécie aussi la rose musquée qui a une odeur un peu particulière.
    Je n’ai pas encore essayé mon HV de cuisine (bio) sur ma peau mais je vais m’y mettre !:-)
    Peut-on utiliser toutes les HV comestibles sur la peau et vice-verca ? Je me suis déjà demandée si c’est bien aussi de faire parfois des cures internes ? Quand, combien, comment… ? merci bcp!

    • Oui Sabine, pas de problème pour utiliser les huiles de cuisine sur la peau, mais il faut qu’elles soient quand même agréables et qu’elles aient un apport pour la peau. Olive, noix, noisette, ok…
      Par contre, on ne peut pas ingérer toutes les huiles végétales cosmétiques !! L’arnica par exemple est fortement déconseillée en interne !! Renseignez vous dans mon livret consacré aux huiles végétales (cliquez)

  6. Brise Marine

    Personnellement, j’ai fait mes premiers pas en bio après avoir lu un livre qui donnait des recettes à réaliser soi-même et préconisait l’utilisation d’huiles de cuisine. Mon choix s’est porté sur l’huile de noisette que j’achète en magasin bio. Le prix est bien plus intéressant qu’en cosmétique et j’alterne avec d’autres huiles que j’achète sur Internet : argan, jojoba…
    Merci pour ces conseils qui me confortent dans mes choix.

  7. Très sympa cet article 🙂 même si l’huile que j’utilise ne s’y trouve pas.
    J’ai utilisé un jour parce que je n’avais plus de démaquillant de l’huile de coco (bio of course) que j’utilise pour cuisiner. Ma peau était radieuse, nourrie , pas collante…
    Je ne sais pas si elle est déconseillée mais moi dès que j’ai tenté d’en changer ma peau criait au secours! Je sais que cette huile a des vertus antiseptiques et cicatrisantes.

    • Tout à fait Claire ! L’huile de coco est une bonne hydratante et assainissante, mais elle ne pénètre que très mal la peau car elle a tendance à laisser un film satiné sur l’épiderme ou sur les cheveux qu’elle gaine très bien !

  8. Bonjour Julien
    Voici deux suggestions pour de prochains sujets….
    -Comment protéger sa peau du froid?
    -Comment bien se démaquiller?
    Voila! En tout cas, bravo pour ce blog, il est génial

  9. Salut Julien,

    Merci de tous ces conseils. J’avais déjà essayé l’huile d’olive et celui de sésame et maintenant je me suis acheté de l’huile de germe de blé et de l’huile de lin… très, très gras mais bon, ils sont super nourrissants !
    J’ai une peau excessivement sèche car je prends des médicaments assez forts. Aujourd’hui ma pharmacienne m’a parlé de la marque Kamedis, qu’en penses-tu ?

    • Je ne connais pas cette marque et j’essaie de ne pas me prononcer sur les marques et les produits sur mon blog sauf réel coup de coeur.

  10. Entendu. Merci.

  11. Bonsoir Julien

    Peut-on mettre l’huile de macadamia sur le visage d’un enfant de 3 ans? J’ai un
    petit pensionnaire pour le moment et il a le visage et le cou tout rouge (luisant) surtour
    après la promenade.

    Je te remercie à l’avance pour ta réponse 😉
    Ciaooooooooo

    • Absolument Lili, l’huile végétale de macadamia ne contient aucune molécule aromatique et est utilisable comme cosmétique dès l’enfance. Attention quand même, voir si l’enfant n’est pas allergique aux noix ou noisettes… Dans ce cas, préférer l’huile de noyau d’abricot.

  12. milaire patricia

    Bonjour,
    J’ai acheté de l’huile de noisette
    Composition : assemblage de 40% d’huile vierge de noisette et 60% d’huile raffinée de noisette
    Energie Kcal 6%
    lipides 20%
    saturé 7%
    Ce produit contient: fruits à coque
    Acheté chez Carrefour et de cette même marque (pour ne pas faire de publités)
    PUIS-JE L’UTILISER POUR DES MASSAGES AUX POCHONS.
    Toutes les huiles de cuisine sont-elle utilisables pour tout les massages ????
    Merci pour votre réponse.

    • Bonjour Milaire, voilà un achat malheureux. Comme je le dis toujours, il faut exclusivement choisir les huiles vierges de première pression à froid. L’ingrédient est alors “huile de noisette” et seulement cela (voire un peu de vitamine E). L’huile que vous avez achetée convient bien évidemment pour les massages aux pochons ou tout type de massage mais la prochaine fois soyez plus attentive car l’huile que vous avez achetée ne contient pas tous les nutriments et vitamines qu’elle devrait parce qu’une partie a été estérifiée !! Uniquement pour des raisons de coût ! Mieux vaut mettre un tout petit peu plus cher et avoir un meilleur produit, croyez-moi.

  13. Bonjour Julien,

    Meilleurs voeux !

    J’aurais aimé connaître votre avis sur l’huile de figue de Barbarie (pas le macérat, l’huile, la vraie, celle qui n’est pas donnée), l’huile d’argousier et l’huile de grenade. On trouve peu d’informations autres que commerciales sur ces huiles. J’aimerais connaître un peu mieux leurs vertus et leur efficacité.

    Merci pour tout,

    Manon.

    • Manon, l’huile de figue de barbarie est appréciable pour ses effets hydratants et “anti-âge”, mais je le trouve bien trop chère pour ce qu’elle apporte en comparaison à l’huile de rose musquée qui apporte tout autant et coûte bien moins cher.
      L’huile d’argousier et celle de grenade sont intéressantes comme ingrédient anti-âge, anti-oxydant.

      • Peut-être qu’en ajoutant quelques gouttes de bois de rose dans mon huile de figue de barbarie je pourrais en booster les effets !

        Merci pour votre réponse. Je n’aurais jamais penser développer une addiction aux huiles esstielles et végétales, mais c’est trop tard, je suis conquise.

        Je recommande par ailleurs à toutes celles qui ont des petits problèmes de peau (acné et eczéma par exemple )le vinaigre de cidre bio qui est très efficace également en complément des hydrolats pour un teint frais et tonique !

        Très bonne soirée à tous !

        • Merci Manon pour le tuyau. Oui, ce vinaigre de cidre est aussi excellent avec un peu d’eau pour rincer les cheveux et donner de la brillance aux cheveux.

  14. Bonjour Julien, j’adore votre blog.
    J’ai une petite question qui me turlupine.
    Je voudrais prendre des compléments alimentaire oméga 3 et 6.
    J’ai vu que les huiles onagre et périlla sont très dosés, est ce qu’il n’ y a pas de contre indications pour moi sachant que j’ai 25ans et une peau grasse.
    Actuellement j’utilise l’huile de jojoba mais j’aurais voulu mélanger les 3.
    Qu’en pensez vous?
    De plus est ce que ces deux huiles se consomment?

    • Jo, je vous conseille les capsules d’huile de rose musquée en complément alimentaire. L’onagre ne contient pas d’omégas 3. Pour le visage, périlla, rose musquée et onagre seront trop riches sur vous avez la peau jeune et grasse. Jojoba, noisette, noyaux d’abricot, argan… ?

  15. Bonsoir Julien,
    Un petit magasin de commerce équitable doit malheureusement fermer ses portes et donc liquide son stock…j’ai vu de l’HV de sésame et une d’Argan mais je ne sais plus les marques…
    Est-ce que une HV Bio dite pressée à froid suffit dans mon choix pour une HV alimentaire que j’aimerais utiliser aussi pour mes produits cosmétiques ? Ou, faut-il faire attention encore à autre chose ? date etc ?…
    Merci pour tous les bons conseils !