Apaiser les allergies au naturel



Gérer ses allergies au naturel, c'est possible.
Gérer ses allergies au naturel, c’est possible.

Rhume des foins, yeux qui piquent, nez qui coule… Allergies, c’est de saison !

Et je ne vous parle même pas des allergies au soleil, aux cosmétiques, aux huiles essentielles, ou de l’urticaire non identifié qui pointent le bout de leur nez avec l’arrivée de l’été.

Même si l’idéal en cas d’allergie, c’est d’éviter l’allergène, des solutions naturelles existent pour plus de confort et sont très efficaces pour beaucoup.

Et si on examinait d’un peu plus près ce que Mère Nature nous offre pour être plus à l’aise face aux allergies en tout genre ? Panorama très complet et conseils pratiques…

To be allergic or not to be ?
To be allergic or not to be ?

 

Allergies, on parle de quoi ?

Pour faire simple, on parle d’allergie quand le système immunitaire réagit de façon anormale à un corps qu’il considère comme «étranger ». Une réaction inflammatoire s’en suit, et boum c’est l’allergie.
Précisons que l’allergie se déclenche en général après plusieurs présentations de l’allergène à votre organisme. C’est ce qui explique pourquoi on peut devenir subitement allergique à un produit qu’on avait pourtant utilisé sans problème jusque-là. A ne pas confondre avec une simple irritation. C’est aussi pour cette raison qu’on peut subir le rhume des foins à un âge avancé pour la première fois, alors qu’on avait passé toutes les belles saisons à se rouler dans l’herbe auparavant.

Prévenir les allergies

Soyons clairs, si vous êtes officiellement allergique à X ou Y, mieux vaut tout simplement éviter soigneusement l’allergène pour vous épargner les soucis de l’allergie. Mais si l’on part du principe que le « terrain » a son importance (la santé de votre foie, de votre organisme entier…) alors on peut s’intéresser à quelques produits naturels qui valent le détour.

Avant de découvrir ces produits naturels efficaces, quelques rappels :

Elle serait pas allergique à son coiffeur, elle ? ;-)
Elle serait pas allergique à son coiffeur, elle ? 😉

– Pour prévenir le rhume des foins :

Pendant les activités extérieures, il s’agit de réduire l’exposition aux pollens et au gazon coupé. On évite donc les promenades dans les champs ou en lisière des bois. Le linge des allergiques ne doit pas être mis à sécher à l’extérieur pour éviter que les pollens ne s’y immiscent.  A l’intérieur, on pense à  n’aérer la maison que quand il pleut pour éviter d’y faire rentrer les allergènes (les pollens sont au sol quand il a plu). Certains placent aussi des moustiquaires anti-pollens. Secouer ses vêtements avant de rentrer chez soi et se laver les cheveux avant le coucher permet d’éviter de répartir les pollens dans les pièces à vivre ou dans la literie.

Pour prévenir l’allergie aux composés chimiques, aux parfums, aux huiles essentielles… :

Il faut d’abord savoir quel est l’allergène qui nous cause du souci. On ne PEUT PAS être allergique à TOUTES les huiles essentielles ni à TOUS les parfums. Pour la petite histoire, sachez que les allergènes sont listés par les autorités sanitaires. On retrouve en effet dans la liste officielle beaucoup de composés aromatiques (linalol, géraniol, limonène) et ceux-ci seront d’ailleurs obligatoirement listés sur l’emballage de vos cosmétiques en fin de liste INCI.
Oui, mais ces allergènes ont été identifiés par des tests qui mesuraient le potentiel allergène de la molécule de synthèse, isolée. On a jamais testé les huiles essentielles une à une. Las ! Une étude allemande a d’ailleurs prouvé que l’huile essentielle de lavande, pourtant riche en linalol, n’est pas aussi allergène que le linalol synthétique isolé. Cela nous fait donc réfléchir quand on entend «Ouh là là madame, les huiles essentielles sont toutes allergisantes »… Nuance s’il vous plaît. Et je ne vous parle même pas de la nuance qui existe entre « intolérance » (au gluten, au lactose) et allergie.
Bref, le bon conseil est de consulter un dermatologue ou un allergologue si possible conscient de ces nuances très complexes afin d’identifier les substances vraiment problématiques et de les éviter en lisant la liste des ingrédients.

Lutter contre les allergies

La nigelle, dont on presse les graines (de cumin noir) pour obtenir l'huile
La nigelle, dont on presse les graines (de cumin noir) pour obtenir l’huile

L’huile végétale de nigelle et l’huile de périlla complète, vous connaissez ? Ces huiles végétales ont fait l’objet de plusieurs études qui ont mis en évidence leur effet sur les symptômes des allergies (rhume des foins, asthme, hypersensibilité) tout autant que sur leur rôle préventif.

L’huile de nigelle (nigella sativa), dont je vous parle abondamment sur ce blog pour ses effets beauté, contient naturellement environ 0.15 % d’huile essentielle de nigelle. Cette huile essentielle riche en thymoquinone (une cétone) et paracymène (un terpène) rend l’huile végétale plus « traitante ». Elle est notamment appréciée pour son action sur l’acné, et sur les mycoses. C’est en partie aussi ce qui la rend active sur l’allergie. Parallèlement, on trouve aussi dans l’huile de nigelle de nombreux actifs (nigelline, nigellone, minéraux…) qui la rendent potentiellement active sur l’allergie, et sur l’inflammation, la digestion, la respiration, la régulation de la glycémie…

La perilla fait penser à une plante décorative mais l'huile vient des graines du fruit, assez grosses
La perilla fait penser à une plante décorative mais l’huile vient des graines du fruit, assez grosses


L’huile de périlla (perilla frutescens) complète, 
outre sa richesse exceptionnelle en omégas 3, a été mise en avant dans des études asiatiques pour atténuer les symptômes des allergies (acariens, poils, graminées, aliments) en inhibant la libération d’histamine, et en normalisant la production des agents responsables des états inflammatoires liés à l’allergie et à l’asthme. On peut donc penser que consommer ce qu’on appelle l’huile « complète » de périlla pourrait s’avérer préventif en cas de terrain allergique, et tout à fait apaisant en cas de crise d’asthme. Attention, l’huile « complète » de périlla est l’huile végétale issue de la pression des graines de la plante additionnée d’huile essentielle de périlla. C’est grâce à cette dernière que l’huile (complète) contient des traces d’acide rosmarinique, un composé qui lui donne sa réputation d’anti-allergique.

La communauté scientifique n’est pas unanime sur les effets anti-allergiques de ces huiles, mais parce qu’elles sont de bonnes huiles végétales alimentaires pour bien des raisons (richesse en acides gras essentiels, en antioxydants…), rien ne nous empêche d’en consommer à petite dose chaque jour en remplacement d’autres graisses.

Petit cours sur la périlla, ici vous voyez le fruit...
Petit cours sur la périlla, ici vous voyez le fruit…

Mon conseil pour les profils « allergiques » : pendant tout le printemps et une partie de l’été si besoin, prendre 1 à 2 petites cuillères à café par jour (pas plus!) d’huile de nigelle ou de périlla complète au petit déjeuner sur un peu de pain ou dans un yaourt ou juste comme ça au naturel. L’huile complète de périlla vous apportera une bonne dose d’omégas 3 en prime. L’huile de nigelle prise de cette façon est un excellent complément alimentaire anti-âge. Ce conseil convient à tous dès l’âge de 8 ans environ, mais pas si vous êtes enceinte par pure précaution.
J’ai personnellement opté pour une alternance des deux tout au long du printemps, mais pas pour des raisons d’allergie, plus pour la santé de ma peau et de mon cerveau. 😉

<<<< Découvrez des huiles végétales de bonne qualité ici >>>>

Apaiser une allergie

Une fois que l’allergie se manifeste, c’est surtout l’inconfort que l’on veut traiter. Et pour cela aussi des solutions naturelles existent.

– Rhume des foins :

On nettoie les fosses nasales et on dégage le nez ! Pour nettoyer, un spray nasal d’eau de mer convient. Pour dégager et apaiser, on peut opter pour un spray nasal aux huiles essentielles apaisantes et décongestionnantes (tanaisie, lédon, katrafay, matricaire, camomille…).
Evitez par contre de vouloir dégager les bronches en vous massant à l’eucalyptus ou en faisant des inhalations, c’est peu efficace et parfois même pire que mieux.
Si vous êtes vraiment pris de tout l’appareil respiratoire, optez pour des suppositoires contenant un peu d’eucalyptus radié ou une autre huile essentielle cinéolée, mais exigez surtout la présence d’huile essentielle d’estragon pour lutter contre les spasmes et éventuellement de camomille ou de matricaire pour l’inflammation. Demandez à un pharmacien qui fait de l’aroma.
Pour les yeux rougis, l’application de compresses à l’eau de bleuet, à l’hydrolat de matricaire ou à l’infusion de camomille refroidie est salutaire.

Allergie cutanée (au soleil, à un produit) :

arnica montana
arnica montana

Consultez tout d’abord un professionnel de la santé !

Appliquer très régulièrement sur la peau du macérât huileux d’arnica ou de calendula peut vraiment aider la peau à se rétablir vite et bien. Pas d’huile essentielle ici.
Notez que ces huiles végétales aux vertus anti-inflammatoires et décongestionnantes font disparaître les signes de l’allergie et atténuent rapidement les démangeaisons, mais elles ne «guérissent» pas de l’allergie. Il conviendra d’éviter l’allergène dorénavant.

Vous avez des gourmes ? de l’urticaire ? des boutons ? Appliquez localement et de façon répétée mais très légère quelques gouttes de macérât huileux d’arnica ou de calendula sur les éruptions, plaques ou boutons rouges. Répétez toutes les 2 heures jusqu’à disparition des manifestations cutanées.

Vous avez une allergie au soleil et la peau vous brûle en plus de boutonner ? Ajoutez par dessus la petite dose d’huile d’arnica ou de calendula une noisette de gel d’aloe vera pur : très rafraîchissant.

Ouf ! Vous avez lu jusqu’ici et pensiez avoir des conseils sur les peaux des bébés atopiques ? Des générations entières de nouveaux allergiques… Mon seul conseil pour les bébés à peau atopique est d’éviter les soins pétrochimiques classiques et les parfums (voir vidéo des produits bébé ici), et de les masser avec du beurre de karité bio 100% pur pour le plus souvent possible. Leur peau s’en trouvera plus confortable et réparée bien vite. Autre conseil : ne pas les considérer comme des petits êtres en papier fragile pour autant, le Bébé perçoit bien des choses et ce serait dommage de l’enfermer dans un rôle pathologique dès les premiers mois de sa vie.

<<<< Trouvez des beurres végétaux et du gel d’aloe vera de bonne qualité ici >>>>

Bon, sur ces bons et longs conseils, je vous invite à quelques pensées positives :

– Je suis allergique mais je ne suis pas malade à proprement parler. Mon allergie ne prend pas toute la place dans ma vie et ne la conditionne pas. Je sais la gérer.

– Mon allergie me cause du souci mais j’ai bien d’autres plaisirs dans la vie. Le propre de l’Homme est de s’adapter et moi je m’adapte à toutes les situations. Je ne déprime pas. Mon allergie n’est peut-être d’ailleurs pas éternelle et partira qui sait un jour comme elle est arrivée…

– Je vais passer un été extraordinaire et le monde ira mieux en septembre ! (ben oui, Julien sort un nouveau livre 😉

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Cheveux : protéger et réparer après les vacances… Voudriez-vous savoir comment éviter à vos cheveux de s'abîmer pendant les vacances ? ou comment les réparer après ? En été ou en vacances, les chev...
Comment limiter la transpiration excessive ? Les huiles essentielles sont de bonnes alliées pour ceux qui transpirent excessivement Pas de panique, la transpiration est un phénomène naturel q...
Huile Essentielle : définitions Définition d’une huile essentielle : Une huile essentielle est un extrait de plante aromatique liquide, concentré et complexe, obtenu par distillat...
Étiquettes: , ,
 

43 Commentaires

  1. Bonjour Julien,
    En juin dernier j’ai découvert l’excellent site de Thierry Vivrecru.org (que je vous recommande vivement) et depuis j’ai bien compris les phénomènes allergiques (j’ai été victime d’urticaire sévère il y a une quinzaine d’années). Bref, essayons de faire court! On peut trouver 2 sortes de produits : les physiologiques (les fruits et les légumes puisque notre régime devrait être celui du singe qui a 98 % d’ADN commun avec nous…) et les autres. Ce que l’on appelle allergie n’est en fait qu’une réaction du corps à des molécules qu’il ne reconnaît pas (le gluten par exemple, mais aussi les produits laitiers et j’en passe). Voilà pour l’alimentaire. Comme nous sommes dans une médecine du symptôme on essaie à tout prix de faire taire les réactions du corps qui n’arrivant plus à éliminer correctement ses toxines se CONGESTIONNE d’autant plus, et là nous avons le début des ‘allergies’ en tout genre qui vont dégnérer ensuite en maladies auto immunes (sclérose en plaque, alzheimer…) maladies qui ne sont en fait que le résultat de notre mode de vie qui est tout sauf physiologique. Il est plus que temps de rechercher les CAUSES de nos problèmes avant de traiter les SYMPTOMES. C’est certes un chemin (parfois de croix) mais je ne vous dis pas la paix du corps et aussi de l’esprit au bout de la route !! Quand le corps n’a plus à se battre contre ce qu’il ne reonnait pas au niveau moléculaire, il se détoxine enfin…. et là c’est gagné !! Voilà Julien ma compréhension du moment, merci de m’avoir lu !!

  2. Bonjour julien.

    Merci beaucoup pour ce blog qui fourmille d’informations….
    Concernant le beurre de karité, à partir de quel âge peut on masser ou hydrater un bébé/ enfant? Ce beurre étant issu d’une noix, ne risque t on pas d’intégrer trop top des oléagineux pour un enfant et du coup de favoriser un terrain allergique? En est il de même pour toutes les HV issues de noix?

    Merci par avance et bonne continuation

    • En effet Vanessa : si on est allergique à un fruit à coque, on est allergique à son huile végétale aussi (exemple avec noisette, etc…). Le beurre de karité est par contre tout à fait bien toléré par les intolérants. Il est issu d’une noix mais sa fabrication est bien particulière et encore plus sa composition.

  3. Bonjour Julien
    Je vous remercie pour tous ces bons conseils. Parlant d allergie mon fils de 9ans a eu recement une sorte de champignon sur le pied quand je lui aplique l huil.e de nigele avec qlq gouttes de l huile essentielle de tea tre, je remarque une amelioration, mais ca be. Disparait au complet. Je me demande si vous pouvez me conseiller une recette a lui appliquer.
    je vous remercie

    • Si c’est une mycose nawel, vous faites bien avec de l’HE de tea-tree diluée à 50 % ou moins dans de l’HV de nigelle. Mais les résultats sont très très lents avec les mycoses. Il faut une à deux applications par jour pendant… 14 semaines ! (idem qu’avec l’allopathie d’ailleurs 😉

  4. Bonjour Julien, voici un article que j’ai lu avec 400% d’attention car je fais de l’allergie au rhume des foins +++ depuis toute petite. Depuis l’année dernière, j’applique en cas de crise les HE de ravinstara et d’estragon sur mon nez, sinus et gorge, cela appaise mes démangeaisons, l’inflammation et un peu mes voies nasales. Je me suis également fait préparer un spray nasale en pharmacie aux HE mais je trouve quand même que l’action des HE est limité dans le temps. En cas de forte crise, mon spray nasale me débouche les voies respiratoires pendant 10 minutes et après tout se rebouche. Mais ça fait quand même du bien, j’apprecie ces 10 minutes ^^. Je vais m’acheter les 2 HV dont tu parles et les essayer. Merci pour ton article et pour la pensée positive, mon allergie est devenue depuis bien longtemps quelque chose qui fait partie de moi donc je vis avec et en restant positive (bon j’avoue que si elle pouvait partir ce serait top !). Sinon l’année dernière je suis allée à Majorque et là j’ai passé des vacances sans allergènes, c’était super bien ! Il faut que je déménage là-bas ! hihi A bientôt

  5. Bonjour Julien
    Mille mercis pour ce blog et les articles toujours super intéressants et plein d’infos 😉 Je voulais juste témoigner de mon expérience en matière d’allergies :
    J’ai fait de l’asthme allergique très grave (j’ai failli y passer plusieurs fois) et de même pour l’eczéma (que j’ai eu sans interruption pendant 22 ans, avec risques de septicémie etc). Les médecins m’ont évidemment donné de la cortisone, des dizaines de crèmes, aérosols etc … Pour des résultats lamentables ! J’ai toujours été attirée par les huiles essentielles et les huiles végétales, qu’ils m’ont toujours formellement déconseillées … Depuis que je prends ma santé moi-même en main et que je n’utilise plus que des produits naturels sur la peau et dans mon alimentation, je ne fais plus de crises d’asthme et mon eczéma qui ne me quittait plus s’est envolé en … 1 mois ! J’ai retrouvé le plaisir des balades dehors, je peux même me rouler dans l’herbe fraichement coupée … Je n’étais pas allergique aux pollens (comme on me l’a laissé croire), mais simplement aux produits chimiques 😉 Vive la Nature !

  6. Bonjour Julien,

    J’essaie actuellement : Spiruline + HE d’estragon + probiotiques + spray allergoforce.

    J’ai malheureusement toujours le nez encombré mais pour le moment j’évite les antihistaminiques et spray à la cortisone.

  7. Bonjour Julien,
    Merci pour ces infos qui me seront utiles pour les allergies de mon fils, je vais lui proposer de tester les HV pour apaiser ses symptômes… J’ai acheté récemment votre premier livre et l’ai lu avec beaucoup d’intérêt, mon domaine c’est l’esthétique 🙂 ! Hâte de découvrir le deuxième. Bel été à vous.

  8. Marie-France

    Bonjour Julien,

    Mon problème c’est le psoriasis. Après consultation, je fais des crises soit à des angoisses (origine psychologique), soit au contact de certains produits. Bref après une surveillance rapprochée, par un dermato, des phénomènes évoqués, nous avons cerné l’enemi ! C’était les colorations chimiques.
    Depuis, je me fais colorer chez un coiffeur bio (couleur végétale), la résorcine contenue dans les couleurs classiques ne me convenait pas, en guise de crème j’utilise les huiles végétales. Au niveau psychologie, je pratique au maximum l’attitude zen. Les crises sont devenues beaucoup plus espacées. Bon courage à tous les personnes atteintes de ce problème !

    Amicalement

    • Super témoignage Marie-France, et tant mieux si vous avez pu bénéficier du passage à la coloration bio.

  9. Bonjour Julien,
    Merci pour votre site que j’adore, étant moi-même cosmétologue et utilisatrice de produits naturels, huiles essentielles…
    Ma fille a commençé une allergie au pollen (le rhume des foins) il y a quelques années, à l’âge de 4 ans, très soudainement et de façon très prononçée : les yeux fortement gonflés, le nez bloqué en permanence, la peau sèche, elle était aussi toujours très fatiguée car dormait mal… A cette époque, j’ai fait une erreur monumentale en voulant aérer sa chambre tous les jours et j’ai finalement compris que cela ne faisait qu’aggraver les choses. Nous avons trouvé la solution du purificateur d’air qui marchait pas mal mais qui restait une solution d’appoint puisque seulement dans sa chambre. Et puis, étant toujours orientée vers les remèdes naturels et surtout quelquechose qui pourrait développer des défenses de son corps vis-à vis de l’allergène (j’avais sous la main des produits à base de cortisone (sirop, spray nasal et gouttes pour les yeux) prescrits par le médecin au cas où elle irait trop mal mais je préférais les éviter étant moi-même un ex-asthmatique ayant eu un pédiatre qui prônait la désensibilisation et était farouchement contre ces produits qui semblent régler les choses sur le moment mais qui affaiblissent le corps à long terme), j’ai entendu parler ”du” pollen, à prendre en petites doses, et qui agit sur le même principe que l’homéopathie. une ”immunisation progressive” par contact avec l’allergène en très faibles quantités. Bien que convaincue par l’homéopathie, j’attendais de voir le résultat pour le pollen, et je dois dire que nous avons été bluffés. On sent qu’elle a toujours une allergie pendant 2 bons mois au printemps (et à la limite, ce n’est pas plus mal qu’elle ne l’oublie pas de façon à ce qu’elle reste vigilante) mais plutôt légère. Il n’y a rien de comparable aux manifestations que nous avons pu voir les 2 premières années ! Elle a à peine le nez bouché, les yeux pratiquement rien (elle se les frotte un peu de temps en temps (en cas d’irritation elle met quelques gouttes de solution saline pour nettoyer), j’imagine quand les taux de pollen dans l’air sont très élevés). Bien sûr, il y a de nombreux types d’allergies, et chacune a une solution spécifique, certaines allergies étant certainement plus difficile à soulager.
    Je me procure donc le pollen auquel elle est allergique (bouleau) dans une ferme locale (il est bien sûr important de prendre un pollen de plante locale) ; ma fille en prend quelques grains dans son yaourt tous les matins pendant tout l’hiver. On commence par un grain, et puis on augmente petit à petit jusqu’à prendre une petite cuillère à thé. Ce n’est pas mauvais et totalement sain. Voilà, je crois que ça vaut le coup d’essayer si l’on est allergique à un pollen de fleurs.

  10. Bonjour Julien, je fais de l’allergie aux pollens, et j’ai été suivre des cours d’aromathérapie pendant 2 ans. J’utilise de l’H.E. d’estragon et c’est un vrai miracle 🙂
    A respirer en début de journée, 1 petite goutte sur le plexus solaire et je suis tranquille pour la journée. à faire 3 jours de suite et me voilà en forme pour toute la semaine.
    et contre les poussées d’urticaire selon l’endroit où s’est placé, H.E. de Nard de l’Hymalaya ou TeaTree.
    La nature nous offre beaucoup de solutions 🙂

    • Parfait Dominique. Je suppose que vous diluez vos HE de nard ou tea-tree dans une HV de calendula par exemple pour application en cas d’urticaire ?
      J’ai supprimé vos autres commentaires qui répondaient à une demande (commentaire) qui n’avait rien à voir avec le sujet de l’article.

  11. bonjour julien,
    Merci pour cet article qui tombe a pic ! je fais que d’éternuer et m’étant remise au jogging j’ai les yeux qui me brule après chaque séance ! donc je vais essayé de prendre d’huile de nigelle et de périlla complète (en alternance).
    Je me demande par contre, je sais que c’est pas l’endorit mais l’autre est fermé au commentaires, si je peux remplacer l’huile de jojoba dans ton serum acnés par l’huile de nigelle ??

  12. tu mets les gouttes directement dans ton nez ? si oui combien par jour ? c’est efficace a quel point ?

    • J’ai supprimé le commentaire de llenox car la formule donnée ne me semblait pas correcte. Il est très déconseillé de se fabriquer des gouttes nasales à base d’huiles essentielles soi-même car le dosage doit être vraiment très faible (moins de 0.5 % et pas n’importe quelles HE). Faites confiance aux sprays du commerce SVP si vous débutez.

  13. Bonjour à tous,

    Je suis allergique au pollen de puis l’âge de 7 ans, et j’en ai 33. Pour moi qui adore les balades dans la campagne, la longue contemplation de la moindre fleurette ou graminée, et bien sûr plonger mon nez dans le parfum des fleurs…
    Il y a dix ou douze ans, j’ai décidé que je n’étais plus allergique. Bien sûr ça n’a pas été magique, mais presque : je n’ai plus de crises aiguës comme j’en subissais avant, seulement un inconfort plus ou moins appuyé.
    J’ai toujours refusé les médicaments conventionnels (même enfant). Pendant plusieurs années j’ai utilisé l’homéopathie pour atténuer un peu mon inconfort, avec un succès… relatif.
    Depuis l’année dernière, je pratique le neti – douche nasale des yogi -, et dès que besoin, j’inhale un mélange d’HE d’estragon (2), lavande aspic (2), géranium rosat (1), citron (1). Hyper efficace !
    Je recommande par ailleurs le neti toute l’année, très régulièrement si on aime, ou au moins pour aider à lutter contre les affections hivernales, nettoyer le nez après des travaux poussiéreux, etc.
    Bel été à tous !

    • Bonjour,
      Je trouve votre témoignage très intéressant Noé 😉
      Moi aussi j’ai décidé un jour que je n’étais plus allergique et même si ce n’est pas miraculeux, cette prise de conscience a été salvatrice en ce qui concerne mon asthme !

      Je vais essayer le mélange HE Estragon, Lavande Aspic, Géranium Rosat et Citron !

      Pourriez-vous nous donner quelques précisions sur le Neti ?

      Bonne journée 😉

    • Merci pour le témoignage Noé. L’huile essentielle d’estragon est selon moi également un soin curatif certes, mais qui peut également servir en accompagnement préventif.

  14. Bonjour Julien,
    J’ai découvert votre site il y a peu et j’ai déjà acheté votre livre. Je suis convaincue des bienfaits des huiles essentielles et je “fabrique” crèmes,laits et autres produits depuis maintenant plusieurs années. Cela fait du bien à ma santé et à mon portefeuille et à notre planète !!!
    Et maintenant un article sur les allergies ! Moi qui suis multi ou poly allergique! Avec les années choses empirent… enfin j’évite les chats,certains médicaments mais pour les pollènes et graminées c’est plus difficiles; en Provence il y a beaucoup de mistral!!
    Merci pour votre blog, j’y passe tous les jours et découvre un tas de choses.

  15. Bonjour Julien!
    Merci pour tous ces articles qui font tellement de bien à la planète, à notre peau et à notre portefeuille (enfin, là ça dépend des HE =P).
    Je suis en train de tester l’huile de jojoba seule (enfin avec du macérât d’urucum, histoire d’avoir bonne mine!) depuis que j’ai reçu ton livre il y a quelques jours et ma peau mixte supporte très bien, malgré mes appréhensions… Je suis entrée dans la cosmétique naturelle avec pour a priori que les huiles seules n’hydrataient pas, que seules les émulsions apportaient ce dont la peau avait besoin =/ (idée particulièrement basée sur cet article: http://www.calybeauty.com/post/Le-principe-dhydratation-de-la-peau.aspx) La lecture de ton livre m’a sérieusement mise dans le doute, et je ne sais plus quoi penser ^^”
    Est-ce que tu peux m’éclairer?
    Merci beaucoup pour tout ce que tu fais! Et bonne continuation =)

    PS: Je suis par contre étonnée de ne pas avoir vu d’article sur les bienfaits du miel (et autres produits de la ruche) sur la peau… Article à venir? =D

    • Bonjour Chloé,

      Merci pour ton avis positif sur la slow et sur mon livre. Pour ce qui est du doute à cause de l’article de Caly, que dire… Caly et moi avons tous les deux raison, mais notre sujet est différent.
      Mon propos est que, simplement, une huile végétale bien choisie est hydratante au sens où elle limite la perte naturelle en eau. Eh oui, puisqu’elle améliore la qualité du ciment intercellulaire au niveau de l’épiderme (voir ici : http://www.lessentieldejulien.com/2011/06/dermo-cosmetique-de-quoi-la-peau-a-vraiment-besoin/). Je n’ai pas tort en disant cela (même si Caly n’aime pas trop mon propos, je n’ai jamais su pourquoi :-/). Pour la petite histoire, les vraies émulsions (eau+huile) ne sont apparues qu’au XIXième, et pendant des millénaires les Hommes se sont “hydratés” et ont protégé leur peau avec des huiles.
      Caly a cependant tout à fait raison aussi. Elle rappelle que l’hydratation est multifactorielle : il y a certes la limitation de la perte en eau (que nos huiles assurent), mais aussi (et hélas en bien moindre mesure), la capacité de certains corps à augmenter le taux d’humidité en surface (substances hydrophiles des crèmes qui arrivent à ne pas s’évaporer).
      Donc, en effet, l’hydratation optimale pour moi c’est : un bon massage slow à l’huile végétale en petite quantité, et puis une crème légère par dessus 😉 Voir ma crème favorite ici : http://www.lessentieldejulien.com/2012/07/une-creme-hydratante-faite-maison-si-cest-facile/

      • Merci beaucoup pour cette réponse très éclairante =)
        Bonne continuation!

  16. Pingback: Apaiser les allergies au naturel

  17. Stéphanie Balbin

    Bonjour, merci pour ces bons conseils que je vais m’empresser de tester. Je conseille aussi un traitement de fond homéopathique avant la période fatidique qui sur moi a beaucoup réduit les symptomes. Bonne journée.

  18. Bonjour, merci pour ces petits conseils. Je dois avouer que ces jours ci, c’est horrible pour les personnes qui comme moi souffrent du Rhume des foins! J’ai essayé l’homeopathie mais je dois avouer qu’à part les produit “assommants” rien n’est vraiment concluant…

  19. Bonjour,

    Un grand merci pour ce blog. Je viens de découvrir cette année le rhume des foins et je vis un enfer. Merci pour ces conseils qui m’aideront surement à finir cette saisons sans trop de casse.

  20. Bonjour Julien,
    je voulais te demander s’il était possible de mettre une goutte d’une huile essentielle sur la langue (et non en bain de bain bouche, donc sans la rincer) pour avoir une haleine fraiche plus longtemps? si oui laquelle? et combien de fois par jour peut-on l’utiliser? j’ai vu sur les fiches techniques d’aroma-zone que l menthe poivrée pouvait être neurotoxique à forte dose? est-ce qu’il serait mauvais de l’utiliser elle ou une autre de cette façon et sur le long terme, c’est-à-dire au quotidien?

    • Chloé, hélas ce commentaire n’a rien à voir avec l’article. Merci de lire mes conseils haleine fraîche ici : http://www.lessentieldejulien.com/2011/10/rencontre-amoureuse-se-preparer-a-rencontrer-une-inconnue/
      Pour votre question, oui on peut placer une goutte d’huile essentielle pure sous la langue ou sur le fond de la langue si on est “costaud” et adulte, mais tout dépend de l’huile essentielle et du pourquoi. En général, on ingère des huiles essentielles sur une cuillère de miel ou d’huile et en toute petite quantité (2 gouttes maxi par prise, et seulement à partir de 6 ans et pas si on est enceinte).

  21. Bonjour Julien,
    merci pour ce sujet fort à propos. Je suis allergique depuis mon adolescence et malgré une certaine frustration j’apprends à composer avec. Au quotidien j’utilise l’hydrolat de camomille allemande et l’huile essentielle de tanaisie annuelle, qui apportent du réconfort à ma peau réactive et soulagent aussi mon nez et mes yeux de mon rhume des foins. Je vais essayer les deux huiles végétales mentionnées, les médicaments allopathiques m’assomment pour un résultat mitigé, aussi je préfère travailler sur mon terrain et opter pour d’autres solutions. Ayant une peau atopique, j’ai grandi avec l’huile d’amande douce, très agréable à l’odeur et en massage 😉

    • Merci pour le témoignage… Vos astuces et modes d’utilisation pour les hydrolats ?

    • merci Julien! oui je sais le commentaire fait un peu tache au milieu de l’article sur les allergies :/ pardonne-moi, c’est juste que comme tu as désactiver les commentaires pour les anciens articles je ne sais plus où t’écrire quand j’ai une question..

  22. Salut Julien !! Merci pour cet article c’est vraiment intéressant ! Moi j’ai commencé à être allergique à 19 ans et c’est tellement chiant !!! :p
    En plus je prends de l’Aérius, puis des pastilles qui fondent dans la bouche mais rien n’y fait. A croire que ces médocs ne servent à rien !
    Je vais essayer de trouver les huiles que tu recommandes, et si jamais tu as des sites ou bien lieux à conseiller, je suis preneuse 🙂 !
    La bise 😉 Jojo

  23. Article très intéressant! je suis une personne très allergique à la base et je cherche toujours des alternatives naturelles aux médicaments. Je vais tester les 2 huiles, c’est marrant mais avant hier justement quelqu’un m’ a parlé de d’huile de nigelle!

  24. Merci pour tous ces conseils. Je suis allergique depuis longtemps aux pollens et un conseil tout bête est de porter des lunettes de soleil enveloppantes pour eviter que les particules de pollen penetrent dans les yeux. Cela evite voir attenue les rougeurs et demangeaisons des yeux.

  25. Merci Julien pour ton article. C’est vrai que les huiles essentielles peuvent servir contre les allergies. Mais il faut faire attention car il y a des gens qui font des allergies avec les huiles essentielles aussi. En tout cas, il faut prendre beaucoup de précaution en utilisant les huiles essentielles car ils peuvent devenir des produits dangereux aussi si on ne sait pas les utiliser.