Lutter contre la cellulite au naturel !



Dures avec la cellulite, les huiles essentielles !
Dures avec la cellulite, les huiles essentielles !

La cellulite fera bientôt à nouveau la une des magazines, comme chaque année à l’approche de la belle saison. Est-ce parce qu’elle est tout simplement un souci esthétique insurmontable ? Pas forcément, si l’on connaît les bons gestes et les produits naturels qui peuvent l’atténuer.

J’ai décidé de partager avec vous un extrait de mon tout nouveau livre “SOS Peau au naturel, paru aux éditions Quotidien Malin, qui traite du problème de la cellulite mais aussi de toutes les pathologies dermatologiques courantes. J’ai co-écrit ce livre avec Annie Casamayou, naturopathe à Paris (clic).  Je vous invite à vous procurer notre livre au plus vite si vous souhaitez en savoir plus sur le soin de la peau qui souffre au naturel.

La cellulite vous concerne ? On s’y prend dès maintenant pour redessiner la silhouette avant l’été ! Bonne lecture…

Un peu de théorie : les facteurs aggravants de la Cellulite

L’apparition de la cellulite est généralement déclenchée au moment d’intenses bouleversements hormonaux : puberté, grossesse, allaitement, ménopause. Mais on ne peut l’expliquer par une seule cause, d’autres facteurs interviennent.

L’insuffisance veineuse et lymphatique

La conséquence d’une mauvaise circulation, c’est que les tissus sont moins bien irrigués, les échanges cellulaires sont freinés et les toxines moins bien drainées. Les déchets s’accumulent et s’attaquent aux fibres de soutien de la peau, ce qui met tout en place pour que la cellulite s’installe. Une fois celle-ci présente, les amas graisseux augmentent, les vaisseaux sont comprimés et ils ont encore plus de mal à effectuer leur mission, et la cellulite persiste. Vous comprenez le cercle vicieux ?

Le manque d’exercice physique

La cellulite adore l’inactivité et pratiquer une activité physique permet de lutter contre toutes les formes de cellulite. Grâce au sport, vous gagnez en tonicité musculaire tout en diminuant la masse grasse, vous boostez la circulation sanguine et lymphatique, vous stimulez l’ensemble du métabolisme et brûlez des calories, vous retrouvez une silhouette mieux dessinée et plus tonique.

Le sucre

Le sucre, et plus encore le sucre raffiné, n’est pas bon du tout pour l’organisme, ça, on le sait déjà depuis longtemps. Plusieurs mécanismes liés à son métabolisme sont directement impliqués dans la formation des capitons. Non seulement, les adipocytes sont très sensibles à l’insuline, l’hormone sécrétée par le pancréas en présence de glucides, ce qui fait grossir et amplifie la cellulite. Mais il est aussi responsable de la glycation du collagène, le phénomène à l’origine de la fibrose. Les molécules de glucose se combinent au collagène et rigidifient leurs fibres pour emprisonner les adipocytes. Or plus les tissus sont fibrosés, plus la cellulite devient difficile à déloger. Ça se sent sous les doigts, c’est compact, c’est dur et parfois c’est douloureux.

L’idée n’est pas de supprimer tous les sucres, mais d’éviter tout excès et surtout de savoir les choisir. Inutile de vous préciser de ne pas céder au péché mignon de manger sucré le soir, sinon, c’est certain, stockage garanti.

Les aliments éponges

Le sel est le plus important des aliments éponges, il retient l’eau dans les tissus et favorise les œdèmes. Outre le sel que l’on ajoute dans les plats, méfiez-vous des aliments où se cachent de vraies mines de sel : le pain blanc ou les biscottes, les fromages, la charcuterie, les gâteaux apéritifs, les plats cuisinés industriels, les poissons fumés, les pizzas industrielles, les conserves. Dites aussi adieu aux sodas light. Comme le sel, les édulcorants de synthèse et les exhausteurs de goût sont de vraies éponges à ranger au rayon des interdits.

Les mauvaises graisses

Les acides gras saturés et les graisses hydrogénées se métabolisent mal, ils se stockent facilement dans les adipocytes et font rapidement monter le taux de radicaux libres, augmentant l’inflammation. Les graisses saturées sont présentes dans la charcuterie et les viandes grasses, le beurre, le fromage, la crème fraîche et tous les produits laitiers entiers, les graisses hydrogénées font partie de la composition des viennoiseries et de la plupart des aliments industriels, repérez-les dans les margarines sous la mention huiles végétales hydrogénées. Bannissez également les fritures.

Le tabac

Le tabac diminue l’oxygénation des tissus, intoxique fortement l’organisme, augmente le niveau des radicaux libres et a un impact négatif direct sur la circulation sanguine. Évitez de fumer et refusez également de respirer la fumée des autres.

Le stress

L’anxiété, les émotions négatives et le surmenage chronique génèrent des décharges d’hormones accélérant la formation de tissus graisseux et favorisant la rétention d’eau. À bon entendeur… Dans les périodes de fragilité émotionnelle, pratiquez quotidiennement la respiration abdominale. Voir à ce sujet notre fiche pratique « La respiration abdominale » (page XX).

Les médicaments

Certains médicaments aggravent la cellulite : les contraceptifs oraux, les traitements hormonaux, les antihistaminiques et les corticostéroïdes.

Les vêtements trop serrés

Oui, tout comme les talons hauts, les vêtements serrés perturbent la circulation sanguine et ont une action néfaste sur la cellulite.

La cellulite du point de vue de la naturopathie

Pas de panique, tout le monde ou presque est concerné par la cellulite ;-)
Pas de panique, tout le monde ou presque est concerné par la cellulite 😉

Le réglage alimentaire est indispensable selon la naturo, et beaucoup de facteurs impliqués dans la cellulite sont liés à des erreurs alimentaires favorisant le stockage des graisses et l’entretien d’un état inflammatoire latent. La suppression des laitages animaux, des sucres raffinés et des graisses cuites est le premier pas vers une alimentation santé.

Les causes de la cellulite étant multiples, il faut jouer sur plusieurs tableaux selon les besoins individuels : équilibre hormonal, stimulation de la circulation veineuse, décongestion lymphatique, etc. Cependant, le bon fonctionnement du foie demeure déterminant pour relancer le métabolisme et l’aider à mieux fonctionner. Tonifier le foie par des cures de drainage ponctuelles mais régulières, par exemple au printemps et à l’automne, permettra d’éviter les surcharges. La constipation est aussi souvent associée aux phénomènes de cellulite, un drainage doux des intestins est également recommandé. En cas de cellulite avec rétention d’eau, les reins pourront être stimulés à l’aide de cures de plantes spécifiques.

Localement, le meilleur des atouts anticellulite consiste à frictionner le corps à sec à l’aide d’une brosse à poils souples. C’est un rituel tout simple à adopter le matin avant de prendre sa douche et qui fait des miracles ! Il participe à la détoxication générale de l’organisme en agissant sur l’élimination des toxines par la peau, il stimule la circulation lymphatique et peu à peu les marques disgracieuses s’atténuent, avec en prime, une peau toute douce et soyeuse.

Quels sont les nutriments anti-rétention d’eau et/ou anticapitons ?

Pour lutter efficacement contre la cellulite, il faut manger varié et équilibré, en intégrant aussi souvent que possible les aliments brûle-graisses, draineurs ou antioxydants suivants.

Les protéines maigres

Les protéines maigres sont une aide précieuse pour éliminer l’eau en excès dans les tissus, ce sont également des aliments rassasiants qui entretiennent la masse musculaire et diminuent le tissu graisseux.

ó  Sources de protéines maigres : volaille, poisson, œuf ou légumineuses (lentilles, pois ou haricots secs) et tofu.

Les oméga 3

Les oméga 3 sont des champions toute catégorie : ils jouent un rôle essentiel sur le maintien de l’intégrité des tissus conjonctifs, sur la protection vasculaire, sur le contrôle de l’inflammation et participent au déstockage des adipocytes.

Sources d’oméga 3 : maquereau, sardine, hareng ou saumon.

Sources d’oméga 3 végétaux : huile de colza, huile de rose musquée, de noix ou de cameline.

<<<< Trouvez des huiles végétales de bonne qualité ici >>>>

Les flavonoïdes

Les flavonoïdes sont d’importants protecteurs des vaisseaux, ils renforcent l’élasticité des parois veineuses et sont également des antioxydants puissants. Les flavonoïdes sont une grande famille de substances, naturellement présentes dans de nombreux végétaux.

ó  Sources de flavonoïdes : fruits rouge foncé (myrtille, cassis, raisin…), carotte, tomate, brocoli, pomme, olive, citron, mais aussi thé vert, vin rouge.

La vitamine C

La vitamine C agit en synergie avec les flavonoïdes et soutient le système veineux.

ó  Sources de vitamine C : acérola, goyave, kiwi, cassis, fraise, cerise, papaye, mangue, citron, orange, chou vert, persil, brocoli, épinard.

Le magnésium

Le magnésium est un élément indispensable dans la lutte contre la rétention d’eau, plus on en manque, plus l’eau est retenue à l’intérieur des cellules.

ó  Sources de magnésium : bigorneau, noix de cajou, amande, sarrasin, riz complet…

Le silicium

Le silicium participe au renforcement des tissus conjonctifs et coopère avec les fibres de collagène.

ó  Sources de silicium : certaines eaux minérales (Volvic, Évian), céréales complètes, et… ortie !

Les boissons

L’eau est indispensable au drainage mais aussi responsable de la cellulite aqueuse. Fuyez l’eau gazeuse qui pourrait être trop riche en sel, et buvez de l’eau plate pour vous hydrater à bon escient, mais en cas de cellulite aqueuse, un litre par jour est suffisant.

Le thé vert : un des meilleurs alliés anticellulite et anti-rétention d’eau. Il agit sur le déstockage des graisses, protège le système circulatoire et soutient les tissus conjonctifs.

Comment adopter un mode de vie anticellulite ?

"SOS Peau au naturel" vous attend dès maintenant en librairies !
“SOS Peau au naturel” vous attend dès maintenant en librairies !

Premier réflexe : empêcher que la cellulite s’installe. Il n’existe pas une unique solution miracle pour l’éliminer, et il est préférable de cumuler un ensemble de stratégies efficaces pour prévenir son apparition et limiter son installation.

Une alimentation sur mesure

Il n’est pas question de se lancer dans un régime draconien, la cellulite ne s’élimine pas simplement en perdant du poids. En revanche, rectifier de mauvaises habitudes et faire attention aux produits que vous consommez est un facteur crucial dans la lutte contre la cellulite.

  • Peu de crudités : bien sûr, les crudités font partie d’une stratégie minceur, mais leur forte teneur en sels minéraux peut tout à fait favoriser la rétention d’eau et vous faire gonfler. Introduisez tout de même des légumes frais à chaque repas, sous forme de crudités à l’un des deux repas principaux, et pour le reste, régalez-vous sans compter en les faisant cuire à la vapeur douce. De temps à autre, autorisez-vous de les manger grillés avec un filet d’huile d’olive.
  • Pas de menu soupe et yaourt le soir, surtout quand la cellulite se combine à une mauvaise circulation sanguine et à de la rétention d’eau. Selon les principes de la chrononutrition, la soupe le soir, composée d’eau et de légumes riches en minéraux, favorise la rétention d’eau, comme le yaourt, mélange de lactose (du sucre !) et d’eau. Au dîner, ce type d’aliments peut entraver sérieusement le drainage nocturne.
  • Des aliments anticellulite à favoriser : les fruits et les légumes regorgent de nutriments précieux pour la santé, vitamines, fibres rassasiantes, antioxydants protecteurs. Dans l’arsenal anticellulite, certains d’entre eux sont de véritables alliés aux fonctions multiples : les uns activent le métabolisme des graisses, d’autres drainent ou stimulent la circulation sanguine.
Légumes Fruits
Asperge, aubergine, avocat, brocoli, céleri branche, chou, oignon, épinard, persil, poireau, poivron. Ananas, banane, fraise, framboise, raisin.

Choisir un sport… et le pratiquer !

Avec l’alimentation, bouger est l’autre pierre angulaire du traitement contre la cellulite. L’idéal : faire des séances régulières d’une activité physique favorisant le retour veineux et imposant un effort de moyenne intensité pour travailler l’endurance et activer la combustion des graisses. Plutôt qu’une seule grosse séance en fin de semaine, organisez plutôt 3 séances de 30 minutes, c’est le seuil à partir duquel le corps va puiser dans les réserves graisseuses.

La marche nordique, le jogging, le roller, le vélo et le ski de fond imposent des contractions rythmées aux muscles des jambes, ils facilitent ainsi la circulation sanguine et la remontée veineuse.

Les sports d’eau sont particulièrement adaptés pour drainer les membres inférieurs : natation, aquagym ou aquabiking. Ils tonifient le système circulatoire tandis que la pression de l’eau constitue une sorte de drainage lymphatique naturel qui facilite l’élimination des œdèmes.

S’oxygéner

Tout rétrécissement des vaisseaux freine la circulation sanguine et empêche une bonne distribution de l’oxygène dans l’organisme. Avez-vous réalisé que l’oxygène requis pour la production de l’énergie permet de brûler les graisses ? Ouvrez en grand vos poumons et faites régulièrement des exercices de respiration profonde afin de bien vous oxygéner. Voir sur ce point notre fiche pratique « La respiration abdominale » (page XX).

Ce qui marche vraiment : le palper-rouler avec une synergie aux huiles essentielles

Le fait de masser délicatement aide déjà beaucoup, le palper rouler est un plus
Le fait de masser délicatement aide déjà beaucoup, le palper rouler est un plus

Les gestes du palper-rouler sont redoutablement efficaces pour déloger les cellules graisseuses et les drainer en stimulant la circulation sanguine et lymphatique. Les professionnels du massage le proposent quasiment tous, offrez-vous des séances deux fois par semaine pendant un mois pour obtenir des résultats visibles. Ensuite, bonne nouvelle, vous pourrez le pratiquer en automassage, avec ou sans huile (pour l’huile de soin voyez plus bas).  Une ventouse de massage permet aussi de pratiquer le palper-rouler chez soi.

Comment faire ?

Comme son nom l’indique, l’objectif est de palper et de faire rouler la couche de graisse située entre la peau et les muscles.

  • Attraper un « boudin » de peau entre le pouce d’un côté, les autres doigts de l’autre.
  • Soulever et faire rouler le pli de peau lentement en poussant avec les pouces. On s’aide en déplaçant les autres doigts, ça fait comme un effet de vague avec la peau.
  • Adapter sa force au geste, ni trop fort pour ne pas se faire mal, ni trop doucement pour être efficace. Augmenter progressivement la pression des doigts et la durée du massage.

Il faut l’avouer, le palper-rouler n’est pas toujours une partie de plaisir, le massage peut même être parfois franchement désagréable. Dans ces cas-là, commencez par mobiliser et masser la zone en mouvements circulaires, histoire de chauffer la peau et de la préparer. Commencez par faire des mini-palper-rouler en saisissant de petits plis de peau et en les faisant bouger sur seulement 1 cm.

Le palper-rouler des cuisses

Debout, posez le pied sur une chaise, placez les doigts au-dessus du genou pour saisir un pli de peau. Le repousser vers le haut de la cuisse. Faites plusieurs bandes verticales pour couvrir l’ensemble de la cuisse, intérieur, extérieur en démarrant du genou vers les hanches.

Le palper-rouler du ventre

En position debout, pétrissez un côté de la taille quelques instants, puis faites rouler un pli en ligne horizontale jusqu’à l’autre côté. Faire plusieurs lignes horizontales sur toute la surface du ventre. On peut également travailler des lignes verticales toujours en allant du bas vers le haut.

Massez-vous tous les jours, c’est aussi la régularité qui compte, plus on pratique le palper-rouler, plus la cellulite s’atténue. Le palper-rouler lui-même se pratique plus facilement sans huile. Mais avant votre séance, préparez la zone en la massant avec une huile de calophylle (car elle stimule la circulation), d’argan ou d’avocat (elles rendent la peau plus tonique). Vous pouvez aussi vous préparer une huile aromatisée pour encore plus d’efficacité.

La dermocosmétique de la cellulite

Les huiles essentielles sont des alliées précieuses pour lutter contre tout type de cellulite. Il est facile de formuler une huile de soin maison pour pratiquer le massage quotidien des zones touchées afin de redessiner la silhouette.

Voici un exemple d’huile de soin très concentrée, efficace et facile à formuler, pour une huile capable d’atténuer visiblement la cellulite en 4 semaines environ, à raison de 1 massage des zones cellulitiques 2 fois par jour de façon tonique.

Mon huile de soin anticellulite

Pour 30 ml environ

Dans un flacon en verre (ou en plastique) ambré, bleuté, ou en alu de plus de 30 ml, versez successivement :

  • 20 ml d’huile de calophylle
  • 10 ml d’huile d’andiroba, d’argan ou d’avocat selon vos préférences
  • 20 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus citronné (eucalyptus citriodora)
  • 20 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus mentholé (eucalyptus dives)
  • 15 gouttes d’essence de pamplemousse (citrus paradisii)

<<<< Trouvez des huiles essentielles et huiles végétales de bonne qualité ici >>>>

Attention, cette huile dans sa version très concentrée en huiles essentielles ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes, qui l’utiliseront alors sans l’aromatiser (de même si vous êtes allergique à l’une d’elles).

N’exposez pas les zones traitées au soleil durant la période d’utilisation à cause de la présence d’essence de pamplemousse, photosensibilisante.

Massez uniquement les zones cellulitiques avec cette huile (soit la taille d’une assiette à dessert), et non le corps, évitez soigneusement le visage, et lavez-vous bien les mains après utilisation. Si vous souhaitez masser de plus grandes zones, divisez les doses d’huile essentielle par 2 !

Si vous n’avez pas trouvé les 3 huiles essentielles nécessaires, vous pouvez simplement en éliminer une. Attention, l’odeur de tous ces composés est très forte et monsieur n’appréciera peut-être pas. Dites-lui que c’est pour la bonne cause ou portez immédiatement après le massage un shorty/legging pour empêcher les émanations.

Cette huile de soin se conserve 12 mois à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur.

Certes, les recommandations présentées ici sont un peu contraignantes car elles se veulent exhaustives… Mais l’efficacité est au rendez-vous et les résultats sans comparaisons avec les cosmétiques pour la plupart bidons qui vous sont proposés partout.

Cliquez pour commander le livre “SOS Peau au naturel” . Annie et moi nous vous présenterons ce livre en dédicace le jeudi 27 mars entre 17 h 40 et 19 h 30 au bar resto “L’Envie” au 57 rue Pernety à Paris.

Et vous ? Quelles sont vos méthodes anti-cellulite ?

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Tous mes bons voeux et mes bons conseils 2012 ! Comme chaque année à cette époque, je marque une petite pause afin de souffler un peu et de vous préparer une année 2013 haute en couleurs... mais j'a...
Fêtes ou Festival trop arrosés ? Le cocktail anti-gueule de bois. Festivals bien arrosés en perspectives ? Pour limiter les dégâts de l'alcool, aidez votre foie à surmonter l'épreuve. Mangez environ une heure ava...
Bye Bye, Bouffées de chaleur ! Bouffées de chaleur : un mauvais souvenir ! Les bouffées de chaleur liées à la période délicate de la pré-ménopause ne concernent pas tout le mond...

55 Commentaires

  1. Je suis fan. Et bravo Julien.

  2. Bonjour Julien.

    Merci encore et toujours pour vos conseils judicieux; vos articles sont concis, clairs, particulièrement précis et très agréables à lire.
    Vous présentez ici une huile anti-cellulite un peu différente de celle décrite dans votre “livre- bible” ( “Adoptez la slow cosmétique”). L’une d’elle est-elle plus efficace que l’autre ou plus ciblée selon le type de cellulite? Encore merci .
    Très belle journée.

  3. bonjour, Julien juste un grand merci pour ce nouvel article. J’ai déjà realisé ce sérum ( tiré de votre précédent livre), que j’utilise tous les jours, j’espère qu’il est efficace, car…..l’odeur est puissante et fait fuire monsieur!! c’est Grace a cette recette que j’ai découverte l’huile d’andiroba, qui maintenant ne me quitte plus pour bien d’autres choses. merci!!!

  4. Super cet article merci.

  5. Bonjour Julien Merci pour cette article qui m’intéresse beaucoup,et de vos conseil comme toujours !J’ai jamais réaliser un de vos recettes.Donc je vais marqué le tout,et Jeudi je vais me rendre chez un herboriste a Liège.
    Bonne journée
    lisette

  6. Bonjour Julien, dés que je peux, je bloque une date pour faire une de vos formations !! Merci pour cet article. Ma méthode anti-cellulite : une crème le matin avec un léger massage et une autre le soir en regardant la télé, plus intense.

  7. Merci Julien,
    Je prends note de ces précieuses informations mais qui ne concernent pas uniquement les femmes dis donc !
    j’essaierai d’être au rdv pour la dédicace de ce livre et 2 autres : slow et HV

  8. Bonjour Julien, merci pour cet article, j’ai une question svp, est ce qu’on peut utiliser la recette pendant l’allaitement?
    Merci bcp

    • Non je le déconseille aux femmes enceintes et allaitantes car la formule est trop dosée. Commencez le traitement sans HE.

  9. Merci Julien pour cette formule d’HV et d’HE, je marche 2h dans la semaine à un rythme soutenu avec des amies, et 1 fois par semaine de la piscine, en général le mercredi midi, mais en plus, je masse le ventre le soir pendant 5 minutes, ça fait 1 mois et je ne vois pas de différence, alors je vais utiliser ta recette. Encore merci et bonne journée à toi

  10. moi je me masse aussi avec de l’HE de génévrier, diluée bien sûr (attention elle est puissante).

  11. Merci pour cet article, Julien.

  12. Et là c’est le drame: Moi qui pensais que manger des soupes étaient hyper bien pour la santé et la ligne, de même pour les crudités. Mon monde vient de s’effondrer. ce là dit ça explique beaucoup de chose…
    Merci pour cette article en tout cas.
    Je vais tenter l’huile de massage 🙂

  13. j’ai déjà utilisé l’huie de calophylle (pour mes varices) et j’ai fait une allergie..
    si je la supprime, je la remplace par laquelle
    merci de vos bons conseils

  14. Très chouette article bien complet, personnellement je réalise un mâcérat huileux de lierre avec huiles essentielles que j’applique chaque soir en utilisant ma ventouse anti cellulite, je fais également des exercices type squat, lunges et exos cuisses pour lutter, ainsi que du drainage par la natation.

    • Bonjour Corinne!
      Petite précision : quand tu parle de ta ventouse anti cellulite, fais tu référence au petite machine que tu peux acheter et qui reproduise le palper rouler?
      Cordialement,

  15. J’avais fait une crème pour une amie,elle l’avait beaucoup apprécié ( texture mais aussi efficacité)
    http://alambicandco.canalblog.com/archives/2011/03/10/20495696.html

    J’avais fait pour moi du palper-rouler mais en post grossesse,je n’ai eu que des vergetures. Depuis j’ai arrêté de trop regarder lol

  16. J’ai déjà entendu parler du palper-rouler mais la méthode n’est pas si bien expliquée que votre article. Merci pour l’huile de soin anticellulite! Maintenant il n’y a plus qu’à

  17. Bonjour Julien et merci beaucoup pour cet article utile! Peut-on remplacer les HE d’eucalyptus par du cyprés et du genévrier? Si oui, en même quantité? J’en ai sous la main et il me semble qu’ils sont aussi anti-cellulite/déstockage/circulation, si je ne me trompe? Merci d’avance.

    • Pas vraiment Lola, l’eucalyptus citronné est ici dans la formule pour ses propriétés anti-inflammatoires. Le cyprès ne l’est pas vraiment, et le genévrier moins. Remplacez peut-être par un mélange genévrier hélichryse si vous n’avez que cela.

  18. Bonjour Julien,

    Je viens d’acheter votre livre “ADOPTEZ LA SLOW COSMETIQUE” et je souhaite connaître votre avis sur les éponges LOOFA ou éponges KONJAC afin d’appliquer vos différentes méthodes.

    Merci par avance

  19. Bonsoir,

    Que pensez vous de la ventouse!!!qui remplace le palper rouler difficile à faire soit même suivant les endroits!!!!

    • Si on sait la manier et si elle est de bonne qualité, en effet la ventouse est une solution correcte mais pas optimale pour masser les zones cellulitiques non enflammées (attention). Remarque quand même : la ventouse sur peau très huilée ne va pas forcément bien fonctionner…

  20. Marie-France

    Bonjour Julien, bonjour à tous,

    Je viens de me procurer ton dernier livre, comme d’habitude une vraie mine de bons trucs, félicitations ! Bon, avec l’âge moins de cellulite mais la peau se relâche, quelles huiles essentielles à rajouter dans une huile de massage pour raffermir les tissus !

    bien amicalement

  21. Bonjour Julien,

    Merci beaucoup pour cet article très précis. J’ai fait un peu de diabète gestationnel pendant ma deuxième grossesse et ai dû réduire les sucres. Résultats, moins de cellulite et seulement 7,5 kg de pris. C’est cependant grâce à votre article que j’ai fait le lien avec la diminution de mes capitons!

  22. Bonjour Julien,

    Merci pour cet article complet 🙂 ( car ma peau est devenue un gruyère au fil des années (hahah je n’ai que 23ans ) et tes astuces sont les bien venues ^^

  23. merci julien pour ta presence sur se blog j en suis fan youpi bien a toi .laure

  24. Voici une autre recette pour lutter contre la cellulite et la prise de poids,c est une solution buvable .
    he citron 3gr
    he petit grain bigarade 2gr
    extrait fluide d artichaut (cynara scolymus, feuille) 60ml
    extrait fluide orthosiphon (orthosiphon stamineus,feuille) 60ml
    extrait fluide olivier(olea europea, feuille)60ml
    melanger le tout dans un flacon propre en verre teinte
    posologie:2cc soit 10ml dans une bouteille d eau type volvic ou contrex a boire tout au long de la jourenne pendant un mois puis le mois suivant pendant 3 semaines
    les he sont detoxifiantes et lipolytiques et les extraits fluides drainent et stimulent les fonctions hepatiques.
    respecter la posologie,ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante.Cette cure peut se faire en synergie avec le massage pour un meilleur resultat.

  25. Pingback: Revue de presse du 6 avril 2014 - M.M Blog – Materner avec un grand Aime

  26. Bonjour Julien,
    Je découvre avec avidité ton blog et fais un constat désolant : pourquoi tant d’argent dépensé pour des résultats trés décevants et pourquoi jouer autant avec notre santé?

    J’ai découvert l’aromathérapie pour la santé de mon fils et aujourd’hui je la découvre pour les petits maux d’adultes et la cosmétique.

    Pour revenir au sujet de la cellulite. Ma question est la suivante : pour le palper rouler peut on utiliser les appareils spéciaux vendu à cet effet?

    Slowment vôtre.

    • Oui Laetitia, si ces appareils sont éco-responsables pourquoi pas… Il y a maintenant des ventouses écologiques en vente sur le net (petites ventouses souples à passer sur la peau).

  27. Merci Julien , pour ces bons conseils !
    Je vous ai vu hier dans une emmission sur la nocivité des gels douches issus de la comsétique conventionnelle et je vous remercie une fois de plus de prendre position en faveur de la nature et de ses bienfaits .
    Depuis que je lis votre blog et vos livres, je dois avouer que les problèmes de peau ne sont plus qu’un lointain souvenir .
    Merci à vous et bonne continuation !
    Nur

  28. Ca y est je viens d’acheter votre livre (je vais les avoir tous 🙂 ) sur la peau j’ai hâte de le recevoir, avez vous le lien sur l’émission concernant les gels douche?Allez vous faire des journées comme vous le faites un peu partout sur Angers ce serait bien?
    Merci et bonne journée.

  29. Bonjour, avant tout merci pour votre site que je viens de découvrir et qui est absolument génial !
    Je trouve dans beaucoup d’autres recettes “anti-cellulite” l’utilisation des huiles essentielles de Cèdre d’Atlas et Niaouli. Est-il possible de les ajouter au mélange que vous proposez (quitte à ajouter de l’huile végétale pour que la concentration en huile essentielle ne soit pas trop importante) ?
    Merci d’avance !!

    • Ma recette est me semble-t-il bien comme elle est Maddy, mais en effet en aromathérapie il y a toujours 10 recettes pour une même affection en fonction de l’axe que l’on veut donner à son traitement. A vous de choisir, en fonction des bienfaits et toxicités de chacune des He, et en respectant les dosages indiqués.

  30. Bonjour Julien

    Je conseillerais aussi de boire du thé vert au cours de la journée pour favoriser la détoxination du corps. Perso, je bois 1 litre de thé par jour, depuis des années et cela donne aussi beaucoup d’énergie. Et bien sûr : Bouger, bouger me semble évidemment indispensable.

    Merci pour tous vos articles tjs bien écrits

  31. Bonjour Julien,
    Merci pour tes petites recettes tout d’abord !!
    Je n’ai pas réussi à me procurer de l’HE d’eucalyptus mentholé de qualité bio, mais j’ai de l’HE de cèdre de l’Atlas, qui est apparemment efficace pour lutter contre la cellulite également… est-il possible de remplacer l’eucalyptus par le cèdre ?
    Merci pour ta réponse !!

    • Le cèdre ne sera pas lipolytique, et donc l’effet final sera différent, mais en effet tu peux effectuer ce remplacement pour un effet plutôt “drainant” et “circulatoire” (cèdre) que “brûle graisse”.

  32. Super ce bouquin, que j’ai dévoré, mais qui sera à lire, relire… Une mine de bons conseils. Bravo et encore merci…

  33. Bonjour,
    un petit post pour vous dire que j’ai lu vos livres et qu’ils sont géniaux!! Comme dit plus haut, à lire et a relire!!!!!
    Merci à vous (et à Annie) pour tous vos conseils qui nous mènent vers une cosmétique plus slow et meilleure pour notre santé!

  34. Le plus sain et le plus efficace, une huile végétale type huile d’argan, combinée à une huile essentielle (pamplemousse par exemple). Car le plus important reste le massage !! Un peu d’aquagym ou d’aquabike, ça peut aider !

  35. Pingback: Revue de presse du 27 avril 2014 - M.M Blog – Materner avec un grand Aime

  36. Aie Aie Aie, tout ce qu’il ne faut pas manger et bah je le mange…

    Après il faut garder une activité physique ça c’est sur.

    En tout cas merci pour l’article 🙂

  37. bonjour julien!
    J’aimerai savoir si tu avait une recette de créme pour faire disparaitre des bajoues et un petit double menton! je ne suis pourtant pas en surpoids, mais mon visage poupon me complexe!
    merci d’avance pour tes condeils toujours efficaces

  38. Un petit coucou de Montréal, Qc.
    Une découverte formidable que votre blog et rempli de pleins de petits trésors qui font du bien.
    J’ai lu sur votre page dédié aux parfums que l’on doit utiliser des notes de fond, de coeur et de tête. Est-ce que la recette avec la vodka,Rose Damas et Palmarosa suffisent avec 10 g HE chacune pour faire 20 g en totalité, puisque vous spécifiez que la Damas semble assez étoffée ? Merci

  39. Bonjour Julien, toute nouvelle…alors, bien des questions !:)
    Puisque vous déconseillez les HE photosensibilisantes comme le pamplemousse dans cette recette anti-cellulite et que nous sommes dans nos beaux jours…que pourrais-je utiliser, car je fais beaucoup de jogging et bien sûr, mes jambes étant exposées quotidiennement…Merci

    • Difficile de se passer du pamplemousse en effet. L’idéal pour la cure anti-cellulite est de pratiquer les soins en période de non exposition (pas de vacances/plages). Si vous vous exposez trop, pensez alors à tout simplement retirer le pamplemousse et à le remplacer par du romarin verbénone si vous le pouvez.

  40. Merci Julien pour ton article! Quel pro ! Continue comme ça, c’est toujours un plaisir de te lire. Stéphane

  41. Bonjour Julien et vraiment Merci de tous vos bons conseils efficaces.
    Une question quant à l’eucalyptus ; est-ce que le radiata peut remplacer le mentholé et le citronné ?
    Ou peut-on faire : 30 g. HE eucalyptus radiata + (15 g. HE pamplemousse + 5 g. HE citron) ou (20 citron) + 5 g. HE menthe poivrée ?
    Je voudrais pouvoir utiliser les HE que j’ai déjà.
    Merci vivement de votre réponse et bon week-end !

    • Hélas non Véronique, car leurs huiles essentielles n’ont rien en commun à tous ces eucalyptus. Les eucalyptus radiés et globuleux sont des expectorants et assainissent les voies respiratoires. L’eucalyptus citronné est un anti-inflammatoire, et un répulsif anti-moustiques au passage 😉 Ceci est dû à leurs composition biochimique tout à fait différente.