Acné Rosacée : apaiser au naturel !



Apaiser la rosacée est possible au naturel
Apaiser la rosacée est possible au naturel

L’acné rosacée, appelée aussi “rosacée” tout court, est une affection que vous semblez être de plus en plus nombreuses à rencontrer, car vous m’écrivez souvent en ce sens.

Cette affection n’a pas vraiment grand chose à voir avec l’acné, même si elle en partage en partie le nom. C’est bien d’une affection vasculaire qu’il s’agit : des rougeurs, une hypersensibilité des capillaires sanguins, et puis seulement dans un stade plus avancé des boutons qui ressemblent à ceux de l’acné.

Je me permets de partager ici avec vous quelques extraits du livre “SOS Peau au naturel”, que j’ai co-écrit avec mon amie Annie Casamayou. Je vous conseille vivement de vous le procurer si vous souffrez de problèmes de peau. Pour la rosacée, toute une approche est proposée (de l’assiette à la salle de bain en passant par le rythme de vie). Je ne vous livre ici que les conseils relatifs à la dermo-cosmétique…

Les résultats des extraits de plantes cosmétiques pour la rosacée sont bluffants ! Allons voir cela…

Fiche d’identité de l’acné Rosacée :

La Rosacée doit être impérativement diagnostiquée par un dermatologue. On la confond en effet trop souvent avec une dermatite péri-orale, ou de l’acné, ou plus couramment la couperose. Consultez et soyez certain(e)s de savoir de ce que vous souffrez avant de vous ruer sur un traitement.

  • Qui est concerné : plus particulièrement les femmes à peau claire entre 40 et 50 ans. Mais tout le monde est potentiellement concerné.
  • Les symptômes : des rougeurs sur la partie centrale du visage, des gonflements, des picotements ou des sensations de brûlure, suivies ensuite d’une éventuelle séborrhée (trop de sébum) et de boutons.
  • Les mécanismes : une anomalie circulatoire des petits vaisseaux du visage, non infectieuse et non contagieuse, mais très inflammatoire.
  • Ce qui aide vraiment : un mode de vie protecteur et des soins très doux, éventuellement aux huiles essentielles pour contrôler l’évolution.

 

La dermo-cosmétique de la rosacée

voilà un vrai cas de rosacée. Sachez bien la reconnaître.
voilà un vrai cas de rosacée. Sachez bien la reconnaître.

Le choix des produits est capital pour les peaux réactives atteintes de rosacée. Il arrive souvent que les symptômes de la rosacée donnent l’impression de développer des allergies aux cosmétiques, avec des brûlures ou des démangeaisons.

Les crèmes hydratantes riches qui devraient soulager la peau sèche et sensible donnent au contraire la sensation d’augmenter les brûlures. Mieux vaut privilégier une grande simplicité dans les ingrédients pour optimiser leur tolérance. Chaque jour, vous aurez à nettoyer la peau et à l’hydrater.

1) D’abord, bien nettoyer

Bannissez les lotions ou gels à l’alcool, savons ou produits parfumés, car ils sont potentiellement irritants.

Démaquillez-vous si nécessaire à l’huile de noyaux d’abricot ou de jojoba (voir le démaquillage à l’huile : imbibez d’huile une éponge humide essorée et ôtez les résidus de maquillage).

Trouvez une huile démaquillante slow ici.

Nettoyez ensuite à l’aide d’un gel ou un pain lavant sans savon certifié bio. On trouve des gels sans savon bio au rayon bébé des magasins bio. Idéalement, jamais de savon sur une peau qui souffre d’acné ou de rosacée, afin de garder le pH bien acide.

Après le nettoyage, vaporisez obligatoirement de l’hydrolat de ciste, de matricaire, de lavande vraie ou d’hamamélis. Vous pouvez aussi passer l’hydrolat délicatement au coton. Laissez poser 1 minute, puis séchez avec un mouchoir. Si la crise est sévère, utilisez des compresses imbibées d’hydrolat à appliquer sur la peau pendant un instant.

Trouvez un hydrolat visage slow ici.

Notes :

– la vaporisation des hydrolats cités peut être répétée 2 à 3 fois par jour en cas de flush (“bouffée de rougeur”) aussi.

– un masque à l’argile blanche 1 à 2 fois semaine peut aussi soulager (cliquer sur masque pour relire l’article).

 

2) Ensuite, hydrater et protéger

Oubliez les cosmétiques conventionnels trop occlusifs (à base de silicones, huiles pétrochimiques ou alcools gras), ils augmentent la sensation de chaleur.

Essayez une préparation comme celle décrite ci-dessous. Vous la masserez délicatement sur les zones rougies avant d’appliquer, de façon tout à fait optionnelle, votre crème bio légère mais protectrice (style Réaprotect de Réalia ou La crème à la camomille de Saint Hilaire ou ma recette de crème hydratante universelle – clic)

Votre sérum maison pour la rosacée à utiliser localement seulement.
Votre sérum maison pour la rosacée à utiliser localement seulement.

En traitement, soit pendant 1 mois au moins, appliquez 3 à 5 grosses gouttes de ce sérum matin et soir sur les zones marquées , donc localement seulement, et massez tout doucement pour faire pénétrer. Pas de panique, ce sérum sent fort mais l’odeur va s’estomper. Vous pouvez appliquer votre soin de jour ou de nuit par-dessus ensuite.

RECETTE : Huile de soin régulatrice pour l’acné rosacée* (Pour 20 ml environ)

Dans un flacon en verre (ou en plastique) ambré, bleuté, ou en alu de plus de 20 ml, versez successivement :

  • 1 cuillère à café d’huile de calophylle
  • 1 cuillère à soupe d’huile de jojoba, de noisette ou de kukui au choix
  • 1 cuillère à café d’huile de calendula ou de carthame au choix
  • 4 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne (helichrysum italicum), ou à défaut, de ciste ladanifère (cistus ladaniferum)
  • 4 gouttes d’huile essentielle de tea tree (melaleuca alternifolia), ou à défaut, de lavande vraie (lavandula vera ou angustifolia)
  • 4 gouttes d’huile essentielle de lentisque pistachier (pistacia lentiscus)

Trouvez vos ingrédients slow cosmétique ici.

Si vous êtes enceinte, n’ajoutez qu’1 seule goutte de chaque huile essentielle au mélange et supprimez l’hélichryse italienne.

Si vous n’avez pas toutes les huiles végétales sous la main, vous pouvez répartir les quantités entre les huiles dont vous disposez, mais faites en sorte d’avoir au moins soit la calophylle, soit le calendula.

Ce sérum se conserve 6 mois à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur

* Retrouvez cette recette et de nombreuses autres dans le livre Les huiles végétales, c’est malin, Julien Kaibeck, Quotidien Malin Éditions.

 

Rosacée : Les astuces en plus !

Vous prévoyez des activités extérieures ? Il faut absolument alors utiliser votre crème de jour protectrice par dessus le sérum.

En hiver, ou en période de grands vents, le beurre de karité est très protecteur et il a un petit effet anti-inflammatoire. Pour l’appliquer, prélevez une toute petite quantité (un petit pois) avec la main, frottez les mains ensemble pour le réchauffer et le ramollir, puis appliquez sur le visage. L’aspect gras s’estompe en une dizaine de minutes car il pénètre en profondeur. Vous pouvez l’appliquer seul sur la peau nettoyée, ou par-dessus votre sérum de soin. Je vous conseille un beurre de karité slow cosmétique (clic).

La pauvre !
La pauvre !

Vous trouvez le sérum de soin vraiment trop gras ? Vous n’avez pas de crème ? Alors le gel d’aloe vera pur va vous aider. Il est légèrement anti-inflammatoire et cicatrisant, il est indiqué pour calmer les rougeurs. Appliquez une petite noisette de gel dans la main avant d’y ajouter vos 3 à 5 gouttes de sérum de soin et émulsionnez avant de masser le visage. C’est fait ! Je vous conseille le gel d’aloe vera Bioflore.

Vous déprimez ? Arrêtez tout de suite et riez, riez, riez pour rester zen. Votre peau sera moins réactive si vous stressez moins et pensez moins à elle.

Après tout, Blanche-Neige était elle aussi atteinte d’une vilaine couperose, et cela ne l’a pas empêchée de trouver le Prince Charmant à la fin, hein 😉

 

 

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Rencontre Amoureuse : se préparer à rencontrer un(e) Inconnu(e) Les "blind dates" ne sont pas toujours des flops   Avec la mode des sites de rencontres (meetic, badoo, ...) et la multiplication des rése...
Une crème hydratante faite maison ? Si, c’est facile. une bonne crème slow, simple mais efficace Dans cette vidéo, je vous donne en cadeau ma recette de "crème hydratante universelle", issue de mon li...
L’aromathérapie, c’est quoi ? La lavande, huile essentielle bonne à tout L'aromathérapie est l'utilisation des huiles essentielles pour la santé et le bien-être. Voyez ma vi...
Étiquettes: , , , ,
 

40 Commentaires

  1. Bonsoir Julien.
    Merci pour ce partage.
    J’ai personnellement acheté ton livre… Après avoir hésité, pensant que les 2 premiers me suffiraient !
    Que nenni

  2. Marie-France

    Bonjour Julien,

    Je ne souffre pas personnellement de rosacée, j’ai prêté ton livre “SOS Peau eu naturel” à une amie qui a ce problème. Elle a suivi tes conseils ce qui a amélioré les choses et piqué sa curiosité ! Du coup la voilà en train de se convertir à la “slow cosmétique”. Je suis contente de cette amélioration pour elle, et j’espère qu’elle va amplement informer son entourage et l’encourager à consommer moins et mieux pour le bien des humains et de la planète ! Merci à toi à l’heure de la surconsommation d’avoir choisi une orientation qui est un vrai défi !!!!

  3. Bonsoir cher Julien,

    J’aimerais que vous me donniez un traitement pour de l’acné svp^. Car je suis très souffrante de ça. Cela m’incommode, me fait même mal (microcystis) J’ai une peau mixte (un peu grasse)
    J’ai une peau de couleur mate.
    Vous me sauverez et me rendrez le sourire (assurance en soi)

    j’attends avec impatience votre réponse

    • Je ne donne pas de traitement sur demande Sonia ni ne fais de consultations. Pourquoi tout simplement ne pas suivre les conseils de mon livre SOS Peau au chapitre acné, ou les conseils gratuits un peu partout sur ce blog si vous tapez acné ?

  4. Bonsoir,

    Merci beaucoup pour cet article et tes conseils.
    Je souffre de rosacée, ça va un peu mieux depuis que j’utilise des produits bio mais j’ai toujours un gros problème de peau grasse ( uniquement la zone T). J’utilise uniquement de l’huile de jojoba pour hydrater ma peau. Que me conseille tu pour ne plus avoir ses brillances ?
    Merci

    • Je veux apporter mon témoignage en ce qui concerne le traitement de l’acné rosacée . Vers l’ âge de 53 ans , j’ ai commencé à avoir qqs poussées surtout en été . Le dermatologue m’ avait prescrit une pommade antibiotiques , sans me garantir de résultats à long terme …. J’ai aussi essayé plusieurs crèmes soi disant miracles pour ce problème … ( je ne connaissais pas à cette epoque le blog de Julien , mais ça remonte à 10 ans ) Puis un jour , j’ai lu les bienfaits de l’ huile de chanvre …. N’ ayant rien à perdre , j’ai essayé et là ….LE MIRACLE ! … En qqs jours , plus de rougeurs , de brûlures , de boutons et depuis plus rien ! Plus de traces de couperose , plus de poussées … Je ne mets plus que cette huile , matin et soir .. Je me démaquille , comme Julien le préconise , à l’ huile de jojoba et je lotionne ma peau avec l’eau florale de rose . Un vrai bonheur !

  5. Merci beaucoup pour cet article Julien!! Ceci-dit, je croyais que l’huile de chanvre était un must pour tout sérum anti-rosacée, non?

    • En effet, elle devrait figurer dans la recette au même titre que le carthame ou le calendula. On peut l’utiliser pour remplacer l’une de ces huiles.

  6. Bonjour Julien,

    En ce moment, je fais une poussée d’acnée rosacée et pour me démaquiller j’utilise du liniment oléo-calcaire qui est 100 % naturel que j’ai adopté après lecture de votre livre
    “les huiles végétales c’est malin”.
    Est-il conseillé de mélanger le liniment avec de l’huile de noyau d’abricot ?

    J’ai de l’eau florale d’hamamélis et non de l’hydrolat, l’eau florale peut-elle faire l’affaire ?

    Merci pour toutes ces recettes et conseils.

    Cdt

    Danielle

    Est-ce bien ou trop gras ?

    • Danielle, vous pouvez tout à fait vous démaquiller au liniment maison suivi par un hydrolat d’hamamélis. Cela change un peu le protocole mais pas de façon fondamentale.

  7. Coucou Julien !
    Je n’ai pas vraiment de l’acnée rosacée mais plutôt des rougeurs diffuses sur les joues et le mentons. J’ai 20 ans et j’ai cela depuis mon enfance (peau très claire, blonde aux yeux bleus). Il y a quelques jours je me suis justement fait un petit sérum avec 10ml d’huile de chanvre, 10ml d’huile de calophylle et 10ml de macérat de calendula + 15 gouttes d’HE d’hélichryse Italienne. Cela te semble-t-il bien ?

    Et j’utilise aussi régulièrement du gel d’aloe vera pour hydrater. 🙂
    Bonne journée !

  8. Bonjour,
    Très intéressant article sur la rosacée.
    Je croyais également que l’huile de chanvre était un “must” en matière de rosacée / couperose…
    Par ailleurs, la rosacée est-elle la suite logique de la couperose, si on n’agit pas à temps ?
    En tout cas, félicitations pour ce blog,
    Et merci !!

    • Non la rosacée n’est pas forcément la suite logique de la couperose. Heureusement, car tous ceux qui souffrent de couperose sont bien plus nombreux et ne devront pas tous forcément affronter la rosacée.
      Le chanvre, comme dit plus haut, peut en effet remplacer carthame ou calendula.

  9. Merci beaucoup Julien pour tous les excellents conseils que tu partages !
    Il y a quelques temps et pour un autre souci, on m’a conseillé d’utiliser de l’argent colloïdal. Je l’ai moi même proposé à une amie souffrant de rosacée il y a quelques jours…je vais bien sur lui transmettre tes conseils mais ais-je fait une erreur avec ce produit ?
    Belle journée …. je vais me replonger dans tes recettes ! 🙂

    • L’argent colloïdal peut compléter le protocole. Demandez alors à votre pharmacien “naturo” comment l’utiliser en local en complément de tout cela.

  10. ROMANO Maria

    Cher Julien,
    Vous êtes une personne exceptionnelle que j’admire beaucoup.
    Comme vous j’aime les produits naturels et les utilise en suivant des conseils fiables glanés ici ou là. Surtout vos recettes ou en les adaptant selon ma peau mixte (très) et j’ai déjà des résultats pour ma rosacée. Le calophyllum, jojoba, calendula… elles me passionnent toutes depuis longtemps et je me fie beaucoup à mon instinct. J’ai la sclérose en plaques et beaucoup de courage. J’espère que qu’il me restera encore assez de temps pour continuer à étudier les huiles et bien d’autres choses qui m’intéressent dans la vie, la nature est pleine de beauté et de ressources.
    Bien amicalement et Merci pour ce que vous faites pour nous.

    • Maria, merci pour votre message. Mon petit doigt me dit que vous aurez très certainement tout le temps devant vous pour étudier et aimer les huiles… car c’est la passion que l’on sent être votre motivation. Et la passion, c’est comme un feu de vie qui ne s’éteint pas ! 😉

  11. Bonsoir Julien ,
    comment pourrais- je faire disparaître les vilaines cicatrices sur le visage du aux boutons d acné rosacés. les boutons restent rouges et boursouflés plusieurs mois après la crise et laissent des cicatrices .j utilise déjà la recette du Dr contre la rosacée mais sans résultat.
    Merci d’avance pour vos conseil .

    • J’ai bien peur que beaucoup beaucoup de temps soit nécessaire à l’atténuation des taches et cicatrices… bien plus en vérité que pour apaiser un bouton. On passe en général alors à de l’exfoliation douce et à l’utilisation d’huiles essentielles faiblement dosées comme le romarin verbénone et la carotte (voyez taches pigmentaires et carotte sur ce blog)

  12. Bonjour julien,
    Un grand merci pour tous ses précieux conseils!!
    Lors de la fabrication du sérum, faut il désinfecter le flacon et les cuillères auparavant avec de l’alcool à 70°?
    Peut on appliquer le sérum sur l’ensemble des joues et menton pendant plusieurs mois ou est il nécessaire de l’appliquer vraiment localement( en sachant que la rosacée envahit les joues et menton) et pendant une durée seulement d’un mois?
    Est il possible d’appliquer un compact solaire teinté par dessus (pour moi il est obligatoire car me protège des UV et camoufle mes boutons et rougeur).
    Merci beaucoup pour votre réponse !!

    • Isa, en effet toute préparation maison se fait évidemment dans un cadre propre et si possible désinfecté. Ici, pour un sérum 100 % huile, la désinfection à l’alcool est moins importante que pour les préparations avec eau ou phase acqueuse, mais je la recommande quand même.
      On applique le sérum localement, mais en effet sur toutes zones inflammée.
      Pour la poudre compacte par dessus, oui, pour autant qu’on ait bien fait pénétrer le sérum et hydraté la peau du visage et du coup au préalable.

  13. Bonjour Julien,
    Il existe aussi une plante bien de chez nous, qu’on peut faire pousser dans son jardin ou sur son balcon et qui fait des miracles sur les couperoses: le bleuet. L’infusion et/ ou l’hydrolat de bleuet sont adoucissants, astringents et anti-inflammatoires, ils resserrent les capillaires, ce qui diminue la couperose. Par contre, les récentes études semble dire que sa réputation comme “plante des yeux” est très surfaite: pour ces affections- là, mieux vaut utiliser la camomille romaine 😉
    C’est toujours un réel plaisir de lire vos articles!
    Isabelle

    • Je suis d’accord avec vous isabelle et j’ai de très bons résultats avec le bleuet pour l’eczéma des yeux notamment, mais ici pour la rosacée je trouve cela un peu moins efficace.

  14. Coucou Julien,
    Merci pour cet article très instructif, j’ai déjà essayé pas mal de soins et crèmes sans résultats, je testerais sans doute ton huile de soin régulatrice pour voir,
    Bonne journée,
    Marion

  15. Bonjour Julien,
    Je suis désolée, je commente sur cette page car je ne parviens pas à commenter sur la page concernée.
    Je m’apprête à réaliser votre recette de soin post-épilatoire trouvée sur votre blog, et je suis également intéressée par l’HE de romarin à verbénone pour ses vertus concernant la peau grasse. Cependant, en relisant la fiche technique du site aromazone, je trouve leur avertissement : ils déconseillent cette HE pour les personnes avec un risque de cancer du sein dans la famille, ce qui est mon cas. Qu’en pensez-vous ? Merci beaucoup.

    • Oui Sabrina, à forte doses cette huile essentielle est à utiliser avec prudence, mais pas dans le cadre cosmétique décrit à ces doses là.

  16. Salut Julien, merci pour tous tes conseils pour notre mise en beauté naturelle!
    Je voudrais te demander d’en faire un sur le fond de teint, j’aimerais connaitre ton point de vue en tant que spécialiste de l’effet de ce dernier sur la peau! Merci

  17. Bonjour Julien ! Ce n’est pas la première fois que tu parles d’acné alors je voudrais te demander des conseils même si la mienne n’est PAS rosacée. J’ai 16 ans et j’ai de l’acné (plus ou moins forte) depuis bientôt 3 ans. Je rêve de retrouvé une peau parfaite. J’ai pas mal de grains de beauté sur le visage, ma peau est donc sensible mais brille sur la zone T et pèle parfois. C’est vrai que je ne l’hydrate pas toujours assez, que j’ai testé des produits trop forts et l’hiver ne l’a pas aidé. Vers mars, ma dermatologue diagnostique une acné modérée et me prescrit un nettoyant adapté (peaux sensibles à imperfections) Vichy ainsi qu’un crème hydratante. Je dois stoppé tous mes mélanges et masques maisons. Je n’ai pas toujours tenu. Je suis donc allée voir un magnétiseur. Au bout d’une semaine, je ne pouvais pas m’empêcher de tripoter ma peau et… de l’abîmer. On me conseille d’aller voir un herboriste en parallèle. Le monsieur me donne le premier complexe d’huiles essentielles qui lui tombe sous la main et me dit “à appliquer matin et soir”. Sans me signaler que c’est un traitement local et que l’huile essentiel de citron est photosensibilisante… heureusement que ça, je le savais, puis de manière générale, je m’expose peu au soleil. Avec le spray, j’en applique sur l’ensemble de mon visage ou les zones concernées. Je récolte un tour de la bouche rouge, irrité et brûlé. Voyant que cela pèle, je mets 2 fois par jour la crème émolliente d’A-DERMA et prend rendez-vous dans la semaine avec un médecin homéopathe. Il voit une acné légère, me dit de continuer mes gélules de zinc quotidienne voir d’en prendre une fois sur 2. Il me donne un complément en granule à absorber 1 fois par semaine et une crème avec 80% de calendula pour mes irritations. Quasi une semaine après, je me tourne vers vous. Mes irritations se calment mais les imperfections persistent. Normal. Seulement j’ai pensé à changer de routine et je ne voudrais pas faire de bêtise. Je voudrais qu’à la rentrée (dans moins de 2 mois), je n’ai pas besoin de me maquiller pour aller au lycée. J’ai pas mal de points noirs sur le front, le nez, la partie en dessous des yeux des joues, le menton. Mes boutons s’installent généralement au menton et / ou au front. Sur les joues, des deux côtés, j’ai une zone avec des espèces de points noirs qui n’en sont pas. Cela fait une petite bosse (plus ou moins en relief) avec un point dessus quand je les percent (ce qui mène souvent à une « catastrophe cutanée »…) c’est souvent du sang qui sort. Mon teint n’est pas unifié. En fait, j’ai souvent le menton rouge, une croûte (si je perce un bouton…) et des cicatrices. Des fois, j’ai peur. De rester avec des traces toute ma vie… (c’est ce qui m’a amené à tester le miel, des crèmes et l’huile de ricin.). Enfin, maintenant que vous connaissez ma peau, entrons dans le vif du sujet. Me nettoyer le visage matin et soir avec une éponge Konjac au charbon de bambou et un hydrolat de camomille et utiliser ma crème au calendula sur l’ensemble du visage pour m’hydrater le matin, constitue-t-il une bonne routine en parallèle des compléments du médecin ? Si oui, quand devrais-je appliquer l’hydrolat de camomille ? Matin et soir après le nettoyage ? Seulement le soir ? Faut-il mieux se laver avec l’éponge deux fois par jour OU la prendre seulement le matin et continuer le soir avec mon gel habituel (peaux sensibles à imperfections, Vichy) ? Ce ne serait pas un «mélange» de trop pour ma peau ? Combien de temps peut-t-on garder une éponge , un mois ? Dernière question, j’ai beaucoup de vergetures violettes sur les jambes depuis 6 mois, que faire ? Merci d’avance. Merci d’avoir eu la gentillesse de me lire en entier.

    • Bonjour Aurore,
      Ton commentaire s’apparente à une demande de consultation, et je n’en donne pas sur ce blog. Si je peux me permettre, je ressens en toi un grand désarroi et donc un “zapping” désespéré et trop rapide d’une solution à l’autre. Tu as cité énormément de produits utilisés simultanément. Pourquoi ne pas te tenir à une seule routine pendant au moins 1 mois et demi pour constater un résultat ? Il est normal que ta peau réagisse un peu à chaque routine avant de se réguler.
      Pour la routine, si ta peau est acnéique, je pense que l’éponge konjac n’est pas nécessaire voire pas indiquée. Une lingette très douce serait selon moi mieux, ou tout simplement les doigts propres 😉 Pour tes jambes, je pense qu’il s’agit de varicosités et non de vergetures… Lis mes conseils sur les varices et varicosités…

  18. bonjour julien, tu recommande quoi comme soin après exposition au soleil quand on a une rosacé ?

    • En après soleil, les incontournables huile de calendula + gel d’aloe vera à parts égales font très bien l’affaire.

  19. A partir d’un certain niveau, les lasers vasculaires sont indiqués pour traiter les rosacées. Il s’agit d’un traitement pratiqué par un chirurgien plasticien ou par un dermatologue pour corriger la dilatation des vaisseaux sanguins.

  20. Bonjour Julien,

    J’ai 25 ans et je souffre d’acné ( cicatrice etc) mais non rosacé,avec peau mixte et déjà quelques rides -_- ( je ne sais pas si c’est le bon endroit pour ma question)et j’aurais voulu faire un sérum a appliqué tout les soirs en me basant sur votre recette pour l’acné rosacé mais étant débutante je ne sais pas comment dosé tout ça. Alors si vous pouviez m’éclairer se serait génial.
    Alors j’aurai voila ce que je pensait utilisé : HV jojoba , HV nigelle, HV calophylle, He Hélichryse, He lavande et He tea tree.

    Merci d’avance

    • nessy, voyez mes recettes pour l’acné en vidéo SVP (clic) Tout y est. Idem dans mon livre SOS Peau au naturel, encore bien plus complet.

  21. Bonjour Julien !

    Fan de la première heure de la slow cosmetique, je me pose une question : dans la vidéo du démaquillage à l’huile, vous parlez d’un éventuel lavage avec un gel lavant au pH doux après l’application de l’huile. Personnellement, je n’arrive pas à voir de réelle préférence de ma peau avec ou sans ce deuxième nettoyage. Mais d’un point de vu pratique, je me demande si ma peau est réellement propre seulement avec de l’huile rincée avec un gant chaud, cela ne risque pas d’obstruer mes pores à long terme ? Le matin je me contente d’eau florale et d’huile végétale pour nourrir ma peau.
    Alors, oui ou non au double nettoyage ?

    Aussi, j’ai quelques tout petits boutons dans le dos depuis mon adolescence. Alors que la peau de mon visage n’est pas à tendance acnéique spécialement … comment interpréter cela ?

    Je m’excuse par avance si ces questions ont déjà été posées.
    Merci et très bonne journée,
    Clémence.

    • Clémence, le démaquillage à l’huile se fait toujours avec huile + coton ou lingette + hydrolat en phase finale. Donc on nettoie la peau surtout avec le coton ou la lingette (geste mécanique) et l’hydrolat (acidité du pH, vertus assainissantes et astringentes…).
      Le double nettoyage, c’est à dire pratiquer encore après cela un nettoyage au gel moussant ou savon sans savon, n’est intéressant que si la peau était initialement très sale (vie en ville, été), et nous assure qu’on a vraiment ôté tout résidu d’huile souillée.
      Pour vos boutons, impossible d’avoir un avis ici sans voir, et hors sujet, désolé… Consultez pour obtenir un bon diagnostic.

  22. Étonné aussi qu’il n’y ai pas l’huile de chanvre… S’il devait y en avoir qu’une pour la couperose ou la rosacée ce serait celle là !
    L’huile de calophylle est excellente aussi pour faire circuler et fluidifier le sang de nos joues 🙂 … L’huile de ruscus est top aussi…

  23. J’y pense, avant qu’une personne lise mon commentaire et se jette sur une des huiles, l’huile de calophylle et celle de ruscus sont rubéfiante pour les peaux sensibles, cette à dire qu’elles chauffent la peau durant l’absorption, donc automatiquement on est rouge ! À éviter le matin 🙂
    Pas de pb pour l’huile de chanvre ! Et sa couleur verte atténue un petit peu aussi le rouge, tout bénéf 😉

    • Agnès et Ben, je suis d’accord avec vous et je dois en effet préciser que l’huile de chanvre peut être tout à fait utilisée dans ma recette en remplacement du carthame ou du calendula par exemple.
      Pour ce qui est de la calophylle Ben, elle n’est pas présente en quantité suffisante dans la recette que pour avoir une action rubéfiante significative, et au contraire est bien utile pour le renforcement des capillaires au moyen terme, donc je maintiens. 😉