Apaiser la couperose au naturel



La couperose demande des soins préventifs avant tout !
La couperose demande des soins préventifs avant tout !

Vous avez été récemment tellement nombreux à me demander des conseils pour la couperose…

Je me suis donc décidé à vous proposer un article récapitulatif sur la couperose et les rougeurs, tiré de mon dernier ouvrage co-écrit avec mon amie naturopathe Annie Casamayou : SOS Peau au naturel (clic), paru aux éditions Quotidien Malin.

Vous trouvez ci-dessous tous les conseils pour apaiser la couperose efficacement, mais je vous invite à consulter le livre également qui est plus complet (sur l’alimentation notamment).

La Couperose, c’est quoi ?

Un livre pour soigner les dermatoses et autres bobos de la peau au naturel
Un livre pour soigner les dermatoses et autres bobos de la peau au naturel

La couperose touche environ 15% de la population, et plus particulièrement les femmes (3 femmes pour 1 homme) au teint clair. Elle se caractérise par une rougeur sur certaines zones du visage : les joues, le nez, la zone médiane et parfois le menton. D’abord, les petits vaisseaux du visage se dilatent en passant brutalement du froid au chaud et donnent le feu aux joues, c’est le « flush ». Au bout de quelques instants, la rougeur disparaît, mais pas toujours. Car avec le temps et à force d’agressions, les petits vaisseaux perdent de leur élasticité et les rougeurs diffuses deviennent permanentes, c’est l’érythrose. Puis, les vaisseaux finissent par former des lacis rouges visibles par transparence – les télangiectasies – sur les ailes du nez, les joues ou le menton.

Concrètement, la couperose concerne les peaux fines et hypersensibles, celles-ci sont facilement irritables car leur seuil de tolérance est bas et elles présentent des réactions exagérées vis-à-vis des agressions de l’environnement. Sans que l’on puisse en déterminer l’origine, il y a chez elles une anomalie de la régulation de la température du visage à cause de la fragilité des capillaires, les vaisseaux les plus fins de l’organisme. Ces capillaires ont à s’adapter sans cesse à l’environnement et agissent comme un véritable thermostat. Ainsi, ils subissent d’importantes variations de diamètre pour réguler le flux sanguin en fonction de la température et peuvent finir par éclater et devenir visibles sous la peau.

La couperose est considérée comme une potentielle première manifestation de la rosacée (clic), car les mêmes phénomènes vasculaires en sont la cause. Pourtant, cela ne signifie pas que l’évolution de la couperose vers des problèmes plus conséquents comme l’acné rosacée soit inéluctable.

Absolument pas ! Au stade léger, quand les rougeurs surviennent de façon épisodique, certaines mesures simples les empêcheront de devenir permanentes.

NOTA BENE POUR NE PAS ETRE DECUS !
Si la couperose est installée avec des rougeurs permanentes, le phénomène est irréversible et des soins ciblés limitent le préjudice esthétique. Au stade des télangiectasies, la régression n’est plus possible, seuls des traitements au laser ou par électrocoagulation peuvent les faire disparaître. La prévention est dès lors essentielle afin d’éviter l’exacerbation des symptômes.

Facteurs déclencheurs

Afin d’éviter les rougeurs, il n’y a pas de secret, il faut apprendre à repérer les facteurs déclencheurs pour mieux les esquiver :

Le soleil et la chaleur : Appliquez une crème solaire au facteur de protection moyen ou élevé (15 à 30) quand vous êtes à l’extérieur, en été portez un chapeau à large bord. Plus que les UV, c’est la chaleur qui provoque une dilatation importante des capillaires, un brumisateur d’eau thermale est votre meilleur allié pour vous rafraîchir rapidement le visage. Évitez le sauna ou le hammam, ainsi que les bains ou douches trop chauds.

Le vent et le froid : Ils mordent la peau et ont tendance à faire éclater les petits vaisseaux. Protégez-vous autant que possible le visage avec une écharpe, et une crème un peu plus protectrice (riche en graisses végétales de qualité, un peu occlusives, type coco-karité…) lors des intempéries.

Les écarts de température : Passer du froid au chaud ou vice versa crée une perturbation et demande une élasticité des vaisseaux sanguins qui peut conduire peu à peu à une insuffisance vasculaire. Respectez si possible des paliers progressifs pour ne pas faire subir aux capillaires un choc brutal.

Les excitants : Café, alcool, tabac peuvent entraîner une dilatation des vaisseaux, responsable de l’exacerbation des rougeurs. Evitez-les.

Les plats ou les boissons trop chauds et les mets épicés : Ils élèvent la température interne et peuvent être à l’origine des flushes. Mangez et buvez tiède.

Le stress : Pas évident à gérer, mais c’est possible. Adoptez la respiration abdominale et la mindfulness.

Les facteurs hormonaux de la ménopause : On ne peut pas y faire grand-chose, mais il faut savoir que ces facteurs sont susceptibles d’aggraver la couperose, les bouffées de chaleur favorisent nettement le développement des lésions vasculaires.

Certains médicaments : Évitez notamment les vasodilatateurs ou la cortisone (en accord avec votre médecin évidemment).

Les cosmétiques irritants : Ils doivent être bannis si ils contiennent parfum de synthèse, BHT, PEG, PPG, EDTA, phenoxyethanol, alcool (tout type d’alcool gras ou transformé), sodium laureth sulfate, etc… Idem pour les formules naturelles contenant trop de molécules aromatiques aldéhydées (type citronnelle, verveine…).

Visitez le site de Annie Casamayou pour un conseil naturopathie adapté à la couperose !

La dermocosmétique de la couperose

camomille, tanaisie, camomille allemande et matricaire, immortelle : les plantes sont là !
camomille, tanaisie, camomille allemande et matricaire, immortelle : les plantes sont là !

Si votre couperose est naissante, il est possible d’adopter une dermocosmétique sur mesure afin de prévenir l’apparition de télangiectasies disgracieuse ou de rosacée sur le long terme. Une alimentation revue, un nettoyage et surtout une hydratation de la peau seront au programme.

Si en revanche votre couperose est installée (petites veinules bien apparentes), il ne faudra pas espérer l’effacer avec la dermocosmétique. Votre dermatologue vous proposera peut-être l’électrocoagulation qui reste un procédé des plus efficaces. Rien ne vous empêche cependant d’adopter les gestes préventifs pour la suite…

Étape 1 : bien démaquiller, nettoyer et tonifier au quotidien

Arrêtez le savon et les produits moussants trop alcalins et desséchants, ne laissez pas non plus l’eau de la douche ruisseler sur le visage. Le démaquillage ne doit pas être irritant, n’utilisez aucun produit avec alcool ou parfum. Enfin, les exfoliants en grains trop décapants sont à proscrire. Ne frottez jamais trop vigoureusement votre peau quel que soit le soin que vous lui prodiguez.

Pour vous démaquiller, évitez les disques de coton, non seulement ce n’est pas très écolo, mais cela peut aussi être trop agressif. Du bout des doigts, appliquez directement une huile végétale d’amande douce ou de noyaux d’abricot ou essayez le liniment oléo-calcaire : il désincruste les résidus du maquillage sans abîmer le film hydrolipidique. Passez ensuite un coton imbibé d’hydrolat ou une éponge humide essorée pour essuyer. Pour nettoyer le visage en profondeur mais doucement, pas plus de 2 fois par semaine, adoptez l’argile blanche ou rose : déposez dans la main 1 cuillère à café d’argile et ajoutez un filet d’eau pour obtenir un lait. Appliquez le mélange sur le visage en massant délicatement. Rincez à l’eau avant de sécher à la serviette.

Tonifiez avec de l’hydrolat d’hamamélis astringent, ou un hydrolat au choix parmi ciste, immortelle (hélichryse italienne), camomille allemande. Vaporisez directement sur le visage et sécher en tamponnant délicatement.

Étape 2 : traiter les zones sensibles

Matin et soir, un soin à base d’huiles végétales et essentielles, renforçant le réseau sanguin et prévenant l’inflammation, est indiqué. L’idée est d’appliquer sur les zones sensibles quelques gouttes d’un sérum huileux pénétrant, avant d’appliquer sa crème.

Sérum antirougeurs

Pour 50 ml de sérum

Dans un flacon en verre (ou en plastique) ambré, bleuté, ou en alu de 50 ml, versez successivement :

30 gouttes d’huile essentielle d’immortelle (helichrysum italicum)

15 gouttes d’huile essentielle de lentisque pistachier (pistacia lentiscus)

15 gouttes d’huile essentielle de ciste ladanifère (cistus ladaniferum)

10 gouttes d’huile essentielle de matricaire (matricaria recutita)

10 ml (environ 1 cuillère à soupe) d’huile végétale de calophylle ou d’arnica

Finissez de remplir le flacon avec de l’huile végétale de chanvre. Le sérum est tout vert, c’est normal car l’huile essentielle de matricaire contient beaucoup de chamazulène anti-inflammatoire qui la rend bleue comme de l’encre. Cette nuance verdâtre ne tache pas la peau.

<<<< Trouvez des huiles essentielles et huiles végétales de bonne qualité ici >>>>

ATTENTION : Ce sérum très concentré ne convient que pour une application locale SUR les zones couperosées, pas sur tout le visage !

Matin et soir, appliquez 3 à 4 fines gouttes de ce sérum vert émeraude sur la partie couperosée. Chauffez dans la main puis massez sans frotter trop fort, jusqu’à bien faire pénétrer. Le sérum sent très fort mais l’odeur s’estompera rapidement sous votre crème de jour. Si vous n’avez pas tous les ingrédients, vous pouvez vous passer de l’un ou l’autre, mais gardez les proportions et sachez que l’huile essentielle d’hélichryse est ici garante d’une efficacité renforcée.

Le sérum se conserve 12 mois à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur. Il ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes qui peuvent néanmoins utiliser la formule sans huiles essentielles.

Étape 3 : hydrater et protéger

Optez pour une crème qui a eu la Mention Slow Cosmétique
Optez pour une crème qui a eu la Mention Slow Cosmétique

Reste à appliquer votre crème de jour ou de nuit. Une bonne hydratation permet de mieux lutter contre les agressions extérieures. Vous pouvez choisir de remplacer vos produits conventionnels par une huile ou un beurre végétal riche en acides gras essentiels protecteurs ou d’optimiser votre crème préférée avec une huile essentielle.

En cas de couperose, choisissez votre crème de jour ou de nuit avec soin. Tentez de sélectionner une crème certifiée bio dont la formule contient, parmi les cinq premiers ingrédients, au moins deux huiles végétales protectrices de qualité (argan, chanvre, carthame, calophylle, calendula, amande douce…).

Vos amies :

–          L’huile essentielle d’immortelle (hélichryse italienne) étant un must pour la circulation sanguine, vous pouvez en toute simplicité incorporer dans votre pot de crème favorite (50 g) une dizaine de gouttes.

–          L’huile végétale de chanvre est un incontournable des soins contre la couperose. Cette huile sèche favorise la microcirculation et atténue les rougeurs. Elle peut remplacer votre crème de jour ou de nuit si vous aimez l’idée d’un massage du visage à l’huile. Déposez alors 4 à 5 gouttes d’huile dans la paume des mains, frottez les l’une contre l’autre pour la faire chauffer et appliquez sur tout le visage et le cou.

–          Quand l’hiver est rude, votre crème de jour habituelle n’est peut-être pas suffisante pour protéger la peau. Le beurre de karité plus riche et plus occlusif sera votre meilleur allié, surtout en cas d’activités extérieures. Prélevez une noisette avec les doigts et frottez vos mains pour la faire fondre. Appliquez en léger massage, laissez bien pénétrer.

N’oubliez pas l’intérêt du maquillage pour atténuer les télangiectasies installées. Inutile cependant d’opter pour des produits très couvrants qui bien souvent empêchent la peau de respirer. Des BB crèmes bio existent, tout comme le maquillage minéral (marques Eugénie Prahy, Zao et dans une certaine mesure BO HO). Ces produits camouflent discrètement les rougeurs autant que les imperfections. Les fonds de teint bio (liquides) sont également faciles à trouver aujourd’hui. Préférez ceux formulés à base d’huile d’amande douce, de calendula ou de toute huile végétale couvrante et apaisante à la fois.

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Atténuer les rougeurs, la couperose et Raynaud Moins de rougeurs cet hiver ! Le nez et les joues rouges au moindre changement de température, vous connaissez ? Et les mains bleuies par le froid...
Varices, rides ou cicatrices : l’huile essentielle d’Immortelle ! L'huile essentielle d'immortelle ou hélichryse italienne J'ai beaucoup de plaisir à vous présenter l'huile essentielle d'immortelle dans la vidéo ...
Recette VIDEO : Un masque à l’argile pour peaux sensibles Un masque argile qui ne déssèche pas la peau   Rien de plus facile que de se préparer un masque à l'argile avec de bons ingrédients nature...
Étiquettes: , ,
 

57 Commentaires

  1. Je confirme que l’HE d’immortelle est parfaite pour estomper la coupe rose, on voit vraiment la différence!

  2. ROMANO Maria

    Cher ami de la nature,

    Vous avez mille fois raison, mais ici en Belgique les boutiques bio sont rares, il faut commander via internet. Quand ma santé me le permettait encore, j’allais en France régulièrement mais……
    Après avoir cherché vos livres partout je me suis souvenue du mot passe de chez AMAZONE et finalement j’ai trouvé quatre de ces livres et me suis régalée à les lire.
    Pour les produits, je commande chez AROMAZONE et me débrouille comme je peux. Il y a une autre pharmacie intéressante dans le Luberon mais ils sont un peu cher pour ma bourse.
    Heureusement vous êtes là pour nous conseiller et avoir de bons résultats quand même.
    Il faut aussi que je vous dise que je ne supporte pas les huiles essentielles (sauf pour la lessive), je vais voir la dermatologue la semaine prochaine et lui demander conseil.
    Merci pour ce nouveau sujet et à bientôt.
    MARIA. AMITIES.

  3. Je m’étonne de cette remarque comme quoi les boutiques bio sont rares en Belgique, puisque je vis aussi dans ce pays. On trouve très facilement les produits Bioflore un peu partout et ils sont excellents. Il existe aussi un distributeur dans la région de Liège (Floressence, ils ont un site) dont le rapport qualité/prix est très intéressant et dont les produits me semblent d’une qualité supérieure à celle d’Aromazone qui me paraît de plus en plus décevant.

  4. ranadeloffre

    cest excellent les conseils jai bien aimé que pour nettoyer vraiment la peau pas plus que 2 fois par semaine a largile blanche et eau ensuite passer un hydrolat de camomille ou dhelichryse pour enlever le calcaire

  5. ranadeloffre

    en plus jai aimé le contenu du serum car dans les autres articles pour la rosacée lhuile vegetale dominante cetait le jojoba or lhuile de chanvre dans le cas du couperose cest bcp mieux que le jojoba car elle un fort effet anti-inflammatoire

    • Merci pour le témoignage positif Rana. En effet l’huile de chanvre a de très chouettes vertus.

  6. Bonjour, merci encore pour tout ces conseils… depuis que j’ai changé mes habitudes en vous suivant, je vois une amélioration, un confort en plus, même si ma couperose est trop bien installée pour me quitter comme ça :-). Peau plus nette, plus claire, et moins d’attaques de rosacée… je vais me procurer l’HE d’immortelle et l’huile de chanvre et essayer tout ça! Re re merci!

  7. Dans le livre “la slow cosmétique”, j’avais trouvé un autre remède à la couperose. Appliqué régulièrement (2 fois par jour), j’en vois les bienfaits! Mais dès que j’aurai fini ma “potion magique”, je vais me lancer vers celle proposée ici. Merci Julien pour tous tes conseils! C’est un bonheur de se chouchouter avec les huiles, grâce à toi!

    • Oui Behanzin vous avez raison, mais cet article-ci est plus complet, tout comme mon livre SOS Peau qui complète bien Adoptez la SLow Cosmétique

  8. bonjour. Depuis quelques semaines,je suis votre conseil pour hydrater mon visage ; j’utilise matin et soir après un nettoyage à l’hydrolat de l’huile végétale (jojoba ou rose musquée) et c’est tout car je ne me maquille pas. Mais je suis allée hier dans un salon bio et une vendeuse m’a dit de ne pas utiliser d’huile le matin (seulement le soir) car avec le temps,des taches brunes dues au soleil risquent d’apparaître sur le visage. Il ne me semble pas avoir lu cette remarque dans votre livre ou sur votre blog. Est-ce vrai ? J’attends votre réponse avec impatience car je ne sais plus très bien quoi faire. Un grand merci.

    • Jane, je pense que votre conseillère a confondu le fait que l’huile de rose musquée était en effet légèrement (très légèrement) photosensibilisante sur le long terme avec le fait de l’utiliser au quotidien. Si votre peau est claire, ou sujette aux taches, alors je vous propose d’alterner de toute façon, pour ne pas utiliser la rose musquée pure en continu. Mais je vous assure que ma recette de sérum anti-âge à la rose musquée et à l’argan est utilisée depuis des années en continu par beaucoup beaucoup de femmes et que jamais nous n’avons constaté de taches.

  9. Merci Julien pour cette nouvelle recette que je vais me fabriquer au plus vite.
    Je souffrais d’acné rosacée depuis plus de 15 ans… elle a complètement disparu après 1 an 1/2 de traitement d’un sérum dont vous aviez donné la recette. Maintenant reste la couperose mais assez légère. Je suis persuadée que ce nouveau sérum va m’aider à la faire disparaître.
    RDV dans qq mois pour les résultats positifs et en encore merciiiiiiiiiiiiiiiiii
    😡

  10. ROMANO Maria

    JOS,
    Mile excuses pour ne pas connaître Floressence en Belgique. Parfait pour le site internet, je vais me renseigner sur leurs prix. j’ai dit simplement qu’ils étaient rares mais pas absents.
    Et puis j’ai difficile pour me déplacer et comment irais-je à Liège ? Tous les véhicules adaptés ont été supprimés (ex. le Bus 105) Si tu en connais des “véhicules” tu peux me le faire savoir…car ils sont rares et chers. je n’habite pas dans la brousse mais dans une VILLE du Hainaut.
    Maria.

  11. Bonjour Julien !

    Merci pour cette recette! Petite question, peut-on l’appliquer avant l’huile de noisette ? J’ai la peau mixte, et je trouve que la calophylle alourdit un peu la peau.
    Mon soin quotidien de jour du moment : j’émulsionne un goutte d’huile de noisette, une goutte de calophylle, une goutte d’hélycrise italienne, une goutte d’aloe vera dans mes mains, et j’applique sur tout le visage. Je rougis beaucoup moins depuis. Qu’en pensez-vous ?
    Merci de vos conseils toujours précieux !
    Belle semaine à vous,

    Mlle Mandorle

    • Oui Mlle Mandorle, pourquoi pas. Pour votre recette, je trouve cela un peu compliqué et du coup fortement dosé en HE (une goutte entière par application, c’est beaucoup à la longue), mais c’est tout bon si vous en êtes contente.

      • Merci de votre réponse Julien.
        Je ne pensais pas qu’une goutte d’HE soit agressive. Mpn émulsion n’est pas compliquée. En fait je voulais un soin anti-rougeurs et équilibrant pour ma peau mixte.
        Je vais essayer votre recette, j’espère que ça n’alourdira pas trop ma peau. Je trouve la calophylle assez lourde. Merci en tout cas de votre réponse. Belle journée à vous et bon.week-end.

  12. Bonjour,
    Merci pour cet article. J’aimerais avoir un conseil qui ne concerne pas tout à fait le sujet de l’article. Aillant peur d’une quelconque réaction de ma peau à l’application d’une huile végétale, je souhaitais savoir si un test sur le pli du coude est nécessaire. (Les huiles végétales que j’ai acheté sont l’huile de noyau d’abricot, l’huile de nigelle et de noisette.)

    Merci d’avance
    très bonne fin de journée 🙂

    • Si vous êtes une personne fortement réactive et allergique Laure, faites le test pour la noisette, mais comme vous le lisez dans mon livre “Les Huiles Végétales c’est malin”, il y a très peu de contre indications cosmétiques pour les HV, même la nigelle qui est une des plus riches en phytostérols

  13. Bonjour Julien,

    Je ressens de légères brûlures(sensation d’échauffement) sur les pommettes de mes joues depuis 2 mois lorsque je suis en contact avec le soleil, ou par énervement ou en buvant un verre de vin et en ayant évoqué le sujet au pharmacien ; celle-ci m’a déclaré que c’était un début de couperose donc je vais voir cela avec une dermato. Mais préférant les méthodes naturelles pour ma santé j’aimerais te poser quelques questions concernant ce sujet.
    – j’ai une peau de blonde (peau très fine et claire)mais pour la toilette du visage matin et soir combien de fois dois-je me laver et avec quoi car en ce moment et depuis un bon bout de temps j’utilise une eau micellaire M/S puis j’aplique de l’huile vég de rose musquée puis un sérum acheté en pharmacie (ophycée à l’extrait d’algues bleues de GALENIC) pour le matin et pour le soir rose musquée suivi d’un soin bio anti-âge de GAMARDE

    • Hello Isabelle,

      Je vous déconseille la rose musquée dans ce cas ci car elle est très active et “stimule” plutôt l’échange sanguin autant que cellulaire. Pour le nettoyage doux, pratiquez comme expliqué dans l’article. Je pense à un bon démaquillage le soir et un débarbouillage hydrolat le matin.

  14. donc à ce sujet ainsi que pour d’autres d’ailleurs, j’attends avec impatience tes conseils de guérisseurs….

    Je possède d’ailleurs ton bouquin sur ” les huiles végétales, c’est plus malin” ainsi que “la slow attitude” que j’ai d’ailleurs très apprécié.
    Je te remercie pour tout et te dit un grand bravo.

    Bonne journée

  15. Bonjour Julien,

    J’ai 35 ans et une légère couperose (pas d’acnée rosacée, juste une peau sujette aux rougissements) que je traite depuis 6 ans par de la crème Rosaced tous les matins avant ma crème hydratante de chez Avènes,et le soir, une petite crème hydratante (préparation dermato) à base de Physiane Laroche Posay et du métronidazole. Je vois une belle amélioration même si je sais que la couperose évolue avec le temps. Mais voilà, j’aimerais pouvoir revenir à des choses plus simples et moins médicales. Donc, si j’ai bien lu votre article, vous conseillez le sérum matin et soir, mais – puis-je continuer la préparation dermato le soir ou pas?
    – pour la crème hydratante normale, la crème Avènes est-elle adéquate selon vous?
    – ou bien dois-je la remplacer simplement par l’huile végétale de chanvre?

    Je sais, je pose beaucoup de questions, mais je commence seulement à m’intéresser au “naturel” 🙂

    Merci de me répondre!

    Delphine

    • Je ne peux pas me substituer à votre dermato Delphine. Si vous êtes contente des résultats de votre traitement, il est très important de le suivre à la lettre jusqu’au bout.
      A priori le sérum décrit ici est en effet applicable à même la peau, et peut-être suivi par votre crème de jour Avène (bien que pas naturelle). Cela me semble une bonne combinaison. Par contre pour le soir, le sérum ne peut pas remplacer la préparation dermato sans que vous n’en parliez au préalable avec le médecin.

  16. Bonsoir Julien! Ma question n’aura rien à voir avec cet article et je m’en excuse d’avance mais j’ai lu dans les commentaires d’un autre article que vous étiez inondé de mails + facebook et que vous préfériez être contacté ici donc je me lance! Je m’appelle Francois, j’ai 21 ans et je pourrais écrire des romans sur l’admiration que j’ai pour votre travail mais je ne le ferai pas car je sais que vous êtes débordé mais sachez que l’envie ne me manque vraiment pas! Un petit mot de remerciement quand même car votre livre a changé ma manière de consommer et je me sens tellement mieux maintenant… Quel bonheur de snober les rayons cosmétocrasses des supermarchés et les parfumeries aux produits bien chers qui vous jetent de la poudre aux yeux… Quel bonheur de se débarrasser de toutes ces saletés et de faire des commandes scandaleuses sur Aroma Zone pour se faire ses cosmétiques SOI-MEME et consommer BIO <3 J'ai acheté tous les produits de base après avoir lu votre livre et maintenant j'agrémente ma collection au fur et à mesure des tests de recettes que je fais, je suis vraiment FAN! Cependant, il y a un truc qui m'échappe, d'où ma présence (intempestive) dans ce flux : depuis quelques mois je suis accro a votre recette de la crème hydratante universelle à l'huile végétale d'abricot mais j'ai un souci avec les paillettes de cire Olivem émuslfiantes : malgré avoir respecté la recette à la lettre et les températures au degré près, je n'arrive jamais a les faire fondre entièrement et il y a toujours des petits "grumeaux" qui subsistent dans la crème, ce qui est gênant parce que d'une part, ces morceaux bloquent le flacon pompe et d'autre part j'ai l'impression que du coup l'émulsion prend moins bien… Avez vous un conseil particulier à me donner pour avoir la crème la plus homogène et agréable possible? Merci d'avance et un tout tout grand merci pour votre travail, vos conseils et votre influence en général, vous êtes mon gourou de la beauté 😉 -F

    • Hello François. Super de savoir qu’un jeune homme comme vous se félicite d’avoir adopté la Slow Cosmétique. Pour l’Olivem 1000 qui ne fond pas, il faut en effet parfois touiller un peu plus que de raison pendant la chauffe, bien veiller à conserver l’olivem au sec, et bien chauffer à 65 ° la phase huileuse. Je n’ai jamais eu de grumeaux aussi gros que ce que vous décrivez, mais parfois j’en ai eu en effet. Le résultat est inégal mais cela ne change pas l’efficacité du produit. La crème est très homogène si bien réalisée comme ici : recette de crème hydratante (clic).

  17. L’huile de chanvre et l’hydrolat d’hamamélis sont mes produit chouchou. D’ailleurs j’utilise l’huile de chanvre sur tout le corps après la douche.

  18. Bonjour Julien,

    j’ai actuellement acheté de l’huile végétale de chanvre et un flacon d’huile essentielle d’immortelle, j’aimerai savoir combien de gouttes d’immortelle je dois mettre dans 10 ml d’huile de chanvre pour une application sur le visage ?

    certain disent 10 gouttes dans 10 ml mais ça me parait beaucoup

    • Snows, pour faire un sérum visage à 2% d’HE, ce qui est déjà bien actif, on compte donc 0,2 ml d’HE dans 9,8 ml d’HV. Cela fait grossièrement 4 gouttes d’HE dans une cuiller à soupe d’huile.

  19. josette0712

    Bonjour Julien,

    Y aurait il quelque chose à prendre genre gelules ou huiles essentielles en interne pour éviter les flush, favoriser la circulation sanguine et empêcher les bouffées de chaleur ?

  20. L’immortelle fonctionne effectivement très bien, je n’ai pas testé l’HE, seulement l’eau florale, et je vois déjà une différence ! peau apaisée (même celle de mon homme après le rasage), grain plus fin, et moins de rougeurs.
    Seul hic : elle ne sent pas très bon…

  21. Bonjour, Je découvre votre blog et je me pose la question suivante : pourquoi François écrit-il dans son message du 8/10/2014 : “et de faire des commandes scandaleuses sur Aroma Zone pour se faire ses cosmétiques SOI-MEME et consommer BIO <3"!
    C'est le mot SCANDALEUSES qui m'inquiète. Est-ce parce que les produits sont chers sur ce site ou y a t-il une autre raison ? Merci de votre réponse et belle journée à vous !
    LOU

    • Pas d’inquiétude Lou c’est parce que c’est des super bons produits et pas chers que du coup j’ai fait des grosses commandes et c’est pour ça que j’ai utilisé le mot scandaleux 😉

      • Attention les amis, LOU et François, le fait d’acheter “en masse” sur Aroma – zoone n’est pas slow du tout 😉 hi hi…

  22. OUF ! Merci François de m’avoir donné une réponse ! Belle soirée LOU

  23. Bonsoir Julien,
    Un plaisir de lire vos articles.
    Le sérum anti-rougeurs peut-il s’appliquer sur les jambes svp, ou je m’en tiens à votre recette ‘spéciale jambes’?

    En vous remerciant
    Cordialement

    Christiane

    • Mieux vaut conserver la recette plus dosée en huiles essentielles pour les varicosités des jambes, car le sérum anti-couperose décrit ici ne serait pas assez puissant pour estomper les varicosité des jambes.

  24. Merci Julien d’avoir pris le temps de me répondre

  25. Bonjour Julien,

    J’ai une question par rapport à l’hydratation après avoir appliqué le sérum. Est-ce qu’une huile telle qu’amande douce par exemple suffit? Vous dites que l’huile de chanvre suffit? Et Qu’entendez-vous par crème hydratante certifiée bio? Pourriez-vous donner un exemple? Désolée mais je suis novice en la matière 🙂

    Merci!

    • Oui Anne, le fait de masser le visage à l’huile permet de préserver son hydratation. Par contre si la peau est très déshydratée à la base et/ou que vous avez des activités d’extérieur prévues, il faut passer la crème par dessus. Une crème bio est certifiée bio par ECOCERT, COSMEBIO, NATRUE, etc…

  26. Bonjour Julien,

    Encore moi…lorsque vous dites de finir de remplir le flacon du précieux sérum avec de l’huile végétale de chanvre…c’est combien de gouttes?

    Merci 🙂

  27. Un très grand merci Julien!

  28. Bonjour Julien,
    Tout d’abord, merci pour toutes ces informations et connaissances que vous nous apportez avec tant de bienveillance.
    J’ai une question : je vais subir une séance d’électrocoagulation pour ma couperose dans quelques temps et, d’habitude, je garde des rougeurs et traces importantes, difficiles à camoufler, pendant plusieurs jours.
    Y a-t-il des huiles végétales et/ou essentielles qui pourrait accélerer le processus de cicatrisation ?
    Merci encore.
    Mahiko.

    • Oh oui ! Seulement après l’intervention, un mélange 50 % d’huile de chanvre, 47 % d’huile de rose musquée et 3 % d’HE d’immortelle est souverain !

  29. Bonjour Julien,

    Avant toute chose, je tenais à vous dire MERCI! Votre site est une mine d’or et je compte bien m’offrir vos livres sous peu…Depuis quelques semaines,je me démaquille à l’huile de noyaux d’abricot et j’utilise l’hydrolat d’hammamélis comme tonique. Ma peau est plus nette est surtout plus lumineuse! Quel bonheur de conjuguer beauté et respect de la nature. Seul bémol, souffrant de rosacée depuis plusieurs années et après avoir tenté moults traitements, je me suis préparée l’huile de soin régulatrice pour l’acné rosacée (recette décrite dans un article précédent) et depuis, j’ai une grosse poussée inflammatoire. Avez-vous une piste? Est-il possible que je réagisse à l’un des composants? Si oui, lequel? D’avance merci pour votre réponse!
    Hâte de vous lire.

    Belle journée,

    Céline

    • Hello Céline, vous parlez de ma recette de soin ciblé pour la rosacée (clic). Comme indiqué, ce sérum s’utilise LOCALEMENT seulement sur les zones marquées de rougeurs ou boutons. Si vous l’avez correctement utilisé, il est étonnant que vous en soyez insatisfaite, mais quelque rares personnes réagissent de cette façon à l’huile essentielle de tea-tree.

  30. Bonjour,
    en me promenant sur votre site à la recherche d’une solution pour ma couperose j’ai trouvé 2 recettes de sérum.
    Celle qui est sur cette page et celle ci ( Recette : Ajoutez à 50 ml d’huile de jojoba 10 ml d’huile végétale de calophylle, 20 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse, 20 gouttes de carotte et 20 gouttes de ciste ladanifère.)
    Laquelle est préférable ?
    Merci d’avance.

    • Les deux sont ok… pour autant qu’on les utilise comme indiqué. Il y a toujours plus qu’une formule en aroma.

  31. Bonsoir Julien, je viens de regarder votre vidéo sur la couperose et vient d’en noter la recette qui à l’air de faire des heureux et heureuses!!!!
    Dans votre recette est-il possible de remplacer les 15 gouttes de lentisque pistachier par 15 gouttes de carotte?
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    • Oui Chris, mais alors la recette est toute différente et l’efficacité du lentisque sur la sphère vasculaire disparait… Cela n’a pas beaucoup de sens.

  32. Julien, je vous remercie pour votre réponse. En souhaitant bientôt vous lire.
    Cordialement Chris

  33. Bonjour Julien et merci pour vos conseils.
    J’ai une question qui peut etre de taille car je suis un jeune homme et non une femme: le sérum décrit fonctionne t-il de la manière chez les hommes? Vous dites notamment qu’il faut l’appliquer avant une crème (de jour/nuit), or étant un homme je n’en ai pas; que me conseillez vous de faire?
    merci

    • Bienvenue mark et désolé pour le retard dans la réponse. Ce sérum anti couperose s’utilise localement sur les zones touchées. Si vous ne ressentez pas le besoin d’une crème en plus, pas de souci.

  34. Bonjour Julien. Je viens de découvrir votre site et un grand bravo pour vos précieux conseils. J’ai des petits vaisseaux apparents sur les joues et le décolleté et j’aimerais savoir si votre recette aux huiles essentielles sera efficace.
    Merci