Parfums : toxiques ou pas ?



Les parfums qu'on offre sont hélas critiquables
Les parfums qu’on offre sont hélas critiquables

« Mmmh… Tu sens bon ! » 🙂  Tout le monde aime qu’on le lui dise…

Mais quelle est cette bonne odeur qui porte fièrement le logo glamour d’une grande marque ? Malheureusement, il n’y a aucun moyen de le savoir vraiment…

Dans cet article, quelques informations essentielles s’imposent…

Surtout qu’à l’approche des fêtes, on va encore voir les chiffres des parfumeries exploser…

Je vous donne aussi une recette sympa de parfum maison en guise de cadeau ! 😉

Le parfum, en tant qu’ingrédient cosmétique, n’est pas soumis au détail dans la liste des ingrédients INCI (la liste obligatoirement affichée sur les emballages de vos cosmétiques). On ne sait pas ce qui le compose.

Une liste d'ingrédients sur un parfum
Une liste d’ingrédients sur un parfum

Le parfum, c’est l’exception qui confirme la règle en matière d’INCI. On le désigne dans la liste des ingrédients sous le terme « fragrance » ou « parfum », sans en donner les composants, sauf les allergènes présents dedans (linalol et compagnie) qui seront mentionnés en fin de liste.
Pourtant, un parfum contient souvent des dizaines, voire des centaines de composés (volatils le plus souvent).

Mauvaise nouvelle, la quasi-totalité des parfums de grandes marques sont formulés à base de composés synthétiques, et ils ne sont pas sans polémiques. Quel dommage pour des produits qui coûtent si cher !

Qu’on se rassure, on peut comprendre pourquoi il n’est pas évident de détailler les composés d’un parfum dans la liste INCI. Parce que le parfum, le « jus », est considéré comme un secret industriel, fruit d’un savoir-faire, d’une création commerciale. C’est compréhensible.

Le souci, c’est que du coup pour les parfums, eaux de toilette, eaux de parfum, etc, on ne peut pas savoir ce que le produit contient si ce n’est l’alcool et ce fameux « parfum ». Il en va de même pour les crèmes, les gels et les soins parfumés. On ne lira que « parfum » ou « fragrance » dans la liste. Mais il y a d’autres composés synthétiques dans le parfum qui méritent notre attention. Du coup, mieux vaut s’informer un peu avant de se jeter sur un parfum et de dire « J’adore » !

Que contient mon parfum ?

Les parfums nous feront-ils encore rêver longtemps ?
Les parfums nous feront-ils encore rêver longtemps ?

La base des parfums en vapo, eaux de toilette et eaux de parfum est l’alcool. On y solubilise le parfum créé par le nez, créateur du parfum.

On peut citer quelques soupçons concernant les parfums en tant que produits finis. Ces remarques valent pour tous les parfums même les plus chers, sauf les parfums certifiés bio qui doivent se plier à une charte de formulation précise et naturelle.

  • Des phtalates:

Cette classe de produits chimiques a été liée à plusieurs reprises à des phénomènes de perturbation hormonale. Certains y voient un facteur pouvant affecter le développement et la fertilité, voir les cancers. Le diéthyl phtalate (DEP) est encore utilisé dans de nombreux produits cosmétiques, y compris des parfums. On l’utilise surtout pour rendre l’alcool dans le parfum impropre à la consommation (hips ! ). En 2010, une campagne américaine en a trouvé dans 12 parfums sur 17. Pas très sexy, mais il faut reconnaître que la communauté scientifique et l’Union Européenne ne considèrent PAS que le DEP, pour cet usage cosmétique, présente un quelconque risque pour la santé humaine. Ouf ! Sur avis du SCCP-Comité scientifique européen, on apprend que les concentrations utilisées sont très éloignées de la zone toxique. Mais…il y a un mais…

Si chaque parfum individuel est « safe » et non toxique, on ne parle par contre jamais de l’effet cocktail, qui consiste à s’exposer à plusieurs substances dans plusieurs produits chaque jour et à les accumuler. Le risque est certes faible, mais le doute est présent.

Une autre question que je trouve importante et sans réponse, c’est : pourquoi avoir recours à des matières aussi peu nobles dans des parfums qu’on présente comme luxueux ?

  • Des allergènes :

La réglementation européenne relative aux cosmétiques liste les substances parfumantes considérées comme allergènes. Si ces molécules sont présentes dans une formule, par exemple dans un parfum ou une huile essentielle, elles doivent figurer explicitement dans la liste INCI sur l’emballage. On retrouve ainsi bien souvent à la fin de la liste des noms d’allergènes qui ne sont pas des ingrédients à proprement parler mais bien des composés d’ingrédients.

Voici la liste des substances parfumantes allergènes dont la présence doit être mentionnée sur l’emballage des produits cosmétiques en Europe (à éviter donc si l’on est allergique à l’une d’elles) :

Alpha-Isomethyl Ionone, Amyl Cinnamal, Amylcinnamyl Alcohol, Anise ou Anisyl Alcohol, Benzyl Alcohol, Benzyl benzoate, Benzyl Cinnamate, Benzyl Salicylate, Butylphenyl Metylpropional, Cinnamal, Cinnamyl Alcohol, Citral, Citronellol , Coumarin, Eugenol, Farnesol, Geraniol, Hexyl Cinnamal, Hydroxycitronellal, Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde, Isoeugenol, Limonene, Linalool ou Linalol, Methyl 2-Octynoate, Evernia prunastri, Evernia furfuracea.

Le problème, c’est qu’on ne fait pas la différence entre parfum synthétique et naturel. Au contraire, on focalise surtout sur les huiles essentielles et essences naturelles comme des concentrés d’allergènes.

Les dermatologues vous le diront : les cas d’allergies sont de plus en plus nombreux. Et ils accusent souvent les huiles essentielles…

En réalité,  les parfums synthétiques et naturels, autant les uns que les autres, sont très souvent la cause de réactions allergiques.

Pas que du mauvais avec les huiles essentielles.
Pas que du mauvais avec les huiles essentielles.

La position des défenseurs de la cosmétique naturelle est que les molécules aromatiques de synthèse isolées sont plus allergisantes que les mêmes molécules aromatiques naturelles, non isolées. Ainsi, par exemple, des tests ont porté sur le linalol, une molécule contenue dans beaucoup de plantes aromatiques (lavande…). Ces tests ont prouvé que le linalol était un allergène mais on a testé cet allergène en tant que molécule isolée, telle qu’on la retrouve dans les compositions de parfums synthétiques. Or, à l’état naturel, dans les huiles essentielles par exemple, cette molécule n’est jamais isolée et est intimement liée à la présence d’autres molécules aromatiques.

L’huile essentielle de lavande vraie par exemple contient beaucoup de linalol, ce qui ne l’empêche pas d’être considérée comme une des huiles essentielles les mieux tolérées. Tout cela reste cependant discutable, car tant les cosmétiques naturels que conventionnels peuvent causer des allergies.

BREF : Si vous identifiez dans une liste INCI le mot « fragrance » ou « parfum », le produit contient un parfum (synthétique dans la plupart des cas). Plus rarement, le parfum d’un produit peut être obtenu à partir d’essences naturelles et, dans ce cas, vous lirez “parfum”, ou alors seulement les noms botaniques des plantes aromatiques si le fabricant n’a pas voulu garder le secret. Si vous êtes allergique, évitez l’allergène en question en analysant la fin de la liste.

  • Des muscs synthétiques.

On en parle très peu mais ce sont des substances problématiques. En 2009, on apprend grâce à des étudiants autrichiens que de hauts niveaux de muscs synthétiques dans le sang peuvent être liés à une utilisation répétée de parfums. Ah bon :-/ On identifie les muscs galaxolide et tonalide dans le sang. Plus tard, une étude polémique aux USA par l’Environmental Working Groupe en trouve dans le sang du cordon ombilical de nouveaux nés.

Or, des recherches suggèrent que les muscs synthétiques peuvent perturber le système hormonal. Galaxolide et tonalide semblent se lier et avoir une action oestrogen –like et progestérone- like. Ceci est cependant très controversé au niveau scientifique.

Ce qui est par contre plus certain, c’est que les muscs synthétiques ont aussi un impact négatif sur l’environnement car ils ne sont pas bien biodégradables, on en trouve partout !

Au départ, l’idée de remplacer les muscs animaux par des muscs synthétiques est bonne, mais la question que je me pose est de savoir si on aurait pas dû penser tout simplement à se passer des muscs, pour aller vers des fragrances autrement pensées, conçues… et plus naturelles.

Voir le rapport de greenpeace à ce sujet : http://www.greenpeace.org/belgium/Global/belgium/report/2010/2/parfum-de-scandale-une-enqu.pdf

 

Il est désolant de constater que les rayons des parfumeries (toutes!) sont remplis de fragrances purement synthétiques. Il n’existe dans ces magasins presque aucune eau de toilette ou parfum encore formulé à partir d’essences purement naturelles. On vous parle d’un nouveau parfum à la bergamote, au cèdre, à la vanille ou à l’iris ? Hélas ! Toutes les fragrances de la dernière génération sont obtenues grâce à la chimie de synthèse. Et on parle très peu de l’état de santé des femmes qui travaillent en parfumerie au long terme.  Où est le luxe dans tout cela ?

Le lien avec la nature est vraiment très ténu. Et si vous ajoutez à cela que les parfums sont aujourd’hui emballés dans des flacons rivalisant d’originalité, alliant dorures bling-bling et matières plastiques teintées dans la masse, vous comprendrez aisément que le marketing a pris le dessus. Rien de glamour aux yeux de la Slow Cosmétique

 ON FAIT QUOI ALORS ?

L’AVIS DE LA SLOW COSMETIQUE sur les PARFUMS

Face à un parfum ou un produit parfumé de façon synthétique, il faut être conscient de la chose. On réfléchit : soit on utilise moins le parfum et on évite la surexposition, soit on tente de trouver des substituts naturels (huiles essentielles diluées, eaux florales ou extraits aromatiques de fruits ou de fleurs qu’on trouve aujourd’hui facilement sur internet). Bien choisies et faiblement dosées, les huiles essentielles et les essences naturelles ne causent pas plus d’allergies que n’importe quel parfum synthétique. Qu’on se le dise !

Heureusement, il y a aussi des eaux de toilette et des parfums certifiés bio. Ces produits respectent une charte restrictive et ne peuvent pas contenir de phtalates tels que cités, pas de muscs synthétiques nitrés non plus. Ils sont ni plus ni moins allergènes que les autres.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans le commerce, il est possible de se fabriquer un parfum aux huiles essentielles à la maison, mais c’est évidemment très différent en terme de tenue. On utilise pour cela de l’alcool à 70° ou de la vodka, une base alcoolisée naturelle très pratique pour les parfums ou les déodorants. Choisissez une vodka non odoriférante que vous trouverez en supermarché. Inutile de dépenser des fortunes. Pour bien disperser les huiles essentielles dans l’alcool, il vous faudra aussi un peu de glycérine végétale. Vous la trouverez chez votre droguiste ou sur commande chez votre pharmacien pour un prix très modique. On en trouve aussi sur les sites Internet.

Quelles huiles essentielles pour un parfum réussi ?

Attention à bien se renseigner avant de formuler un parfum maison
Attention à bien se renseigner avant de formuler un parfum maison

Un parfum maison doit se construire comme un parfum classique. On marie toujours des notes de fond, des notes de cœur et des notes de tête.

Je vous donne ici des conseils tirés de mon livre “Adoptez la Slow Cosmétique

Pour le dosage, comptez toujours entre 80 et 100 gouttes d’huiles essentielles pour 100 ml de parfum au total.

Ainsi par exemple pour un parfum aux senteurs délicates d’agrumes, on répartit dans 90 ml de vodka, 30 gouttes d’huile essentielle de cèdre pour la note de fond, 40 gouttes d’huile essentielle de néroli pour la note de cœur et 30 gouttes d’essence de pamplemousse ou de citron pour la note de tête (voir ci-dessous les huiles essentielles avec leur utilisation adaptée).

Une fois que vous avez compris cela, vous pouvez marier jusqu’à 6 huiles essentielles entre elles. C’est là le maximum. Peu importe la répartition. On a plutôt tendance à utiliser plusieurs huiles essentielles pour les notes de tête que l’on sent en premier, et à ne pas dépasser 2 ou 3 huiles essentielles pour les notes de fond et de cœur réunies.

Pour varier les plaisirs, on peut aussi utiliser des extraits hydroalcooliques de fruits ou des teintures mères. Ces produits se trouvent en herboristeries ou sur Internet. Les fragrances de ces extraits aromatiques sont plus gourmandes que celles des huiles essentielles. Vanille, benjoin et noix de coco sont parmi les parfums les plus appréciés. On les dosera comme des huiles essentielles, goutte à goutte.

faire des parfums maison
On fait des parfums maison pour soi ou pour parfumer l’air

Voici quelques exemples d’huiles essentielles adaptées pour la fabrication de parfums maison :

  • Huiles essentielles adaptées aux notes de fonds : les « bois » et les molécules « lourdes ». Exemples : bois de rose, bois de Hô, épinette noire, sapin baumier, cèdre de l’Atlas, cyprès, ciste ladanifère, ylang-ylang, cannelle, genévrier… La teinture de benjoin ou l’absolue de vanille conviennent aussi parfaitement mais ce ne sont pas des huiles essentielles à proprement parler.
  • Huiles essentielles adaptées aux notes de cœur : les « fleurs » et les « feuilles ». Exemples : lavande vraie, lavandin, camomille, géranium, lemongrass, palmarosa, ciste ladanifère, ylang-ylang, néroli, petit grain bigarade, rose de Damas, romarin, sauge, mélisse officinale, menthe verte, angélique ou verveine citronnée… On ajoute à cette liste les extraits hydroalcooliques de coco, de café ou de fruits rouges.
  • Huiles essentielles adaptées aux notes de tête : les essences d’agrumes ou les « hespéridées ». Exemple : orange douce, citron, mandarine, pamplemousse, litsée citronnée, lemongrass, palmarosa, néroli…

Vous aurez noté que certaines huiles essentielles sont à la fois adaptées aux notes de cœur et aux notes de tête.

RECETTE d’EAU DE TOILETTE PERSONNALISEE AUX HUILES ESSENTIELLES

Dans un joli flacon en verre de 100 ml (recyclez un flacon muni d’un embout spray), ajoutez successivement à l’aide d’un entonnoir :

  • 9 cuillères à soupe de vodka
  • 1 cuillère à café de glycérine végétale (en pharmacie, chez le droguiste ou sur Internet)
  • 80 à 100 gouttes d’huiles essentielles au choix selon les indications décrites ci-dessus.

    <<<< Découvrez des huiles essentielles de bonne qualité ici >>>>

Refermez le flacon et agitez la préparation. Laissez reposer au réfrigérateur pendant 48 heures en agitant le flacon plusieurs fois par jour pour bien répandre les arômes dans l’alcool.

Plus vous laissez reposer, plus le parfum s’exprime. Si après quelques jours le parfum vous semble trop fort, vous pouvez ajouter une petite quantité d’eau minérale à la préparation et laisser reposer à nouveau.

Utilisez cette eau de toilette aromatique sur la peau, les cheveux ou les vêtements. Évitez toutefois de vaporiser sur des vêtements clairs ou fragiles.

Soyez très prudent avec les huiles essentielles. Testez votre parfum sur une petite surface de l’épaule ou du bras avant de l’utiliser quotidiennement.

RECETTE de PARFUM SOLIDE

Pour un pot de 10 ml environ

Faites fondre au bain-marie :

Retirez le mélange fondu du feu. Ajoutez avant la solidification les fragrances suivantes : 6 gouttes d’huile essentielle au choix pour la note de fond (exemple pour un parfum exotique : ylang-ylang), 6 gouttes d’huile essentielle au choix pour la note de cœur (exemple pour un parfum exotique : géranium bourbon), 6 gouttes d’essence d’agrume ou d’huile essentielle au choix pour la note de tête (exemple pour un parfum exotique : pamplemousse).

<<<< Trouvez des huiles essentielles de bonne qualité ici >>>>

Versez le mélange encore liquide dans un petit pot en verre ou en plastique bien hermétique et laissez reposer au réfrigérateur 48 heures avant utilisation.

Notons que ce parfum solide se présente sous la forme d’un baume très dur. Il faudra donc y frotter le doigt pour le chauffer quelque peu avant application sur la peau en plusieurs touches sur la base du cou, sur les poignets ou dans la nuque.

ET VOUS ? QUE PENSEZ-VOUS des PARFUMS ?

FAITES VOUS UN LIEN ENTRE SANTE et PARFUMS ?

QUOI QU’IL EN SOIT, JE VOUS SOUHAITE TOUT LE PLAISIR SLOW DE DECOUVRIR VOTRE PROPRE PARFUM ET TOUTE LA SENSUALITE DES PLANTES POUR REVOLUTIONNER LA PARFUMERIE ! 😉

 

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Gels douche : toxiques et trompeurs ? Julien Kaibeck sur France5 ? Ca déménage dans les salles de bains ! ;-) Vous avez très certainement entendu parler du récent documentaire diffusé ...
Acné Rosacée : apaiser au naturel ! Apaiser la rosacée est possible au naturel L'acné rosacée, appelée aussi "rosacée" tout court, est une affection que vous semblez être de plus en ...
Le lait démaquillant Slow, ou comment je me suis nettoyé avec du lait de vache à la télé... Moi, mon lait et mon aloe vera à la télé (photo M.Godfroid) L'envie me prend de partager avec vous une des recettes les plus faciles de mon livre ...

50 Commentaires

  1. Catherine B.

    Bonsoir Julien et merci pour ce bel article dans lequel j’ai appris beaucoup de choses. Je vais essayer de confectionner dès demain le parfum solide. Pouvez vous nous dire combien de temps et dans quelles conditions le conserver. Par avance merci. Continuez ce que vous faites, c’est formidable !!!!!

    • Ma recette de parfum solide se conserve à température ambiante pendant 12 mois sans problème si il est à l’abri de la lumière et de l’air, et si les matières utilisées étaient fraîches. En fait, pour la conservation, on se base sur la conservation du produit le plus présent (ici le karité), qui s’allonge un chouillas grâce à la présence d’huiles essentielles.

  2. Epoustouflant, voire effrayant pour moi qui suis une addict de parfums.
    J’ignorais avant la lecture de cet article que j’intoxique mon organisme de substances chimiques, alors que je me suis mise à la slow cosmétique depuis plus d’un an (sauf sur les parfums).
    Je crois que mon défi en cette proche fin d’année sera de me confectionner un très bon parfum, avec des ingrédients sus-cités.
    Merci Julien pour ce partage.

  3. Bonsoir,
    Quels dosage puis je faire pour un parfum patchouli ?
    Quelles autres huiles essentielles dois je ajouter avec le patchouli ?
    Merci pour tous ces conseils si précieux

    • Difficile Ouadfel de formuler un parfum avec l’huile essentielle de patchouli qui ne sent pas du tout comme le “parfum” au Patchouli qu’on a tous dans l’esprit ou la mémoire. J’utilise le patchouli seulement en note de coeur ou de fond (voyez la recette) et je le combine avec des notes ylang ou agrums, du coup j’obtiens un résultat bien différent que celui que vous recherchez à mon avis. Je ne peux que vous encourager à faire un essai avec ce qui vous tente, en petite quantité au début (vous pouvez proratiser les doses de la recettes à la baisse en gardant les mêmes proportions)

  4. Merci pour toutes ces infos Julien. Plus le temps passe moins j’achète des produits cosmetiques et d’entretien industriels.

  5. J’ai toujours pensé que la forme solide ou huileuse d’un parfum était la meilleure, ça fait moins mal à la tête et le parfum reste plus longtemps sur la peau. Bon on ne peut pas parfumer ses vêtements ainsi par contre.

    Si je réalise un parfum solide, ce sera coulé sous forme de tube de baume à lèvres, pour faciliter l’application et éviter de m’en mettre plein les doigts.

    Vous auriez aussi pu mettre la recette d’un parfum huileux: huile (de jojoba par exemple) “infusé” d’huile essentielles dans un roll-on en verre. Petit, pratique et qui glisse mieux qu’un parfum solide 😉

    • Merci Charlie pour ce témoignage intéressant et didactique. Je suis assez d’accord avec tout ce que vous avez écrit. N’hésitez pas à poster vos recettes vous aussi.

  6. Coucou Julien
    Pour une fois je ne tenterais pas l expérience !! Moi j adore acheter mes parfums, j en ai 2 ou 3 pour l hiver pareil pour l été et franchement je n ai jamais pensé qu ils pouvaient être nocifs pour moi. J en utilise d ailleurs depuis 50 ans et je n ai jamais eu aucun problème tout en sachant que je les vaporise sur mes vêtements et pas sur la peau. Alors oui sans doute y a t’il des composants pas très ecolos dans les parfums mais tant pis je continuerais à les utiliser parce que je préfère sentir bon toute la journée plutot que d En avoir un qui vire en milieu de journée . Je vous embrasse Julien et bravo pour ce site plein de bons conseils . Je vous regarde aussi le lundi sur France 5 et j adore

    • Je comprends tout à fait Marylise. Il faut juste que vous soyez consciente de ce que contiennent vos parfums “stars” et de leur côté synthétique. Parallèlement, si vous êtes une fan de parfums, allez une fois faire un tour dans les parfums et EDT bio, qui sait vous trouverez un parfum naturel qui vous enchante…

  7. Merci, Julien!
    J’adore les parfums aussi mais j’en utilise presque plus jamais car je crains un peu les effets nocifs. Sont les effets pareils si on applique le parfum sur les vêtements au lieu de l’appliquer sur la peau ?
    Existe-t-il des magasins de parfum bio ?

    Aussi, j’avais lu un article sur une femme productrice de roses pour Dior exclusivement…c’est contradictoire d’acheter des roses bio et ensuite de fabriquer des parfums non bio.

    • Ah oui MC, c’est assez contradictoire mais cela permet de nous raconter de belles histoires via le marketing. Je réponds à vos questions rapidos :
      – oui il y a des magasins qui vendent des parfums bio : presque tous les magasins bio, et maintenant aussi des boutiques de cosmétique bio spécialisées, et puis bien entendu des producteurs sur internet. La marque Altéarah a reçu la Mention Slow Cosmétique (clic). Altéarah propose une large gamme de parfums bio très délicats. Sinon il y a aussi un chouette parfum bio : Callas la Divine.

  8. Encore un formidable article et de supers recettes ! Merci, indispensable Julien, et passez de bonnes fêtes !

  9. Super article, comme toujours.
    Pour Noël, j’ai acheté un parfum pour ma fille de 12 ans, et j’ai bien pris soin de l’acheter bio, en effet…
    L’idée de m’en confectionner un me trotte dans la tête depuis longtemps, je sens que je vais m’y mettre!

  10. Merci pour cet article intéressant!! Comme pour l’instant, je n’aime pas avoir sur moi ni parfum ni huile essentielle car mon bébé n’a que 8 mois,j’essaierai cela quand il aura 3 ans! Une petite question: concernant la toxicité, y a t-il une différence entre un parfum et une eau de toilette? Comme une eau de toilette tient moins longtemps, je me demandais si cette dernière contenait du coup moins de toxines.
    Je te souhaite ainsi qu’aux lecteurs de ton site, d’excellentes fêtes!

    • Hello Florence. Les parfums (eaux de toilette, eaux de parfum, parfums) ne contiennent pas de “toxines” mais bien les substances qu’on a citées. Il n’y a à mon sens pas de différence entre les 3 formules. Si on s’expose à ces substances, on s’expose, voilà tout.
      Si la composition est synthétique, elle l’est à un titre ou l’autre, et du coup on sait à quoi s’en tenir.

      • 80 à 100 gouttes ? n’est ce pas trop ?

        • la recette du parfum est correcte laurent. Il y a une grande quantité d’alcool. On est à 4 % d’HE, c’est beaucoup en effet mais cela permet une synergie signée. Vous répartissez évidemment les 80 gouttes sur 4 ou 6 HE.

  11. Ne pas oublier que la glycérine, il vaut bien mieux qu’elle soit d’origine végétale, sinon on repart dans de l’industriel cracra!

    Marylise, vos parfums sont vaporisés dans l’air, vous les respirez, donc ils pénétrent dans votre corps aussi!

    Florence: les eaux de parfums sont effectivement plus concentrées, tout comme les elixirs (rares), encore plus s’il s’agit de concrète (parfum solide). Donc logiquement les eaux de parfum sont susceptibles d’être plus toxiques que les eaux de toilette, mais il s’agit de produits industriels, donc je ne parierai pas sur le fait que les EDT soient forcément moins toxiques (moins concentrées, donc plus d’alcool, donc plus d’additif le rendant impropre à la consommation… ça se mord la queue^^). Si vous utilisez plusieurs fois de l’EDT dans la journée parce qu’elle ne tient pas, c’est peut être plus toxique qu’une seule fois de l’EDP qui tient mieux. Sans parler de l’effet cocktail évoqué plus haut. Dans le cas de la concrète industrielle, il est possible qu’elle soit plus intoxicante par contre, car les lipides de la composition pénètrent dans la peau, plus qu’en vaporisant un parfum. Pour plus de sérénité face à ce problème, n’utilisez que des produits bio dont la composition est courte et naturelle, qui ne contiennent pas de dérivés de pétrole (concernant le label Cosmébio, ces dérivés sont acceptés jusqu’à un taux de 2%!), pour vous et votre bébé. Privilégiez les savon fabriqués en saponification à froid par exemple, au lieu du gel douche (même celui “préconisé” par le pédiatre et/ou la maternité), la méthode du bicarbonate pour vous laver les cheveux tous les 15 jours au lieu du shampoing tous les 2 jours, l’huile de coco sur le visage l’hiver… et quand vous avez un doute sur un composant, effectuez des recherces sur internet, c’est très rapide, et cela vous permettra de ne plus utiliser de produits dangereux et polluants (ils sont partout, mais il y a largement de quoi les remplacer par des produits naturels, bio et pas chers!).

  12. Merci pour ces conseils, recettes, remarques, toujours si précieux !

  13. Et en magnifiques non bidouillés, il faut sentir les Voyages lointains signés Copaïba !
    http://www.copaiba.be/voyages_lointains_les_parfums_de_l_authentique

  14. Bonjour Julien et merci bien pour Vos super conseils.
    J’adore les parfums solides mais que puis-je utiliser au lieu de la cire d’abeille ( c’est pour mon fils qui est vegan) ?
    En bref, pas de parfum de parfumerie mais que des parfums ( et crèmes) fait maison chez nous!!

    Passez de trés Bonnes Fetes Ophelia

  15. Bonjour Julien, bonjour à tous,

    Merci pour toutes ces informations.

    Pour ma part, je ne suis pas très parfum, autour de moi on ne comprend pas et on m’en offre.. ils décorent ma salle de bain.

    Ophélia, il existe des cires florales comme le mimosa. Elle a un pouvoir durcissant, je pense que ça peut marcher.

    Ouadfel, je suis comme toi pour le patchouli, je suis fan de cette odeur.
    Pour mon parfum solide, j’ai réparti équitablement le patchouli, la cardamone et la HE de citron (ou orange, je ne sais plus je n’ai pas noté mon mélange)
    En tout cas, j’ai bien utilisé une note agrume. J’ai pas obtenu le même résultat qu’un parfum du commerce mais ça tient assez bien la route.
    La prochaine fois je ferai l’essai avec la HE de pamplemousse que j’ai acheté récemment.

    Bonnes fêtes de fin d’année à tous.

  16. Merci bien Prisca pour le conseil. Je vais essayer.
    Moi aussi pour le Patchouli : j’adore. Peut-etre un peu trop fort dans une composition de parfum, difficile à gérer à mon avis.

    Bonnes Fetes à tous.

  17. Comme d’hab super article, bravo. *fan*

  18. le rapport de greenpeace est vraiment très utile, merci pour le lien

  19. Intéressant cet article.

  20. Bonsoir Julien, je n’achète plus que des parfums bio, depuis que j’ai vu qu’un parfum de y…. a fait fondre des lunettes en plastique de ma fille.Je vous jure que je n’exagère en rien.Le parfum a brûlé une belle partie de l’objet.Je suis encore sous le choc. Bel article, j’adhère.Bonnes fêtes de fin d’année.

    • Super Laurence, mais attention là je pense que ce serait idem avec un parfum bio car l’action que vous décrivez peut être due à l’alcool tout simplement non ?

  21. Bonsoir Julien,

    je n’achète plus que des parfums bio, depuis que j’ai vu qu’un parfum de y…. a fait fondre des lunettes en plastique de ma fille.Je vous jure que je n’exagère en rien.Le parfum a brûlé une belle partie de l’objet.Je suis encore sous le choc.

    Bel article, j’adhère.Bonnes fêtes de fin d’année.

  22. Super article ! je ne porte pas vraiment de parfum, je préfère ajouter quelques gouttes d’huile essentielle a la lessive, les vêtements sont agréablement parfumés et j’ai un soin vaporisateur aux huiles essentielles maison pour cheveux que j’applique avant de quitter la maison.

  23. Bonjour Julien et bonjour à tous,
    Un grand merci pour cet article très complet et intéressant. Encore une nouvelle prise de conscience !
    J’ai travaillé plusieurs années en parfumerie, je suis contente d’en être sortie … 🙂

    2 petites questions cependant :
    Peut-on, doit-on, en plus de la préférence olfactive, choisir aussi sa composition d’huiles essentielles d’un parfum fait-maison en fonction de ses vertus bien-être ? Ou au contraire en éviter certaines dont l’effet aromathérapique serait à l’opposé de notre nature/besoin ?

    Autre point, je suis à titre perso fan des odeurs orientales douces et surtout musquées. J’ai bien l’impression que je vais avoir du mal à les retrouver en version naturelle … Ou il y aurait des pistes de composants à me suggérer / partager pour copier, retrouver celles des musc synthétiques ?
    Merci! Et Belles fêtes de Noel ! Marie

    • Un parfum qui a un effet bien-être est justement tout à fait imaginable en aromathérapie. C’est évidemment une action ténue, mais réelle, de l’olfactothérapie.
      Pour une synergie douce et chaleureuse, orientale, utilisez le benjoin et le ciste en note de fond/coeur.

  24. Merci pour cet article.
    Avez-vous une recette de parfum plus masculin à proposer ? Je serais bien tenter de tester ça.
    Merci

    • Vous pouvez utiliser la recette squelette de parfum décrite plus haut serge, et choisir par exemple l’HE de katrafay en note de fond, le ciste et le laurier en notes de coeur, et éventuellement de l’essence de pamplemousse ou de bergamote en note de tête.

  25. Déjà, je voulais vous dire un grand merci. J’ai toujours eu des problèmes avec ma peau, allergie aux parfum, psoriasis, rougeurs avec les produits de lavages de linges, etc.
    Dés fois, c’est l’enfer et je ne sais plus quoi faire, et la plus part du temps les médecins empirent le problème.
    Alors, je me suis tournée vers les produits naturel, que j’essaie de faire moi-même, mais ça n’est pas toujours évident, parce que je ne trouve pas de recette et de conseil.
    Et voilà que je découvre votre site, bien écrit et bien expliqué et surtout avec beaucoup de conseils.
    Alors, encore une fois: merci.
    Valérie
    Et bonne année.

  26. Chouette article!
    Les gens qui ce parfume trop me dérange tout autant que ce qui fume, ils nous imposent leurs odeurs, c’est de la pollution!

    • Tout à fait d’accord avec vous Chris, je suis personnellement plus incommodé par l’odeur des parfums synthétiques en parfumerie que par l’odeur du tabac qui flottait autrefois dans nos bars…

  27. bonjour julien et bonne année à vous.

    j’ai une interrogation qui n’a strictement rien à voir avec ce post.

    vous indiquiez dans l’une de vos vidéos qu’il était très important de boire de l’eau minérale afin d’amener une hydratation réelle à la peau sauf que certains dermatologue affirment que le fait de boire beaucoup d’eau n’a aucun effet sur l’hydratation de l’épiderme…qu’en pensez vous ?

  28. Bonjour Julien
    Merci pour le blog et article très intéressant…
    Juste une petite question cependant : Peut-on remplacer la vodka par de l’alcool à 90° ?

    Merci !!

    • Oui bien entendu. Mais l’alcool à pharmacie est un peu moins “beau” et olfactivement nuance le parfum de façon un peu triste.

  29. Pingback: [DIY] Crée ton parfum naturel sans alcool – part. 2 : l'art de la composition - Le Bar à Petits Pots

  30. Bonjour Julien,

    Merci pour les conseils sur le blog et en télé ( la Quotidienne).
    Voici longtemps, j’adorais le parfum Amazone d’Hermès – industriel ! – mais il n’est plus fabriqué. Depuis, je cherche un parfum similaire, peu sucré, qui tient bien …., sans y parvenir.
    Pouvez-vous me dire quels huiles essentielles je pourrais utiliser pour un parfum similaire?

    • Je ne peux pas vous aider à copier ce parfum d’Hermès Linda mais je vous conseille le parfum naturel Callas la Divine qui allie notes sucrées et herbacées. Dispo sur internet.

  31. julien, avez vous déjà visité le maître parfumeur à la citadelle de namur? Qu’en pensez vous?

    • Non je ne connais pas cet endroit… J’attendrai le téléphérique pour y aller 😉 (j’adooorais le téléphérique de Namur quand j’étais petit).

  32. Bonjour Julien,

    Tout d’abord je vous remercie pour tous vos excellents conseils.
    J’avais l’habitude d’utiliser un parfum au jasmin, mais j’ai pris la résolution de passer au fait maison, l’HE de Jasmin peut-elle être utilisée en note de coeur si j’ai bien compris?
    J’ai trouvé de l’HE Jasmin qualifiée d'”absolue”, est-ce qu’elle s’utilise alors dans les même proportions que ce que vous suggérez?
    Quelles sont les notes de fond qui s’y marie bien?

    Merci

    • Oui, l’absolue de jasmin s’utilise comme une huile essentielle. Basez là avec une note de fond de ciste ou de katrafay ou de cèdre…