Capitons et Cellulite, on fait quoi ?



Mes remèdes anti-capitons !
Mes remèdes anti-capitons !

Je vous ai déjà donné plusieurs recettes pour lutter contre la cellulite ou les capitons, mais jamais en vidéo. Vous trouverez ici la synthèse de mes meilleurs conseils pour la silhouette…
Je vous y explique aussi les bons gestes ciblés pour faire fondre les rondeurs mal localisées 😉

1) Cellulite et Capitons, c’est quoi ?
Les « capitons » sont des amas graisseux ou aqueux localisés. Ils sont visibles à cause de leur aspect vallonné, situés sur les fessiers, les cuisses, les hanches ou le ventre, souvent couplés à un phénomène inflammatoire, la fameuse cellulite.

Si vous souffrez de cellulite, je vous invite vraiment à consulter mon dossier complet avec recettes anti-cellulite et à lire le livre “SOS Peau au naturel” paru chez Leduc.

Les conseils que j’y donne sont appropriés pour tous types de cellulite :
1. La cellulite adipeuse (les cellules graisseuses ou « adipocytes » s’enflamment et repoussent les fibres de collagène (c’est la peau d’orange, le plus souvent indolore)
2. La cellulite aqueuse est liée à une mauvaise circulation qui provoque une rétention d’eau localisée (les jambes et les gonflent alors aussi). En cas de rétention avérée, le poids peut varier de 1 kilo en 1 jour seulement. Dans ce cas évitez surtout le sel et marchez, tout en pensant aux compléments alimentaires qui relancent la circulation comme par exemple le complexe de gemmothérapie Help’minceur de Saint Hilaire.
3. La cellulite fibreuse est compacte sous les doigts et souvent douloureuse, elle est le résultat d’une fibrose, c’est-à-dire un durcissement des fibres de collagène qui emprisonnent les adipocytes en filets.

Si vous souhaitez juste atténuer vos capitons, optez alors pour les recommandations citées plus haut mais agissez aussi au niveau dermo-cosmétique :
1ere ASTUCE : Brossez les capitons !
Localement, chaque matin avant la douche, on peut brosser les capitons à sec à l’aide d’une brosse à poils souples. Le but n’est pas de se faire mal mais bien de stimuler la circulation. C’est un geste tout facile à faire qui est efficace à lui tout seul, ou plus encore couplé à un massage après le brossage avec un produit adapté (lire plus loin).

2eme ASTUCE : Massez le produit adapté

Après un gommage ou un brossage des zones concernées, on peut masser un produit « lipolytique » qui casse les graisses et qui hydrate la peau. Tous les cosmétiques minceur se valent (à la cafféine, au gingko…), mais au naturel on possède une arme secrète : les huiles essentielles cétonées ! La présence de cétones dans certaines essences, fait de ces HE des casse-graisse (action “lipolytique”).

C’est le cas de l’eucalyptus mentholé qui fonctionne bien en synergie avec l’huile essentielle d’immortelle. On peut utiliser l’huile végétale de nigelle aussi (qui n’est pas une huile essentielle), ou l’aromatiser à raison de 3 gouttes de chaque huile essentielle citée dans 10 ml d’huile. Attention pas si on est enceinte.

La marque « Indemne » a développé une lotion minceur prête à l’emploi qui contient l’huile essentielle d’eucalyptus mentholé et l’hélichryse. Elle porte bien son nom : La lotion minceur « Libérez l’Orange » permet de perdre jusqu’à 1,9 cm sur les fessiers en 56 jours si elle est massée matin et soir.
3eme ASTUCE : Le massage palper-rouler

La cellu-cup : je l'ai testée !
La cellu-cup : je l’ai testée !

Vous ne sauriez croire comme le massage est souverain en cas de capitons. Et le palper rouler est un must pratiqué depuis des décennies par les pros ! Cela consiste à soulever la peau et à la repousser pour casser les graisses et relancer la circulation au niveau sous-cutané. Pas évident mais efficace, vous pouvez l’imiter à la maison avec les «ventouses» de massage ou “cups”. Je recommande la vraie Cellu-cup ou bien la ventouse Bubble In de la marque Indemne.

Elles sont en plastique souple qui s’appliquent sur la peau, l’aspire, et permettent un massage qui pince légèrement. On masse une huile sur les zones à masser, puis on applique la cup et on la déplace de bas en haut et en zigzags.

<<<< Tout pour un bon massage ici ! >>>>

Si vous appliquez ces conseils dès maintenant, vous verrez des résultats dans un mois déjà ! C’est tout bénéfice si vous envisagez des vacances plage ou piscine 😉 

 

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Comment bien masser de l’huile sur son visage ? La Slow Cosmétique vous propose depuis 2012 d'utiliser des produits plus nobles et moins transformés pour votre peau. Parmi ces produits il y a l'huil...
Lutter contre la cellulite au naturel ! Dures avec la cellulite, les huiles essentielles ! La cellulite fera bientôt à nouveau la une des magazines, comme chaque année à l'approche de la...
Le Calendula : apaiser en douceur Les jolies fleurs du calendula donnent une huile toute douce ! L'huile de calendula, ou plus précisément le macérât huileux de fleurs de souci, es...
Étiquettes: , , ,
 

29 Commentaires

  1. coucou, j’ai testé la cellu blue mais sur moi elle éclate mes vaisseaux sanguins, j’ai une circulation désastreuse et ça me fait des bleus et des vaisseaux horribles je dois donc masser “à lamain” du coup ça me fait les bras et les épaules pour masser tout ça 😉
    merci pour les astuces, la nigelle est une découverte niveau minceur
    bises

  2. Au top cette chronique !!
    Ca donne envie de tester la cup, y aurait il d’autres témoignages d’utilisatrices qui en sont satisfaites ?

  3. Bonjour Julien,

    Je confirme: la marque Indemne et le bubble in, c’est TOP! Au fait, ou peut-ton trouver une brosse à poils souples? Est-ce la même qu’une brosse à picots?

    J’ai une autre question qui n’a RIEN à voir avec le présent article, mais: je me démaquille à l’huile depuis plusieurs mois (amande douce, jojoba ou noyaux d’abricot et hydrolat hamamélis ou camomille), mais depuis, j’attrape pas mal de points noirs et de petits boutons autour des lèvres et sur le menton…avez-vous “un truc” pour éviter ça ou en tout cas y remédier?

    MERCI!!

    Delphine

  4. Bonjour,
    les femmes allaitantes peuvent elles l’appliquer ou c’est identique que la femme enceinte? si non, Par quoi peut on remplacer les huiles essentielles?
    Merci.

  5. Julie Tremblay

    Merci! Très intéressant! J’apprécie votre sérieux et votre professionnalisme. Juste décourageant de voir le manque de sérieux et de pertinence des autres sur le plateau à l’égard du sujet.

    • Merci… Oui on peut être drôle et didactique en même temps, et c’est ce que j’essaie de faire, mais le format de La Quotidienne France 5 ne rend pas la chose facile pour certains membres du plateau.

  6. Bonjour Julien, comme il tombe bien encore ce chouette article !
    Une petite question : ne pas s’exposer au soleil après, cela veut dire : tout de suite après, ou bien pas du tout après ? Je veux dire que si on passe le mélange sur les cuisses et qu’on s’expose une ou deux heures après, ça peut le faire ou pas du tout ?
    Et une autre petite question… : je passe sur mes varicosités de l’huile de callophyle avec de l’hélicryse italienne (d’après les judicieux articles d’un certain Julien, un type génial…) , je ne pourrais pas me créer un petit soin qui traite le tout en même temps ? Parce que les deux problèmes sont situés pas bien loin l’un de l’autre… Merci d’avance, et bonne journée ! 🙂

    • En effet isabella, ne pas s’exposer au soleil veut dire ne pas aller faire “la crêpe” pendant les 12 heures qui suivent.
      Bonne idée de vouloir un produit 3 en 1. Dans ce cas, on est sur calophylle + 2,5 % d’hélichryse + 1 % de cyprès + 0.5 % de pamplemousse par exemple.

      • isabella@aol.com

        Merci pour cette réponse rapide Julien 🙂
        Evidemment, ça pose un problème, parce que je crois qu’aussi bien pour les varicosités (qui semblent décider à rester pour l’instant), que pour la cellulite, il faudrait passer le soin matin et soir non ? Du coup ça veut dire tout l’été sans m’exposer si je veux essayer de me débarrasser des deux… A moins qu’on puisse se passer du pamplemousse au moins le matin ? Peut-être un soin complet le soir et un sans pamplemousse le matin ça serait possible ? Je suis embêtante hein….

      • A cause de l’action photo-sensibilisante de l’HE de pamplemousse, pourrait-on la remplacer par de la sauge ou autre chose aussi efficace pour la cellulite et les varicosités svp ? Bonne journée !

        • ou de Niaouli peut-être ?
          ce qui ferait callophylle + hélichrise + cyprès + sauge sclarée ou niaouli ou les deux ?
          Ca serait bien aussi pour mon soin anti-cellulite-anti-varicosités ?

        • Isabella, pourquoi n’appliquez vous pas simplement les conseils de l’article plus haut ? eucalyptus mentholé et hélichryse… pas de pamplemousse…
          Je ne vous suis plus là… suis un peu perdu par tous vos commentaires.

          • Oups… excusez-moi Julien, c’est juste que l’article ne concernait pas les varicosités, j’ai voulu adapter la potion à ce problème (qui me gâche la vie) et aussi au problème de l’exposition au soleil, en même temps… Je lis tous vos articles mais j’ai encore un peu de mal à savoir si je peux mélanger n’importe quelle HE et les concentrations à ne pas dépasser… Pardon si je n’ai pas été claire 🙂

          • Pas de souci voyons. Il existe un article avec tous les repères et infos pour faire vos mélanges aromathérapie de débutante (clic).

  7. Colette Sehmann

    Différence entre “Hydrolat” et “Eau Florale” ?
    Eau Florale = fleurs ‘trempées, macérées’ dans de l’Eau .
    Hydrolat = “eau” récupérée après la distillation .
    L’Hydrolat serait donc plus chargé en “principes” venant de la plante distillée .

    Si ces définitions sont exactes il faudrait que tous les sites parlant de ces produits fassent bien le différence, sinon le lecteur ne comprend rien et risque d’être déçu du produit…

    • Pour moi, eau florale = hydrolat.
      Sinon, les fleurs trempées, macérées dans l’eau seraient plus une infusion et/ou une macération.

    • Colette vous faites bien de rappeler cela mais :
      – on ne peut pas dire qu’un hydrolat aromatique soit systématiquement plus chargé en actifs qu’une eau florale. Tout dépend de la plante source et de la fabrication
      – hydrolat = à coup sûr le résidu d’une distillation à la vapeur d’eau d’une plante aromatique pour en retirer l’huile essentielle.
      Et eau florale = plusieurs choses possibles : distillat, macération, etc…

      Je tente toujours d’être très précis et je tiens au vocabulaire, donc ici sur ce blog vous pouvez surfer en confiance. Il ne faut cependant pas rendre les choses inutilement compliquée et je tente toujours de simplifier au maximum tout en restant exact. Je vous invite à lire cet article sur les hydrolats (clic).

  8. Pingback: Pourquoi adopter la Slow Cosmétique cet été - Néoplanète

  9. Bonjour Julien,

    J’ai des varicosités sur les jambes on dirait la carte de France, j’ai entendu dire que le palper rouler n’était pas bon dans ce cas est ce vrai?

    Merci

    Nathalie

  10. Bonjour, j’aimerai savoir où je peux trouver HE d’eucalyptus mentholée slow, merci.

  11. Bonjour Julien et merci pour vos précieux conseils.
    Je suis une femme de 53 ans qui veut ABSOLUMENT conserver ses cheveux gris. Connaissez-vous un shampooing naturel pour cheveux gris qui lutte contre le jaunissement et puisse préserver mes cheveux ?
    Merci tout plein

  12. Merci Juliens pour tous vos conseilles -:)) vous êtes le meilleur .je vous souhaite bon courage et surtout une émission pour vous seul-:)))

  13. Merci pour cet article Julien!
    Le palper rouler manuel est très efficace c’est vrai, il existe aussi la version “robotisée”, le LPG, et une 4e astuce: faire du sport! Une bonne séance d’abdos fessiers ou une simple marche pour les moins sportifs, ça marche aussi!

  14. Bonjour la préparation pour la cellulite combien faut il d’huile de nigelle avec l’huile essentielle eucalyptus mentholées et immortelle

    Merci

    • La recette anti capitons est dans l’article : C’est le cas de l’eucalyptus mentholé qui fonctionne bien en synergie avec l’huile essentielle d’immortelle. On peut utiliser l’huile végétale de nigelle aussi (qui n’est pas une huile essentielle), ou l’aromatiser à raison de 3 gouttes de chaque huile essentielle citée dans 10 ml d’huile. Attention pas si on est enceinte.