Evitez le Greenwashing cosmétique



Dans cet article, je pousse un coup de gueule de plus contre les formules cosmétiques conventionnelles qui se présentent à nous comme naturelles ! J’espère que mon décryptage vous aidera à faire les bons choix.

Greenwashing : stop ou encore ?

Le greenwashing semble hélas encore très présent dans nos rayons. Il consiste à mettre l’accent sur des propriétés “vertes” et écologiques pour un produit, alors que le produit en lui-même n’est pas écologique ni naturel.

La semaine dernière, en me baladant dans un supermarché, je suis tombé sur des colonnes promotionnelles pour les nouveautés de la marque Ultra-Doux de Garnier (des shampoings et gel douche très connus).

Quelle surprise en analysant les “nouvelles” formules : rien n’avait vraiment changé et, pire, on accentuait encore un peu plus le côté végétal de ces produits. Voyez les photos : la marque a sorti de nouvelles références, en ajoutant des textes qui évoquent soit l’authenticité, soit qui nous invite à être plus écologique et à recycler les flacons.

Un gel douche on ne peut plus classique se présente à nous comme un "savon traditionnel". Gloups !
Un gel douche on ne peut plus classique se présente à nous comme un “savon traditionnel”. Gloups !
ultradoux miel
La marque dit que “chaque geste compte” et qu’il faut recycler le flacon. Mais elle ne parle pas des dérivés plastiques et synthétiques dans la formule.

Pourtant, Ultra Doux est une marque conventionnelle. Elle ne s’interdit nullement dans ses formules les tensio-actifs sulfatés (qui moussent si bien), ainsi que plusieurs ingrédients synthétiques (les parfums notamment), et bien entendu certains ingrédients issus de l’industrie des polymères, de la pétrochimie ou des conservateurs.

Pire encore en vidéo sur youtube, la marque s’inspire de la cosmétique maison pour évoquer la soi-disant richesse de ses nouveaux shampoings et gels douche. Les vidéos “Ultra Yummy” sont tout simplement une prouesse marketing : on jurerait que le produit est merveilleusement authentique ! C’est honteux.

Le guide anti-greenwashing

Je vous rappelle que pour ne pas vous faire avoir par le greenwashing, il y a des règles :

  1. Ne faites pas attention du tout aux mots “végétal”, “biologique”, “éco”, “etc… Ils ne veulent hélas rien dire ! Analysez tout de suite l’emballage sans lire les slogans.
  2. Identifiez un label bio ou la Mention Slow Cosmétique. Si un label bio reconnu ou la Mention Slow Cosmétique (clic) est présent(e), alors le produit est garanti vraiment naturel.
    Je vous rappelle que la Mention Slow Cosmétique est le seul signe distinctif qui s’intéresse à la formule ET au marketing raisonnable !

    Mention Slow Cosmétique 2016
    La Mention Slow Cosmétique garantit une formule propre ET un marketing raisonnable !
  3. Si il n’y a aucun label, il faut lire la liste INCI (liste des ingrédients en latin/anglais). La liste ne doit contenir aucun ingrédient qui fâche et si possible un ou plusieurs extraits 100 % végétaux ( = nom de plante en latin).

Astuces cosmétiques en plus

  •  les ingrédients qui fâchent sont assez nombreux mais on peut les retenir, je vous conseille de télécharger la check liste de l’Association Slow Cosmétique (clic).
  • les labels bios reconnus sont décrits dans mon livre “Adoptez la Slow Cosmétique“. Retenez surtout Ecocert, Qualité France, Cosmébio, Nature&progrès, Natrue, Certisys-ecogarantie, Bdih.
  • Les marques suivantes ont beau se présenter comme naturelles, elles sont en réalité conventionnelles : LUSH (sauf certains rares produits), GARNIER, SANEX, YVES ROCHER (sauf certains rares produits), NUXE (sauf la gamme bio), LE PETIT MARSEILLAIS, LE PETIT OLIVIER, LE CHAT, KLORANE, TIMOTEI, NECTAR of NATURE chez Carrefour, FRUCTIS, ULTRA DOUX, PALMOLIVE, USHUAIA non bio, LOVEA non bio, BODY NATURE non bio, BODY SHOP (sauf quelques produits), CAUDALIE, SISLEY, + beaucoup d’autres et aussi de petites marques au lait, au miel ou au lait d’ânesse hélas…

    timotei petit marseillais greenwashing
    Méfiez vous des slogans !
  • la Mention Slow Cosmétique se reconnaît grâce au logo bleu ciel avec la tortue (voir photo ci dessus), mais on a aussi la liste officielle des marques Slow Cosmétique sur le site de l’Association (clic).

 

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Soins Solaires ECOLO : Recyclons !   Soins solaires : n'en jetez plus !   Vos soins solaires polluent la Planète ! Dans cette courte vidéo, je vous explique comme...
Un gommage visage tout doux, pour toutes les peaux ! Une bonne exfoliation du visage est souveraine pour rajeunir la peau et raviver l'éclat. Je vous propose dans cette vidéo une recette de gommage tr...
De l’importance d’une bonne information sur le bio Une fois n'est pas coutume : un petit coup de gueule ! J'ai remarqué récemment que certaines marques continuaient à faire du greenwashing en présentan...

18 Commentaires

  1. Julien

    C’est sympa de nous informer de tout cela…les consommateurs se font berner , les industriels ne devraient pas avoir le droit de procéder ainsi, malheureusement c est le cas pour toutes les gammes de produits que l’on achète ! De plus comme vous le dites si bien les noms apposés dans la liste des ingrédients sont bien compliqués à comprendre alors du coup on baisse les bras on achète sans savoir ce que les produits contiennent, perso je suis adepte de la slow cosmétique depuis qqs mois et ce grâce à vous et depuis ce ne sont que des flacons étiquetés par mes soins qui sont alignés sur les étagères de ma salle de bains et au moins je sais ce qu il y a dedans et j’en suis ravie ! Encore merci !

    • Je ne suis pas d’accord Laurence. Justement les marques qui portent la Mention Slow Cosmétique sont félicitées par notre association car elles ne trichent pas ! Elles sont sur slow-cosmetique.com notamment. Après, fabriquer ses produits soi-même évidemment c’est bien aussi, mais attention car la Slow Cosmétique ce n’est pas que la cosmétique maison, c’est aussi consommer autrement, plus “engagé” dans le terroir, l’économie réelle, le moins mais mieux…

  2. Bonjour,

    Il existe des labels intéressants concernant le bio et les tests sur les animaux (label AB, label cruelty free…)
    Malheureusement, dans la grande distribution française, il est difficile de trouver des produits cosmétiques labellisés… Il reste les magasins bio et le ecommerce comme solution.

    Bonne journée

  3. Je suis désolée de vous contredire mais les produits Body Nature que j’utilise ont le label certifié Ecocert. Pour le reste, je suis sûre que vous avez raison… malheureusement.

    • Merci Christelle, je pense qu’il y a encore des produits Body Nature non certifiés bio. Mais je note.

  4. Bonjour Julien,

    Adepte de cosmétique mais de cosmétique “propre”, j’ai acheté ton dernier livre “bien être au naturel”. Il est très bien fait les explications sont claires, concises et précises.
    Cependant, 2 questions me viennent à l’esprit :
    1) pour ta recette d’huile de soin anti chute tu préconises de laisser poser 20-30min sous une serviette chaude, est ce assez et ne peut on pas laisser poser toute la nuit notre huile (nigelle, ricin ou soin anti chute ) pour une meilleure action.
    2) Dans ta vidéo “ce dont la peau a vraiment besoin” tu précisais que la peau a seulement besoin d’huile que l’on applique, et d’eau provenant de l’alimentation ( en mentionnant que l’on pouvait tout à fait continuer à utiliser une crème sans sillicone, etc).
    Quelles sont alors les différences entre l’application d’une huile et d’une crème, que conseilles-tu et qu’utilises-tu ?
    En complément de cette question, dans ton livre tu mentionne le “layering” ou “millefeuille” avec 4e étape le massage avec une huile et dernière étape l’application d’une crème. La crème est elle nécessaire pour la peau si l’on applique déjà de l’huile à la 4e étape ou tout simplement les deux sont-elles complémentaires ?

    En tout cas super ouvrage, prochainement j’irais surement acheter SOS ma peau au naturel. Je te remercie par avance de ta réponse pour ce long commentaire 🙂

    Je te souhaite une bonne journée et de bonnes vacances.

    • Ouh là là Pierre, que de questions ! Et sans lien avec l’article 😉 Je réponds vite :
      – oui on peut bien évidemment laisser poser une huile anti-chute plus longtemps sur la tête pour la rincer par exemple après une nuit de sommeil le lendemain au shampoing. Mais attention aux huiles essentielles qui doivent alors être sous dosées à 1 % par exemple.
      – l’huile hydrate la peau puisqu’elle limite la perte transépidermique en eau. La crème hydrate la peau aussi mais doublement : elle limite la perte en eau mais “capte” aussi un peu d’humidité à la surface de la peau.
      – la routine Slow Cosmétique officielle c’est : huile + crème optionnelle le matin (surtout si activités extérieures) et huile seule le soir en massage long.

      • Merci Julien pour ta réponse, c’est noté. Bien que tu sois beaucoup demandé c’est super que tu répondes aux commentaires même s’ils peuvent être long. Bonne soirée.

  5. Bonjour Julien,

    Merci pour tout ce travail et ce partage ! C’est toujours très bien fait, didactique et clair.
    C’est pour cette raison que je me suis permise de citer quelques articles et vidéos que vous avez publiés, estimant que je ne ferai pas plus simple moi-même. Vous pourrez trouver l’article que j’ai écrit ici : http://feminarrer.blogspot.fr/2016/07/pourquoi-le-bio-en-cosmetique.html
    J’espère que vous m’autorisez à vous citer, dans le cas inverse, n’hésitez pas à me le faire savoir, je retirai cet article.
    Belle journée, à bientôt.

    • Ton article est très bien, merci. Juste dommage que tu ne cites pas le fait que je sois fondateur de la Slow Cosmétique avec un lien vers l’association slow-cosmetique.org, car c’est elle qui incarne le combat aujourd’hui 😉

  6. Bonjour Julien

    J’ai craqué pour votre livre cette semaine et je dois l’avoué qu’il est superb !
    Grâce à vous, vos explications, vos conseils… j’ai appris énormément de chose.
    L’huile essentielle est-elle vraiment une huile ? haha ! J’ai ma réponse maintenant.

    J’ai une petite question j’espère que vous pourrez m’aider la solution.

    Je suis de peau noire et sur mes jambes j’ai des petits points noirs que je n’arrive pas a faire partir
    Je ne sais pas si c’est le bulbe des poils qui est apparent ou bien… mais c’est vraiment pas jolie.

    Savez-vous s’il y a des huiles essentielles qui peuvent m’aider a faire partir mes petits points noirs sur les jambes.

    De plus, si je ne me trompe pas dans votre livre il est écrit que les HE ne se mélange pas avec de l’eau.
    J’ai une petite question a ce sujet car pour les produits ménagers au naturel par exemple pour assainir l’air ou autre usage il est parfois proposé de mélanger de l’eau avec certaines HE comme la Tea Tree, HE de citron, de pamplemousse ou autre …

    Qu’en pensez-vous ?

    Merci.

    Ps : désolée de poser ma question ici, je n’ai pas trouver l’onglet contact s’il y en a un.

    • Elodie je ne fais pas de consultation par commentaires, et à distance et sans photo impossible de vous conseiller bien. Je pense qu’il faut avant tout gommer votre peau avec un grain fin, et puis réhydrater avec une belle huile type avocat ou macadamia, dosée par exemple à 2 % de romarin verbénone et immortelle qui seront des actifs pour ces petits points noirs qu’ils soient d’origine vasculaire ou en lien avec un poil incarné (deux choses différentes mais que l’action large des HE citées pourront sans doute améliorer un tout petit peu).

  7. LaFéeCamomille

    qu’en est-il de cette marque : Naturé Moi !?
    J’ai entendu parlé de cette marque via les pubs télé mais les produits sont-ils clean ou est-ce du greenwashing ?
    Merci 🙂

    • Je viens de découvrir Naturé Moi : uhm uhm… c’est hélas une marque qui semble surfer sur le naturel, ayant il est vrai des compositions moins polémiques que la norme, mais bien loin des standards du certifié bio ou du Mention Slow cosmétique. Regardez plutôt leur formule de gel douche : polyquaternium et parfum synthétique par exemple : INGRÉDIENTS : AQUA, SODIUM LAUROYL METHYL ISETHIONATE, COCAMIDOPROPYL BETAINE, GLYCERIN, PARFUM, SODIUM BENZOATE, SALICYLIC ACID, POLYQUATERNIUM-10, TRISODIUM ETHYLENEDIAMINE DISUCCINATE, SODIUM HYDROXIDE, VIOLA TRICOLOR EXTRACT, POTASSIUM SORBATE.

  8. DUBOURG-ALFRED

    Bonjour Julien!
    Merci pour tous vos conseils et astuces, cela manquait vraiment pour s’y retrouver parmi toutes ces marques bio ou non…!

  9. Pingback: Greenwashing – nenechte sebou manipulovat | kouzloesence.cz