Vergetures : on fait quoi en Slow Cosmétique ?



Je vous donne ici mes meilleurs conseils anti-vergetures, tant en prévention que pour les vergetures installées. Ma recette aux huiles essentielles vous séduira si vous avez la discipline suffisante, car les vergetures ne sont pas une mince affaire à atténuer !

Qu’est-ce qu’une vergeture ?

Les vergetures sont un peu comme des « blessures » internes au niveau du derme qui n’a pas résisté à une tension, un étirement de la peau. C’est pour cela qu’elles touchent souvent les adolescents en pleine poussée de croissance, les personnes qui ont pris du poids, et bien entendu les femmes enceintes.

Que peut on faire contre les vergetures ?

Soyons honnêtes, il est difficile voire presque impossible de faire disparaître une vergeture installée (souvent blanche). Une vergeture récente, rosée ou rouge, est un peu plus facile à atténuer, mais atténuer seulement.

Le meilleur moyen d’éviter ces disgrâces est de les prévenir, en nourrissant et en assouplissant la peau au maximum.

La routine slow cosmétique en prévention vergetures :

soin vergetures
Si les vergetures sont rouges pendant la grossesse, et même après, on utilise seulement les huiles végétales et pas les HE

Si vous êtes enceinte, ou si vous anticipez des vergetures pour quelle que raison que ce soit, misez sur le beurre de karité ou l’huile d’amande douce, si possible mélangée à parts égales avec de l’huile de rose musquée ou de calophylle. Elles conviennent pour tout type de peau, que vous soyez enceinte ou non.

Achetez vos huiles végétales vierges ici.

Matin et soir, massez énergiquement les fessiers, l’abdomen et les seins jusqu’à pénétration totale de l’huile (ou du mélange si vous en avez combiné deux).

Pincez la peau, malaxez la bien. Si vous utilisez du beurre de karité, chauffez-le bien dans vos mains pour une bonne pénétration.

La routine slow cosmétique contre les vergetures installées :

En traitement, l’huile végétale seule ne suffit pas. Si  vous souhaitez atténuer des vergetures déjà présentes, optez pour cette recette à base d’huile de rose musquée ou de calophylle, avec un dosage savant d’huiles essentielles. Attention respectez bien le mode d’emploi donné en fin d’article car la recette est puissante et ne convient pas à tous les cas.

Cette recette est issue de mon livre “Bien-être au naturel” paru chez SOLAR.

Voici la recette de mon huile de soin « gommante » pour vergetures installées :
Pour 15 ml environ
Dans un flacon compte-gouttes en verre ambré ou bleuté de 15 ml, versez successivement avant de mélanger :
– 1 cuillère à soupe d’huile de rose musquée, huile d’églantier ou de calophylle, au choix ;
– 40 gouttes d’huile essentielle d’immortelle (hélichryse italienne) ;
– 15 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée ;
– 40 gouttes d’huile essentielle de niaouli.

Achetez vos huiles essentielles chez les producteurs recommandés par l’Association Slow Cosmétique (cliquez).

MODE d’EMPLOI :

massage vergeture
Travaillez localement uniquement. Ne pas masser avec la paume. Vous pouvez pincer mais sur cette photo c’est le maximum, il faut un gros pli de peau.

2 à 3 fois par jour, appliquez 1 à 2 gouttes de cette huile fortement aromatisée sur chaque vergeture (très localement donc, vraiment sur la trace) et massez très activement pour faire pénétrer. Les résultats ne seront visibles qu’après 1 mois au mieux, patience. Il n’y a pas de bons résultats si on ne s’astreint pas au massage 2 fois par jour sur la vergeture même.

Attention, cette huile de soin ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes, ni aux femmes sujettes à un cancer hormono-dépendant. Si vous êtes dans l’un de ces cas et souhaitez atténuer une vergeture, utilisez seulement de l’huile végétale de rose musquée ou de calophylle, et les résultats se feront attendre un peu plus longtemps évidemment.

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Quel savon choisir ? La saponification à froid. Dans la vidéo ci-dessus, je vous explique la différence entre plusieurs types de savon et je vous recommande de choisir les savons saponifiés à froid....
Mon huile d’automne : la noisette Promenons-nous dans les bois à Silly ! La saison est propice aux balades en forêt. Plutôt jolies les couleurs de l'automne non ? Ce week-end, j...
Femmes enceintes : la vérité sur les huiles essentielles à utiliser Oui, on peut utiliser l'aromatherapie à faible dose pendant la grossesse. On ne cesse de dire et d'écrire que les huiles essentielles sont interdi...
Étiquettes: ,
 

15 Commentaires

  1. Bonjour,
    Merci pour cette recette très utile. J’ai entendu parler de l’huile d’onagre contre l’apparition de vergetures… bien ou pas?
    Marine

    • je pense que cela serait inadapté. L’huile d’onagre est précieuse et se conserve mal. On l’utilise plutôt comme un ingrédient anti-âge ou anti-dartres sèches en aroma.

  2. Bonsoir Julien,

    Concernant les huiles j’aurais voulu savoir si c’est normal que ma peau soit rouge lorsque j’applique de l’huile, exemple argan sur le visage, pendant 5 à 10 minutes avant que ça ne s’estompe ? Le démaquillage à l’huile est-il recommandé pour une peau mature ?
    De plus, je m’applique de l’eau de riz. Il est vrai que cela fait une très belle peau avec effet liftant garanti. Cependant est ce vraiment utile ?

    Au passage je ne sais pas si tu regardes la quotidienne avec anne-marie, mais dans une des vidéos de l’émission elle conseillait de ne pas appliquer de soin contour des yeux sur les cernes mais au contraire de tapoter juste en dessous car la peau est 10 fois plus fine. Que conseilles tu ?

    Merci par avance de ta réponse. J’ai hâte de te retrouver dans une de tes prochaines vidéos.
    Bonne soirée Julien.
    Emma

    • Bonjour Emma… Ouh là là que de questions… Je réponds vite :
      1) non il n’est pas normal de rougir ou de chauffer à ‘lapplication d’huile d’argan. Elle ne contient pas de molécules aromatiques ou de stérols capables de faire cela sauf si bien sûr vous êtes allergique à un composé de type vitaminique. Testez avec le jojoba pour voir car sa composition en acides gras et stérols est très très différente des autres huiles anti-âge.
      2) Le démaquillage à l’huile est parfait pour une peau mature. Si vous appliquez ensuite un hydrolat d’immortelle ou de ciste ou de rose, c’est parfait parfait !
      3) L’eau de riz est pour moi sympa pour les cheveux, mais pour la peau je préfère un hydrolat. En outre elle se conserve très mal.
      4) Le contour des yeux s’applique en effet sur la base de la paupière, pas sur le rebord de l’oeil. Après, l’important est surtout de ne pas en mettre DANS l’oeil, c’est cela qui compte.

  3. Bonjour, je viens de découvrir votre site que je trouve très intéressant et tiens à vous dire un grand bravo!
    Bref, passons aux vergetures car je tiens à apporter mon témoignage qui peut-être pourra aider certaines femmes à lutter contre ces vilaines.
    Il ya 10 ans je suis tombée enceinte de jumeaux. Je n’ai pas pris beaucoup de poids mais je vous prie de croire que j’avais un bidon énorme.et bien je n’ai pas eu 1seule vergeture. A la maternité, les sages femmes n’en revenaient pas et me demandaient ma recette que je communiquais avec plaisir. Donc je réitère mes conseils qui j’espère seront utiles.
    Tout d’abord je n’ai jamais acheté les produits tout faits en cosmétique ou pharmacie même produits bio.c’est très simple, dès que j’ai su que j’étais enceinte je me suis huilée le ventre, les seins et fesses avec de l’hv d’amande douce, germe de blé, beurre de karité (qui est mon produit chouchou et celui de mes loulous) et du beurre de cacao. Pas en même temps mais alternativement.1 jour de l’huile le lendemain du beurre et ainsi de suite jusqu’à l’accouchement. Je préfère alterner les produits car je trouve que ma peau s’habitue si je mets toujours la même chose , ça n’a plus d’effet, mais ce n’est que mon avis. En ce qui concerne boire beaucoup, je suis tout à fait d’accord. De toute façon il est conseillé de boire beaucoup lorsque l’on est enceinte.
    Bien à vous
    Corinne
    Ps :C’est peut-être aussi une histoire de peau, la mienne est peut-être plus élastique. Qu’en pensez-vous ?

    • Oui c’est certain qu’il y a une part de génétique et que nous ne sommes pas tous égaux face aux vergetures. Votre stratégie a bien payé et tant mieux. Par contre comment faisiez vous pour masser du beurre de cacao pur sur la peau ? Il est très dur et s’effrite quand on le prélève au doigt si il n’est pas inclus dans un baume auparavant. J’utilise pourtant de bons beurres de cacao (cliquez) dans mes recettes, mais jamais seul.

  4. bonjour,
    pour ma part, lors de mes 2 grossesses, assez tardives, je n’ai eu aucune vergeture car j’enduisais mon corps, tous les jours, de lait à l’amande douce, aidée par mon époux pour l’appliquer, car j’avais tellement un ventre énorme les derniers mois (pour les 2, j’ai accouché 3 semaines avant le terme) ; bref, je suis bien contente du résultat…
    bravo, Julien, pour ton site et merci pour toutes les bonnes infos !

  5. Bonjour,

    J’ai entendu parlé de l’huile de rose musquée du chili en traitement des vergetures. Vous parlez de l’huile de rose musquée tout court. L’efficacité est-elle la même en fonction de la provenance ?
    De plus après avoir cherché, il est très difficile de trouver cette fameuse huile de rose musquée du chili, les prix explosent sans doute à cause de son succès et/ou de la pénurie mondiale du produit et les magasins que j’ai à disposition n’en vendent pas …
    J’en aurai besoin pour des vergetures de moins de 3 mois au stade rose/rouge. Si je les prends en charge tôt, y a-t-il une chance pour estomper les éventuelles cicatrices “blanches nacrées” qu’elles sont censées laissées ? En attendant j’alterne depuis plusieurs mois l’huile d’olive avec depuis peu du beurre de karité mais rien n’y fait ma peau tire et par conséquent craque à cause du peu de temps dans lequel le processus prend court.
    Enfin, avez-vous des alternatives à cette huile aussi bien en terme d’efficacité que de prix ? Je lis beaucoup de choses sur le net comme le beurre de cacao, l’huile de bourrache, l’huile d’argan mais je ne suis pas spécialiste donc il m’est difficile de faire le tri.

    Je vous remercie d’avance

    • Bonjour Lily. C’est drôle je prépare justement un gros dossier sur la Rose musquée pour le magazine de la Slow Cosmétique (à paraître bientôt). Tout d’abord, je confirme qu’il n’y a en effet presque plus d’huile de rose musquée (rosa rubiginosa ou rosa canina) du Chili sur le marché, en effet. Il en reste cependant un tout petit stock auprès de Bioflore sur la boutique slow ici : https://www.slow-cosmetique.com/solrsearch/result/?q=musqu
      En alternative, on conseille à présent la même plante (un églantier à vrai dire : rosa canina) mais cultivée en Europe de de l’Est ou en Afrique. L’efficacité est la même, car ce sont les dérivés vitaminiques A qui nous intéressent ici surtout. Commandez l’huile de rose musquée du Chili sur ce site car elle est à 10,50 euros pour l’instant et c’est plutôt intéressant. Sinon, rabattez vous sur l’huile d’églantier.
      Pour l’efficacité, comme je le dis toujours on ne peut qu’espérer atténuer la trace, pas la faire disparaitre, mais tant mieux si elles sont encore rosées vos vergetures, car c’est alors plus efficace.

      • Bonjour,

        Je vous remercie pour votre réponse, je pense que je vais me tourner vers l’huile d’églantier en combinaison avec d’autres produits tels que l’huile d’avocat et le beurre de karité car vraiment, il n’est pas simple de se procurer celle du Chili, et quand on la trouve, elle n’est pas accessible à tous les portes monnaies !

        Merci encore pour vos conseils.

  6. Bonjour,
    En recherchant “gale” je tombe ici.
    Je m’en excuse mais ma question n’a rien à voir avec les vergetures.
    Une école primaire de notre secteur est fortement touchée par une épidémie de teigne et de gale. Je recherche une formule simple que je puisse transmettre aux parents tant sur de la prévention que sur du traitement. Je suis convaincu que les HE peuvent nous aider.
    Merci d’avance pour votre réponse, mais aussi pour tout ce que vous avez déjà pu nous transmettre

    • Bonjour Faf et bienvenue. Je ne devrais pas vous répondre car c’est un peu hors sujet, mais je veux vous souhaiter la bienvenue si vous êtes nouveau… 😉 Il existe en effet plusieurs protocoles pour la Gale en aromathérapie. L’un deux est de prendre un traitement de fonds par voie orale d’origan + cannelle (voir capsules d’huiles essentielles chez votre pharmacien SVP) + d’appliquer une lotion sur la peau.
      On applique la lotion sur les lésions ainsi que sur la zone autour de celles-ci. Voici un exemple de recette à tester avec l’accord de votre pharmacien ou médecin formé à l’aromathérapie :

      1 ml d’HE de Cannelle de Chine – Cinnamomum cassia
      2 ml d’HE de clou de Girofle – Eugenia caryophyllus
      4 ml d’HE de Tea tree – – Melaleuca alternifolia
      Mélangez à de l’huile végétale de jojoba pour obtenir 100ml de produit au total

      Dans un ouvrage, je me souviens avoir lu de masser le produit sur les zones concernées avant de laisser reposer pendant 1 heure sur la peau puis de rincer à l’eau courante. C’était à faire 1 fois par jour pendant 3 à 5 jours, et seulement à partir de 8 ans. Pour les enfants de 3 à 8 ans, on veillera à diminuer les quantités d’huiles essentielles de moitié pour un dosage plus faible. Ne jamais utiliser ce genre de mélange en-dessous de 3 ans, et jamais sur les yeux, les muqueuses, etc… bien évidemment.
      Pour le reste, il faut aussi rappeler qu’en cas de Gale avérée il faut traiter les textiles: Pour commencer, laver tout le linge (vêtements, draps, serviettes…) qui a été utilisé dans les 15 jours qui précèdent l’apparition des lésions sur la peau en machine à 60°. Pour les tissus d’ameublement ou les tissus ne supportant pas le lavage à température, la désinfection avec un acaricide est recommandée. La Gale n’est vraiment pas facile à traiter ! Attention, même après l’élimination des acariens responsables, des gratouilles persistent habituellement pendant quelques semaines.

  7. Bonjour,
    Enceinte de 5 mois, je me masse depuis un moment avec de l’huile d’amande douce car c’est l’une de celle que vous recommandez, et maintenant je vois qu’on la déconseille pour diverses raisons (allergisante pour le bébé, risque d’accouchement prématuré…) ce qui me fait paniquer. Qu’en est-il vraiment ?

    • L’huile vierge et bio d’amande douce n’est pas déconseillée pour la femme enceinte. Elle l’est un peu pour les bébés atopiques ou allergiques. Cliquez pour voir une fiche technique complète de l’huile d’amande douce ou lisez mon livre “Les Huiles Végétales c’est malin”.