La Slow Cosmétique vaincra !



sortie slow cosmetique
La Slow Cosmétique est enfin arrivée !

13 avril 2016, quelque part en France… (scénario fiction)

Marie s’est levé ce matin comme d’habitude vers 7h00.

Après quelques mouvements de gym et de yoga facial, elle a pris un petit-déjeuner léger et s’en est allée faire sa toilette.

Sous la douche, elle a frictionné sa peau humide avec un peu d’argile jaune prélevée dans une jolie salière recyclée. Comme elle aime le doux parfum de l’huile essentielle de ciste qu’elle y a ajouté il y a quelques jours !

Elle s’est lavé les cheveux avec le tout nouveau shampooing Dove bio, récemment reformulé avec un tensio-actif doux dérivé de coco et de l’huile d’avocat. Plus la peine de se culpabiliser au moment du rinçage puisque le shampooing est dépourvu de silicones.

En massant soigneusement son corps et son visage avec son huile maison à la bourrache, elle a jeté un oeil distrait sur le calendrier solaire pendu au mur… 3 années ! 3 années seulement depuis le lancement du tout premier livre sur la Slow Cosmétique qui l’invita à faire la révolution dans sa salle de bain !

2012 :

A lire d’urgence !

Marie avait entendu parler du livre “Adoptez la Slow Cosmétique” sur la page facebook de Julien Kaibeck. Elle l’avait commandé assez rapidement chez sa libraire suite aux commentaires positifs de ses amies et des nombreux fans.
Elle n’était pourtant pas branchée bio à l’époque et trouvait même que les produits bio étaient moins efficaces que les autres et un peu ennuyeux. Elle avait adhéré à la page de Julien parce qu’il y donnait de bons conseils sur les huiles essentielles.
Ses soins favoris, elle les achetait en parfumerie sur les recommandations des blogs beauté qui lui vantaient les mérites de l’innovation cosmétique des grandes marques. Elle adorait son lait démaquillant Lancôme, son sérum anti-âge Chanel, sa crème Avène et surtout, surtout, son fond de teint Dior et sa palette de couleurs MAC.

A la réception du livre, Marie avait pris le parti de l’emmener avec elle en week-end pour le lire distraitement. En une nuit, elle l’avait dévoré ! C’était tellement bien écrit, tellement clair et précis à la fois, tellement plein d’humour et de bon sens… Elle n’avait jamais rien lu d’aussi juste en matière de beauté.  Ce fut une révélation : la Slow Cosmétique était LA voie vers laquelle le monde de la beauté devait se tourner.

Rentrée chez elle, Marie avait vidé ses armoires, lu les étiquettes, jeté la plupart de ses produits car ils contenaient tous des dérivés de pétrole ou des silicones ainsi que des agents synthétiques polluants. Son regard sur les publicités cosmétiques avait changé aussi radicalement : elle était libérée du brainwashing cosmétique et savait bien que, finalement, sa peau avait trois uniques besoins : être nettoyée en douceur, être hydratée avec des acides gras essentiels et une alimentation saine, et être protégée en cas d’activités extérieures. C’était simple comme chou !

2013 :

Ce livre est partout !

Révolution douce.
Après avoir révisé sa trousse de toilette, Marie avait décidé d’adhérer au mouvement Slow Cosmétique.
Une fois par trimestre, elle rejoignait quelques amies pour partir en mission.
En parfumeries, elles s’évertuaient à faire lire aux vendeuses la liste INCI des dernières nouveautés.
Beaucoup de vendeuses pleuraient quand elles comprenaient que le dernier soin à 180 euros n’apportait rien de plus à la peau qu’une huile de jojoba à 11 euros.
D’autres pleuraient encore plus en apprenant que 85 % des produits sur les rayons polluaient la Planète, faisaient du greenwashing et ne contenaient rien de naturel. Les plus coriaces criaient au scandale en brandissant des mascaras effet faux cils.

La mission la plus drôle consistait à écrire chaque mois un mail au service consommateur d’une grande marque de cosmétique pour poser une question toute simple. On pouvait choisir parmi plusieurs questions, données par Julien Kaibeck sur son blog :

“Chère X, vous mettez en avant dans votre dernière publicité l’huile de ceci et la fleur de cela. J’ai remarqué cependant dans la formule du produit une plus forte présence de petrolatum et de paraffinum liquidum. Quel intérêt pour ma peau ?”

“Chère Y, vos tests in vitro et in vivo nous prouvent que le soin en question réduit de 17 % les rides. Pourriez-vous me dire ce que cela représente comme différence à l’oeil nu en me proposant une photo avant-après non photoshoppée ?” 😉

2014 :

Il est vraiment PARTOUT !

L’année de tous les dangers. A force de mettre le doigt là où ça fait mal, Marie et les partisans de la Slow Cosmétique, de plus en plus nombreux, avaient reçu des menaces.
Les blogs des cosméteuses, ces femmes hyper créatives qui fabriquent leurs produits de beauté maison,  avaient été les premiers touchés. Beaucoup d’entre eux subissaient des attaques de virus ou étaient victimes de diffamation sur des blogs sponsorisés.

Marie n’avait pas de blog mais elle se voyait dorénavant systématiquement refuser l’entrée des parfumeries et des enseignes beauté. Heureusement, elle faisait depuis peu ses emplettes en magasins bio et dans les instituts de beauté spécalisés en aromathérapie ou en maquillage bio. Elle avait aussi acheté la machine de Rowenta pour fabriquer ses soins de base.

Le clash survint en été. Julien Kaibeck, alors qu’il donnait une conférence gratuite sur les bienfaits des huiles végétales et du sucre pour la peau, avait été entarté puis agressé par un sosie de Karl Lagerfeld, mandaté par L’Oréal pour brouiller les pistes.    L’événement avait fait grand bruit et tout le monde s’était retrouvé au tribunal de la beauté.
Heureusement, un non lieu fut prononcé.

Le débat était cependant lancé : fallait-il oui ou non faire évoluer la cosmétique vers plus de naturalité et d’honnêteté ?

2015 :

Parce que votre bibliothèque le vaut bien !

L’éveil.
Après des centaines d’articles publiés sur la question, les adeptes de la Slow Cosmétique et les partisans de la cosmétique conventionnelle se réunirent à l’occasion du énième salon Cosmeeting à Paris, vivier des professionnels et des fans de la beauté. Tout le monde était présent.

On y rédigea la “charte du bon sens”

Il y fut écrit que les cosmétiques ne devaient dorénavant plus contenir que des matières vivantes, écologiques et intéressantes pour le soin de la peau. Le principe était simple : moins, c’est mieux. Moins de produits transformés synthétiquement, moins de promesses farfelues ou anxiogènes, moins d’emballages, et des prix plus juste.
Pour les produits de luxe, il fut conclu que le vrai luxe devrait se trouver dans la noblesse des matières, dans le plaisir des sensations et dans la valeur ajoutée du service et du conseil.
Quant au bio, on se dit que finalement c’était un plus, et que les chartes des labels bio existants devraient servir de base pour tous les cosmétologues du monde, sans pour autant s’imposer comme un diktat. Les cosmétiques lauréats de la Mention Slow Cosmétique furent déclarés “necs plus ultra”.

Dans la foulée, beaucoup d’emplois dans l’industrie furent supprimés. Mais immédiatement, d’autre métiers virent le jour : des agriculteurs se mirent à cultiver de l’onagre et de la nigelle pour l’huile, des esthéticiennes se mirent à enseigner la gymnastique faciale et beaucoup de publicitaires rédigèrent pour la première fois des story boards rassurants et transparents pour leurs campagnes.

2016 :

Libérez-nous du brainwashing cosmétique !

Il est 9 heures. Marie doit se rendre au travail.

Elle s’est poudrée car il fait soleil aujourd’hui. Son gloss au karité et à la rose devraient suffire pour son rendez-vous du jour…
Elle anime en effet depuis bientôt 3 mois un atelier permanent pour les journalistes des magazines beauté en manque d’inspiration.

Aujourd’hui, elle leur parlera d’un thème qui lui tient à coeur : “Ma peau, ma meilleure amie”

 

Comme Marie, achetez mon livre “Adoptez la Slow Cosmétique” (clic) :

– parce que vous avez aimé ce scénario fiction et voulez qu’il devienne réalité
– parce que vous aimez ce blog et que vous vous doutez bien que Julien a besoin d’un petit coup de pouce pour continuer
– parce que le livre est préfacé par Jean-Pierre Coffe
– parce qu’il ne coûte que 15 euros
– parce que vous souhaitez trouver dans un seul ouvrage tous les conseils pour une belle peau
– parce que vous adorez les recettes simplissimes à base d’huiles essentielles, d’argile, de beurres, de sucre et de crème fraîche 
– parce que vous êtes déjà SLOW
– parce que vous sentez que vous aller devenir SLOW
– parce que vous êtes super intelligent(e)
– parce que vous le valez bien ! 😉

EDIT 2017 : Comme vous pouvez vous en rendre compte, la Slow Cosmétique n’a pas tout à fait vaincu en 2016, mais plusieurs éléments de ce scénario fiction écrit en 2012 se sont réalisés 😉 Le combat continue aujourd’hui avec Association Slow Cosmétique qui a félicité plus de 140 marques avec la désormais fameuse “Mention Slow Cosmétique” qui garantit une formule propre et un marketing raisonnable. On peut faire son shopping auprès des marques du réseau sur www.slow-cosmetique.com 😉

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Je compte sur vous pour la Slow Cosmétique ! Les marchands artisans de slow-cosmetique.com vous attendent ! Enfin un seul et même site pour faire votre shopping Slow Cosmétique ! Je suis heur...
Jean-Pierre Coffe, la cosmétique, et moi Julien Kaibeck et son parrain Beaucoup d'entre vous s'étonnent de lire que mon prochain livre "Adoptez la Slow Cosmétique" est préfacé par Jean-Pi...
Ma lettre souvenir à Jean-Pierre Coffe 29 mars 2016. Jean-Pierre Coffe s'éteint dans sa maison à Lanneray près de Châteaudun. La nouvelle est bien triste pour moi qui ai bien connu ce grand...
Étiquettes: ,
 

112 Commentaires

  1. WOW!!!!! oui je le veux pour moi mais surtout pour mes enfants!!!!Une planète verte

    • Bonsoir Julien, je viens de m offrir votre livre et j ADORE. 😉 j ai donc décidé d acheter quelques huiles végétales et essentielles. Étant novice, j aurais aimé savoir si je pouvais remplacer les huiles d argan et de jojoba par de l huile de rose musquée. Merci.

      • Oui mais tout dépend l’usage envisagé. L’huile de rose musquée est plus “active” que ses consoeurs et peut parfois provoquer une faible réaction de la peau (rougeurs)… A couper donc la plupart du temps avec du noyaux d’abricot, de la noisette ou du jojoba…

  2. Je trouve cet article très original et comme j’aime l’originalité et en plus cette mentalité “slow”… j’adore !

  3. “24 heures dans la vie d’une femme” :
    Hier soir je lis les pages 1 à 62 de ton “Adoptez la SLOW cosmétique” que je viens enfin de recevoir.
    Aujourd’hui, je compulse les listes INCI de divers produits vendus couramment en pharmacie (trop facile c’est là que je bosse…)
    Et ce soir, pouf pouf pouf, je suis déprimée : eh oui, j’ai réalisé que les produits NUXE et LA ROCHE POSAY (pas eu le temps d’attaquer les autres gammes) contiennent des silicones hypra-polluantes et des huiles minérales hypra-inertes.
    Mais demain… demain… je sais que, tel un phénix, je renaîtrai de mes cendres, car je vais avaler au réveil une délicieuse goutte d’huile essentielle de verveine citronnée sur un sucre, masser mon visage bouffi avec de l’huile végétale de noyau d’abricot additionnée de santal jaune et de lemongrass en juste quantité, et boire et manger un petit déjeuner aussi beau à l’extérieur que bon à l’intérieur 🙂
    Je ne sais pas où je vais mais… déjà merci Julien pour le chemin parcouru

    • Merci Anne… Et pas de panique, on est au moins deux à se masser le visage bouffi tous les matins 😉 LOL

      • MDR 🙂
        J’ai quasiment fini le bouquin, et je dévore à présent celui de Rita Stiens (“La vérité sur les cosmétiques” chez Leduc.S également) qui en est le complément idéal, — notamment avec son annexe de 2500 principes actifs : utilissime pour s’y retrouver dans les listes INCI
        Et, grâce à ce bouquin également, j’ai découvert la présence, dans mon liquide vaisselle ( Maison Verte, notifié d’un poétique parfum “fraîcheur menthe-agrumes”, et distribué par Intermarché – pour bien faire de l’antipub —> SHAME ON YOU les GREENWASHERS), présence donc dans mon liquide vaisselle, de 3 conservateurs organo-halogénés ayant une note de 3 smileys mécontents (autrement dit “déconseillés”) dans le bouquin de Rita Stiens : benzisothiazolinone + méthylchloroisothiazolinone + méthylisothiazolinone, au potentiel hautement allergisant
        Là aussi, après la révélation des gels-douche et des shampooings, quand je pense que je balance dans mon eau de vaisselle tous les jours, des substances synthétiques, allergisantes et fortement déconseillées, alors même que mon choix de la gamme Maison Verte était orienté afin de minimiser les rejets dangereux, pouah!
        …Ce n’est pas nouveau, mais il faut vraiment TOUT vérifier ( avec de BONS OUVRAGES de référence, évidemment )
        Monsieur Kaibeck et Madame Stiens, vous faites un boulot qui devrait être reconnu d’utilité publique 🙂

        • C’est trop d’honneur Anne ! MErci ! Mais c’est vrai que c’est un combat de dingue… à mener TOUS ensemble

  4. Ca ferait un excellent film ! Il faudra y songer 🙂 En tous les cas j’ai commandé ton livre que j’attends avec impatience. J’avais adopté la slow cosmétique il y a 2 ans pour des problèmes de peaux ciblés. Ce problème passé, je suis revenu vers mes produits…mais là depuis quelques mois je suis revenue tout doucement vers la slow cosmétique. J’utilise des produits plus doux pour ma peau. J’adore mes sérums que je fais à base d’huile…et le top c’est qu’on peut se faire un programme vraiment sur mesure. Et quand j’essaie des crèmes je regarde de suite les ingrédients. Merci pour ton partage 🙂

  5. Merci et encore merci Julien! je suis fan de votre blog depuis que je l’ai découvert il y a un mois et je brûle d’impatience d’avoir votre livre entre mes mains!!!je suis à la fin d’un long et lourd traitement pour un cancer du sein à 31 ans et je n’ai aucune envie que cela ne recommence alors je vote OUI pour la slow cosmétique car je suis persuadée que tous ces cosmétiques kkbeurk ne sont pas sans fautes!!!avant je ne savais pas que tous ces produits étaient dangereux pour notre santé et notre planète et beaucoup de gens sont dans l’ignorance encore!je suis très heureuse de vous avoir découvert car maintenant je sais où trouver les réponses à mes questions sur la cosmétique naturel!(Avant ça,j’étais complètement désespéré, je ne savais plus quoi me mettre sur le corp!!!)De plus vous êtes très sympathique et vos vidéos me redonnent le sourire!je ferais découvrir votre livre et votre blog à tous mes proches.Je vous souhaite tous le succès que vous méritez.A bientôt

    • Merci floflo ! et très bonne lecture à vous 😉 C’est important de garder le sourire, même en se forçant un peu, car il est réellement la source du bonheur et pas forcément sa conséquence 😉

      • Le service de cancéro le plus proche de la pharmacie où je bosse prescrit à ses patientes présentant des “sortes d’acnés sur le visage” (suite aux chimio) prescrivent systématiquement, pour “hydrater le visage”, de la pommade Dexeryl, bourrée d’huiles minérales inertes, de silicones polluantes, et d’autres actifs ou additifs fort peu écologiques :

        GLYCEROL : 15 G/100G (classe chimique ARYLPROPIONIQUE)
        PARAFFINE LIQUIDE : 2 G/100G (classe chimique HYDROCARBURE RADICAL)
        VASELINE : 8 G/100G (classe chimique HYDROCARBURE RADICAL)
        PARAHYDROXYBENZOATE PROPYLE: 0,1 G/100G (CONSERVATEUR)
        TRIETHANOLAMINE (NATURE NON PRECISEE): 0,5 G/100G (CONSERVATEUR)
        SILICONE HUILE: 0,5 G/100G (CONSERVATEUR)
        MACROGOL 600: 5 G/100G (EXCIPIENT POUR POMMADE)
        STEARIQUE ACIDE: 3 G/100G (AROMATISANT)
        EAU PURIFIEE: QSP 100 G (SOLVANT)
        GLYCEROL MONOSTEARATE: 5 G/100G (EMULSIFIANT)
        POLYDIMETHYLCYCLOSILOXANE: 2,5 G/100G (EMULSIFIANT)

        Quand je pense que la sécurité sociale française rembourse encore “ça”

        Plein de jolies pensées à Floflo
        Les huiles végétales, c’est un peu de bonheur en flacon, quand la vie se montre difficile et “injuste”

        • Excusez les fautes 😉

        • Merci Anne pour ce témoignage… Attention cependant, ces formules chimiques et décevantes ne sont pas vraiment nocives à court terme pour la peau. Elles sont donc avant tout polluantes, et cela, l’autorité sanitaire n’en à fiche !

          • Oui, pas de nocivité à court terme… ; je ne sais pas pour les “acnés” secondaires aux chimios, mais, par ailleurs, certains patients – et certains médecins également – confirment qu’ils “aiment bien” leur Dexéryl (°-°)

        • ‘soir Anne L

          Aille, Derexyl est la crème que ma dermato me prescrit, je l’utilise depuis au moins 4 ans et tous les jours sur le visage depuis au moins 1 an.

          Il m’est apparu en 2007 des démangeaisons sur le visage et le cuir chevelu, également sur la zone pré-thoracique avec de légères traces rouges et la sensation de peau sèche qui tiraille accompagné de squames principalement dans les cheveux.
          Ça ne m’a pas quitté depuis avec des piques parfois et je désespère que cela s’arrange un jour.

          Il ne m’est plus possible de n’utiliser que des produits communs au risque de grosses démangeaisons.
          Je ne me plains non plus par rapport à certains personnes dont le visage est très marqué par ces plaques et squames mais à force c’est très désagréable et je ne sais plus quoi faire…

          Tout ceci pour dire que cette crème, je n’imagine même pas l’oublier lors de déplacement en plus d’autres crèmes dermatologiques prescrit par la dermato et enfin le shampoing qui me soulage.

          Mais si on me dit que je peux faire autrement et plus sainement alors je suis preneur à 100% !!
          Déjà parce que ça coute cher soit à la sécu soit à mon portefeuille selon si je passe par un médecin ou non et puis j’ai pas vraiment l’impression que cela s’arrange et pour finir, je sais bien depuis que j’écoute les conseils de Julien que ces produits ne sont pas des plus “purs”…

          Depuis une ou 2 semaines, je me mets parfois de l’huile d’argan sur le visage, ça va mais certains jours (peut-être bien les jours ou je n’en met pas…) la dermite revient très vite !
          Ça fait un bon moment que je ne me lave plus le visage avec du savon mais que je le nettoie matin et soir avec une solution micellaire.

          Anxiété et stress sont mon quotidien, et je suis de plus en plus persuadé que tout vient de là…

          J’attends le livre de Julien afin de me mettre sérieusement à la “slow cosmétique” et voir ce que je pourrais tenter avec les HE et HV pour arranger mon petit problème qui doit plus ou moins être le problème de beaucoup 😉
          Si vous avez des conseils, vous Anne L ou Julien ou d’autres… Merci

          • Dexeryl, c’est un médicament – crème qui finalement ne contient pas grand chose d’actif (huiles pétrochimiques) à part le fameux glycerol qui hydrate si bien et apaise. Vous pouvez tenter de remplacer cette crème par de l’huile d’avocat ou de macadamia (ou les 2 à 50-50) qui sont riches acides gras palmitoleique et qui pourront “imiter” l’action du glycérol.

  6. Bonjour Julien,

    Je n’ai qu’une seule envie depuis que je viens de lire les différents commentaires et le scénario fiction…acheter ton livre. J’y cours dès lundi.

    Je te souhaite un succès bondissant et aromatisant…
    A quand la dédicace sur Charleroi?
    A bientôt

  7. l article est tres bien fait et original il donne envie de lire votre ouvrage .. QUE J AI COMMANDE .. ET dont je fais la pub au boulot !!
    de plus ma titulaire pharmacienne fait la promo de votre livre … MDR du coup nous avons agrandit notre rayon huile vegetale huile essentielle produit naturels .. A L OCCASION il faut venir nous voir ..
    bravo et bonne continuation

    • Merci Angelik… Super de savoir que vous faites ma campagne… J’espère que mon livre plaira à un maximum de monde… Je ne sais pas où vous êtes mais je fais une séance de dédicaces et découverte le 28 avril à Roubaix.

  8. Et bien moi cette nuit j’ai rêvé que je t’appelais pour te dire que je te soutenais à fond et que j’allais acheter ton livre ! Alors, bon on va faire de ce rêve une réalité !
    Je t’embrasse

  9. Je le reçois mercredi mais je n’ai pas attendu pour faire un point .Compter combien de produits je me mets sur le visage corps chaque jour :18 aie aie aie ! lire toute les liste INCI j’ai même fais des listes mémo ,fait des recherches sur chaque substances …Bref j’ai vraiment décidé de consommer mieux et moins pour moi et la planète pour mon petit porte monnaie.Bref une vraie révolution pour moi .

  10. Bonjour,
    Je n’ai pas encore acheté votre livre, cela ne presse pas pour moi, j’ai déjà acquis de bons réflexes ces dernières années : je fais mes cosmétiques quand j’ai du temps, sinon je me contente d’une huile de jojoba et de gel d’aloé véra, acheté chez Aroma-Zone, sans parler des HE. Les produits d’hygiène que je ne fais pas sont achetés en Biocoop. Etc.
    C’est drôle, je passe pour une dingue autour de moi, je n’ai “que” 27 ans, je n’ai pas d’enfants pour qui je veux une planète propre mais j’ai envie d’une planète propre pour les gens que j’aime dès aujourd’hui. Et parce qu’à bientôt travailler dans la santé (en fin d’études en soins infirmiers), je trouve cela ridicule de se tartiner la figue avec des actifs nocifs alors qu’on prend soin des autres ! Même là, j’essaie de faire bouger les choses : mon mémoire de fin d’études est sur les médecines complémentaires 😉

    • Vous n’êtes pas une “dingue” Hécate !! Vous êtes une fille intelligente 😉

      • ^_^
        Maintenant que j’ai rendu hier mon mémoire, j’ai commencé à lire cet ouvrage (ça fait une semaine qu’il me fasait de l’oeil dans ma bibliothèque). Et j’en suis déjà au chapitre 4 (alors que j’ai des cours, un appart et une vie de couple à gérer), c’est très agréable à lire, pas du tout barbant 😉
        Alors, même si je connaissais beaucoup de choses, c’est une mine d’infos et de conseils, merci !
        “La slow cosmetique vaincra” ! On y croit, j’y crois !

  11. J’avais tellement hâte de pouvoir le lire que je suis passée à la f*** aujourd’hui mais il ne sera disponible que début mai à Liège :/ du coup je me suis rabattue sur le livre de Rita Stiens (très bien aussi) en attendant de pouvoir croquer le tiens 🙂 vive la slow cosmétique !

    • Mon livre est en effet un bon complément pratique à l’ouvrage plus théorique de Rita Stiens qui m’a beaucoup influencé. Normalement, la Fnac de Liège devrait l’avoir bien avant mai !

      • La vendeuse me disait qu’elle a eut le “topo” sur le livre il y a seulement quelques jours et que les dates de sortie que j’avais vu (début avril) devait correspondre aux sorties françaises..

  12. Moi je me suis déjà mis à la pratique mais je pense que je charge un peu trop en huiles essentielles 😉
    Merci Julien de prendre soin de nous !

    • Très bien Nicolas, et retenez qu’en aromathérapie la dose est souvent faible, pour une efficacité forte 😉

  13. bonjour,
    j’adhére et j’essaie depuis+-2ans à utiliser de plus en plus de produits naturels….ma lessive,mon adoucisseur,mes produits d’entretien (cfr:le grand ménage de raffa)mes savons maison,mon gomage maison,mon demaquillant maison,les h.e.;… mais je trouve que je suis pas encore assez produits made in home.
    mon changement de vision ,d’attitude,de consommation me font passer plus souvent pour une folle,une dingue.(de quel planéte elle debarque? elle a fumé la moquette?) pas facile de faire bouger les mentalités.

    mais je vais faire l’avocat du diable.
    ma grande question: tout cela n’est ‘il pas un effet mode? on surfe sur la vague verte pour se donner bonne conscience au point de vue de la planéte??????
    je suis parfois un peu perdue face aux descriptifs de tout les produits et leurs composants.je m’y perds.
    je m’interroge aussi sur le sythéme de l’offre et la demande…..à force de valoriser les huiles essentielles….ne va t’on arriver à ce que la demande soit plus grande que l’offre et ainsi augmenter les prix de h.e…..et ainsi peu à peu encore différencer ceux qui auront les moyens de les payer et ceux avec moindre ressource(qui étaient heureux d’avoir trouver des astuces moins chéres pour l’entretien et la cosmétique…)
    j’avoue ,je suis perplexe…adhére-je à ce mouvement pour me donner bonne conscience ou ai-je réelemnt pris conscience de l’enjeu au niveau de ma santé,..?
    je n’ai pas encore acheter le livre”adoptez la slow cosmétique”.devrai-je l’acheter et avoir une autre vue?? surement…
    on vit tellement dans un drole de monde de consommation.
    en tout cas ,j’espére du fond du coeur ,que la marche verte est en route et n’est pas préte de s’arréter, que les mentalités changent ,que nous ne soyons plus des consommateurs qui avalent tout sans réflechir.
    amitiés

    • Je crois que c’est une bonne question Isa mais, sincèrement, même si cela nous donne bonne conscience, c’est surtout un geste écologique à notre mesure. Même si la demande pour les produits naturels augmente, le marché aura tôt fait de se remodeler sur cette nouvelle base… Des producteurs naîtront et cultiverons des essences locales, tout cela est possible ! Je comprends vos interrogations mais, une chose est sûre : ces petits gestes sont les bons et ne sont que bien peu de choses face à l’industrie gigantissime de la cosmétique synthétique qui, elle, ne se pose pas assez de questions !

  14. Vanhollebeke Annick

    2030..Marie est toujours aussi belle et fraîche . Elle rayonne !
    Annick , qui vit en Espagne n´a pas pu réaliser la commande a la peau sent terne, triste… tellement de parabènes sur le visage lui ont fait perdre le sourire. Julien vient à son secours et grâce à l immensité intersiderale du monde de la slow le livre lui arrive avant qu il ne soit trop tard!
    Felicidades y gracias a mi salvador Julio!

    • 2030 : Annick est très belle car elle laisse des commentaires toujours très positifs et sympathiques, comme son âme qui est l’une des plus pures d’Espagne 😉

  15. Julien,

    Un mot pour te dire que je suis allée chercher ton livre en librairie ce week-end, et que je l’ai dévoré d’une traite! A l’image de ce que j’imaginais, c’est un livre génial, bourré d’explications compréhensibles, d’astuces, de recettes… Bref j’ai adoré! Depuis le temps que je te suis, j’ai déjà adopté beaucoup de comportements “slow”, pour mon démaquillage à l’huile, mon hydratation à l’huile toujours, mes soins aux huiles essentielles… J’étais enchantée d’avoir des compléments au niveau des soins pour cheveux notamment et plein d’autres… Pour ma part, la révolution est en marche! Et c’est entièrement grace à toi! Ma peau se porte bien mieux (mon porte-feuille aussi!) et je me suis découvert une nouvelle passion!
    Merci pour ce livre, et merci pour tous ces conseils que tu nous donnes gratuitement et régulièrement!

    Très bonne continuation!

    • C’est vraiment super gentil Cécile… Cela me fait vraiment du bien de lire des commentaires comme ceux là et cela m’encourage à continuer. 🙂

  16. j’essaie de tenter de le gagner chez marie (^^) car je le veux bien signé! mais si mon aura de chance ne passe pas par moi, je le commanderai…pour toutes les raisons que tu as citées!
    et en attendant, et bien , je viens te voir a la conference du 24avril prochain! (et j’ai meme reussi a annuler une reunion pour venir te voir!!)

  17. Ouf,enfin des nouvelles de votre dernier ouvrage! J’étais très impatiente! ( même en Suisse…)
    je vais le commander, le dévorer, en attendant ,bravo pour tous vos précieux conseils.
    Merci Julien.Peut-être viendrez-vous en Suisse romande? On peut toujours rêver…

  18. Un grand merci à toi Julien pour avoir cité les savons Gaiia et l’Association Des Nouveaux Savonnier (ADNS) dans ton livre !
    J’ai écrit un petit article sur ton livre dans notre blog : http://www.gaiia-shop.com/blog/

  19. onehundredsan

    bonjour Julien, quelle joie de pouvoir consulter votre site, si bien fait et si riche ! je suis très étonnée de ce que j’apprends et m’y suis mise tout de suite !!
    j’aimerais savoir si on peut utiliser une simple infusion toute fraiche du jardin (lavande, rose, bleuet, souci ou même marjolaine, romarin, thym, sauge, origan) après le démaquillage à l’huile, en guise de tonique ou d’hydrolat ?
    est ce aussi bien qu’un hydrolat ?
    Ma peau est très déshydratée, normale et tiraille beaucoup, j’ai 47 ans.
    Peut-être viendrez vous un jour à Bordeaux !!

    • Vous voilà bien créative 😉 Chouette… Mais par contre pas possible de faire des infusions fraîches pour remplacer l’hydrolat. L’hydrolat est chargé en molécules aromatiques suite à la distillation, ce qui n’est pas le cas avec une simple infusion. Vous pouvez vous y risquer mais cela tient plus du bricolage que de la dermo-cosmétique.
      Je donne une conférence à Toulouse le 16 mai prochain.

      • onehundredsan

        j’ai trouvé un site qui propose plein d’hydrolats :
        fermedesaussac.fr
        C’est bien ?
        sinon quel est la bonne marque ?
        aroma-zone propose des tas de produits dans des petits formats dont hv en 100 ml. est-ce un bon site, puis je foncer sur les HE rose ou autre produits chers ?

        • Pour les hydrolats, je recommande aromazone, esenciagua, florame, ladrôme, melvita, herbes et traditions… il y en a beaucoup. Je ne connaissais pas ce site. MErci.

  20. il me faut ce livre absolument !!!je fabrique mes savons, mes crèmes aussi , mais il m’arrive d’acheter mes cosmétiques dans le commerce et toujours un peu de mal à décrypter cette fameuse liste inci … , grâce à tes conseils julien , cela devient un peu plus clair , merci pour ce blog et à quand une formation he dans l’est de la france ?

    • Merci Felicie.. Je n’ai rien de prévu dans l’est pour l’instant mais il y a ma conférence à Lyon le 7 juin

    • Bonjour Félicie

      Moi aussi je me suis mise à la fabrication du savon; le dernier en date je
      l’ai fait avec de huile d’olive, huile de noisette, beurre de karité et en surgras
      j’y ai ajouté de l’huile de jojoba. Pour ce qui est des crèmes je n’en utilise plus depuis que je suis les conseils de Julien entre autres huile pour le démaquillage + hydrolat de Rose et le sérum anti-âge le matin:-)

  21. Cela fait un bout de temps que je fabrique mes produits lessiviels et que petit à petit j’élimine tout ce qui me paraît suspect.Je me suis mise aux huiles végétales et huiles essentielles pour tous les bobos de la vie quotidienne.
    Il y a quelque temps, je t’avais posé la question au sujet des poches sous les yeux : je pensais que c’était de la graisse et aussi, l’été, tout mon corps gonfle, surtout mes pieds. Je te demandais quoi faire.Je n’ai pas lu ta réponse.

    • J’essaie pourtant de répondre à tout le monde… 😉 Les poches sous les yeux, c’est ce qu’il y a de plus difficile à atténuer. Le massage à la calophylle peut aider un tout petit peu et la gym faciale aussi. Pour le corps qui gonfle en été, on trouve chez Pranarôm des capsules d’huiles essentielles à base d’huiles décongestionnantes et toniques de la circulation. On les appelle Oléocaps 8 et elles sont dispos en pharmacies en France et sur internet seulement.

      • il me semble que c’est Oléocaps n°6 pour la circulation veineuse — la formule n°8, c’est la cure “drainage détox” 😉

  22. Bravo pour tes conseils et de pousser les gens vers ce que la nature nous offre.Pourais tu me dire si à Bruxelles il existe des medecins qui soignent au naturel quand c’est possible pour certaine maladie ? Merci

    • Oui il en existe mais il est interdit d’en faire la publicité. La solution : aller chez l’herboristerie Desmecht et leur demander ou à la pharmacie du botanique et leur demander.

  23. Julien,

    Tout d’abord merci !
    J’avais une question concernant l’utilisation des huiles essentielles (recette pour l’acnée). En effet, je pensais que les huiles essentielles étaient photosensibilisante et donc à éviter la journée donc je n’ose pas mettre ma potion magique le matin …?

    Merci ! je voulais laisser mon commentaire où il se devait mais je ne pouvais pas !

    • Toutes les huiles essentielles ne sont pas photosensibilisantes. Ce sont surtout les essences d’agrume, la bergamote, la khella et l’angélique qui posent problème.

  24. ça y est j’ai le livre!! J’ai été étonnée qu’il ne soit pas plus coloré. j’adore par contre la texture souple. Pour l’instant je me force à le lire tel qu’il est écrit sans zapper le début. Je testerai ensuite.

    • Très bonne idée natacha ! Oui, pour garder un prix bas, on a préféré faire un guide pratique très conçis. Afin que tout le monde puisse l’avoir 😉 Et c’est une bonne idée de ne pas zapper le début même si c’est la partie un peu plus rébarbative.

      • c’est un livre à l’image du blog. Que du positif qui va au-delà d’un simple livre de recettes.

  25. Bonjour, je suis du Maroc , est ce que ce livre se trouve ici? Merci

    • Je ne sais pas, je ne crois pas mais vous pouvez commander sur amazon et ils livrent partout non ?

  26. Ca y est je l’ai depuis hier… Même à Charleville-Mézières ils l’ont , enfin ils l’avaient car je me suis jeté sur l’unique exemplaire! La 1ère partie me passionne déjà… Non seulement j’ai commencé ma conversion (même s’il me reste beaucoup de produits à finir) mais j’ai déjà commencé à lancer une cconversion chez mes proches!

  27. Salut Julien!
    Merci de lancer cette vague qui j’espère prendra!!! Une idée : votre livre en version numérique? Ca éviterait un bon nombre d’impressions….et ça permettrait a celles d’entre nous n’habitant pas en Europe d’y avoir accès sans port (frais et pollution). En attendant j’ai a chance d’avoir une copie 😉
    A bientôt

    • Ah mais le livre existe bien entendu en version numérique aussi (sur iTunes, etc…)

      • Super! Autant pour moi, j’ai mal cherché 😉 je ferais passer le mot a nos amis expatriés alors!

  28. Suis ravi d’avoir reçu un mail de Marie des “ateliers de la souris verte” me disant que j’ai gagné ton livre, et signé de toi en plus !!

    Suis ravi de savoir que je vais pouvoir le lire bientôt, il rejoint celui de Danièle Festy et de Sylvie Hampikian que j’ai déjà.

    Suis ravi que tu me motives (hé oui toi Julien) dans ma démarche : celle d’arrêter de fumer !

    Hé oui c’est l’astuce que j’ai donné au jeu de Marie, en effet j’ai arrêté il y a 2 semaines afin de pouvoir financièrement acheter ton livre, des HE et HV.

    Ton livre je n’ai plus besoin de l’acheter… yessss je l’ai gagné !!
    Et je vais bientôt me faire une commande par Internet, ça fait plaisir !

    Cet aprem, j’y avais songé il y a longtemps déjà, je m’imaginais faire une formation dans ce domaine (naturopathe, aromathérapie,…)… après ça serait le moment vu que je suis sans emploi actuellement mais au RSA et sans argent de coté, dur de se projeter…

    Bref, je suis déjà content pour l’instant avec ton livre et ma futur commande 😀

  29. Bonjour Julien,

    je suis une de tes fans qui ne s’est jamais manifestée, mais qui te lie et suis ton blog quotidiennement. J’aimerai savoir si tu peux donner quelques cours en Suisse romande bien sûr?

    • Je n’ai pas de date planifiée en suisse pour l’instant mais j’adore Genève. Si une institution m’invite, j’y viendrai avec plaisir. 😉

  30. Coucou Julien

    Ca y est je l’ai!!!.. comment quoi?

    Et bien MON livre voyons 🙂

    Je l’ai reçu en cadeau pour ma fête des mères ,-)

    Bisous à toi et à bientôt

  31. Bonjour Julien 🙂
    Génial ton scénario fiction ! Et… Bizarrement je m’y suis bien reconnue ! Pas dans tous les détails mais presque.
    Il y a 6 ans, j’entamais mes études d’architecture. Vivant avec ma soeur, nous nous questionnions du contenu de nos cosmétiques convetionnels. Nous épluchions les étiquettes grâce aux indications de Beauté-test. Je me gommais à l’huile et gros sel pour le corps, au sucre et miel pour le visage. J’ai tenté de remplacer mes cosmétiques conventionnels par de l’aloe vera en gel et de l’huile. Puis je suis passée aux cosmétiques bio, l’aloe vera étant devenu trop cher pour mon budget étudiant.
    Puis j’ai fait la découverte des fiches recettes d’aroma zone il y a presque trois ans, et ayant vraiment envie de faire mes produits moi-même, pour être sure de ce que je mettrai sur moi, je me suis lancée. Première crème, premier dentifrice, … Et ainsi de suite. Puis j’ai remplacé tous mes produits par des produits maison, même le maquillage. En août 2010 j’ai lancé mon blog MacosmétoDéco&Co où je partage avec passion toutes mes expériences cosmétiques, déco maison mais aussi potagères en appartement. Il connait un grand succès aujourd’hui. J’ai participé à quelques reportages vidéo et articles de presse pour ma vision de la cosmétique (Cosmopolitan de juin 2012) et du potager chez soi en ville (Canal+, bient^t à la télé).
    Je suis allée à ta conférence et j’ai lu ton livre (toujours sur ma table de chevet). Depuis, je me démaquille, à nouveau, à l’huile. Si je ne me suis pas maquillée, je nettoie mon visage à l’argile blanche. Je n’ai pas encore testé vraiment la gym faciale mais nous ne sommes qu’en 2012 😉 Je me lave au savon que je fais moi-même, et n’utilise que des produis maison, quasi bio, en tout cas écolos.
    Et… je réfléchis très sérieusement depuis cet hiver à animer mes propres ateliers cosmétiques… Je pense me lancer d’ici juillet…
    Bref, c’est pas pour raconter ma vie sur ton blog, mais pour te dire que déjà en 2012, je me reconnais pleinement dans ta Marie fictionnelle, si ce n’est que je préfère utiliser mon énergie à animer mon blog et à organiser des journées cosméto et rencontre chez moi pour inciter toujours plus de personnes à faire leurs produits elles-mêmes plutôt qu’à envoyer des courriers aux grandes marques pour mettre le doigt sur le non sens de leurs produits.
    En tout cas merci pour ce petit récit fiction, j’ai été ravie de te rencontrer à Paris, même si ça a été extrêmement court, et vive la SLOW COSMETIQUE !
    Je t’embrasse 🙂

    • Anne is slow, that is sure ! 😉 Merci pour ton feedback. Je compte en fait fédérer toutes les personnes comme toi et moi dans une association de consommateurs responsables. Le site de l’association (en cours de création) est slow-cosmetique.org (clic)

  32. Avec plaisir Julien 🙂 Je t’envoie un mail par le biais de ton site en construction Slow Cosmétique pour adhérer à ton association. A très vite !!

  33. bonjour Julien…je suis ton blog et lis tes articles regulièrement. mon seul regret est que les formations se passent a 5OO km de chez moi…un peu loin malheureusement…ce recit fait rêver…j’ai fait mon menage dans ma salle de bain il y a deux ans..je fabrique tous mes produits cosmetiques moi même apres avoir fait quelques formations…j’aimerais me perfectionner encore..je fouille, je cherche, je lis…et j’essaye de convaincre autour de moi..ce sont des gens comme toi qui nous poussent, nous aident, nous encouragent…merci simplement

  34. Julien,
    Puis je vous demander ce que vosu pensez de la nouvelle gamme de produits “DELHAizE CARE NATUREL”..à l’aloé vera, et autre.
    MERCI Julien, pour vos conseils tjs précieux

    • Cette gamme a en effet attiré mon attention. Il s’agit hélas d’un greenwashing très décevant, mais un peu mieux quand même que les marques conventionnelles.

  35. Miss California

    Hi there! Me voilà de retour en Californie après un mois passé en France où j’ai profité de mes rares moments libres pour lire ton ouvrage. Je l’avais acheté en guise de soutien pour le travail formidable que tu fais et pensant qu’il y avait beaucoup de choses que je savais déjà. Résultat des courses, je suis très contente de mon achat. J’ai trouvé ton ouvrage très bien fait, très pédagogique. C’est un livre qui complète à merveille les ouvrages que j’avais déjà* et qui eux n’abordent pas la thématique des cosmétiques conventionnels, ni les aspects plus techniques concernant la peau, le yoga du visage, etc. J’ai été très intéressée par ces chapitres dans ton livre qui va faire partie des ouvrages de référence que je garde toujours à portée de la main. Et puis les recettes cosmétiques que tu donnes sont super, simples et efficaces. Que demander de plus ?
    Bravo pour ce beau travail, merci pour tous les conseils sur le blog et pour l’humour toujours au rendez-vous, ce qui ne gâche rien 😉
    Très bonne soirée ! Ici je nage entre deux eaux, joies du jetlag… 😉
    (*”Créez vos cosmétiques bio” de Sylvie Hampikian et “La beauté au naturel : 100 produits de beauté extraordinaires à préparer soi-même en un tour de main” de Josephine Fairlay).

  36. Bonjour Julien,
    j’espère que vous allez bien.
    mon Beau fils souffre d’allergies au pollen. Que peut il utiliser comme HE afin de le soulager.
    un tout grand merci pour votre aide efficace.

    • Allergoforce spray nasal de Pranarôm est un spray à base d’huiles essentielles à utiliser dans ce cas. Je vous le conseille.

  37. Pingback: Cet été, les coiffeurs Saint-Algue nous chouchoutent en BIO !

  38. Pingback: Adoptez la slow cosmétique par Julien Kaibeck | Origine-solidaire

  39. Bonjour Julien,

    j’aurais bien aimer pouvoir faire un commentaire sous le concours Saint Algue, non pas pour gagner mais pour afficher fièrement, moi aussi, tous les gestes slow que j’ai adoptés depuis plusieurs mois :

    – j’ai passé tous les produits de soin du visage au bio et/ou recettes de sérum made by Julien !
    – j’ai tenté l’expérience de faire mon shampoing maison mais la base lavante n’étant pas top, je suis passée à des shampoings bio
    – mes produits solaires sont bios aussi pour la première fois cette année.
    – j’ai acheté une bb crème bio. je n’utilise plus de produits beurk pour le teint.
    – je me démaquille à l’huile et je nettoie avec des lingettes lavables

    ce que je vais faire :

    – me faire le sérum anti-cellulite made by Julien
    – mettre du macérat de carotte pour avoir bonne mine et jeter mon autobronzant beurk
    – passer doucement mes produits de maquillage au bio (au du moins au plus naturel possible pour les ongles…)
    – alors là, c’est vraiment un truc de filles mais je vais tenter d’utiliser une cup, ce sera un très grand pas pour moi.

    voilà mes progrès et mes projets, c’est pas si mal…?

    Sophie

    • Mieux que pas mal Soribe ! Super…

      • Merci Julien !

        J’aimerais convaincre mon entourage des bienfaits de la slow cosmétique mais je suis une très mauvaise commerciale ! 🙂

        J’espère que l’amélioration de l’état de ma peau sera plus convaincante, celui de mes cheveux aussi.

        quoiqu’il en soit, un grand merci Julien et bonne continuation !

  40. Julien,
    Nuxe, ne semble pas dans les produits que vous” maudissez”!!! et donc, puis je vous demander ce que vous penser de cette huile prodigieuse de chez eux???
    On en parle bcp, elle semble combiner bcp d’Huiles essentielles..mais ? votre avis me sera prodigieux lol…précieux..oui..
    Grand merci Julien.pour tout

    • J’ai un avis très tranché sur l’huile prodigieuse : elle n’est pas slow !! Elle sent délicieusement bon et hydrate bien MAIS n’este PAS naturelle du tout !! En lisant bien la liste des ingrédients comme je vous l’ai appris sur mon blog et dans mon livre, vous verrez qu’elle contient des silicones et des huiles esthérifiées… On est loin de la nature ! Je déteste NUXE pour cela et pour toute leur gamme classique, par contre, j’adore BIO beauté BY Nuxe qui est leur gamme bio (quelques produits seulement).

  41. Miss California

    Bonjour Julien,

    Je ne sais pas trop où mettre ce message, donc je me suis dit qu’il irait pas mal avec votre billet concernant votre livre. Vous soulignez page 94 de votre ouvrage qu’il est très difficile de trouver des savons fabriqués selon la méthode de saponification à froid. Et c’est vrai que je n’ai jamais réussi à avoir cette information concernant les savons que j’achète. Mais voilà que je reçois hier la newsletter de Lamazuna qui propose de nouveaux savons au lait d’ânesse fabriqués selon la méthode de saponification à froid par l’asinerie du Bois des Nauzes près de Bergerac. Je n’ai pas d’actions chez Lamazuna ni à l’asinerie du Bois des Nauzes 😉 mais voilà je me dis que c’est peut être une information intéressante à partager. Les savons sont relativement chers bien sûr et je ne les ai pas testé mais ça vaut peut être le coup de les essayer. Ils sont certifiés ECOCERT et sont composés de superbes ingrédients (lait d’ânesse, huile de calendula, chanvre, argile, cèdre de l’atlas, etc). Je me demandais d’ailleurs si on peut utiliser ce type de savons enrichis en lait pour le visage de temps en temps…
    Voilà, c’était juste un partage d’information. J’espère que vous ne m’en voudrez pas de faire de la publicité sur votre site…
    Très bonne journée,

  42. Bonjour Julien,
    Bravo pour votre livre… et merci! Ça m’a permis de me concentrer sur l’essentiel. J’avoue que j’étais un peu perdue. Vous citez dans votre livre aroma zone. Ils ont en effet une offre intéressante. La seule chose qui me chiffonne c’est les flacons qu’il utilisent pour les HV : aluminium avec vernis intérieur. Je ne suis pas une fan de l’alu et encore moins des vernis. Est-ce qu’il y a un risque que l’huile soit altérée par l’alu ou le vernis. J’ai posé la question sur leur site mais personne ne m’a répondu 🙁
    Merci!

    • Je ne le pense pas mais c’est vrai qu’Aromazone fait beaucoup de volume alors parfois les emballages sont moins qualitatifs. Je n’apprécie pas leurs berlingots en plastique mais pour l’alu vernissé, je trouve cela tout à fait bien.

      • Merci!

        • Bonjour Julien,
          Le service qualité de Aroma-zone a répondu. Je les cite : “Les flacons aluminium sont recouverts à l’intérieur d’un vernis alimentaire, l’huile n’est donc pas en contact direct avec l’aluminium.”
          Je ne voudrais pas leur faire de la mauvaise publicité!
          Bonne journée.

  43. Pingback: Yves Rocher étend sa gamme BIO

  44. Bonjour, je suis de SUISSE et suis vos conseils, je fabrique moi même mes cosmétiques naturelles et bio,
    Est-ce que vous venez en suisse pour vos expo..
    merci et bonne continuation
    Marielle

    • Non Marielle hélas je n’ai rien de prévu en Suisse dans les mois à venir. Mais j’adore Genève !

  45. bonjour,
    pour info et aider les personnes intéressées , j’utilise les produits chez abiessences ils sont bio, pour faire mes huiles de massages et cosmétiques
    salutations
    Marielle