3 vérités sur la transpiration

Tout le monde transpire, et encore plus quand il fait chaud. Mais comment cela fonctionne-t-il ? Et faut-il limiter la transpiration ? Voici quelques faits bons à savoir sur notre production de sueur…

Tout le monde transpire ! Mais pas de la même façon.

Tout le monde transpire. Mais des différences existent :

  • un individu peut avoir entre 2,5 et 4,5 millions de glandes sudoripares réparties sur le corps.
  • les femmes ont plus de glandes sudoripares que les hommes, mais les glandes sudoripares des hommes produisent plus de sueur que celles des femmes.
  • les personnes en forme, qui s’entraînent souvent et longtemps, commencent à transpirer plus vite pendant l’exercice. En effet, leur corps reconnaît la nécessité de faire baisser la température plus rapidement pour pouvoir assurer plus longtemps l’effort.
  • les personnes en surpoids, les personnes cardiaques, les personnes souffrant de Parkinson, d’hyperthyroïdie, ou de certains cancers, et ceux prenant certains médicaments, sont plus sujettes à l’hypersudation ou « hyperhidrose » (transpirer trop).
    Cette hypersudation peut être localisée (aisselles, mains et pieds), ou généralisée (corps entier). L’hypersudation localisée est plus liée au stress, l’hypersudation généralisée plus à un état ou une maladie, ou à la ménopause (relire mon article).

La transpiration est utile

La transpiration est un phénomène naturel qui a pour but de maintenir la température du corps à 37° ou un peu moins. Elle permet de « rafraîchir » le corps. Quand la température du corps est trop haute (à cause de la météo, de l’effort ou d’un phénomène autre), le cerveau ordonne aux glandes sudoripares, via le système nerveux, la production de sueur. La température baisse car la sueur s’évapore.

Les glandes sudoripares sont situées sur la peau. Il y en a de deux types. Les glandes « apocrines » sont situées au niveau des aisselles, des parties intimes, de l’anus, et sont couplées à un follicule pileux. Leur sueur a une odeur très légère. Les glandes « eccrines » sont situées partout sur la peau, et plus nombreuses. Leur sueur n’a pas d’odeur. D’une manière générale, l’odeur (mauvaise) de la sueur est due à la dégradation de bactéries dans des zones de plis ou de frottements, et non à la sueur elle-même.

Elle a beau être utile, la transpiration peut être trop abondante. On parle alors d’hyperhidrose ou hypersudation. Pour l’apaiser, on peut avoir recours à différentes techniques anti-transpiration selon la cause de l’hypersudation :

  • frictions avec des déodorants solides ou produits régulateurs, des poudres minérales (talc ou argile et bicarbonate de soude aussi).
  • relaxation et calme (pour faire baisser le stress)
  • compléments alimentaires et médicaments (en cas de ménopause par exemple, ou en cas d’hyperthyroidie.)

Trop transpirer : un problème de peau ?

Si vous transpirez trop, de façon pathologique, alors un eczéma ou des irrritations peuvent se déclencher, pas exemple sur la paume des mains ou la plante des pieds. C’est un problème qui sera résolu si vous régulez l’hyperhidrose et parvenez à la limiter.

Pourtant, la sueur ne « déshydrate pas » la peau. Elle peut l’irriter, à cause de son acidité ou des sels, mais pas la déshydrater à proprement parler.

Il ne faut donc pas confondre la transpiration (élimination de sueur) avec la perte transépidermique en eau. La perte en eau, du derme vers la couche cornée, s’effectue à travers même la peau. Elle ne passe pas par les « pores ». Elle sert à maintenir le niveau d’hydratation de la peau (car la couche épidermique et cornée va retenir un peu d’eau au passage). On peut limiter la perte en eau en appliquant une crème ou une huile de beauté, ce qui permet de maintenir voir augmenter le taux d’hydratation de l’épiderme.

La transpiration n’a rien à voir avec l’hydratation de la peau. Si vous transpirez beaucoup, ou trop, cela ne va en rien augmenter la sécheresse de votre peau. Relisez mon article sur l’hydratation de la peau si besoin.

Et vous, comment transpirez-vous ?

Avez-vous testé les déodorants naturels que je recommande souvent comme le Beautiss au magnesium ou les déodorants solides ?

Êtes-vous dérangé(e) par l’odeur de la transpiration ?

Étiquettes:
 

16 Commentaires

  1. Verena

    Bonjour Julien
    Qu’en penses tu de la pierre d’Alun? C est ce que j’utilise…
    Merci pour ton retour.
    Verena

    • Arnol

      Je me mets depuis 1 an aux produits cosmétiques naturels… et pour rien au monde je reviendrais à mes anciennes habitudes…
      Je change petit à petit mes produits…huile végétale/ huiles essentielles pour le visage et le corps.
      Pour le déodorant j’ai essayé celui de Lamazuma solide très efficace mais un peu irritant / ensuite le déodorant crème bergamote thé vert le moly moins efficace pour les grosses transpirations mais très agréable…
      Je recherche donc toujours mon produit idéal…un mix des 2.
      Prochaine étape : le dentifrice et le shampooing.
      Merci pour tous vos conseils Julien.

    • Je ne recommande pas la Pierre d’Alun pour toutes sortes de raisons trop longues à exposer ici, et notamment les inconnues sur l’impact des sels d’aluminium ou assimilés qui peuvent être contenus dans certaines pierres reconstituées. Si vous aimez cette texture « stick dur » jetez un oeil sur le déo stick au magnésium ici.

  2. Maryse

    Bonjour Julien, oui je transpire et beaucoup je fais de l’hyperydrose généralisé depuis aussi loin que je me souvienne. Comme je voulais prendre un cours en secrétariat j’ai décidé de me faire opérer pour arrêter la transpiration des mains, car il était impossible pour moi de taper sur un clavier sans essuyer mes mains. L’opération a été un succès je ne transpire plus à partir du haut des seins ni les aisselles et aussi ni de la tête une chose que j’apprécie énormément, car je peux rester coiffé sans avoir les cheveux tout trempe. Cependant le reste de mon corps on dirait qu’il a empiré suite à l’opération ou bien de mon âge, je dois changer de sous-vêtement plusieurs fois par jours durant l’été surtout ou tout dépend de ce que je fais, manger et bouger me font transpirer. Pour moi c’est un réel calvaire de vivre avec ce truc, car je n’ai pas beaucoup de choix de vêtements et doit surtout porter du noir pour pas que ça paraisse, oublie le jeans ça passe au travers j’en ai fait l’expérience en été. Si ça peut aider pour ceux qui vont lire ton sujet j’ai découvert que de prendre du Ditropan pilule donner aux personnes qui ont des problèmes de vessie aide énormément, sans ces pilules je ne sortirais plus de chez moi. Et pour ce qui est des produits naturels, acupuncture et autres j’ai pas mal dépensé pour m’en sortir et rien n’y fait à par les pilules. Et je dois compenser en prenant des minéraux dans les grosses périodes, car je fais des faiblesses dû à trop d’élimination dans ma transpiration. Désolé pour ce long texte, mais comme j’en souffre d’hyperydrose quand je peux en parler et aider ça me fait vraiment plaisir, si je n’étais pas si gênée j’en ferais des conférences, mais je vais transpirer ma vie, donc j’en parle en petit groupe.

    • Merci Maryse, c’est vraiment intéressant ce témoignage. Courage à toi car c’est une affection complexe. Prends aussi du temps pour te relâcher et ne pas te tracasser, car l’impact du stress est là aussi.

  3. Devaux

    Bjour. Je me mets au bio et j’en ressent les bénéfices sans pour l’instant être passée a la composition. Je viens de lire votre article sur les deos mais cote pratique j’utilise la pierre d’alun (deo stick cristal d’alun d’osma au potassium d’alun) est ce bien ou pouvez vous me conseiller une pierre d’alun mieux en terme bio aussi efficace. D’apres ce que j’ai lu sur les deos solides ils n’agissent pas trop sur l’humidité. Merci

    • Je ne recommande pas la Pierre d’Alun pour toutes sortes de raisons trop longues à exposer ici, et notamment les inconnues sur l’impact des sels d’aluminium ou assimilés qui peuvent être contenus dans certaines pierres reconstituées (je résume). Si vous aimez cette texture « stick dur » jetez un oeil sur le déo stick au magnésium ici.

  4. ANNABELLE RIDAT

    Bonjour, j’ai essayé de multiples méthodes : déodorants classiques supposés durer 24 heures voire plus, il fallait en remettre plusieurs fois dans la journée ; même problème avec la pierre d’alun en plus il vaut mieux repasser sur une peau propre alors au bureau ce n’est pas très pratique . Le truc le plus efficace que j’ai trouvé c’est de mettre 2 déodorants l’un sur l’autre, de texture différente ,par exemple un en crème L’herbacé marque Clémence et Vivien ( en plus l’odeur est super sympa) et un second plus liquide ainsi je ne suis plus dérangée par mes odeurs corporelles

    • Bonjour
      J’ai une hyperthyroïdie et je transpire énormément des mains, pieds et aisselles. D’ailleurs à cause de ça je souffre d’eczéma type dyshidrose… C’est un enfer, j’utilise la cortisone en lotion depuis quelques jours à la place de la crème… Rien ne fonctionne et seule la cortisone m’empêche de me gratter toute la nuit, c’est un enfer. Je suis remplie de cloque et de plaque qui grattent… Pour les aisselles j’ai trouvé un déodorant au talc mais pas bio…. J’ai toujours pas trouvé de solution, j’ai essayé Schmidt mais rien y fait…

    • Etonnant que le déo crème l’Herbacé de Clémence et Vivien ne vous suffise pas.

    • Hello Julien, mon problème n’est pas la transpiration en soi sinon son odeur. J’ai une transpiration qui sent vraiment très fort et je suis très complexée. J’ai bien sur une bonne hygiène (hydrolat, savon à froid, vêtements en coton bio etc) mais rien n’y fait. J’ai essayé plusieurs déo bio slowcosmetic mais ils sont trop irritants pour moi ou pas assez efficaces. Je suis une personne anxieuse et je mange souvent épicé, ça ne doit pas aider et en plus de ça je me suis fait l’épilation lazer (l’odeur a empiré depuis) Si tu as une solution je suis preneuse, je suis à court d’idées. Merci d’avance

      • Il n’y a pas de raison à ce que ta transpiration « sente » plus mauvais qu’une autre personne si ton hygiène est bonne et tout le toutim. Tu as sans doute une combinaison de plusieurs facteurs : une alimentation particulière, un terrain « acide » (il faut alors voir un naturopathe), une sensibilité qui fait que tu te « sens » de façon exagérée, et puis bien entendu sans doute une transpiration intense. A mon sens un déodorant spécial peau sensible mais avec efficacité prouvée en bio devrait te convenir, comme celui ci : https://www.slow-cosmetique.com/corps/deodorants/deodorant-peaux-sensibles-le-delicat-omum.html Mais évidemment c’est sans garantie si tu ne joues pas sur tous les facteurs dont l’alimentation

  5. vacher

    Bonjour,

    Désolée de poser la question ici, mais sur le sujet concerné, les posts sont clos.

    Je me suis mise au shampoing solide depuis quelque temps et j’ai « presque » trouvé LE shampoing parfait:
    Shampoing Solide MUND par Arbaurea.
    Cheveux avec du volume, ré-graissant moins vite, brillant, doux..bref le rêve à part ces milliards de pellicules et plaques qui ont faire leur apparition depuis son utilisation. Il s’agit pourtant d’un tensio actif doux issu de la noix de coco, je ne comprends donc pas cette réaction. J’en ai essayé de nombreux et je souhaiterais donc un conseil pour avoir les mêmes effets positifs que celui-ci mais sans les pellicules. J’ai aussi tenté un rinçage à l’eau de bicarbonate de soute mais c’est encore pire au niveau des plaques. En espérant que mon shampoing naturel existe et que je ne sois pas obligée de repasser par les trucs « cracra » anti-pelliculaires. Ah et j’ai tendance à perdre pas mal mes cheveux aussi! Merci par avance, bonne journée

    • Normalement dans ces cas là on préconise un rinçage à l’eau vinaigrée : 2 cuillers à soupe de vinaigre de cidre bio dans 1 litre d’eau tiède.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *