10 gestes pratiques à faire pour le climat, tout de suite.

« Je ne marche pas pour le climat, mais j’ai l’impression de faire ma part ».

Cette phrase, je l’ai prononcée pas mal cet été. Le climat, on en parle beaucoup, on manifeste pas mal, mais on fait quoi concrètement ? Voilà un bail que j’avais envie de vous donner quelques astuces pratiques à FAIRE pour le climat, tout de suite et simplement.

Moi et le climat

julien kaibeck illustre l'avenir du climat
L’été du futur sera chaud…

Je ne vais pas marcher pour le climat ce vendredi 27.

Pourtant, ayant écrit « Adoptez la Slow Cosmétique« , aujourd’hui un best-seller pour réduire notre impact environnemental à la salle de bain, je suis forcément concerné.

Oui mais voilà, je ne manifeste que rarement pour le climat (j’ai fait 1 seule marche, en Belgique). La raison ? Il y en a plusieurs…

  • Tout d’abord c’est mon agenda de dingue, avec toujours toutes ces conférences, salons et rendez-vous tout le temps, sans parler des délais pour écrire (mon activité principale). Mais ce n’est pas une excuse.
  • En second lieu, c’est une forme de peur, car je suis diabétique et j’ai toujours l’angoisse de faire une hypoglycémie grave en pleine manif. Je n’ai jamais trop aimé les manifs d’ailleurs, sans doute en grande partie pour cela.
  • Enfin, une troisième raison est que je ne crois pas à l’action de nos politiques sur le climat.
    Je sais, c’est déprimant. Mais voilà, j’ai eu pas mal d’expériences dans le monde de l’administration et dans celui de la politique, et très franchement je pense que ce n’est pas de là que viendra le vrai changement. En parlant de changement, justement je crois que c’est le SYSTEME qu’il faut changer, et que d’adapter notre système actuel ne suffira pas. Or, à part quelques initiatives superbes, je ne vois pas dans le monde de signes qui me laissent penser que le système va changer. En Asie, Amérique, Europe, là où j’ai voyagé ou travaillé, l’écrasante majorité de la population garde un comportement et des habitudes qui sont dans le système actuel, et non pas en phase avec un nouveau système.

Alors, on se suicide tout de suite ? Non, on agit. Car heureusement je pense que l’ensemble des toutes petites choses qu’on voit déjà naître ça et là nous permettront quand même de « tenir bon » dans certains contextes (réchauffement climatique, inondations dans le sud, écarts entre riches et pauvres, etc). Et ces « petites choses », on devrait être de plus en plus nombreux(ses) à les adopter… Et vite !

Le club de Rome prévoyait l’effondrement vers 2035 mais c’est difficile à établir. Ce qui est certain c’est que des changements nous seront imposés par la nature.

Les trucs pour le climat à faire TOUT DE SUITE

J’ai décidé de lister ici certaines choses qu’on peut faire simplement et immédiatement, et que je fais moi. Evidemment, cela ne représente pas grand chose par rapport à des mesures plus importantes ou plus globales (par exemple passer toute la famille et la maisonnée en Zéro Déchet,), mais je veux me limiter ici à des choses que TOUS peuvent faire et TOUT DE SUITE. Moi je le fais :

Au fond de mon jardin, des arbres. On ne les voit pas mais j’ai planté un néflier et un poirier sur le côté.
  • PLANTER UN ARBRE, ou des arbres 😉 .
    WHY ? Les arbres sont vraiment une pompe à CO2, et il en faudrait beaucoup, beaucoup plus qu’actuellement. Alors si vous avez un jardin, plantez un arbre tout de suite. Si vous êtes en appartement, exigez une plantation dans la copro ou adressez vous à la mairie.
  • COUPER LA CLIM, ou limiter à des cas vraiment insupportables et pour la nuit par exemple.
    WHY ? Contrairement au frigo dont on peut se passer mais très difficilement, il n’est pas si difficile de se passer de la clim si on adapte sa vie (occulter les fenêtres-faire la sieste, etc).
  • NE PLUS ACHETER de vêtements neufs, ou alors exceptionnellement et uniquement de la mode éthique.
    WHY ? L’industrie du vêtement est très polluante et il est facile de tout trouver en seconde main ou revente d’articles peu ou pas portés (Vinted, Friperies, etc).
  • NE PLUS ACHETER d’eau minérale en plastiques.
    WHY ? Plein de raisons… Mais surtout que c’est facile à remplacer (plus de les sodas), que l’emballage n’est jamais clean à 100%, que le transport, que l’ineptie, que le recyclage des bouteilles qui ne mène pas à grand chose, et caetera…
  • NE PLUS ACHETER de cosmétiques avec dérivés pétrochimiques et/ou microplastiques dans la formule.
    WHY ? Parce que c’est un pan entier du « système » qu’on veut voir évoluer et que soutenir cette industrie ne mène à rien. Préférez les cosmétiques labellisés Slow Cosmétique 😉 vraiment, car ils soutiennent une nouvelle économie de TPE et de terroir.
  • NE PLUS ACHETER de fruits et légumes non bio.
    WHY ? Parce que ce faisant vous allez renverser la machine ! Les légumes conventionnels sont très souvent issus de serres surchauffées artificiellement, et très consommatrices d’eau. Les autres sont arrosés d’intrants chimiques d’origine synthétique. Acheter bio ne règle pas tout mais c’est relativement facile et ça fait bouger la filière.
  • OPTER POUR LE VELO autant que possible.
    WHY ? Pour réduire votre empreinte écologique, pour le sport et parce que de toute façon en cas d’effondrement on sera obligés, alors autant s’entraîner (je plaisante à peine :-)).
  • NE PLUS JAMAIS PRENDRE l’AVION POUR MOINS DE 800km.
    WHY ? Vous savez très bien pourquoi 😉 Et encore, à 800 km on est large car certains experts disent qu’en dessous de 1200 km c’est déjà très mal. J’ai mis ce point ici dans les choses « faciles » mais je sais que par contre c’est plus cher en train pour certaines destinations.
  • CHAUFFER MOINS LA MAISON.
    Réduire à 19° la température ambiante si possible, 20 maxi.
    WHY ? Pour les énergies fossiles à préserver. Si vous vous chauffez à l’électricité ça compte aussi.
  • ENVOYER DES E-MAILS UNIQUEMENT QUAND NECCESSAIRE.
    WHY ? Alors là c’est particulier mais envoyer des e-mails pollue, renseignez-vous. Il en va de même en réalité pour toute utilisation de l’internet, mais bon j’ai bien dit que je listais des choses faciles, immédiates et possibles. :-/ Je précise que pour ce point moi j’ai encore bien du mal.
  • PLANTER UN ARBRE.
    Oui, je sais, je l’ai déjà dit, mais il en faut vraiment, et vite , dixit Greta Thunberg et consorts. Je suis d’accord !

Mais, Julien, tes 10 trucs à faire, c’est à 70% des trucs à ne plus faire !

Oui je sais, je l’ai voulu comme ça. Parce que je crois que c’est surtout via la consommation qu’on va changer le modèle si on le change, et que c’est urgent. Or, la consommation oriente vraiment le monde dans lequel on vit. Les conflits se font autour de l’argent, du pétrole. Les grandes grandes pollutions se font pour de l’argent généré par la conso. Alors voilà pourquoi pour moi il est plus important de NE PLUS acheter certains trucs.

Et le bonheur dans tout ça ?

Je pense que le bonheur est aussi de trouver des alternatives et de créer. D’ailleurs certains jeunes créent des trucs extras en ce moment comme des machines à filtrer les microplastiques dans l’océan ou des objets à énergie solaire. On en parle très peu par rapport à tout le négatif déversé par les médias et les réseaux sociaux (euh, les réseaux sociaux c’est nous). A ce propos, lisez des médias green :

Étiquettes:
 

10 Commentaires

  1. Lilas

    Cher Julien,
    S’il y avait un 7ème continent, ce serait l’internet. Extrêmement énergivore et pollueur! L’envoi d’un e-mail sans pièce jointe est égal à la consommation d’une ampoule pendant une heure! (source : ADEME). Alors vous avez grandement raison de nous inciter à être plus économes sur ce plan-là. Refusons les tickets de caisse envoyés sur notre messagerie. Désinscrivons-nous de tous les envois non souhaités. Et ne changeons pas de portable tous les 6 mois : le coût de fabrication en est extrêmement élevé (métaux, terres rares, eau…).

    • Tu as bien raison ! Et mon portable justement a 4 ans… Je me demande parfois si je ne devrais pas changer mais je l’ai fait réparé et « kité » en juin dernier là je repars pour 1 an à mon avis.

  2. Madeleine

    Cher Julien,

    j´ai planté des arbres dans mon jardin, j´ai aussi du compost , j´utilise des sacs poubelles bio, je suis passée à l´eau en bouteille et je mange bio ( dommage que ce soit si cher). Je suis végétarienne aussi, c´est aussi un moyen de réduire la pollution et de préserver l´environnement ( du fait des pâtures pour nourrir les animaux). Je suis de toute facon contre le fait de tuer les animaux, on peut trés bien se nourrir sans viande.
    Enfin, je fais moi même mes crèmes pour le visage et le corps. Le sérum anti âge dont tu donnes la recette sur Youtube est à faire connaître! Pas besoin de micro plastiques dans les crèmes hors de prix dites de  » beauté ».
    Je pense aussi à filtrer l´eau du robinet pour arrêter avec les bouteilles.
    Donc oui, je pense que chacun peut améliorer les choses à son niveau.
    Encore faut-il que chacun soit prés à faire un effort …à mon avis, c´est le problème ..les gens sont paresseux!

    • Je en sais pas si « paresseux » est le mot, mais c’est vrai qu’il y a une certaine tendance à se laisser porter chez beaucoup…

  3. vinciane

    « l’angoisse de faire une hypoglycémie » qq gorgées de coca (rien que dans ce cas) et tu retrouves la peche.

    • Ah oui Vinciane ça je le sais bien, étant diabétique depuis mes 18 ans ! 😉 Mais quand même, avec la foule etc, c’est pas pareil

  4. Bonjour Julien,
    Ce qui me navre c’est que des jeunes me charrient quand je parle de tous mes petits efforts, pas si petits que ça finalement si tout le monde en faisait autant.
    Voici des mois que j’ai toujours un roulement de trois litres d’eau dans des bouteilles en verre dans mon frigo. J’avais lu sur Que choisir que le mieux pour ôter le mauvais goût de l’eau du robinet était de la stocker pendant 24 heures dans un récipient débouché au frigo. Et bien c’est parfait.
    J’ai planté des arbres, des haies d’arbustes et comme tout cela demande des arrosages pendant la sécheresse (terrible dans mon Limousin) je récupère toutes mes « eaux grises » dans l’évier et la douche pour les arroser et les empêcher de crever car la plupart sont encore jeunes et souffrent. C’est un sacré travail de transvaser les cuvettes dans les seaux et les arrosoirs, mais c’est la seule solution raisonnable. J’ai aussi commandé deux citernes de 300 litres qui viendront s’ajouter à celles que j’ai déjà car plusieurs de mes vivaces sont mortes cet été faute d’arrosage. J’ai dû faire des choix et j’ai 73 ans, veuve depuis 4 ans et pleine d’arthrose….
    Je fabrique mes produits ménagers et cosmétiques avec peu de produits en fait.
    Entre septembre 2018 et septembre 2019, j’ai économisé 20 mètres cubes d’eau. Une belle satisfaction pécuniaire mais aussi citoyenne !
    Par contre, impossible de me passer totalement de viande et de poisson, mes intestins ne supportent pas beaucoup de légumes et surtout pas les légumes secs. Ma consommation est cependant modérée.
    Pas possible non plus, hélas, d’éviter totalement le plastique. Je vis à la campagne et nous n’avons pas de vente en vrac. A l’impossible nul n’est tenu, n’est-ce pas ?
    Cela dit, je suis très angoissée pour mes sept petits-enfants qui eux aussi trouvent un peu contraignantes les idées farfelues de Mémée. Ils vivent trop vite et ne se rendent pas toujours compte. Ils n’ont pas assez de recul pour apprécier correctement les variations climatiques.
    Je crois qu’il faudrait tout de même des engagements politiques solides et suivis d’actes. Ce n’est pas gagné, nous en sommes loin je crois !
    Bonne continuation et merci pour toutes les vidéos de slow cosmétiques que j’apprécie énormément.

  5. Brousmiche

    Je fais tout mon possible…mais je ne détaille pas.

  6. Célia

    Merci Julien pour ce post qui sort un peu de ce qu’on a l’habitude de lire sur votre site. Non pas que la slow cosmetique soit ennuyeuse, bien au contraire, mais je pense comme vous que rabâcher des petites actions accessibles à tous permettra aux gens de changer leurs habitudes, de consommer moins, et vous verrez, les politiques suivront tôt ou tard (on préfèrerait tôt!).
    Je suis votre site depuis un moment, il m’inspire beaucoup et les conseils sont pertinents.
    Je pense d’ailleurs que je partagerai bientôt votre article sur ma page Facebook « Aimer sa planète », où l’on ne trouve que du positif pour l’environnement. Ca change de l’Amazonie qui brûle et je suis persuadée que ça motive plus les gens à changer!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *