3 huiles végétales anti-rougeurs

Les rougeurs sont nombreuses et différentes : couperose, rosacée, coups de soleil et brûlures ne se traitent pas toujours de la même façon avec les produits naturels. Voici des clés pour apaiser toutes les rougeurs, et découvrir 3 huiles bien utiles et très Slow Cosmétique !

Plusieurs types de rougeurs…

julien couperose rougeurs

On parle souvent de « rougeurs » mais en réalité ce terme peut désigner des affections bien différentes (et qui dont peuvent nécessiter un traitement différent) :

  • La couperose : c’est une affection vasculaire de la peau, au niveau du derme. L’origine est génétique / physiologique. Elle est en lien avec une faiblesse des vaisseaux, une stase de la micro-circulation, une sensibilité accrue de la peau, et parfois jusqu’à la nécrose de certains petits vaisseaux sanguins.
  • La rosacée : c’est une affection vasculaire également, mais avec une dimension inflammatoire en plus. L’origine peut être variée : hormonale, génétique, stress, combinaison de facteurs, etc… Des boutons rouges peuvent se former sur la peau, et s’accompagner de séborrhée ou de comédons. On parle d’ailleurs souvent d' »acné » rosacée alors que c’est une maladie différente de l’acné.
  • Les coups de soleil et les brûlures : la peau est rouge à cause de la brûlure des UVB. Elle s’enflamme car elle est « blessée ».
  • Les irritations : la peau est rouge à cause d’un frottement répété. Ici aussi elle s’enflamme car elle est « blessée » , avec une dimension verveuse en sus (cela peut démanger, en plus d’être douloureux).

Et plusieurs huiles végétales anti-rougeurs !

photo de calendula, chanvre et millepertuis

Vous l’aurez compris, il existe plusieurs huiles végétales adaptées aux rougeurs variées… Je vous en présente ici trois :

  • l’huile de chanvre (cannabis sativa) est surtout indiquée pour les rougeurs diffuses, légères, la couperose légère ou la rosacée légère. Elle s’utilise à raison de 3 gouttes en massage sur le visage ou les rougeurs, deux fois par jour si possible et toujours seule ou sous une crème si on en utilise une. On peut l’aromatiser à 1 ou 2 % d’huile essentielle de matricaire ou d’immortelle ou de ciste si on veut un effet plus efficace.
    Trouvez une bonne huile de chanvre vierge et bio ici.
  • l’huile de millepertuis (hypericum perforatum) est idéale si la peau est blessée (coups de soleils, irritations, petites plaies). Ses stérols végétaux encouragent la cicatrisation et ont un rôle anti-inflammatoire important. Par contre, elle est photosensibilisante et il ne faut pas s’exposer au soleil lorsqu’on la masse sur la peau, et ce pendant au moins 12 heures.
    Trouvez une bonne huile de millepertuis bio ici.
  • l’huile de calendula (calendula officinalis) est une belle huile apaisante, surtout utilisée pour les irritations de la peau et les fesses rouges de bébé car elle est très bien tolérée par les peaux sensibles. Elle est obtenue en faisant macérer des fleurs de souci (calendula officinalis) dans de l’huile d’olive ou de tournesol par exemple. On peut fabriquer sa propre huile de calendula ou l’acheter. Trouvez une bonne huile de calendula ici.

Il existe évidemment bien d’autres huiles végétales qui peuvent apaiser certaines rougeurs ! Je pense à l’arnica ou à la calophylle, mais ici j’ai voulu vous présenter simplement des produits sains, Slow Cosmétique et surtout faciles à utiliser pour des cas précis.

Et vous ? Utilisez vous une huile de beauté anti-rougeurs le soir ? Laquelle ? Et si vous avez des rougeurs localisées, qu’appliquez-vous ?

Étiquettes: ,
 

47 Commentaires

  1. Bonjour Julien. Et merci pour les infos transmise sur le site.
    Mes questions concernent l’huile de calophyle ( saint hilaire pour ma part).
    Je l utilise le matin sur le visage apres avoir debarbouille avec de l’eau et le soir apres la douche pour le corps et le visage.
    J ai une peau tres blanche qui rougit facilement avec debut couperose et plein de cicatrice de gros bouton (hypertrophiques) qui restent dans le dos et nuque.
    La calophyle repondant a mes probleme de circulation,rougeurs et de cicatrisation.
    Est-ce un bon choix?
    Combien de pulverisations pour le visage ?

    • Oui Quentin la calophylle est à la fois anti-rougeurs (mais surtout pour les rougeurs diffuses, moins dans les cas décrits ci dessus), et assainisante et antioxydante. Pourquoi ? Parce qu’elle contient plusieurs actifs aromatiques et stérols qui font ça. Vous pouvez donc continuer comme ça si cela vous convient bien, avec 3 larmes d’huile à chauffer dans la main (taille de 3 larmes humaines, pas plus). Par contre le matin si vous l’appliquez il faudrait soit une crème de jour par dessus, soit un peu de gel d’aloe vera bio et slow à mélanger avec elle. Le soir, elle peut s’utiliser seule.

  2. Bonjour Julien. Merci pour cette vidéo qui tombe à pic avec l’hiver approchant. Depuis mon dernier trimestre de grossesse, j’ai sur certaines parties de mon visage des plaques rouges, sèches, qui démangent parfois. Après avoir vu le médecin qui m’a prescrit un dermocorticoide léger, ces plaques sont restées. On en a donc déduit que c’est une réaction due à la grossesse et non suite à une bactérie (style dermatite seborrheique). Je me demandais si je pouvais appliquer une huile et si oui laquelle serait le plus adaptée dans le cas présent ?
    Merci encore pour ce contenu précieux. Emmanuelle.

    • Emmanuelle, si je comprends bien vous n’avez donc PAS de dermite séborrhéique ? Dans ce cas précis, alors toutes les huiles végétales sont les bienvenues (ce qui n’est pas du tout le cas si il y a dermite séborrhéique avec fongis). Pour des dartres sèches et rouges, très localisées, très franchement alors je recommande l’huile de bourrache de Daniel (cliquez) en application 3 fois par jour à raison d’une goutte sur chaque dartre. C’est différent des « rougeurs » dont je parle dans ma vidéo ici.

      • Bonjour Julien ! Merci pour votre réponse 🙂 C’est ça il n’y a pas de dermite.
        Et bien c’est super, je vais m’en procurer de ce pas. Encore un grand merci et à très bientôt !

  3. Slt julien
    J’ai une petite question , j’ai 32 Je veux preparer un séum pour ma peux mixte sensible avec couperose
    10 ml jojoba
    10 ml argan
    10 ml calophylle
    4 gtt ciste
    4 gtt hélichryse
    2 gtt camomille
    La question: quel huile peux remplacer HE de géranium dans cette recette.
    Merci d’avance

    • Salma, votre recette telle que décrite est très bonne sans l’HE de géranium donc je ne comprends pas bien. Elle est cependant très peu dosée en HE. Si vous voulez une recette anti-couperose , cliquez pour la voir dans mon article dédié et essayez de bien suivre toute la routine.

      • Merci beaucoup cher julien.
        J’ai deja lit dans ton blog la recette suivante:
        sérum anti -âge est anti-rougeure:
        10 ml jojoba
        10 ml argan
        10 ml calophylle
        4 gtt Ciste
        4gtt hélichrise
        2gtt camomille
        3 gtt géranium
        Est ce que je peut l’etuliser localement ou bien sur tout le visage?
        J’ai une autre question: j’ai trouver HE de géranium a le nom botanique: pelargonium graveolens.
        Est ce que c le meme huile que tu nous y parler sur ton blog? Et quel huile peut le remplacer dans les recettes
        Merci

        • CEtte recette peut s’utiliser comme sérum sur tout le visage (mais en évitant les paupières mobiles). Pour le géranium, oui : pelargonium asperum et pelargonium graveolens sont interchangeables.

  4. Nathalie pastor

    Bonjour monsieur Kaibeck ,

    Passionnante votre vidéo sur les rougeurs . Je n ai pas les huiles végétales dont vous parlez mais j ai l HUILE DE CHANVRE, HUILE DE CARTHAME et HUILE DE TAMANU (de Tahiti). Je souhaiterais réaliser une synergie de ces 3 huiles pour apaiser une légère rosacee de chaque côté des ailes de mon nez, et des petits petits vaisseaux rouges sur les joues .
    Sauriez vous me conseiller s il vous plait , la proposition en ml ou % de chaque huile si je veux faire un flacon de 50 ml.
    Combien de gouttes d HÉ d helycrise je peux rajouter ?

    Merci mille fois de vos bons conseils comme chaque fois.

    Très belle journée à vous.

    Nat

    • Hello Nathalie ! En effet, vos 3 huiles sont également réputées « anti-rougeurs ». Si vous voulez un sérum quotidien adapté à la rosacée, je ne peux que vous conseiller ma routine rosacée (cliquez). Dans cet article il y a une recette qui justement contient 2 de vos huiles et la bonne proportion d’HE d’immortelle.

      • Bonsoir. Je viens de découvrir votre site et je suis vraiment super intéressée. J’ai des pbl de rosacées que je gère vaille que vaille. J’utilise une pommade Dermato qui fonctionne, ça ne me plait qu’à moitié mais au moins je ne prends plus d’antibiotiques. Je suis votre routine rosacée depuis peu. Slow donc patience. J’ai depuis peu des boutons dans le décolleté, vraiment tenaces. Dois-je adapter la même routine? La rosacée peut-elle affecter le décolleté aussi? J’ai cru comprendre que seuls les gommages enzymatiques sont possibles pour l’acné rosacée, idem pour le décolleté? Un grand merci 🙂

        • En effet en cas de rosacé visage : seuls des gommages enzymatiques sont possibles. On peut aussi se démaquiller avec un lait doux mais légèrement acide comme celui ci à la nigelle (qui est un lait corps mais je le recommande pour démaquillage aussi 😉 elui-ci : https://www.slow-cosmetique.com/corps/hydrater-et-proteger-le-corps/lait-de-beaute-corps-nigelle-neroli.html )
          Pour vos boutons dans le dos et décolleté, non la routine complète rosacée n’est pas nécessaire (pas de rosacée dans le dos). Essayez d’appliquer 2 à 3 fois par jour sur chaque gros bouton 1 goutte d’huile essentielle pure de lavandin. Si il y a trop de boutons par contre, alors frictionnez avec de l’hydrolat de lavande (n’importe laquelle) et ensuite appliquez une crème non grasse (lait) dosé à 3 % d’HE de lavandin.

  5. Bonjour Julien,
    J’ai pour ma part depuis 3-4 ans (j’en ai 56 !) de la kératose pilaire sur les bras. Je ne comprends pas comment cela est arrivé (souvent cela survient jusqu’à l’adolescence).. Il m’est conseillé l’huile d’argousier? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous un autre traitement ? Ces huiles anti rougeur sont-elles adaptées ?
    Un grand merci pour votre réponse

  6. Merci Julien pour cet article,
    pour ma part, huile de chanvre + huile de noisette bio (huilerieinfiné) et eau floral de Calendula pour me démaquiller le soir. Quelles huiles essentielles puis-je ajouter pour calmer la sensation de chaud sur les joues ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

  7. Bonjour Julien,
    Dans la synergie pour la couperose, par quoi puis-je remplacer l’HE de Ciste qui me déclenche systématiquement des maux de tête importants ? Merci par avance pour votre réponse.

  8. Bonjour Julien ! Merci beaucoup pour toutes ces précisions. Personnellement, mes problèmes de rougeur viennent de notre mode de chauffage : le poêle à bois. C’est une vraie catastrophe et j’avoue ne pas trop savoir quoi faire. Actuellement, j’utilise de l’huile de jojoba sous ma crème, et cela me fait beaucoup de bien…mais n’empêche pas les réactions. Que me conseillerais-tu alors ? J’avoue être un peu perdue. Merci beaucoup ! 🙂 Bisou et bonne journée Julien. Nathalie

    • Si les rougeurs sont clairement dues à une source extérieure de trop forte chaleur, mieux vaut essayer de jouer sur le facteur extérieur (en diminuant la température, en s’éloignant, etc). Sinon, ton idée d’isoler la peau avec un peu d’huile de jojoba sous la crème est déjà bonne.

  9. Julien génial ton site!
    Fini les composants chimiques qui font mal à la bouche quand on les prononce!
    Et surtout fini de « récompenser » des entreprises qui ont un message marketing qui nous fait du mal.
    Merci!
    J’aurais aimé posé cette question sur un autre article, mais les commentaires étaient fermés:
    Pour une peau mature et qui va être pas mal exposé au soleil (en amérique du sud pendant un moment), j’ai lu des choses positives sur les huiles de buriti ou de karanja.
    Tu connais? Tu conseillerais?
    Re-Merci!

  10. Bonsoir Julien,
    Alors moi j ai un genre d éxcéma sur mes pieds j ai beau essayer plusieurs médicaments mais rien du tout,cela me démange bcp aussi.
    Me conseillez vs une huile.
    Mercii d avance

    • Il faut consulter Khalil pour savoir si c’est vraiment de l’eczema. Et dans ce cas, il faudra masser très régulièrement avec un peu d’huile de bourrache.

  11. Bonjour Julien et bravo pour votre site.
    J’ai plus de 60 ans et toujours des boutons d’acné dans le dos et les fesses qui me laissent des marques. En plus une plaque d’eczéma atopique entre les omoplates.
    Merci de me conseiller une préparation. J’ai trouvé celle de 10 ml HV son de de riz et 1ml HE bois de rose. Est
    -elle appropriée pour les taches et que mettre sur un eczéma atopique. Merci d’avance et tous mes meilleurs voeux .

    • Je ne peux pas faire de « consultation » Didier, mais je peux vous orienter vers une routine ou l’autre qui sont déjà disponibles. Pour les boutons d’acné sur le corps, relisez mon article sur l’argent colloïdal et pensez y en spray pour le dos ou les fesses. Pour les plaques d’eczema très localisées, pensez à parler avec votre dermatologue de l’intérêt de l’huile de bourrache en massage local matin et soir (pleins de bons omégas 6 qui justement sont documentés pour leur action anti-inflammatoire).

  12. Bonjour Julien,

    Sur le visage j’utilise du gel d’aloe vera de Bioflore. Faut-il ajouter quelques gouttes d’huile et mélanger avec l’aloe vera ou laisser pur l’aloe vera. Pour se laver le visage avant de mettre ces produits, eau tiède ou froide ou chaude ?
    Merci d’avance pour la réponse.Bien à toi. Ben

    • On n’applique en effet jamais le gel d’aloe vera pur. Car sinon il déssèche et lifte trop. On lui ajoute 1 dixième du volume d’huile végétale. ET on masse ainsi l’oléogel obtenu. Pour le nettoyage de la peau le soir , on opte pour de l’eau tiède et un soin lavant sans savon si acné ou dermite, ou un savon à froid si peau normale/mixte/sèche, etc.

  13. Bonjour, j’ai une peau très sensible qui rougit dès qu’il fait un peu froid ou qu’il y a du vent avec effet traces des lunettes. Je me suis mise à la slow cosmétique depuis 1an et essaye des HV et HE pour apaiser ces rougeurs et diminuer les réactions au moindre froid . Je suis un peu noyée dans les différentes HE et HV. Pourriez vous svp me conseiller ?
    Merci d’avance.
    Floriane

  14. Bonjour Julien,
    Je vais confectionner une crème pour une enfant de 4 ans qui souffre d’eczéma.
    Je compte mettre beurre de karité+ macérât calendulat+ huile argan + huile de macadamia+ olivem1000 + hydrolat camomille+ infusion ortie.+ Costard pour la conservation.
    Qu’en penses tu? Y a t’il un ingrédient qui pourrait poser soucis pour une enfant de cet âge ?
    Quelles sont d’ailleurs les huiles végétales à éviter pour les bambins?
    Merci de tes conseils
    Pouna

    • Pouna ces ingrédients ne posent pas de problèmes à priori pour un enfant atopique de 4 ans, mais il serait plus simple d’appliquer de l’huile de bourrache seule, ou alors une simple chantilly de karité bourrache + karité. Enfin si vous voulez vraiment une texture crème je comprends. N’oublions pas non plus la crème pour enfants atopiques qui est très apaisante, la crème de Néobulle ici (cliquez)

  15. Cher Julien,

    Que conseillez-vous pour le cou et le décolleté ? Ma peau est délicate et assez fragile sur cette zone : des rougeurs sur le décolleté qui apparaissent au moment de la douche, ou en journée (ce qui semble « choquer » collègues etc… et peuvent être le reflet de mes émotions?! , stress, etc… j’ai l’impression de changer de couleur au fil de la journée comme une pieuvre ou une seiche (ce qui est fabuleux sur ces animaux… mais beaucoup moins sur moi :((
    Ça ne me gêne pas je ne me vois pas moi même, pas de démangeaisons non plus à part la peau qui tiraille parfois, mais ce n’est en effet pas très esthétique car je porte souvent des vêtements col V .
    Du coup, je fais attention j’ai 45A, je suis plutôt chanceuse génétiquement au niveau peau et j’y prends grand soin; mais je ne sais comment entretenir cette zone délicate (démaquillage, soin, routine, etc…), qui trahit bien souvent l’age de beaucoup de femmes et d’hommes.
    Je ne saurais dire si c’est de la rosacée ou de la couperose ou autre ?!
    J’ai aussi entendu dire aussi qu’il ne fallait pas mettre de produit trop gras type huile sur la zone du cou car la peau est trop fine…?!

    Un grand grand merci par avance pour votre réponse 🙂 et pour tous vos précieux conseils beauté !!
    Stéphanie

  16. bonjour julien,

    merci pour vos conseils que j’ai parcouru en détails (j’ai aussi votre livre sur les hv).

    il reste un point que je ne comprend pas bien.
    comment gère-t-on la routine avec les sérums ?

    je m’explique.
    l’état des lieux 🙂 : j’ai une peau mixte, ultra-réactive, avec une rougeur permanente au niveau des pommettes, qq boutons sous cutanés, et une bonne tendance au tiraillement et au flush.
    dans un 1er temps, j’ai voulu enlever tout produit agressif car j’avais pas mal de boutons. je suis allée un peu loin puisque j’ai fini par n’appliquer que qq gouttes d’huile de jojoba 1 à 2fois par jour, et rien d’autre.
    J’ai moins de boutons mais les rougeurs et l’inconfort sont bien là… J’ai donc décidé de m’y mettre plus sérieusement.

    d’où ma question :
    Je pensais essayer 2 recettes tirées de votre livre en les adaptant un peu à ce que j’ai chez moi
    _l’huile de soin régulatrice pour l’acné rosacée (avec hv calophylle+hv jojoba+hv carthame + he geranium rosat+he helichryse)
    _et le soin anti cerne (hv calophylle+hv avocat+he helichryse)

    Or ces deux soins sont à appliquer localement.
    du coup, dois-je masser le reste du visage avec une huile seule ?
    d’autre part, vous parlez dans vos articles de « cure ». cela est-il du à la concentration d’huiles essentielles ?
    je pensais réduire la concentration à 3% compte tenu de la sensibilité de ma peau.
    qu’en pensez-vous ?
    Comment juger des préparations que l’on peut appliquer au quotidien et de celle qui doivent être considérées comme une « cure ».

    merci d’avance de vos lumières et précisions.
    félicia

    • Hello Félicia.
      Alors pour les sérums huileux à utilisation locale :
      LE SOIR :
      – vous les appliquez le soir après le démaquillage sur les zones indiquées
      – vous ne faites rien d’autre ensuite
      LE MATIN :
      – si le cas le nécessite (acné, couperose, rosacée vraie, cernes, taches) : vous appliquez vos sérums sur les zones localisées
      – vous mettez par dessus votre crème de jour hydratante légère (cliquez pour voir des exemples).
      Pour ce qui est des « cures », cela veut dire qu’on pratique « jusqu’à nette amélioration », et une fois là on repasse à un sérum huileux plus global et moins concentré en HE voire pas du tout aromatisé.

  17. Cher Julien,
    J’ai passé des années à maltraiter ma peau avec des produits « conventionnels » de parapharmacie. Le déclic s’est produit le mois dernier: horrible « craquage » de 190€ dans les soins d’une marque soit disant haute gamme qu’une esthéticienne m’avait conseillée.
    Résultat habituel : allergie, rougeurs, film gras en permanence sur le visage. Je finis par tomber sur votre livre sur la Slow Cosmétique. LA RÉVÉLATION !!!
    Après un jeûne cosmétique d’une semaine complète, j’ai apporté à ma peau de l’huile de jojoba pour commencer : Aucun film gras, peau qui ne sur-réagit pas, confort. En bref , SANTÉ !
    Je compte donc bien poursuivre et appliquer vos précieux conseils en réalisant votre sérum anti-rougeurs. J’ai juste une petite question : dans la mesure où il s’agit d’une application locale, l’utilisation de la préparation dans un roll-on sur les joues vous semble-t-elle judicieuse ?

    Mention très spéciale pour la grande pédagogie dont vous faites preuve dans vos vidéos qui sont un réel plaisir à regarder ( même mon mari s’y est mis !).
    Merci pour votre honnêteté et votre bonne humeur. Les personnes vraies et authentiques dans les médias sont tellement rares aujourd’hui.
    Vous êtes un vrai bol d’air pur à vous seul !

    Merci d’avance pour votre réponse

    Cécile

    • Merci Cécile, cela faisait longtemps que je n’avais plus lu un message aussi positif ! Bienvenue dans le monde de la Slow Cosmétique. Vous trouverez la routine hydratation visage ici (cliquez). Elle permet de bien débuter.

  18. Bonjour Julien,

    J’ai une peau claire et sensible avec tendance aux rougeurs autour du nez et joues depuis tjs. Cela fait maintenant 3-4 ans que j’utilise des huiles végétales pour nourrir/hydrater ma peau.
    Depuis un an je présente une forte acné au niveau du menton qui est très inflammé en permanence. De plus quelques boutons sont présent sur les tempes. Mais, ce n’est rien comparé au menton et aux rougeurs.
    J’appliques les conseils que tu donnes sur une autre page « routine anti acnée » depuis plusieurs mois:
    Gel lavant indemne
    Eau florale sauge sclarée
    Serum maison nigelle-noyau abricot et HE sauge sclarée.
    Parfois aloe vera si je sens ma peau tiraillée.
    1 masque par semaine avec argile blanche. 1 gommage sans grain 1X/semaine.
    Je ne sais que faire de plus pour espérer une amélioration au niveau des rougeurs et de l’acnée.

    As-tu d’autres conseils à m’apporter?

    Merci d’avance pour le temps que tu consacreras à me lire et répondre 🙂

    Mathilda

    • Mathilda, à te lire je pense que tu ne souffres peut-être pas d’acné, mais bien d’acné rosacée ou d’une peau mixte très réactive. Dans ces deux derniers cas, il est normal que le protocole acné classique ne te convienne qu’à moitié. Tu devrais selon moi d’abord consulter pour voir ce dont ta peau souffre vraiment, et ensuite si c’est de la rosacée ou de l’hyperréactivité, alors adopter plutôt le protocole de soin « acné rosacée » décrit ici : https://www.lessentieldejulien.com/2014/06/acne-rosacee-apaiser-au-naturel/

  19. Merci bcp pour ta réponse Julien. Je ne pensais pas que l’acné rosacée pouvait amener des réels boutons mais que c’était principalement des rougeurs.

    Je t’avoue que je repousse l’avis d’un dermatologue car je crains qu’il n’adhère pas aux soins que j’utilise (huile, eau florale etc) et ne me propose que des crèmes/traitement absolument pas slow cosmétique…
    Connais-tu un dermatologue ouvert sur ce sujet et qui fait de la télé consultation ?

    Merci encore Julien

    Mathilda

    • Un dermatologue qui fait de la téléconsultation, non, je ne pense pas que cela existe de façon sérieuse en tout cas. 😉 Il faut consulter un dermato de votre région, et vous adapterez ensuite pour ce qui concerne la cosmétique. La diagnostic est très important donc allez y.

  20. Bonjour, vos conseils sont toujours très intéressants et s’avèrent toujours utiles, merci pour cela. J’aimerai savoir ce que vous me conseillerez pour des plaques rouges sur le visage, mon dermatologue ne sait de quoi il s’agit. J’ai en permanence des petites rougeurs sur les joues et le nez, mais quand j’ai un coup de chaud par exemple j’ai des plaques très rouges sur cette meme zone et ca m’ennuie vraiment au quotidien. Si vous avez des hypothèses et des solutions je suis preneuse 🙂