Evitez les mauvais ingrédients cosmétiques



Voilà des années qu’avec le mouvement Slow Cosmétique je vous dis que vos cosmétiques vous trompent ! Certains font du greenwashing : ils se présentent à vous comme naturels alors qu’ils ne le sont pas. D’autres vous promettent des effets miracle et du luxe, mais ils contiennent des matières synthétiques décevantes… Et si on faisait le point pour éviter d’être des pigeons ?

Evitons le greenwashing

Imaginez un rendez-vous amoureux avec un(e) inconnu(e). Vous n’avez jamais vu la personne en vrai mais elle vous plaît beaucoup parce que vous avez échangé de nombreux messages… C’est un “blind date” : vous allez enfin rencontrer l’autre.
Il (ou elle) s’est décrit dans ses messages : cheveux blonds, peau mate, yeux verts, tout ce que vous aimez ! Le jour du rendez-vous, il (ou elle) est là bien à l’heure ! Et là, patatra : il (ou elle) ne correspond en rien à ce qui avait été écrit. Il (ou elle) a menti ! Plutôt décevant non ?
C’est exactement ce qui se passe avec les cosmétiques qui se présentent à vous comme “naturels” et qui pourtant contiennent dans leur formule des dérivés de pétrochimie, des silicones, des substances éthoxylées, des conservateurs synthétiques et j’en passe… C’est ce qu’on appelle le Greenwashing.

Vous me demandez souvent dans vos commentaires ou par mail ou via Facebook : est-ce que telle ou telle marque est naturelle ? Afin de simplifier, je vais centraliser l’info un peu plus bas…

Depuis de longues années, j’ai pu identifier par mon travail de chroniqueur et auteur les marques qui se présentent comme naturelles ou qui font passer un message faisant allusion à la nature.

J’ai listé parmi ces marques celles dont les produits (pas forcément tous) contiennent au moins un ingrédient synthétique, plastique, pétrochimique ou peu noble. Je parle ici des ingrédients cosmétiques parmi : petrolatum, paraffinum liquidum, cera microcristallina, isohexadecane, tous dérivés de pétrole, X-siloxane, dimethicone, X-one, isopropyl-X, X-polymer, -eth, sodium laureth sulfate, tous SLS, butyl-, ethyl-, methyl-, PEG, PPG, BHT, EDTA, DMDM hydantoin, Phenoxyethanol, X-paraben, methylisothiazolinone, -benzophenone, parfum, et quelques autres plus rares (ben oui parce que ceux-ci sont hyper courants, soyez attentifs ;-))…

Je n’ai rien inventé, les listes INCI sont à notre portée. Il suffit de les lire sur l’emballage puisqu’elles sont obligatoirement présentes pour le consommateur (heureusement).

Eh bien, vous allez être étonné(e)s, la liste de ces marques est longue. Je vais me limiter ici à citer les plus connues, par ordre alphabétique,  parmi celles que je perçois comme “Green” dans nos pays francophones européens :

CAUDALIE
DECLEOR
GARNIER
KIEHL’S
KORRES
LE PETIT MARSEILLAIS
LE PETIT OLIVIER
LUSH
NUXE (gamme non bio)
l’OCCITANE
THE BODY SHOP
ULTRA DOUX
YONKA
YVES ROCHER

J’ai mis les marques en vert, mais vous vous doutez justement que c’est un pied de nez 😉

Evitons la cosmétique bas de gamme

A la catégorie “Greenwashing” s’ajoute une autre catégorie “Conventionnelle”, immense ! C’est celle des cosmétiques les plus courants. Un cosmétique conventionnel ne répond à aucune certification bio, et il ne se présente pas à nous comme naturel. Le plus souvent, il met en avant son efficacité, sa texture, son parfum, sa marque, etc. Le segment est très large : il s’agit autant de vos produits de tous les jours (gels douche, déos), que de produits de luxe (sérums, parfums).

Bien évidemment, chaque produit est différent. Certains sont efficaces, d’autres pas. Certains sont doux, d’autres pas. Certains ont un bon rapport qualité prix, d’autres pas. Mais tous les produits conventionnels ont un dénominateur commun : ils contiennent au moins un ingrédient synthétique, ou polluant, ou polémique pour la santé.

C’est très décevant, et c’est pour cela que je vous dis souvent que le vrai luxe, c’est l’ingrédient vivant et naturel en grande quantité dans un produit Slow Cosmétique. Des plastiques, des polymères, du pétrole, des substances éthoxylées, qui en veut sur sa peau ?

Dans le cadre de mon travail d’auteur-chroniqueur beauté, je me suis amusé à identifier les marques dont les produits (pas forcément tous mais plusieurs) contiennent au moins un ingrédient parmi les familles d’ingrédients cités plus haut. Ici aussi la liste est longue et étonnante… On trouve ces produits en pharmacies et en parfumeries de luxe autant qu’en supermarchés ! Je vais me limiter ici aux marques les plus courantes à ce jour dans nos pays francophones européens :

AVENE
BERGASOL
BIODERMA
BIOTHERM
BOURJOIS
CHANEL
CLARINS
CLINIQUE
DIADERMINE
DIOR
DOP
DOVE
ELIZABETH ARDEN
ESTEE LAUDER
EUCERIN

GUERLAIN
HELENA RUBINSTEIN
L’OREAL Paris
LA ROCHE-POSAY
LABELLO
LANCASTER
LANCÔME
MIXA (non bio)
NEUTROGENA
NIVEA
ROC
SHISEIDO
YVES SAINT LAURENT
VICHY

Révolutionnons la Cosmétique

Votre marque préférée n’est pas dans les listes ? Tant mieux ! Elle fait peut-être partie des toutes bonnes marques lauréates de la Mention Slow Cosmétique.

Vous avez raison de consommer mieux, de choisir vos cosmétiques comme on choisit les bons aliments : bio ou naturels, respectueux de l’environnement et surtout vraiment vivants et riches en nutriments.

> Pour vos achats, je vous conseille vraiment le site des artisans et marques Slow Cosmétique (clic). C’est la seule solution pour l’instant de consommer quelque chose de sensé au sens de mon livre “Adoptez la Slow Cosmétique”.

Ne vous arrêtez pas là ! Dites autour de vous à vos amis que nos cosmétiques ne sont pas tous les mêmes, expliquez ce qu’est la Slow Cosmétique et formez votre entourage autant que les vendeuses de parfumerie, les pharmaciennes, les journalistes… On est en 2015 ! Si on passait à la cosmétique 2.0 ? 😉

 

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Et toi, tu lis la liste INCI de tes produits de beauté ? VIDEO ! Les marques cosmétiques nous font gober n'importe quoi ! On n'est pas des pigeons ! Dans mes interventions sur la slow cosmétique, je vous ai déj...
Du pétrole et du plastique dans ma crème de jour ? Les dessous de la cosmétique conventionnelle sont moins glamour que la série Dallas ;-) Hélas, oui ! Plus de 80 % des cosmétiques vendus su...
Prescription beauté made in Croatie : Sandra Perkovic Vous m'avez manqué ! Sandra Perkovic, peau mixte, plutôt gourmande ;-) De retour de mes vacances en Croatie, je vous propose une petite "prescr...
Étiquettes: , ,
 

90 Commentaires

  1. Oh la la c’est vraiment honteux! Heureusement que je réalise mes cosmétiques depuis quelques années. … au début je réaliser une vingtaine de produits. Maintenant je me contente de 4 ou 5 produits qui peuvent servir à plusieurs usages 😉 En plus ils s’usent un peu plus vite puisque je les utilise pour plusieurs choses et donc je peux varier les odeurs régulièrement. Comme ça je ne me lasse jamais 😉

    Par contre je vais devoir repartir dans la non fait maison car je suis enceinte et mon grand a 2 ans. C’est TRÈS difficile de trouver des produits adaptés. Genre les dentifrice, à partir de 4 ou 6 ans…. c’est vraiment dommage…… Julien allez vous créer toute une gamme spécifique aux femmes enceintes /allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans….. parce que je cherche vraiment hein….

    Je n’ai pas trop d’alternative que de me fournir en produits de grandes surfaces pour le grand et moi (et bientôt futur bébé )…. snif

    • Alexandra, Julien écrit bien dans son article qu’il nous propose d’acheter des marques Slow Cosmétique sur slow-cosmetique.com. Il y a plus de 54 marques slow ! Et les artisans de la slow ont une sélection de produits pour bébés et mamans ici : https://www.slow-cosmetique.com/maman-et-bebe/bebe.html Vous aviez luu trop vite ? 😉 hi hi

    • Pour le dentifrice j’utilise celui de lavera goût fraise framboise.

  2. Non non je n’ai pas lu trop vite…. je connais bien les produits qui y sont vendus…. mais je fait remarquer qu’on ne trouve pas tout…. comme dans mon exemple, un dentifrice pour mon grand de 2 ans 😉 Je sais que c’est compliqué de sélectionner les ingrédients…..

  3. Merci pour cet article ! C’est vraiment complexe. On a beau etre conscient et lire les ingrédients mais certaines marques ont un sacré talent pour le green washing ! Parfois j’ai l’impression que certains produits proposés “passent” mais il faudrait vraiment vérifier chaque ingrédient au cas où l’un nous échappe !

  4. bonjour julien,

    en matière de cosmétiques pour homme, que pensez-vous de 66 30 ?
    Merci

    • C’est une marque certifiée bio et candidate à la Mention Slow Cosmétique je pense, alors pourquoi pas… Mais leurs prix sont assez élevés (placement premium).

  5. Merci Julien pour toutes ces bonnes informations ,heureusement que vous êtes la ,pour nous informer net nous aider à moere comprendre ,les notices ,merci encore ,je vais suivre vos conseils .Bonne soirée

  6. Bonjour Julien, que pensez-vous de la gamme de produits Uriage ? Je l’utilise depuis des années sur la recommandation de mon dermatologue. Ce sont des produits qui conviennent très bien à ma peau qui est très sèche, limite peau de crocodile. Je précise que j’ai 60 ans.

  7. Bonjour Julien, j’ai découvert votre blog il y a 2 semaines environ et j’ai passé pas mal de temps (même trop selon mon mari) à lire tout ce que je pouvais pour ma peau, soit l’antirides j’ai 49 ans et mes yeux sont affreusement ridés, la coupe rose sur les joues et au nez et les taches pigmentaires sur le cou, le décolleté et les 2 avant-bras.

    J’ai presque tous mes produits pour faire mes recettes adaptées à moi. Mais bien sûr, j’ai quelques interrogations et je me permets de le poster sur un autre sujet, car tous ceux qui concernent mes futures préparations sont fermés à mon grand désespoir.

    Je me lance dans mes recettes modifiées.
    Antirides visage sérum à base de:
     20 ml d’huile végétale de rose musquée
     10 ml d’huile de jojoba à cause de ma peau grasse, mais j’hésite avec la calophylle pour la coupe rose ou mettre les 2 peut-être
     Pour les HE ça se complique, j’hésite entre ciste et immortelle ou 2 de chacune.
     Et pour finir 2 gouttes d’HE de géranium

    Et là je suis un peu incertaine si je peux ajouter, je crois, d’HE de carotte pour la coupe rose.

    Taches pigmentaires :
    Il me reste mon cou qui est presque rendu brun au complet tellement j’ai des taches brunes et je ne sais pas si je dois faire un soin juste pour le cou avec sauge, carotte et colaphylle ou tout mettre dans mon sérum antirides et l’appliquer partout sur mon cou comme au visage.

    Contour des yeux antirides et poches, je pensais me faire une lotion avec 20 ml de calophylle et 2 gouttes d’immortelle. Et je pense me faire la crème universelle et là je ne sais pas si je dois mettre d’HE dedans vu que je vais en avoir dans le sérum antirides.

    Je me lave le visage matin et soir avec un savon d’Alep à 20%, mais j’ai lu que vous ne le conseillez pas, mais depuis que je l’utilise j’ai ma peau qui ne déshydrate plus alors est-ce vraiment incompatible sur le visage avec les soins aux HE et huile minérale. Je sais mon message est long, mais j’ai tout mis dedans pour ne pas avoir à poser pleins de question.
    Merci pour tout

    • Merci Maryse pour votre fidélité, je ne vais pas pouvoir vous répondre ici car votre commentaire n’est pas en lien avec l’article. C’est la règle… Et puis je ne donne pas de consultations à distance à vrai dire. Ne vous posez pas trop de questions car mes recettes sont en général bien expliquées et faciles à suivre telles quelles.
      Pour votre sérum, moi j’irai sur immortelle + carotte + géranium sans dépasser le nombre de gouttes maxi autorisées.
      Pour le contour des yeux vous aurez de très bons résultats avec le contour Eye Love de Oolution dispo ici : https://www.slow-cosmetique.com/visage/hydrater-et-proteger-le-visage/contours-des-yeux.html

  8. Bonjour Julien,
    Merci pour cet article. Comme toujours très instructif.
    Merci

  9. Carine d' Ath

    Merci infiniment Julien! Plus de gros pigeon même pour des ânes bien attendrissants 😉

  10. Marie-France

    Bonjour Julien,

    Merci pour ce rappel, le livre que tu cites est celui qui m’a convertie à la slow-cosmétique !
    Pour rien au monde je ne ferais marche arrière ! C’est vrai qu’il y a beaucoup de marque certifiées bio et on peut aussi utiliser les huiles végétales (démaquillage, sérums etc).
    Bonne continuation les adeptes de la slow-cosmétique sont de plus en plus nombreux !

  11. Bonjour Julien,

    Je suis la chaine youtube depuis quelque temps, c’est vraiment remarquable, j’adore !
    Mes prochains achats seront vos livres ♥.
    Mais : Petite question, le silicone n’étouffe -t-il pas peau et cheveux ?
    Merci d’avance pour votre réponse =)

    • Merci Audrey ! Les silicones sont vraiment à éviter. Ils étouffent en effet les cheveux, et dans une moindre mesure la peau, mais ce sont là aussi des ingrédients très problématiques pour la Planète car peu biodégradables.

  12. Allo Julien,

    Je me demandais si les eaux thermales genre Avène, la Roche Posey ou Vichy sont bonnes pour la peau ou bien c’est juste du marketing. Quoique lorsque je sors de la douche et que j’ai envie d’avoir le bord du cuir chevelu sec si j’en applique j’ai l’impression que ça m’évite des pellicules.

    Merci pour tes bons conseils

    • L’eau thermale en spray (Avène, autres), est en réalité le seul soin acceptable en Slow Cosmétique pour ces marques “dermato” qui pour le reste proposent des soins étonnamment très riches en composés synthétiques, inertes, polluants…

  13. Carine d' Ath

    Livre acheté hier chez le libraire sympa de ma petite ville. ça aussi, quand c’est possible, faisons vivre le commerce local!
    Livre très bien conçu et très abordable à tous points de vue, plein d’astuces et géniale la check-list shopping à la fin.
    Merci Julien!

  14. Cher Julien,
    Merci pour cette mise au point essentielle. On se met de l’huile de moteur sur la figure avec les cosmétiques dits “classiques”. En fait industriels. Je me permets de recommander -en dehors de votre livre, que je possède- le livre de Rita STIENS “La vérité sur les cosmétiques”. Tous les ingrédients des listes INCI y sont détaillés avec leur effet sur notre peau et leur impact sur l’environnement. Saisissant!
    Elle a également écrit “La vérité sur les cosmétiques bio”, il y a quelques années.

    • Oui Lilas tu as raison. Rita Stiens est éditée chez le même éditeur que moi, les éditions Leduc, très engagées sur le thème de la Slow cosmétique !

  15. Bonjour Julien,

    Merci pour ta réponse, je savais bien que je n’étais pas à la bonne place pour poser ma question, mais comme je disais les autres blogs étaient fermés. Je vais essayer de trouver le bon dosage pour mes crèmes et sérums. Mais où je suis un peu surprise, c’est que tu me suggères une lotion contour des yeux en magasin, alors que tu en as donné de très bons conseils sur ton blog, y a-t-il une raison particulière pour ce conseil d’achat de ce produit plutôt que de faire mon propre sérum yeux.

    Merci encore

    • Pas de souci Maryse…
      Pour ton contour des yeux, je te recommande en effet un produit tout fait parce qu’il porte la Mention Slow Cosmétique et tu sais que ces produits là sont dignes de confiance, et que pour un contour de l’oeil c’est parfois plus facile et efficace d’avoir recours à un produit éprouvé plutôt qu’à une recette maison, mais si tu veux te faire un con contour tu peux suivre les recettes de mon blog et de mon livre évidemment. Elles sont très bien aussi.

  16. Merci Julien,

    Si je veux commander seulement un livre (budget oblige) pour faire mes propres produits antirides maison lequel tu me suggères. Tu me fais quand même un peu hésiter pour mon contour de l’œil, après avoir tellement lu sur tes blogs, je croyais que tu conseillais vraiment les produits maison à base d’huile végétale et HE pour traiter les rides, taches et autres imperfections du visage. Il y a tu un risque de se maganer la peau si on tente de faire nos sérum et crème.

    Avant j’utilisais les produits Avène croyant avoir la meilleur sorte, oups ton blog ma fait changer d’idée, on se fait souvent avoir par les vendeuses.

    Merci encore

    • Bonjour Maryse,

      Etant donné que vous débutez, je vous recommande “Adoptez la slow cosmétique” sans la moindre hésitation.
      Ce livre répond à beaucoup de questions, les recettes sont simples, impossible de faire des erreurs si on suit les dosages !

      Faites vous offrir les suivants 😉

      Pour ma part, j’ai “Adoptez la slow cosmétique”, “Les huiles végétales c’est malin” et le petit dernier ” Slow cosmétique, le guide visuel”

      Vous savez, je doute que les vendeuses se penchent sur la question des compositions. N’hésitez pas à discuter avec elles la prochaine fois.

  17. Bonsoir à tous,

    Une petite piqûre de rappel de temps en temps cela ne fait pas de mal 😉

  18. Avant de me “lancer” dans les recettes de Julien, je faisais au mieux et comme tout le monde je suivais les conseils ” des vendeurs” et autres….maintenant j’ai acheté Les 4 livres de Julien et je m’en porte à merveille, même si je ne fais pas tout moi même, je sais enfin à quelles marques je peux faire confiance. Merci à Julien de m’avoir “appris” tout ça. Mais attention, si l’on met le doigt dans la “slow cosmétique ” tout le reste y passe, c’est un monde merveilleux que celui des plantes et de la nature . Je n’y connaissais pas grand chose et j’ai appris beaucoup grâce à Julien ! En fait c’est de SA faute si j’en suis arrivée là. Je voulais citer une petite boutique pas très loin de chez moi, en fait une herboristerie ou l’on trouve aussi HV, HE et tout ce qu’il faut pour se concocter des bons petits soins, on y trouve aussi quelques livres afin de les compulser et ceux de Julien y ont une bonne place. En plus “Sabine” est très sympa et n’est pas avare en conseils et aide de toute sorte. Il s’agit de la boutique ” Restons Simple” à Ville-Pommeroeul.
    Une petite question à Julien quand même, lorsque vous parlez de “cuillère à soupe” ou “à café ” combien de ml cela fait t’il ? Un grand merci et encore bravo Julien.

    • Bonjour Joëlle,

      Une CàC c’est environ 5 ml et une CàS c’est environ 15 ml.
      C’est à peu près car cela dépend de la densité de l’huile.
      Ce qui importe le plus dans tout ça est de respecter les dosage des huiles essentielles.

    • Chère Joelle, dans mes livres, une cuillère à soupe est à 10 ml, car c’est la contenance d’une cuillère à soupe moderne (type ikea). Mais dans la pharmacopée une cuillère à soupe = 15 ml.
      Pour la cuiller à café, c’est 5 ml. 😉

  19. Bonjour Julien,
    Cela fait egalement quelques annees que je n’utilise plus du tout de produits cosmetiques du commerce, je les fabrique moi meme avec un minimum d’ingredient. J’utilise en autre les recettes de tes livres. Alors qu’auparavant j’utilisais les produits Sisley soi disant chers par les huiles essentielles contenues dans ceux-ci, , mais en realite en quantites infimes. Encore merci pour tes precieux conseils et articles.

  20. Bonjour Julien,
    J’ai acheté tes livres et depuis six mois maintenant je fabrique mes propres produits cosmétiques ou j’achète bio ce que je ne peux fabriquer. J’ai quand même une interrogation, tu utilises beaucoup les huiles essentielles dans tes compositions, mais à long terme ne risque-t-on pas une intolérance/saturation/atteinte d’un seuil toxique…?
    Un exemple, tous les jours j’applique sur mes boutons quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree ou de lavande, donc je les respire et ce chaque jour depuis des mois, et finalement je m’interroge, est-ce que je ne suis pas en train de m’intoxiquer à petit feu ? (Je croise les doigts pour que tu me répondes non, aucun risque, c’est le meilleur pour ta peau, parce que vraiment depuis que j’ai découvert la slow cosmétique j’ai réappris à aimer m’occupe de ma vilaine peau)!

    • Bonjour Elorane,

      Si vous avez trop de boutons, c’est peut-être bien de voir un dermato.
      Pour moi les He pures sur les boutons c’est pour un usage ponctuel et non systématique.
      A la place, faite un sérum ou une crème adapté à votre peau.

    • Pas de panique Elorane. Mes recettes visage les plus dosées sont à 3 % d’huiles essentielles, et à ces doses là pas de souci (bien que cela soit le maximum). Par contre vous semblez appliquer en plus des gouttes d’huile essentielle pure sur des boutons, cela est possible mais il faut toujours se souvenir que la dose maximale autorisée pour un adulte est de 20 gouttes grand grand grand maximum par 24 heures, toute applications confondues. Donc par exemple, si vous avez 6 boutons cela fait 12 gouttes pures (6 matin et 6 soir) et pour votre sérum ou soin de jour par application vous n’arrivez même pas à 3 gouttes, donc même dans ce scénario extrème on est en dessous des limites toxiques. Attention cependant, on peut cependant être allergique à une huile essentielle dès une faible concentration, car l’allergie est un tout autre débat.

  21. Bonjour Julien
    Quelle découverte ce blog ! Si riche que je m’y perds un peu…Je recherche des conseils sur une composition : ma peau est (cycliquement) d’une extrême sécheresse- douloureuse aussi, rien ne me soulage sauf l’huile de bourrache qui apporte un soulagement immédiat. Quelles huiles essentielles pourrais-je y mêler pour obtenir un produit de soin régulier?

    • Bonjour Modestine,

      L’huile de bourrache est déjà à elle seule un produit de soin régulier.
      A vérifier sur les fiches techniques sur slow-cosmetique.com mais j’ai note quelque part que le néroli serait bien.

    • Comme le dit Prisca, la bourrache fait déjà des miracles pour les peaux sèches à elle toute seule. Vous pouvez cependant l’aromatiser à 1 % d’huile essentielle de petitgrain bigarade, ou de bois de rose ou de Hô. Je vous conseille cette huile de bourrache slow : https://www.slow-cosmetique.com/solrsearch/result/?q=bourrache (deux marques slow Saint Hilaire et Aromatic Reference)

  22. bonsoir julien ,

    j’aurais une question sur votre article concernant les huiles essentielles pour une cicatrice blanche plate datant d’environ 8 ans, grâce a vos article & internet j’ai découvert l’huile essentielle d’immortelle Helichrysum Italicum de corse et l’huile essentielle de Ciste ladanifiére.

    j’ai lu que les 2 étaient bonne pour atténuer les cicatrice ancienne & blanche
    si je devais en prendre qu’une ,laquelle dans mon cas serait-il préférable d’acheter ?
    j’ai deja pris l’huile vegetale de rose musquée du chili afin d’i diluer l’huile essentielle que vous me conseillerez

    (je suis désolée si ma question n’est pas posé dans le bon article mais on ne pouvais plus le faire)

    merci d’avance pour votre réponse

    • Vous pouvez appliquer sans souci votre huile de rose musquée en massage tonique sur la cicatrice ancienne. Ce n’est pas miraculeux mais cela atténue un peu, surtout si vous l’aromatiser avec l’huile essentielle d’immortelle à 10 % (soit 1 goutte d’HE dans 10 gouttes d’HV).

  23. Bonjour Julien,

    Je suis toujours autant ravie de lire tes articles.
    Je me suis mise à la slow cosmétiques il y a peu de temps (marre de toutes ses campagnes publicitaires qui se battent pour mettre en avant des “brevets” en papier mâché”).

    Je me fournis sur le site Aroma Zone et celui de la marque eNaissance. J’ai remarqué qu’ils étaient très bons rapport qualité / prix. Qu’en penses-tu ? Leurs produits sont-ils vraiment slow ?

    Des bisous et merci pour tout ces partages. Un vrai bonheur à lire et à regarder !!

    • Claire, si vous aimez mes conseils, je vous recommande vraiment de faire votre shopping sur https://www.slow-cosmetique.com/ car c’est un site collaboratif où vous achetez en direct des producteurs. Toutes les marques présentes sont lauréates de la Mention Slow Cosmétique et font un travail de qualité pour proposer des soins raisonnables, efficaces, naturels et slow.

  24. Bonjour Julien,
    Malheureusement, ça ne fait que confirmer ce que je lis sur les étiquettes quand j’essaye d’acheter quelque chose 🙁
    Mais j’apprends que ça s’appelle une liste “INCI” et je me demande si ces listes sont disponibles quelque part en ligne, comme les fiches sécurité des produits chimiques? Je m’explique: si on veut faire ce travail d’enquête comme tu le fais, est-il possible d’avoir les infos depuis son canapé (euh… je veux dire son écran d’ordinateur)?
    Merci d’avance pour ton aide!

    • Bonjour Cécile,

      Julien a fait un sujet (peut-être même une vidéo) pour reconnaître facilement les ingrédients problématiques et dire qu’il est important de regarder les premiers ingrédients.

      Je ne sais pas si il existe un site qui recense toutes les compositions de toutes les marques mais il existe un site qui permet de savoir, quand on a des doutes, si la composition est acceptable.

      C’est le site La vérité sur les cosmétiques .com

      Il y a un onglet La recherche INCI, on tape les première lettre et là on a des smileys très pratiques, cela explique aussi pourquoi c’est pas bon.

      • Bonjour Prisca, merci pour l’info, pas tout à fait ce que je recherchais 😉 mais une découverte intéressante!

    • Cécile, la liste INCI d’un produit est légalement affichée sur son emballage, que ce soit dans une magasin physique ou sur internet aussi. Donc si vous cherchez un produit sur un site marchand, ils doivent afficher l’INCI (mais je sais hélas que beaucoup ne le font pas et payent de temps en temps une amende). C’est pour cela que tous les producteurs sur http://www.slow-cosmetique.com se sont mis d’accord pour afficher tous leurs INCI in extenso. Un gage de sérieux pour un shopping en toute confiance ! Soutenez les !

      • Merci beaucoup pour ce complément d’info Julien! Effectivement, beaucoup ont l’air “d’oublier”. Chouette initiative que “slow cosmétique”!!!

  25. Bonjour Julien, j’ai encore des interrogations concernant les cosmétiques, comme je suis nouvelle dans la slow cosmétique, je viens de faire mon sérum antirides que tu proposes dans une de tes vidéos et mon sérum pour les yeux avec HV de calophille et HE d’immortelle. Mais voilà je passe mes vacances à lire ton blog que j’adore et je suis tombé sur une réponse que tu donnais qui me laisse perplexe, car je croyais que les HV et HE étaient suffisante pour la peau, mais le lien que je joins indique que ça ne protège pas notre peau. (Les huiles végétales ne sont pas desséchantes du tout et même hydratantes, on ne le répétera jamais assez. Par contre, elles ne “protègent” pas la peau) c’est une réponse que tu donnes dans “Conseils peau sèche ou peau déshydratée…Quelles différences ?” Éclaire-moi s.v.p.
    En passant une petite question, j’ai une peau très très grasse et je me demandais avec le sérum antiride j’ai mis HV jojoba, calophille et rose musquée, mais je brille pas mal, et si je veux mettre un fond de teint par dessus pour aller au travail, est-ce que ça va tenir. Et je ne peux pas trop masser, car mon dessous des yeux est comme du papier de soie froissé et plus je masse, plus il froisse, si je n’avais pas si peur des chirurgies je tenterais quelque chose, car c’est vraiment affreux de me voir le bas des yeux froissés qui descend jusqu’au-dessus des pommettes. Si tu pouvais me conseiller sur ce problème, car je n’ai jamais vu quelqu’un avec ça.
    Merci beaucoup

    • Bonjour Maryse,

      Si je ne dis pas de bêtises, une peau sèche, c’est “pathologique”, il faut des produits adaptés.
      Une peau déshydratée c’est un peu comme moi, j’ai une peau plutôt mixte et sensible qui de temps à autre tiraille par manque d’hydratation parce que j’ai zappé de mettre un sérum huileux ou une crème le soir . C’est pas bien mais des fois je suis tellement fatiguée que j’ai pas courage de faire un dernier tour dans la salle de bain pour l’hydrater..

      • Merci Prisca de nous aider à la suite de nos discussions.

        Peut-être pourriez vous me dire si vous avez l’huile essentielle de ciste (cistus ladaniferus) et qu’elle épaisseur elle a. Ma fille me l’a commandé sur EBay vraiment pas cher et elle viendrait de l’Inde je crois, mais elle est très très épaisse, alors j’ai un doute de sa qualité. Également, j’ai l’immortelle (hélichrysum italicum) cependant, je ne savais pas qu’il y avait 2 sortes d’hélichrysum et la mienne à une senteur de camphre ou d’eucalyptus et je crois d’après mes recherches et mon peu de connaissance que ce ne serait pas la bonne pour faire le sérum antirides de Julien
        Merci si vous pouvez m’aider.

        • Bonsoir Maryse,

          J’ai consulté la fiche technique de la ciste sur le site aromazone.
          Le bulletin de qualité indique chez eux Aspect : liquide mobile fluide…

          Pour l’immortelle, mise à part vous dire de bien regarder la dénomination du produit pour être sûr d’avoir la bonne variété de plante, je ne suis pas en mesure de vous donner un autre conseil.
          Dans les HE, il y a souvent des noms très proches, mais avec des propriétés bien différentes comme la ravinstara et la ravinsare d’où l’importance de bien se renseigner.

          • Merci Prisca, finalement j’ai recommandé mes HE de ciste et immortelle dans mon secteur à partir d’un magasin bio, elles sont pas mal plus chers, mais tant qu’a vouloir le mieux pour ma peau vaut mieux mettre le prix.

            Et avez-vous essayé le sérum antirides de Julien, car je voulais avoir des commentaires si ça donne vraiment de bons résultats. Je sais ça ne fera pas partir mes rides autours des yeux qui sont déjà là, mais si quelqu’un a vu une petite amélioration en général.
            Merci encore

        • La prochaine fois Maryse, achetez vos huiles essentielles sur http://www.slow-cosmetique.com ! Ces producteurs se coupent en 4 avec notre Association Slow Cosmétique pour vous proposer des produits de qualité.

          • J’aimerais bien acheter mes produits chez Slow cosmétiques, mais ils ne livrent pas au Canada, en tout cas pas les produits que j’ai vérifier.
            Il y a pleins de sites en Europe que j’ai visité par Internet, mais eux aussi ne livrent pas au Canada. C’est bien triste pour nous les Québécois.

    • L’huile hydrate et nourrit (elle garde surtout l’eau à l’intérieur). La crème finit l’hydratation superficielle (couche cornée surtout) et protège des intempéries en isolant la peau. Voilà ce qu’il faut comprendre. Vosu avez ici une super vidéo et des conseils pour hydrater la peau au quotidien correctement : https://www.slow-cosmetique.com/le-mag/comment-bien-hydrater-sa-peau/ Je vous conseille vivement ces astuces !

  26. Notre ami Julien doit être en vacances, j’ai bien hâte de voir toutes les réponses qui restent, car je trouve qu’on apprend beaucoup en lisant les commentaires des autres.

    • Bonjour Maryse,

      Je ne peux pas répondre sous votre question donc je réponds ici.

      A en croire l’industrie des cosmétiques conventionnelles, j’aurais du me tartiner à compter de 25 ans et j’en suis à 40 sans avoir utilisé le moindre produit spécifique 🙂

      Une bonne routine pour nettoyer sa peau, la protéger en l’hydratant avec un soin adapté à sa peau, la masser mais aussi de la gym faciale, sont les clés pour garder une jolie peau, en pleine forme mais qui finira quand même par se rider gentiment 🙂

  27. Bonjour Julien !

    Je vois que ne suis pas le seul à vous demander conseil. Je m’excuse par avance pour le long commentaire que je viens d’écrire (auquel, je l’espère, vous trouverez réponse).

    Je suis un jeune homme de 26 ans et j’ai commencé à m’intéresser aux cosmétiques naturels il y a un mois. J’ai décidé de franchir le pas il y a 10 jours ! Je ne suis donc plus du côté obscur de la force ! 😉

    Cependant, j’ai du mal à savoir quelles huiles végétales seraient les plus efficaces pour ma peau car quand on lit leur description, elles ont toutes l’air formidables !
    J’ai une peau sensible, souvent sujette aux rougeurs. J’ai les pores dilatés et il m’arrive d’avoir quelques petits boutons. Ma peau n’est ni sèche, ni grasse mais semble déshydratée au niveau des joues par moment.

    Dans un flacon de 30 ml, j’ai décidé d’y mélanger 15 ml d’huile de Jojoba, 15 ml d’huile de Nigelle + 10 gouttes de lavande vraie. Matin et soir après nettoyage de ma peau, je pulvérise de l’eau florale de Camomille Romaine sur ma peau. J’applique ensuite dans le creux de ma main quelques gouttes du sérum cité plus haut, ainsi qu’une noisette de gel d’aloé vera et j’applique le tout sur mon visage encore humidifié en massant jusqu’à pénétration complète.

    Pour l’instant, je ne peux pas encore vous dire si cela est efficace. Peut-être qu’au bout d’un mois, je pourrais enfin me prononcer.

    Auriez-vous d’autres huiles à me conseiller pour un résultat optimal ? J’ai pensé à ajouter 5 ml d’huile de calophylle à ce sérum pour peut-être lutter contre mes rougeurs.
    L’huile de noisette et d’avocat me font aussi de l’oeil mais honnêtement, je me vois mal jouer à l’apprenti-sorcier en mélangeant toutes ces huiles ensemble ! J’ai peur de faire n’importe quoi en faisant cela car certaines ont l’air d’avoir les mêmes vertus.

    Quelles huiles végétales me conseillez-vous et en quelle quantité ? Puis-je « personnaliser » d’avantage mon sérum actuel ?
    Est-ce vrai que lorsque l’on passe de produits conventionnels à des produits naturels, la peau se “purge” le premier mois en faisait ressortir toutes les impuretés ?

    Dernière question concernant le nettoyage de ma peau :

    J’ai pour habitude de nettoyer mon visage matin et soir avec une eau micellaire mais j’aimerais changer cela. Utiliser seulement un coton imbibé d’eau florale le matin (camomille ou hélichryse italienne ?) et du savon d’alep à faible concentration de laurier le soir, cela conviendrait-il pensez-vous ?

    Ce n’est évidemment pas une consultation que je demande mais votre avis d’expert ! 😉

    Je vous remercie pour ce que vous faites ! J’ai beaucoup appris en lisant vos articles !

    Rémi, un garçon désireux de prendre soin de sa peau.

    • Bienvenue Rémi,

      En attendant la réponse de Julien, n’hésite pas à consulter ce site il est très riche.
      Les conseils donnés par Julien sont également valable pour ces messieurs ! 🙂

      Le site est bien mais l’achat d’un livre c’est pas mal pour avoir toujours ça sous la main.

      Comme tu débutes “adoptez la slow cosmétique” me semble bien indiqué.

      J’ai pas réponse à tout mais je ne suis vraiment pas sure pour l’avocat…pour la peau mixte la noisette est bien mieux.

      Fais au plus simple rien ne sers de cumuler une tonne d’huile différentes..

      En tout cas pour ta peau sensible, la camomille c’est très bien et faire une émulsion avec l’aloe vera c’est bien également.

    • Cher Rémi ! Ta recette est super ! Et ta routine est très bonne aussi !
      Pour le lavage, le soir avec le savon à froid si possible (tu en trouves tout plein ici : https://www.slow-cosmetique.com/savons/savons-a-froid.html ) je te conseille quand même de repasser l’hydrolat de camomille qui va réacidifier ton ph et lutter contre tes rougeurs. Après, tu appliques ton sérum huileux uniquement en massage et hop au lit 😉

  28. Allo Prisca, je vous ai laissé un message un peu plus haut.

  29. Allo, je viens de lire un commentaire dans le blog sur les huiles essentielles pour la peau et la personne semblait parler que nous devions arrêter les HE durant 1 semaine au 21 jours. Je n’arrive pas à trouver sur le forum si c’est vraiment ça ou non. Je sais que ce n’est pas la place pour cette discussion, mais l’autre est fermée.
    Merci

    • Je ne comprends pas. Aux doses cosmétiques dont on parle ici, les soins aromatiques sont des soins quotidiens. On parle de pauses thérapeutiques avec les huiles essentielles parfois c’est vrai, mais uniquement quand on les utilise à de fortes doses ou par voie orale.

      • Merci Julien ça me rassure de savoir qu’on peut continuer les soins pour le visage sans interruption d’HE. Je me disais aussi que ça n’avait pas de sens d’arrêter le sérum anti-âge ou anti-acné 1 semaine durant le mois.

        Merci encore Julien

  30. Bonjour Julien

    Je viens de découvrir votre blog et je le trouve tout à fait passionnant, et très pratique pour une débutante comme moi. Je compte bien acheter votre livre sur la slow cosmétique pour en savoir plus !

    Je suis passé aux huiles végétales comme vous le conseillez, il y a quelques jours. J’ai une peau mixte, sujette aux rougeurs et qui est assez déshydratée. Je me démaquille donc à l’huile de jojoba, puis j’applique de l’hydrolat d’hamamélis. Ensuite j’applique un mélange d’aloe vera et d’huile de chanvre comme “crème”. Même si je trouve ma peau plus nette, moins terne, elle tire beaucoup et ce n’est pas très confortable ! J’ai tenté de me démaquiller avec le lait que j’utilisais avant et ça m’a brûlé ! Pensez-vous que c’est du au temps d’adaptation nécessaire ou que ma “routine” n’est pas bonne?

    Merci d’avance pour vos précieux conseils,
    Aurore

    • Aurore, bravo pour votre passage à la Slow Cosmétique. Votre routine semble presque bonne. Si j’étais vous, je masserais l’huile de chanvre aroma tisée avec 1 % d’huile essentielle de lavande vraie, et puis je mélangerait une toute petite goutte de gel d’aloe vera à une toute petite goutte d’huile de jojoba ou de chanvre pour terminer l’hydratation. Ou j’opterais pour une crème Slow.
      Pour le démaquillage, vous semblez apprécier le jojoba et l’hydrolat d’hamamélis donc cela semble bon. Si votre lait ancien vous déplait, c’est sans doute l’effet des parfums synthétiques à présent non ? On a bien du mal à réutiliser du conventionnel chimique après un passage au naturel car les odeurs chimiques synthétiques nous insupportent alors.

      • Merci pour votre réponse !
        Je vais donc écouter vos conseils et voir si effectivement ma peau “tire” moins !

  31. Bonjour Julien,

    Pour ceux qui ne le savent pas encore, les produits cosmétiques pollués, se retrouvent dans le sang en +/ 30 minutes! c’est pourquoi, c’est si important de se mettre au naturel

    Personnellement, j’ai commencé il y a 2 ans et demi, à faire mes gels douches, shampoing et après-shampoings, mais très vite, ça m’a passionné, et maintenant, je fais de tout (parfums, gel intime, crème de jour, de nuit, huile de bronzage, crème réparatrice, savons, huile de massage, etc etc etc..
    ça a pris du temps pour m’organiser (afin que ça ne me prenne plus trop de temps), il a fallu investir au départ un peu d’argent, mais maintenant, les résultats si nombreux sont là:
    -c’est beaucoup moins cher que l’industriel!!! mes gels douches et shampoings me reviennent à +/1€ le flacon de 250 ml, mon après shampoing à 10€ pour 1L1/2, …en fait, tout me revient moins cher, ne parlons même pas des crèmes,..ça se rentabilise sur le long terme
    -résultats concrets: fini l’horrible eczéma suintant du cuir chevelu, fini les tâches de soleil de mon compagnon (qui les avaient depuis des années), fini la peau mixte du visage, fini la peau sèche de mon compagnon, fini les boutons, fini les gros noeuds dans les cheveux, fini les fourches
    -idem pour la coloration des cheveux: avant c’était +/24€ pour une coloration (2 flacons car très longs cheveux), maintenant, j’utilise du henné à 2.50€ pour 2 colorations!!!!
    bref, je n’arrive même plus à comprendre comment on peut encore acheter du chimique, car le prix n’est même pas une excuse!

    le seul hic, c’est le départ, c’est de s’informer, d’essayer les bonnes recettes, les adapter, ça prend du temps, mais je dis toujours aux gens d’aller moins sur les réseaux sociaux, ils auront + de temps, c’est donc qu’une question de priorités..
    Puis, il y a les gens comme Julien qui sont là pour leur faciliter la tâche, pour les informer
    Julien, vous êtes d’utilité publique!! 🙂

    • Bonjour Dora, bonjour à tous.

      Oh que oui tout ça prends du temps quand on ne connais pas les bonnes adresses !
      J’aurais aimé découvrir le site de Julien plus tôt mais cela m’a également permis de faire mes expériences et de me rendre compte que je souhaitais l’essentiel ! J’étais adepte de la slow cosmétique sans le savoir encore ! 🙂

      Je fais souvent des produits que je distribue autour de moi histoire de promouvoir le naturel et la simplicité mais en pratique les personnes ne se lancent pas du tout, la question de temps est souvent évoquée mais je pense également que cela relève plus d’un choix personnel.

      • Bonjour Prisca,

        Oui, et encore, question de temps, faut voir, car une fois qu’on est organisé, ça roule tout seul, et c’est même plus rapide, je m’explique:
        par ex, je fais l’après shampoing pour la maisonnée, 1L1/2, ça me prend 1/2 heure, si à la place, je vais chercher au supermarché, faut prendre la voiture, aller au rayon, puis attendre à la caisse, puis revenir en voiture, au final, la demi heure…… 😉 bien entendu, la plupart du temps, les gens en profitent pour acheter d’autres choses, donc, l’un dans l’autre
        le tout, c’est de se lancer d’abord sur un produit, puis quand on gère, un autre, et ainsi de suite, et surtout de ne pas tout refaire en même temps, un jour on se décide à faire les gels douche, puis un autre jour les crèmes, etc..

        Dans mon entourage, les gens se tournent tous vers le naturel, c’est un réel engouement, je n’ai jamais vu ça
        mais quand on y pense, le naturel, est devenu l’exception, alors, que ça devrait être la normalité, on vit vraiment dans un monde fou 😀

        • Bonjour Dora,

          Tout à fait d’accord !
          J’aurais du préciser que ça prends du temps au début sauf quand on trouve un site comme celui de Julien 😉

          Et oui c’est bien de rappeler un pas après l’autre ou “à pas de Bambi” comme cela a été écrit sur un autre sujet.

  32. Bonjour Julien,
    Je passe petit a petit au naturel mais pour mon visage je ne sais vraiment pas quoi prendre.
    Que me conseillez vous pour moi?Jai 40 ans la peau mixte et quelques rides et ridules.
    Pour l’instant je prend de la nivéa car mon médecin ma deconseille les huiles vegetales car elle dit que ça bouche les pores.Du coup je suis perdue.Auriez vous une bonne crème à me conseillez?Merci d’avance.

    • Bonjour Stella,

      L’huile qui bouche les pores… heu non c’est ce dont la peau à besoin.
      Julien l’explique très bien dans une vidéo.

      Tapez sur le moteur “comment l’huile hydrate la peau”

      Par contre votre nivéa est bonne à ranger au placard pour différentes raisons dont cet article.

      Je ne sais pas quelle crème vous recommander mais allez faire un tour sur le site marchand de la slow cosmétique.

      Comme l’huile végétale est un bon produit, vous pouvez partir sur du jojoba et/ou de l’huile de noyau d’abricot.

      Et n’hésitez pas à parcourir le site, il y a pleins d’informations, et lisez “adoptez la slow cosmétique” pour adopter les bons produits et une bonne routine.

      “Slow cosmetique Le guide visuel” est très bien aussi.

    • Stella je vous conseille d’opter pour une crème Anti-âge de Realia ou Bioflore ou Senz ou Imwe que vous trouverez ici : https://www.slow-cosmetique.com/visage/hydrater-et-proteger-le-visage/soins-hydratants-visage.html

  33. Bonsoir Julien,
    J’utilise depuis plusieurs mois l’huile de coco bio tant en cosmétique qu’en cuisine.
    Hier j’ai donc choisi d’en prendre un gros pot sans voir que celle-ci est désodorisée et j’ai ouvert le pot hier soir donc pas possible d’aller l’échanger.
    J’en viens à ma question : l’huile de coco bio désodorisée a t elle les mêmes propriétés en cosmétique ? (il s’agit de l’huile de coco désodorisée Bio Planète)
    Merci d’avance pour la réponse et belle soirée Julien !

  34. Bonjour Julien
    Depuis cet article, je me suis mise à la low cosmétique en essayant de concocter toute seule mais guidee par vos excellents conseils, un cocktail d’huiles végétales (rose musquée, abricot) mélangées à des huiles essentielles (rose de damas, ciste, géranium). Ce sérum est merveilleux sur ma peau et au moins sans silicone ! J’avais quelques doutes sur le résultat carje suis loin d’avoir fait des études de biologie mais à mon grand étonnement ma peau à 50 ans est plus souple et plus rayonnante Qu’avec la crème Dior qui me ruinait jusqu’à là ! Juste un erreur à ne pas commettre : en lisant que l’huile essentielle de menthe poivrée pouvait aider à lifter la peau, je l’ai appliquée pure (4 gouttes) et wahow, j’ai eu l’impression de passer du four au frigo ! Par contre, effectivement, ma peau s’est retendue nettement ! Juste penser à ne mettre qu’une goutte et la mélanger avec d’autres huiles essentielles et toujours dans une huile végétale ! Preuve que ces huiles n’ont rien d’un placebo. Merci Julien de m’avoir convaincu. Je cours acheter votre livre pour éviter les erreurs !

    • Merci Marie de rappeler des consignes de prudence ! Vous n’aviez certainement pas lu ici d’appliquer une HE comme la menthe pure sur le visage car je fais toujours bien attention à être le plus clair possible et TOUTES mes recettes sont toujours à des dilutions d’HE très faibles.

  35. Bonjour julien, j’ai entendu dire que l’huile essentielle de menthe poivrée etait “bonne” pour une meilleurs pousse des cheveux, combien faut t-il mettre de goutte dans une petite bouteille de shampoing d’environ 50 ml ?

  36. Merci beaucoup pour votre réponse,mais j’ai oublié de vous dire que j’ai une peau fragile et un peu de couperose ou de rosacee je sais aps tres bien faire la différence.Puis je me mettre le soir de l’huile de chanvre pour les rougeur et le matin une creme anti age ?

    • Oui Stella je pense que ce serait sage : huile de chanvre matin et soir et crème le matin, ou huile de chanvre soir seulement sur peau bien nettoyée en douceur.

  37. Les logos bio, on n’est pas censé leur faire à peu près confiance ? J’ai acheté un produit certifié Cosmébio, ils sont bien censés ne pas contenir de “produit qui fâche” non ? Le produit en question, c’est un des rares bio de la gamme Ushuaia, le gel douche Hammam, et son troisième ingrédient c’est le Sodium Lauryl Sulfate. Je suis super en colère. Bien-sûr je passe peu à peu à la slow, j’ai votre dernier livre, je commence mes petites préparations et j’adore tout ça. Mais enfin, dans l’urgence je pensais vraiment pouvoir encore acheter ce truc certifié bio (et, hélas, moins cher que les gels douche tout prêts, vendus en Slow). Comment le label Cosmébio peut-il figurer là-dessus ? J’ai trouvé je ne sais plus quel truc mauvais aussi dans ma crème So bio Ethic également certifiée. La liste INCI au magasin, évidemment je n’y ai rien vu, écrit trop petit. Vraiment en colère contre ces escrocs malfaisants…. Ca ne veut rien dire en fait ces certifications ? J’aimerais bien qu’on m’explique…

    • Isabella, le Sodium Lauryl Sulfate est un sulfate d’origine “nature-like” qui est accepté par Ecocert et Cosmebio. Cela reste un sulfate un peu agressif mais voilà c’est moins polémique pour la planète que le sodium laureth sulfate.

      • Ok, je comprends. J’apprends, j’apprends… Vivement que j’arrive à me passer complètement de tout ça… Heureusement que vous êtes là…

  38. Bonjour Julien, rien avoir avec cet article, mais j’ai une petite question sur l’huile essentielle de citron : quelle est la différence entre distillé et expressé ? Et laquelle fait-il favoriser pour le drainage ? J’ai acheté expressé sans faire attention, est-ce que ça ira pour une cure de detox ? Merci beaucoup !