De la chaleur pour mes douleurs !



Quand on a mal quelque part, on se demande souvent si il faut du chaud ou du froid… On a souvent un réflexe qui consiste à couvrir la zone, à se masser, voir à l’échauffer. Mais cela convient-il dans tous les cas ?

Faut-il plutôt du chaud ou du froid pour soulager ? Et pour quelles douleurs ? 

J’ai décidé de vous présenter quelques remèdes pour échauffer les articulations et les muscles et soulager un peu le dos lorsque la chaleur peut aider…

Que faire en cas de douleur ? Petits rappels :

Le froid est utile en cas d’inflammation. Quand c’est rouge, quand c’est gonflé. Il permet de diminuer l’afflux sanguin et d’anesthésier quelque peu la zone douloureuse. Idéal pour une cheville foulée par exemple, ou une blessure à l’épaule.

Le chaud par contre est bienfaisant pour l’arthrose, le mal de dos ou les douleurs musculaires et articulaires, mais seulement quand l’inflammation n’est pas là, et quand les tissus ne sont pas irrités, car sinon on fait pire que mieux. Le chaud est l’idéal en cas de raideur, ou de spasme.

En cas de doute, ne faites rien et consultez immédiatement. Idem si votre douleur dure depuis plus de 3 jours de façon constante.

Comment « échauffer » le corps là où ça fait mal ?

– La bouillotte peut sembler dépassée mais reste intéressante pour un mollet ou une partie de jambe que l’on peut surélever et poser sur une bouillotte recouverte d’un tissu.

– On vend aussi des compresses en gel qui résistent bien au froid autant qu’au chaud. On les chauffe au bain marie (à l’eau) et on les pose ensuite sur la zone douloureuse grâce à une poche en tissu avec velcro bien souvent.

– Certaines huiles essentielles peuvent être massées localement avec beaucoup d’efficacité pour « échauffer » un muscle ou une articulation et apaiser la douleur :

> La gaulthérie couchée (gaulthéria procumbens) donne une huile essentielle incroyable qui contient des précurseurs de l’aspirine (salicylate de méthyle, proche de l’acide acétylsalicylique bien connu dans l’aspirine). Elle chauffe un peu, mais elle lutte pourtant contre l’inflammation. C’est donc assez génial car on est sûr qu’elle soulage dans tous les cas (même si l’inflammation est là).

On en masse quelques gouttes (maximum 6 ) mélangées à parts égales avec un peu d’huile d’olive ou de crème, sur la zone touchée. Attention, il ne faut jamais « masser » une zone douloureuse, seulement faire pénétrer le produit par caresses répétées.

> Le laurier noble (laurus nobilis) sent très bon et est un bon échauffant musculaire. On peut le frictionner pur à raison de quelques gouttes pour échauffer un muscle engourdi, une crampe, un spasme. Idéalement cependant on le mélange à parts égales avec de l’huile ou de la crème.

Les applications aux huiles essentielles présentées ici ne conviennent pas à la femme enceinte, allaitante, ni à l’enfant de moins de 12 ans.
Dans ces cas là, on aura recours à l’huile végétale d’arnica dosée à 3 % tout juste avec l’huile essentielle citée (comptez alors 6 gouttes d’huile essentielle pour 10 ml d’huile, au lieu de faire moitié moitié).

Et le baume du Tigre alors ?

Le baume du Tigre est un remède bien connu des cabinets des kinés : il provoque un « chaud-froid » grâce à sa composition riche en molécules aromatiques et en camphre.

Hélas, beaucoup de soi-disant « traditionnels » baumes du tigre sont à base d’huiles pétrochimiques. Dommage pour les belles essences de menthe ou de gaulthérie qu’on y met.

J’ai déniché pour vous le Baume des Druides, en Auvergne. Il s’agit d’un baume qui contient une synergie d’huiles essentielles parfaites pour une douleur très localisée, quelle qu’elle soit en attendant le médecin.

baume des druides
Le fameux baume des Druides ! Un super produit pour les kinés ou les sportifs.

Le Baume des Druides de Saint Hilaire est composé principalement d’huiles essentielles reconnues pour calmer les douleurs (Menthe Poivrée, Cajeput, Eucalyptus), d’huiles végétales calmantes et adoucissantes (Germe de blé, Coco, Beurre de Karité), de Menthol et enfin de cire d’abeille pour la texture.

Cette chronique a été présentée dans l’émission de la RTBF “Un Gars, un chef” du mercredi 25/11/15.

Je vous recommande d’acheter votre Baume des Druides ici… chaudement ! 😉

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Tous mes bons voeux et mes bons conseils 2012 ! Comme chaque année à cette époque, je marque une petite pause afin de souffler un peu et de vous préparer une année 2013 haute en couleurs... mais j'a...
Atténuer la couperose au naturel, avec les huiles essentielles. Vous avez le feu qui vous monte aux joues à la moindre émotion ? Vous êtes toute rouge quand il fait trop chaud ou trop froid ? Vous avez forcé sur l’...
Quelles huiles pour prendre soin des enfants ? Je ne cesse de répéter à la TV et ailleurs que les amandes, les noix, les noisettes et les fruits secs sont de délicieux snacks sains pour les enfants...
Étiquettes: ,
 

9 Commentaires

  1. ELIAS CHRISTIANE

    Merci Julien pour tous les bons conseils promulgués.
    Bon week-end à toi.

  2. Merci Julien, c’est un super article! C’est vraiment bien de repréciser quand on a besoin de chaud ou de froid. Je rajouterai dans la catégorie “froid” les tendinites qui sont des inflammations de tendons. Car il y a beaucoup de confusion à ce propos, et beaucoup de gens qui cherchent à “chauffer” avec des huiles essentielles. Le mieux, c’est encore l’argile verte! Tandis que pour les douleurs musculaires, après l’effort, le baume du tigre est top, j’adore, ou encore mieux, un équivalent fait-maison ou made-in France 🙂

  3. Un bon article qui rectifie certaines erreurs vis-à-vis du chaud.
    FInalement il y a très peu de cas où le froid n’est pas salutaire. Même sur des parties réputées incompatibles, lombaires par exemple, le froid est bon anti-inflammatoire gratuit à la portée de tous.
    Une très bonne méthode sont également les bains ou douches alternées : 2 min de chaud, 30 sec de froid (14°C), répeté 3 fois, pour effet de vasopompage et une relance efficace de la circulation sanguine.

    Le combo ultime en terme d’huile essentielle c’est le tryptique gaulthérie / laurier / eucalyptus citronné sur une base d’huile végétale d’arnica ou d’andiroba. Le must du sportif. On peut faire une variante intéressante plus orienté relance sanguine / détente musculaire : thym à feuille de sarriette / cyprès toujours vert / lavandin.

    Quant à ce baume des druides, je dis bravo car tout le monde ne jure que part le baume du tigre mais bonjour le pétrole et cie.

  4. Bonjour Julien,

    Je valide l’huile essentielle de gaulthérie couchée que j’utilise depuis des années. Très très efficace ! C’est marrant car j’en parle justement dans ma vidéo aujourd’hui sur ma chaîne youtube 😉

    A bientôt !
    Fanny

  5. Bonjour Julien,

    Pour être sure de bien tout comprendre: il faut mélanger 6 gouttes de gaulthérie dans 6 gouttes d’huiles d’olive ? Ce mélange peut il être appliqué tous les jours en cas de douleurs liées à un début d’arthrose déclenchée par des pieds bots qui ont subi de multiples opérations ?

    Merci d’avance.

  6. Clémentine

    Bonjour,
    Quel mélange HE HV est l’idéal pour soulager une tendinite chronique au tendon d’Achille?
    Merci