Poils incarnés : que faire ?

Découvrez ce qu’il faut faire pour prévenir les poils incarnés mais aussi les apaiser quand ils sont là et les « dégager » de façon naturelle…

Poils incarnés, c’est quoi ?

Les « poils incarnés » sont le résultat d’un poil coupé, rasé ou cassé/ Le poil est là, il n’a pas été ôté du follicule pileux. Comme il est trop court, juste en dessous du niveau de la couche cornée (couche superficielle de l’épiderme), il va mal repousser. Lors de la repousse, le poil se courbe un peu et ne sort pas du follicule pileux. Au contraire, il « plonge » dans le follicule pileux, et va ainsi provoquer une inflammation de la peau, et un bouton.

Les poils incarnés se retrouvent le plus souvent sur les zones suivantes :

  • bikini et maillot, après l’épilation à la cire ou après le rasage
  • jambes, après l’épilation ou le rasage
  • barbe et visage, après le rasage
  • aisselles, après épilation (c’est plus rare sur les aisselles)
  • fesses, zones intimes et pubis, après épilation ou rasage
  • dos, après épilation

Comment prévenir les poils incarnés ?

L’astuce consiste à bien gommer la peau avant le rasage ou l’épilation. Le but est d’exfolier la peau pour ôter un maximum de peaux mortes en surface, de façon à bien dégager le poil ensuite qui va être épilé à la cire ou à la pince, ou rasé au rasoir.

Pour gommer la peau avant l’épilation de façon naturelle, on peut utiliser plusieurs solutions :

  • un mélange sucre fin + huile d’argan à parts égales. On masse la pâte longuement, puis on rince bien à l’eau tiède et on sèche.
  • On peut aussi avoir recours à un gommage corps Slow Cosmétique (cliquez).
  • Pour les zones délicates (bikini, intimité et aisselles), on utilisera de l’hydrolat de romarin à verbénone à appliquer au coton au moins 2 ou 3 fois dans la demi heure qui précède l’épilation ou le rasage. On ne rince pas (car c’est de l’eau florale).

Reste alors à bien raser. Pour éviter de casser les poils, de les raser trop courts, pensez à :

  • utiliser une lame neuve, ou un bon rasoir électrique.
  • raser dans le sens du poil, mieux vaut cela qu’à contre-sens même si vous devez passer plusieurs fois la lame.
  • utiliser une huile de rasage ou un savon à raser bien crémeux mais naturel.
  • préparer la peau en appliquant une serviette chaude avant le rasage.

Si vous épilez à la cire ou à l’épilateur, alors pensez à bien épiler pour éviter de casser les poils. Voici quelques conseils :

  • appliquez bien la cire dans le sens du poil. Et la bande aussi.
  • tirez vraiment bien la peau dans le même sens que la pousse des poils, et tirez ensuite la bande dans le sens opposé. Si vous ne tirez pas la peau pour la tendre, vous risquez bien plus de poils cassés.
  • si vous travaillez à l’épilateur électrique, prenez bien le temps, et repassez plusieurs fois en douceur sur les zones à traiter.

Que faut-il appliquer juste après l’épilation ou le rasage ?

Il vous faut un soin qui apaise, mais aussi un soin qui assainit la peau et surtout « gomme » les peaux mortes pour bien libérer les poils cassés qui seront dans une phase de repousse dès le lendemain. Il vous faut donc un produit à la fois hydratant et apaisant comme le gel d’aloe vera, mais aussi un produit qui peut « éliminer » la kératine. Des produits conventionnels à l’acide salycilique existent et sont vraiment efficaces, mais moi je vous propose une alternative naturelle. Ma recette pour 15ml de produit suit :

La préparation se conserve aussi longtemps que le gel d’aloe vera utilisé (référez vous à l’étiquette du produit qui comprend une date). Ce gel apaise, répare, hydrate, assouplit. L’huile de nigelle est utile ici pour la texture du gel mais aussi pour l’effet assainissant et antioxydant qu’elle a. Le gel ainsi préparé hydrate tout en dégageant bien les peaux mortes. Il laisse ainsi les poils ressortir sans s’incarner. Par contre il faut l’appliquer plus d’une fois, évidemment. On l’applique directement après l’épilation mais aussi chaque jours pendant au moins 20 jours après l’épilation.

Si vous l’utilisez comme après-rasage, il faut l’utiliser vraiment après chaque rasage, et si possible au quotidien comme soin après-rasage si c’est pour le visage, la barbe. Voyez aussi ma recette de soin homme après-rasage ici.

Comment retirer un poil incarné ?

Si le bouton est là, il faut d’abord localiser le poil. Parfois il est visible, parfois pas. Travaillez d’abord sur les boutons pour lesquels le poil incarné est visible.

Si les poils ne sont pas bien visibles et les boutons nombreux et rouges, appliquez une compresse d’hydrolat de romarin à verbénone tiède pendant au moins 15 minutes. Ou pratiquez un gommage visage sur la zone. Rincez et séchez avant de continuer.

Utilisez une pince à épiler de qualité. Elle doit être pointue ou biseautée. Utilisez la pointe pour « gratter » délicatement la surface du bouton. Vous éliminez un peu de peau. Voilà le poil plus visible. Utilisez la pointe pour le saisir et tirez délicatement. Ce procédé est douloureux et pince un peu. Par contre, il ne doit pas faire saigner. Si vous saignez, c’est que vous avez été trop loin dans la peau, et vous êtes blessé(e).

Dans tous les cas, une fois le poil retiré, il faut alors désinfecter (avec de l’hydrolat de romarin ou même un peu d’alcool), et appliquer le soin à l’aloe vera décrit plus haut.

Et vous ? Quelles expériences avec les poils incarnés ? Sachez que le feu du rasoir est parfois confondu avec des poils incarnés. Est-ce votre cas ? Le cas de votre homme ?

Étiquettes: , ,
 

7 Commentaires

  1. Bonjour
    Merci pour les conseils
    Combien de temps la préparation se conserve-t-elle ?
    merci

    • Elle se conserve aussi longtemps que le gel d’aloe vera utilisé pour la recette, il faut se référer à la date sur l’emballage du gel.

  2. Super recette, merci !! Simple et je présume efficace, connaissant les ingrédients séparément…

  3. Bonjour,
    Merci pour ces astuce et surtout la recette after-shave/épilation …
    Mais une petite question : pourquoi l’HV de nigelle ? Je comprends pour l’HE de romarin à verbénone mais y-a-t-il une raison particulière pour utiliser de l’HV de nigelle plutôt qu’une autre ? Peut-on la remplacer (par exemple : jojoba) ?

    • l’Huile végétale de nigelle contient des principes actifs aromatiques bienvenus ici, tandis que une autre huile plus neutre comme le jojoba non.

  4. Bonjour, j’ai trouvé une de vos recettes de peeling pour la kératose sur le site slow. On y indique 35 gouttes d’HE de romarin à verbenone. Est-ce correct? Ça me semblait beaucoup pour une CAS de bicarbonate et 1 CAS d.huile d’argan. Merci d’avance pour votre retour! Et très bonnes fêtes

    • Oui Nadia c’est bien correct car cette étape de la routine en cas de kératose pilaire (cliquez) consiste à bénéficier justement également de l’effet kératolytique de cette HE, qui ne peut pas se révéler sur un laps de temps si court si on en utilise qu’un faible pourcentage.