Ma recette de crème ultra-riche pour l’hiver…ou un marathon !



A vos marques! Prêts? Hydratez !

Le titre de cet article doit certainement vous étonner. Quel rapport peut-il bien y avoir entre une crème hydratante très riche et la course à pied ?

Je vous propose dans cet article une recette de crème dont je suis très fier. Son histoire vaut vraiment le détour…

Cette crème  hydratante et protectrice à la fois a été composée initialement pour imiter un produit très connu de la marque Akiléine, à savoir la fameuse crème NOK que les coureurs et les randonneurs utilisent pour protéger leur pauvres pieds des ampoules et des brûlures…

Le résultat ? Un baume ultra-fondant et très protecteur qui ravira les peaux sèches et sensibles, les visages abîmés par les intempéries de l’hiver, et, last but not least, les talons échauffés des pieds sportifs … 😉 Suivez le guide !

La crème NOK : une vilaine coquine !

Posez la question à tous les coureurs à pied du monde et aux randonneurs aguerris. Ils a-do-rent la crème NOK vendue par Akiléine. Pourquoi ? Il s’agit d’une crème protectrice très facile à appliquer qui protège efficacement la peau des frottements.
Le résultat ? Des pieds de gazelle malgré les kilomètres parcourus. Mieux encore, la crème NOK s’applique aussi sur les têtons des coureurs qui veulent éviter de se retrouver la poitrine en sang à la fin de courses de fonds. Son secret ? La marque met en avant sa formule enrichie au beurre de karité (clic pour video). Ultra-riche, la crème hydrate la peau mais surtout elle dépose un léger film gras sur la peau et la protège ainsi durablement des frottements.

La crème NOK d’Akiléine versus ma crème riche

Wouaw ! La crème NOK pourrait donc être un rêve en ce bas monde si seulement personne n’avait jamais lu sa composition. Voici pour vous la liste des ingrédients affichée sur l’emballage en tout petit :

Aqua, Butyrospermum Parkii, Caprilyc/Capric Triglyceride, PEG-30 Glyceryl Stearate, Cetearyl Alcohol, Polyacrylamide, C13-14 Isoparaffin, Laureth-7, Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Cetearyl Sulfate, Imidazolidinyl Urea, Parfum, Phenoxyethanol, Methylparaben, Ethylparaben, Propylparaben, Butylparaben, Tocopherol, Benzyl Benzoate, Citral, Citronellol, Coumarin, Eugenol, Geraniol, Hexyl Cinnamic Aldehyde, D-Limonene, Linalool, Butylphenyl Methylpropaniol.

Si vous avez lu mon livre “Adoptez la Slow Cosmétique” (clic pour le voir), vous aurez reconnu le beurre de karité en deuxième place dans la liste des ingrédients : butyrospermum parkii.
Super, me direz vous. Oui, sauf que tout le reste de la formule est digne d’un cosmétique conventionnel des plus “beurk” comme j’aime à les appeler.
Alcool gras, poly-éthylène glycol (PEG), matières plastiques, SLS, phenoxyethanol, isoparaffine dérivée de la pétrochimie, parfum synthétique et toute la famille de nos chers parabens se partagent la vedette !

Evidemment, ça , les randonneurs et les coureurs férus de nature ne peuvent pas le savoir 🙁

Du coup, mon amie Madame Nature (clic pour son super blog) et moi-même avons décidé de reformuler cette vilaine crème en version 100 % naturelle.
Pas évident ! Il fallait en effet trouver une formule qui soit aussi efficace contre les frottements et qui reproduise quasi identiquement son pouvoir filmogène sans étouffer la peau. Bien évidemment, vous me connaissez, j’ai relevé le défi !

Une recette ultra-riche multi-usages :

Ma crème riche, mieux que la NOK et tellement plus slow !

La recette que je vous livre ici est une pure merveille.

Elle est non seulement simple à réaliser mais également très stable et adaptable au niveau de son parfum. Quant à son utilisation, elle est multi-usages !

Bien entendu, cette crème peut être avant tout utilisée en remplacement de la crème NOK pour protéger vos pieds ou toute autre partie du corps des frottements.
Mais en prime, grâce à ses composés ultra-nourrissants, elle est aussi une magnifique crème hydratante et protectrice pour les peaux déshydratées ou abîmées par les intempéries, le froid, le vent ou les irritations de tout ordre.
Gourmande, c’est aussi une magnifique crème de nuit.
Lisse et légèrement filmogène, elle fera également des merveilles pour masser les pieds de votre moitié, pour une séance de réflexologie plantaire ou pour vous masser longuement les mains abîmées…

A vos cahiers :

Pour 100 gr de crème environ.
Faites fondre au bain-marie les ingrédients lipophiles suivants (voir photo) : 

2 cuillères à soupe rases de beurre de karité ramolli (soit 20 grammes environ)
1 cuillères à soupe à peine remplie d’huile de jojoba (soit 5 grammes)
1 cuillère à soupe rase de beurre de cacao ramolli ou rapé (soit 5 grammes)
1 petite cuillère à café de paillettes de cire d’abeille (soit 3 grammes)
1 cuiller à soupe rase d’émulsifiant olivem 1000 en paillettes (soit 6 grammes) 

<<<< Trouvez des beurres végétaux et huiles végétales de bonne qualité ici >>>>

 

De gauche à droite : cire émulsifiante OLIVEM 1000, huile de jojoba, beurre de cacao râpé, beurre de karité, cire d’abeille

Parallèlement, faites chauffer dans un autre bain-marie les ingrédients aqueux suivants : 

5 cuillères à soupe d’hydrolat astringent au choix parmi : ciste, bois de hô, eau de rose, lavandin, géranium
1 petite cuillère à café de glycérine végétale (soit 5 grammes environ)
1 petite cuillère à café de gel d’aloe vera bio (soit 5 grammes environ)

<<<< Achetez des hydrolats et du gel d’aloe vera de bonne qualité ici >>>>

Une fois les deux phases à 65° (mesurez la température avec un thermomètre de cuisine), retirez du feu.
Ajoutez alors progressivement la phase aqueuse à la phase huileuse en touillant avec un petit fouet. Ne fouettez pas, touillez. Progressivement, la crème se forme et s’épaissit. C’est comme pour une mayonnaise.

Quand la préparation a pris la forme d’une crème, encore relativement fluide, ajoutez pour la conservation et le pouvoir réparateur à la fois les huiles essentielles suivantes :
Pour un parfum floral et un effet raffermissant : 12 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat et 8 gouttes d’huile essentielle de palmarosa
Pour un parfum plus nature et un effet cicatrisant plus neutre : 12 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie et 8 gouttes d’huile essentielle de niaouli.
D’autres huiles essentielles sont possibles, mais il vous faudra choisir des huiles essentielles bien tolérées par la peau et surtout riches en alcool terpénique, qui joue ici le rôle d’agent conservateur. A titre d’info : lavandin, lavande aspic, tea-tree, cajeput, bois de rose, bois de Hô et petitgrain bigarade conviennent très bien aussi.

<<<< Commandez des huiles essentielles de bonne qualité ici >>>>

Mes conseils personnalisés :

Lui, il ne connaît ni la crème NOK, ni mon super blog lessentieldejulien 😉 !

– Vous trouverez les ingrédients de cette crème sur internet ou dans les boutiques bio spécialisées en cosmétiques. Choisissez si possible la qualité certifiée bio.

Si la recette vous semble fastidieuse, mais que vous voulez quand même un soin protecteur pour la course à pied ou le visage et le corps abîmés, je recommande le beurre de karité tout simple à appliquer pur sur la peau.  C’est moins efficace que la NOK dans ce cas mais c’est 100% naturel et très correct.

– Pour la fabrication “express” , si vous disposez de la machine à cosmétiques Naturalis de Rowenta, vous pouvez l’utiliser et verser tous les ingrédients dedans pour un programme à chaud. J’ai testé, cela marche aussi très bien.

Pour les peaux sèches et/ou matures, je vous conseille une “cure” de cette crème en application quotidienne en soin de jour et de nuit pendant 21 jours, ainsi qu’une pose par semaine de cette crème en masque à laisser agir.

Pour les peaux mixtes ou grasses simplement en quête d’une doudoune pour l’hiver, l’application en soin de nuit uniquement est recommandée. Une petite quantité chauffée dans les mains suffit à l’application.

Pour les coureurs fainéants (des hommes pour la plupart ;-)) demandez à votre moitié de vous préparer cela et offrez lui en échange un massage des pieds avec une petite quantité de crème ! Vous pourrez ensuite l’appliquer à chaque course sur vos pieds et vos tétons.

Et vous ? Vous avez déjà utilisé la crème NOK ? Saviez vous qu’elle était polluante pour la Planète ?

Pourriez vous m’aider à trouver un nom pour cette crème ?

Etes-vous un(e) grand(e) sportif/ve ? Vous m’en direz des nouvelles !

 

 

 

 

 

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Comment l’huile hydrate la peau Saviez-vous que ce sont les huiles (végétales si possible) qui sont les seules aptes à "hydrater" la peau ? Faites donc attention aux huiles conten...
Voyager en beauté : confidences d’une hôtesse de l’air slow ! Marie-Claude L., hôtesse sur slow cosmétique airlines ;-) Tout comme Jacques Dutronc, avez-vous jamais rêvé d'être une hôtesse de l'air ? ;-) L...
Beauté bio : sommes-nous tous des bobos ? Etes-vous Bobo ou pas ? Grâce à vous, mon blog est devenu en quelques années à peine un incontournable de la beauté bio, naturelle et slow. Nous s...
Étiquettes: , , ,
 

105 Commentaires

  1. Bonjour Julien,

    Course à pied ou course à poil ? 🙂

    Plus sérieusement, merci pour la recette !
    J’ai déjà vu des vidéos de Caly Beauty qui montre la réalisation de crème avec une technique plutôt sympa le “one pot”.

    As-tu testé cette méthode ? C’est certainement aussi bien que le robot rowenta voir mieux même si ça demande de rester présent pendant tout le processus de fabrication.

    Je pense que tu lui as déjà donné un nom à cette crème : Crème Riche ça va très bien.
    On peut simplement ajouter un sous-titre: répare et protège toutes les peaux.

    @ Bientôt

  2. Bonjour Prisca,

    Pourrais-tu en dire un peu plus sur la technique du “one pot”, ou donner le lien vers les vidéos que tu évoques ?
    Merci d’avance !
    Et merci Julien pour la recette, mes pommettes de cycliste apprécieront, dur dur l’hiver…

    • Bonjour Noé,

      La technique du “one pot” consiste à tout réunir dans un même récipent (huile, eau, emulsifiant). On chauffe au bain marie jusqu’à ce que la préparation soit bien fondue et homogène.

      On ajoute ensuite les autres composants he, extrait aromatique vitamine E ou conservateur etc…

      http://www.calybeauty.com/post/La-methode-de-lemulsion-One-pot.aspx

      Je n’ai pas toute la technique en tête mais dans certains cas, on ne peut pas l’utiliser, c’est préférable d’avoir un thermomètre.

      Certaines recettes de Caly sont simplissimes, d’autres beaucoup plus complexes et demandent plus d’ingrédients.

  3. Bonjour, Julien
    Bien sympa, cette recette de crème très riche. Je pense que mes pieds et mes mains apprécieraient ce soin par ce temps frisquet. Il me manque juste le beurre de cacao.
    À bientôt.

  4. Noé, le one pot, comme son nom l’indique, consiste à mettre en chauffe tous les ingrédients non fragiles de ta recette sans séparer les corps gras et les aqueux. Dès que tout a atteint la bonne température, tu touilles, tout simplement pour former l’émulsion. Selon mon expérience, l’olivem se prête bien au one pot et l’émulsion se fait bien et reste belle. Et cette technique simplissime remplace avantageusement la naturalis. mais ça n’engage que moi.
    Julien tu nous diras ce que tu en penses.
    En tout cas merci pour cette jolie idée de crème qui ne ravira sûrement pas que des marathoniens 😉

    • Merci pour ces précisions. Je me doutais que ce devait être quelque chose dans ce genre… et ça me conviendra mieux que les deux pots et le thermomètres, j’aime la simplicité. Je commande de l’olivem et j’essaie !

      • Oui en effet la technique du one pot peut tout à fait convenir à cette émulsion assez simple. Je n’ai cependant pas testé personnellement lors de l’élaboration de cette crème car je l’ai faite deux fois : la première en émulsion classique, la deuxième avec la naturalis.

        • Bonjour Julien,

          Je n’ai pas projet de tester cette crème dans l’immédiat car ce que j’ai me conviens (la vérité est que je ne suis pas une grande sportive) mais si les températures descendent encore, je testerai avec cette méthode. 🙂

  5. Marie-France

    Bonjour,

    Super Julien, je fais partir d’un club de rando et j’étais à la recherche d’une crème pour les pieds échauffés et les visages malmenés par le froid lors des ballades hivernales. Ta crème a l’air de correspondre à ce que je cherche. Je vais essayer de réunir les ingrédients nécessaires et je vais me lancer. Une précision : combien de temps peut se conserver ta petite merveille ? Une chose qui me plairait beaucoup, as-tu déjà pensé à réunir toutes tes excellentes recettes dans un livre ? L’idée te séduit-elle ?

    Amicalement

    • Bonjour Marie-France,

      Julien a écrit un livre “Adopter la slow cosmétique”

      En général les crèmes “maison” se conservent entre 1 et 3 mois suivant la composition.
      Pour la conservation, les he peuvent servir de conservateur mais même ainsi je ne pense pas que cette crème puisse être conservée très très lontemps, je pense plus à 1 mois que 3.

      • Marie-France

        Bonjour Prisca,

        J’ai déjà le livre de Julien. Depuis sa parution Julien a proposé d”autres recettes qui n’y figurent pas. Il serait peut être intéressant de publier , une fois par an, par exemple, un petit recueil ou des fiches. Maintenant, il faut voir si le nombre de personnes interéssées, justifie d’envisager un tel projet. Les recettes ont du succès, les amis qui interviennet sur le blog pourraient éventuellement donner leur opinion à ce sujet.

        Amicalement

        • Bonjour Marie-France,
          Pardon mais je n’avais pas compris le sens de ta question !
          De mon côté, j’ai fais un cahier où je note toutes les recettes trouvées sur le net, ce que j’ai aimé ou moins aimé. Mes recettes et les modifications que j’apporte.
          Cela pourrait être bien d’imprimer une fois dans l’année un petit fasicule de recettes inédites !
          Des maisons d’éditions font ce format et j’aime bien car le prix est souvent très sympa 🙂
          J’en ai pas mal en alimentation et santé.

          • Marie-France

            Bonjour Prisca,

            Merci de ta réponse, je suis de ton avis, un petit recueil une fois par an, ce serait bien !
            Pour le nom de la crème dernière-née de Julien, je propose une idée : par rapport à son histoire et à ses possibilités (mutiples usages, visage, pieds mains etc même dans les conditions climatiques difficiles) pourquoi pas :PROTECTION MARATHON
            Amicalement

          • Merci les filles pour les bonnes idées de nom et pour l’idée du recueil de recettes. Le lien vers mon livre pour les personnes intéressées : “Adoptez la Slow Cosmétique” http://boutique.consoglobe.com/2659-adoptez-la-slow-cosmetique.html

            Je pense que je vais continuer à proposer d’une part mon livre, qui est vraiment un incontournable pour comprendre sa peau et la soigner avec les soins de base, et qu’en guise de petits “cadeaux gratuits” sur mon blog je proposerai ici et là des recettes comme celle-ci. Je ne pourrai pas prendre le temps de tout rassembler dans un autre livre une fois par an car je travaille justement déjà sur mon prochain ouvrage… 😉 Suspense…

          • Julien,

            Je ne sais pas pourquoi, je ne peux pas faire répondre à partir de ta réponse.
            C’est super pour ce nouveau livre en préparation, vu comme ça il est évident que tu ne puisses pas tout faire d’autant plus que tu as la gentillesse d’intervenir sur nos commentaires.

          • MErci Prisca, c’est parce que les réponses dans les commentaires sont limitées à 3 niveaux je crois.

      • Cette crème se conserve 6 semaines à température ambiante.

        • Bonjour Julien,

          et merci encore une fois pour vos précieux conseils ! Ma moitié est un marathon’man convertit à la slow cosmétique : je lui ai fait lire votre livre 🙂

          Le Père Noêl m’apporte cette année la nouvelle machine de chez Rowenta pour faire mes crèmes. J’ai une question : faut-il mettre les HE en même temps que le reste des ingrédients ? J’ai un doute quant à chauffer les HE. Qu’en pensez-vous ?

          • Non non ! Ils expliquent bien que les HE s’ajoutent après la préparation, lors du refroidissement.

  6. Super Julien encore une bonne recette pour notre santé ! merci, il me reste plus qu’à acheté de l’olivem 1000 et de la glycérine végétale

  7. Merci Julien ! Cette crème a l’air d’être parfaite ! Je n’ai pas tous les ingrédients chez moi, mais je les achèterai à l’occasion !

    J’ai une petite question : en hiver, j’ai les mains et pieds très froids, glacés. Connais-tu une recette de crème qui réchauffe et que je peux réalise chez moi. Merci pour ta réponse.

    Sandrine

    • Sandrine, moi aussi j’ai les mains et surtout les orteils gelés, impossible de les réchauffer. D’où, chaque hiver, de douloureuses engelures. J’ai lu que les huiles essentielles de romarin à cinéole et de poivre noir chauffaient et stimulaient la circulation sanguine. J’ai essayé le poivre noir sur mes orteils glacés : aucun effet… Il y a peut-être une synergie qui serait efficace, mais je ne sais pas laquelle… Voilà ma maigre contribution ! Bon courage jusqu’au printemps…

      • Merci Noé pour tes conseils. Je les note et j’attends de savoir ce que Julien en pense ! Bon courage à toi aussi 😉

        • il faut essayer les chaufferettes 🙂 un clic et elles chauffent une demi heure, il suffit de les refaire bouillir quand elles ont refroidi et sont prêtes à l’emploi de nouveau

          • Des chaufferettes, on m’en a offert : aucun effet. Ca me soulage légèrement, mais la température de mes orteils ne remonte pas (pour info, un thermomètre de cuisine, un modèle précis, coincé entre deux orteils m’a indiqué 13°…). Il n’y a que le très long bain de pieds qui marche… mais on ne peut pas en prendre partout et à tout moment !
            Merci quand même !

        • Sandrine, pour les extrémités froides, on peut d’abord réaliser une synergie d’HE mélangeant cannelle, hélichryse et poivre noir à parts égales dans un petit flacon. A chaque application (matin et soir), on ajoute 3 gouttes de cette synergie à une noisette de crème pour les mains/pieds et on masse les extrémités. Attention aux yeux ! On peut aussi tenter de revoir l’alimentation (car lien foie) en évitant temporairement l’alcool, le café et les laitages.

    • Sandrine, tu peux aller voir sur le site aromazone il y a une recette pour extrémités froides, en général leurs recettes sont très bien je fabrique tous mes cosmétiques depuis 2 ans et j’en suis très contente.

      • Francine, merci pour ton conseil. Je fabrique aussi des cosmétiques avec les produits d’Aroma zone depuis quelques mois ! J’ai en effet vu cette recette dont tu me parles mais je n’ai pas encore acheter les ingrédients. On va dire que j’étais sceptique sur cette recette.

  8. Coucou Julien

    L’émulsifiant olivem s’achète en pharmacie?
    Merciiiiiiiiiii 🙂

    • L’olivem se trouve sur internet et notamment sur le site aroma-zone.

  9. Bonsoir Julien,
    Comme nom pour cette merveilleuse crème, je propose “Bionok”, ou “Biok”…
    Merci encore pour cette belle recette.

  10. Bonjour Julien.
    Merci pour la précieuse recette!

    J’ai un nome pour cette merveille:

    SLOWRUN

    🙂

  11. Julien que penses-tu de l’acide hyaluronique en gélules,comprimés etc,est-ce vraiment
    efficace ?
    Mille fois merci pour tes bons conseils,que je suis avec attention. J’ai trouvé des infos sur l’acide hyaluronique sur le site de Nutrilife. Ils disent que pris quotidiennement par voie orale, l’acide hyaluronique régénère la peau de l’intérieur : il lui redonne son élasticité et estompe les rides. il en fait de même pour les articulations !

    • Je n’ai que peu de recul par rapport à ces produits. Mais ce qui est certain c’est que ce produit n’est pas “slow” comme on les aime ici. Pourquoi ? Sans doute parce qu’ il s’agit là d’un produit reconstitué en laboratoire, pas forcément synthétique mais quand même, c’est un produit fortement transformé

  12. Bonsoir Julien
    Voici un nom HYDRATA
    Que mettre en antirides coutour des yeux
    Merci
    Sara

  13. Bonjour, je voudrais savoir deux choses :

    est-ce qu’on peut remplacer la cire d’abeille par un produit d’origine végétale?

    et combien revient cette préparation? le prix de tous les ingrédients, le temps de préparation, l’électricité pour le faire, et si on ne va pas à pied rechercher tous ces ingrédients, la pollution qu’on génère en prenant notre voiture, notre camion ou notre mobylette, si on le fait que pour ces achats. La question ne se pose pas si on y va à pieds ou à vélo, ça va de soi 🙂

    Je suis curieuse de savoir tout ça, afin de savoir si c’est économique d’un point de vue personnel, autrement dit si ça revient moins cher que d’acheter la crème NOK ; et si l’empreinte carbone est moindre que la crème que vous décriez.

    Je ne sais pas si Julien répondra personnellement car par le passé, je n’ai jamais eu cette joie. mais si Julien vous me répondez, je vous en remercie, et si d’autres personnes ont des idées sur mes questions, je les lirais avec plaisir. Merci d’avance.

    • Bonjour thalys,

      Je ne suis certainement pas bien placée pour en parler car je n’en fais pas j’achète mon lait corporel mais plus ça va et plus ça me tente, reste à trouver la recette qui me conviendra.

      Je ne sais pas si tu as déjà fait des cosmétiques “maison” mais il est clair qu’au départ cela demande de l’investissement.
      J’ai calculé 49 euros avec les he de palmarosa et géranium.
      L’hydrolat, c’est ce qu’il te manqueras en permier mais tu peux le trouver en pharmacie et avec cette commande tu peux faire au moins 5 pots de crème.

      Je ne sais pas pour le bilan carbone.
      Certains produits viennent de loin mais ils sont souvent issus de coopératives ou du commerce équitable (en tout cas chez aromazone).

      On passe quand même au durable car les contenants sont réutilisables, je garde bien précieusement les pots de beurre de karité, les flacons d’huiles pour y mettre d’autres préparations. On doit également générer moins de déchets car il faut souvent très peu de produits. Pour le visage je ne prends que des huiles et ça c’est super rentable 🙂

      Pour cette crème, je suis arrivée à un coût de revient de 7 euros environ.

      La sustitution de la cire d’abeille est peut-être possible mais certainement par une autre cire, la cire de mimosa est par définition végétale.
      Attendons l’avis de Julien sur la question.

      • Merci Prisca pour ta réponse bien claire.
        Pour la cire de mimosa je vais essayer d’en trouver.
        Et effectivement cela a l’air de demander un prix de départ un peu élevé, mais si les produits peuvent être ensuite utilisés sur un temps assez long.

        Tu dis que pour le visage tu fais avec des huiles, sans rien d’autre? J’utilise des huiles végétales avec des huiles essentielles mais comme un sérum en fait, que je complète quand même par une crème par dessus. Maintenant si le mélange HV et HE suffit, je pourrais en rester avec les huiles.

        merci encore Prisca 🙂

        • Tu peux juste te contenter des huiles végétales et des huiles essentielles. C’est ce que je fais pour mon visage, mon corps, mes cheveux. Mais là en hiver, j’ai besoin d’une texture crémeuse du coup je passe au liniment oleocalcaire que j’achète en pharmacie environ 5 euros.
          Mais là comme je fais du vélo et des ballades ça ne suffit pas donc je vais faire cette crème avec les éléments que j’ai à la maison : beurre de karité, aloé vera, huiles essentielles, hydrolat et beurre de cacao.
          Je te conseille quand même d’acheter du beurre de karité. Même si ça vient de loin, on en utilise en petite quantité et ça fait vraiment du bien. J’en mets sur mes pieds et mes mains, ensuite j’enfile des chaussettes et des gants ça protège bien. Très bien aussi comme baume à lèvres.

          • Merci Christina.
            le liniment c’est de l’eau de chaux et quoi déjà ? bon je vais réfléchir pour le beurre de Karité, d’autant qu’il y en a dans pratiquement dans toutes les crèmes. Enfin les “naturelles” et les bio, les autres je sais pas trop.

          • Thalys,
            Pour le remplacement de la cire d’abeille par autre chose attends quand même le feu vert de Julien.
            La recette est assez précise côté température et toutes les cires n’ont pas le même point de fusion, si ça se trouve cela n’ira pas avec la cire de mimosa.
            Je te donnerai le même conseil que Christina, le beurre de karité peut servir dans d’autres applications (cheveux, lèvres, zone sèche du corps) et se conserve bien dans le temps.
            La glycérine peut également te servir pour un usage domestique.
            Et tu peux mélanger du gel d’aloe vera et une huile végétale pour faire un fluide de jour que tu mélanges juste au moment d’appliquer sur la peau.
            Personnellement pour le visage, je fais des huiles seules et ça me va bien.
            Pour le corps par contre, j’ai besoin d’un effet crème mais on peut aussi faire des huiles.
            Tu peux faire ton liniment avec 50% d’eau de chaux et 50% d’huile végétale (amande douce, olive etc..) et tu peux ajouter un peu de cire d’abeille qui permet de lier les deux élements.

          • La recette du liniment ici : http://www.lessentieldejulien.com/2012/07/le-liniment-une-recette-facile-et-douce-pour-bebe/
            Pour la recette ci dessus sans cire d’abeille, je n’ai pas testé avec la cire de mimosa. Par contre je me dis que si tu doubles la quantité d’olivem 1000 et que tu supprimes la cire d’abeille, cela donnera un résultat très correct.

    • Bonjour Thalys… Vous touchez là un point d’une façon un peu cynique mais intéressante… Certes, ce produit va coûter plus cher à réaliser si on doit acheter tous les ingrédients séparément mais il en restera en quantité pour d’autres applications. Certes, le bilan carbone de cette recette n’est pas zéro. MAIS , n’oubliez pas SVP qu’ici on dénonce surtout la présence d’ingrédients dans ce produit qui sont issus de la filière pétrochimique et/ou synthétique. Ce faisant, on remet surtout en question le SENS de ce produit pour notre société, plus que son prix… Ne nous trompons pas de débat SVP ! La Slow Cosmétique est un mouvement qui doit faire tendre la cosmétique vers plus de simplicité et d’écologie. Et dénoncer un à un les produits qui ne sont pas dans cette veine est un sacré travail qui nous concerne tous !

      • Bonsoir Julien,

        je ne pensais pas être cynique, au contraire. Je ne faisais juste que poser des questions pour en savoir davantage. Je suis désolée que vous ayez interprété mon message ainsi.

        Par contre, je reposes la question concernant le remplacement de la cire d’abeilles par une cire végétale. D’autant que c’est un peu là ma question essentielle du message finalement^^. Merci.

        Je suis d’accord avec ce que vous m’avez répondu par ailleurs, et je n’utilise principalement que des huiles végétales et essentielles, non testées sur les animaux.

        En attendant de connaitre la cire végétale adéquate, afin d’essayer votre préparation, je vous remercie par avance.

        • Bonjour thalys,

          C’est le problème des écrits parfois, ce n’est pas toujours évident de bien interprêter les propos, pour ma part je n’ai pas vu de cynisme mais un personne qui débute et qui se pose pleins de questions 🙂
          Je te rassure je me suis posée les mêmes.

          Je pense que Julien dit ça car des personnes critiquent le fait que les produits viennent de loin pour dire que finalement les cosmétiques conventionnels 100% made in france produisent moins de carbone.
          C’est exactement le discours que me tiens ma belle-soeur en me disant en prime que le bio ça sert à rien car les sols sont pollués, que mes produits ménagers “maison” ça lave pas aussi bien car ça mousse pas…

          Concernant la cire d’abeille, tu as vu la réponse de Julien ?
          Tu peux doubler la quantité d’olivem.
          Merci pour l’astuce Julien!

        • Hello thalys, n’avez vous pas tenté mon conseil en doublant l’olivem 1000 ? C’est mon seul conseil pour l’instant…

  14. Julien, bonjour, moi je propose comme nom : la crème CHUR (Crème Hivernale Ultra Riche) voilà ma modeste contribution

    • Pas mal Elvire…Cela me fait un peu penser à la série “Urgences” ou à l’univers hospitalier mais pourquoi pas 😉

  15. Bonjour Julien,
    Cette crème est-elle valable pour les mains gerçées et crevassées?
    Merci beaucoup!

    • Bonjour Sandra,

      Je pense que oui mais comme tous les produits, il ne faut pas l’appliquer si les crevasses saignent.
      J’ai des paires de gants en coton et lorsque mes mains commencent à être trop abimées, je l’ai enduits généreusement de beurre de karité et j’enfile les gants pour la nuit.

    • Oui elle est parfait pour cela, mais n’oubliez pas non plus que l’huile végétale de calophylle aromatisée à 10 % d’huile essentielle de lavande vraie est idéale pour la cicatrisation. (alors on masse d’abord l’huile aromatisée, et puis on met par dessus la crème ou tout simplement du beurre de karité)

  16. Laurent Dom

    A vos casseroles… prêtes!! touillez!!!

    cette recette est super géniale… tu peux l appeler SLOW REPAIR CREME (allusions à ton livre et à ses effets)
    merci encore biz

  17. Mamie Martine

    Julien tu es trop gentil; merci pour pour tous tes partages.
    Pleins de bisous d’une petite mamie ravie de concocter des crèmes toutes simples sans aucun ajout inutile.

  18. Merci Julien pour cette recette. Elle tombe à point avec le froid qui s’intensifie. Je vais aussi l’utliser pendant mes cours de danse. J’ai souvent des justaucorps en lycra qui irritent le sbout des seins

    Et vous ? Vous avez déjà utilisé la crème NOK ? Saviez vous qu’elle était polluante pour la Planète ?
    Je n’ai jamais utilisé cette crème, je ne la connais pas. Mais je ne suis pas étonnée qu’elle soit polluante. C’est le cas d’un produit sur 10 de la cosmétique conventionnelle. Et comme je ne fréquente que les boutiques bio, je ne connais ni la marque, ni la crème.
    Pourriez vous m’aider à trouver un nom pour cette crème ?
    la crème doudou, désolé Julien j’ai pas d’idée! 😉
    Etes-vous un(e) grand(e) sportif/ve ? Vous m’en direz des nouvelles !
    je suis assez sportive je fais environ 8h de danse par semaine. Même si pour certains ce n’est pas un sport. Je vais travailler en vélo (20 minutes) et je marche en forêt dès que je peux. Et aussi Je travaille debout ( dans la vente) sur des talons d’environ 9 cm!

    • Crème Doudou… euh… on peut peut-être l’appeler Doudoune. Pour le coup, je pense qu’elle va vraiment aider vos pauvres petons 😉

      • Je vais la faire pour mon chéri. A chaque fois que je lui fais une crème ou une lotion, je lui mets une jolie étiquette, la pour Noel, il aura la crème Doudou by Julien.
        J’ai hâte de lire ton nouveau livre!

  19. Hello Julien,

    C’est la crème qu’on attendait à la maison pour remplacer “AkiléÎNE PIEDS SECS” que j’avais toujours dans ma salle de bain jusqu’à ton livre !
    Moi ce que j’aimerais, c’est qu’elle soit dans mes pantoufles à Noël le 24 ou le 25 ;o)
    Suis nulle et feignasse en cuisine…
    Je t’embrasse fort

    • Oh la bonne idée cadeau ! 😉 C’est tout à fait ça : elle peut remplacer une bonne crème pieds réparatrice !

  20. je trouve sympa Bio Cocoon pour ta crème Julien, pensée pour le cocooning hivernal

  21. Merci Julien,J’ai tout commandé sur Aromazone et ce WE j’attaque la fabrication de la crème doudoune du sportif. Cela fera un super cadeau de Noël pour mon fils adepte de trail en montagne. Et puis j’en profiterai pour faire le baume pour les lèvres au miel et au karité de ton livre si pratique.A bientôt

    • En voilà des bonnes résolutions !

      • Ben voilà, j’ai triché un peu en gardant un peu de la crème doudoune pour mon sportif (fallait bien tester non ???…) Verdict un régal pour les mains abimées par l’hiver. Je crois que je vais être obligée d’en refaire pour ma consommation perso! Merci encore Julien.

  22. Très belle recette. Mais je ne la conseillerais pas aux peaux grasses ou mixtes, étant donnée la comédogénécité élevée du beurre de cacao.

  23. Je suis une grande utilisatrice de la crème NOK et cette alternative HM me plait bien. J’ai tous les ingrédients sauf l’olivem 100. Est ce que je peux la remplacer par un autre émulsifiant ? (j’ai cire n°1 -polawax, cirne n°3 ou olive douceur).
    Que me conseillez vous ?

    • Je n’ai testé qu’avec l’olivem 1000 izaline, mais tenez nous au courant des résultats si vous utilisez la cire olive douceur ou une autre cire… 😉

  24. Petite contribution au nom de “naissance” de cette crème :
    “JOKE” …avec un J pour Julien et E pour Essentiel 😉
    A bientôt, Julien

  25. Bonjour à tous, Un mot pour remercier sincèrement Julien de sa générosité et sa compétence. Ce produit à l’air très interessant mais toutes les autres propositions aussi !! Vous êtes une personne incroyablement pédagogique, passionnée et humaine. Encore merci pour tout ce que vous faites pour chacun d’entre nous dans l’intelligence et la bonne humeur. Continuez c’est un régal …

  26. Bonjour Julien, bonjour à tous,

    oups, désolée je ne me suis pas postée au bon endroit ! Je ne suis pas terrible en informatique, mes excuses..

    merci pour cette recette de crème, je suis étonnée car, à deux ingrédients près (la glycérine et l’olivem) j’avais créé la même intuitivement, que j’ai appelée « cold cream »!

    Une expérience magnifique que je voulais partager avec vous : passionnée de création de cosmétiques (je n’utilise plus que ceux que je fais moi-même), j’ai proposé d’animer un petit atelier dans la classe de mon fils. La proposition a été accueillie avec enthousiasme par les maîtresses et j’ai été reçue avec beaucoup de chaleur par les enfants. J’avais un peu peur de ne pas les intéresser, mais c’est tout le contraire qui s’est passé ! A cet âge (6 ans), ils sont si réceptifs, si intéressés, et déjà si pleins de bon sens et d’intuition ! Ils se sont confectionné chacun un petit baume pour les lèvres, et j’y retourne la semaine prochaine pour la création d’une huile de soin à la vanille et à la lavande. Un succès qui dépasse mes espérances, un bonheur !

    Encore une question si vous me permettez. J’ai fabriqué une crème dernièrement, qui, bien ferme au départ, s’est « écroulée » et décomposée après quelques jours, comme si la « mayonnaise » n’avait pas pris. Je ne comprends pas pourquoi; je n’en suis pas à ma première crème et cela ne m’est jamais arrivé. Composition de la crème : eau de rose (25%), gel d’aloe vera (25%), macérât de calendula (30%), olivem (10%), poudre d’avoine colloïdale (10%), huile essentielle de clémentine (7 gouttes/100 ml), extrait de pépins de pamplemousse (10 gouttes). Je l’ai faite manuellement (selon la méthode « 2 pots ») et l’ai stockée dans un pot en plastique. Rien d’inhabituel (sauf l’HE que j’utilise pour la première fois) et pourtant, patatras… Y voyez-vous une explication ?

    Merci pour vos réponses !

    • Bonjour Caroline. Je ne vois pas pourquoi votre crème s’est “écroulée” comme vous dites. L’huile essentielle de clémentine à 0.5 % ne peut pas être la cause de cela selon moi. La poudre d’avoine peut-être ? Je ne connais pas bien ce produit et ne l’ai jamais incorporé dans une crème. Avis aux experts… En quoi était elle indispensable à votre crème ? Parfois, au plus simple au mieux 😉

  27. Bonjour Julien et bonjour à tous !
    Depuis peu j’ai découvert ton blog et le concept de slow cosmétique. Merci pour ce partage ! Etant rapidement convaincue,j’ai fait mes premiers pas. J’ai commencé avec ton “sérum concentré anti-acné”, j’en suis ravie ! J’aurai la chance d’avoir ton livre au pied du sapin pour Noël ! J’avoue, j’ai hâte !
    Etant complètement novice, il me semble que la machine Rowenta à l’air très pratique. Néanmoins ayant un thermomix, est-il possible d’en faire le même usage ?
    Si quelqu’un a déjà préparé ses cosmétique avec le thermomix, peut-il partager son expérience ?
    Merci pour vos réponses, et merci à toi Julien de nous transmettre ta passion!

    • Merci estelle pour ce retour positif ! Pour le thermomix, je ne sais vraiment pas répondre car c’est un appareil que je connais assez mal.

  28. Bonjour Julien,

    merci beaucoup pour votre réponse. En fait, je voulais faire une crème apaisante pour mes enfants qui ont tous les deux la peau sensible voire atopique (ils ont souffert d’eczéma bébés)et pour ma belle-mère (!) qui se gratte et fait des plaques rouges à la première contrariété, et qui n’a jamais rien trouvé qui la soulage. J’ai lu que l’avoine était efficace dans ce cas, c’est pourquoi j’ai décidé de l’intégrer à ma formule.
    J’ai relu la fiche sur l’avoine et les instructions d’utilisation, je n’ai pas trouvé d’erreur… Par contre je pense à un détail qui n’en est peut-être pas un : je n’ai pas respecté le temps de prise au frigo et j’ai tout de suite stocké la crème à température ambiante. Est-ce une erreur ? D’autre part, je garde mon aloe vera et mes hydrolats au frigo, qui étaient donc froids lorsque je les ai utilisés, bien que j’aie amené les deux phases à 65° avant de les mélanger. Cela peut-il jouer un rôle ?
    Je voulais encore vous remercier pour votre générosité à partager tous vos précieux conseils !

    • Non, si la température des deux phases étaient bonnes, il n’y a pas de raison. Je ne comprends pas.

  29. Bonjour Julien,

    Comme vous le dites, cette crème est une pure merveille! Elle est très facile à mettre en oeuvre, même sans machine, et le résultat est fantastique. Je l’ai testée: mes mains toujours fort sèches (qui accrochent tout) n’ont jamais été aussi douces et les doigts “éclatés” ont été soulagés dès la première application et guéris en 48 h. Je l’ai aussi testée sur mes pieds (secs également) et même, pour voir, sur le visage. Elle est parfaite pour tous usages! Merci pour cette super recette!
    J’ai acquis, il y a un bon bout de temps, votre superbe ouvrage au format kindle, mais je crois que je vais en racheter un au format papier,c’est plus pratique; et je visionne souvent vos vidéos qui sont un vrai régal, tant pour le contenu que pour les “mimiques” sympa de l’orateur. Je me réjouis par avance pour la parution de votre prochain livre.
    Vous êtes super à tout point de vue Julien, merci d’exister.
    Cordialement

    • Merci pour ce super témoignage… je pense aussi que cette crème peut vraiment servie à 1001 applications : mains et pieds secs, visage sec en extérieur, masque repulpant hydratant, baume fondant pour le corps… Elle est vraiment très durable en plus 😉

  30. Pingback: Les meilleurs conseils 2012 en vidéo

  31. bonjour julien! depuis toujours,je suis persuadée que les plus efficaces des astuces beauté sont offertes par dame nature. Petite ma mere rinçait mes cheveux tres long avec un vinaigre blanc melangé a de la lavande et traitait la conjonctivite a coup d’infusion de camomille (ultra bio du jardin). Il ya peut je vous est decouvert , vous transpirez la joie de vivre et la generosité et vous avez enfin mis un mot a un art de vivre que les populations occidentals ont oublié depuis trop longtemps, le Slow (en un mot tout est dit)
    Je suis touché de voir de plus en plus d’adepte de cette art de vivre et je pense que le pere noel a fait beaucoup d’heureux et d’heureuse grace a votre livre ( le fiche 10 conseils est deja glissé dans le sac a main!)

    En se qui concerne la recette de creme ci dessus, meme si je suis un peu feignante et gauche pour la preparation de soin elaborés, je vais tenter. j’ai un probleme de Keratose pilaire que je cherche a traiter depuis des années, votre soin va peut etre venir a bout de cette tres agreable.. peau de poulet.

    je vous souhaite une belle année a venir, MERCI POUR TOUT !

    • Merci Céline ! Il faut que je partage mon expérience sur la kératose pilaire avec l’huile essentielle d’eucalyptus citronné. MErci pour l’idée, je vais y penser.

  32. merci pour cette belle recette toute simple !
    Je decouvre ton blog par la même occasion grace au blog d’une copinaute….
    bravo

  33. Bonjour Julien,
    Encore un grand merci pour vos réponses, conseils,aide…etc. C’est mon z’époux qui m’a offert votre livre : “Adoptez la Slow cosmétique”.” Comme quoi…!! A quand le prochain : en 2013 ?
    Tout d’abord, je trouve que la 1er crème pour les vrais marathoniens(iennes) a l’air très bien. Je vais sûrement l’adopter mais avant :
    Un chtit conseil quand le temps vous le permettra mais ne m’oubliez pas, merci
    – J’ai 55 ans, une peau sensible, réactive, plutôt mixte et qui a besoin d’être bien hydratée.
    J’avoue que, parmi toutes ces recettes, je suis un peu, “biocou” perdue !
    Je souhaite des recettes simples pour :
    -*une crème de jour, -*de nuit, -*un masque hydratant et -*un contour des yeux contre cernes++. Désolée pour ma gourmandise!!
    Toute cette “tambouille” bien efficace, raffermissante pour essayer, quelque peu “d’arrêter le temps” et la prolifération des rides. Retrouver ma peau de jeunette, quoi!!
    En tout cas, en attendant d’avoir le plaisir de vous lire,
    Je vous souhaite de Très Bonnes Fêtes de fin d’année “avec de bons produits” comme dirait J.P. Coffe!!
    Au plaisir de vous lire,
    Grand Merci, Amicalement Poupie

    • Merci Poupie. Mes recettes dans le livre ainsi que celle-ci en supplément couvrent toutes vos questions. Crème de jour et nuit : la crème universelle, contour des yeux, dans le livre, masque hydratant : un massage au karité , à l’argan, au miel…

  34. j’adore ce genre de texture si réconfortante…La compo de la crème est idéale. J’adore tout : fan du beurre de karité, de cacao, d’huile de jojoba et même de l’olivem 1000. ah julien, j’ai trop envie d’en faire une comme ça moi aussi. En plus, ce que je trouve génial dans cette compo, c’est qu’elle soit variable : ou cette huile végétale ou celle-ci, ou cette huile essentielle ou celle-ci. ça peut varier à l’infini… merci. Bonsoir et bonne année….

  35. Je l’ai essayée, c’est la première fois que je réalise une crème et j’en suis particulièrement fière. Après plus de deux semaines d’utilisation comme crème de nuit, je m’aperçois que ma peau a l’air plus lumineuse et en meilleure santé. A refaire donc ! par contre, malgré que je la chauffe dans la paume de ma main, elle reste difficile à étaler. La prochaine fois, je diminuerai la quantité de karité et je mettrai de l’huile essentielle de carottes pour lutter contre les tâches pigmentaires. J’étais tellement contente du résultat, que je viens de commander le livre sur la Slow cosmétique. Merci pour tous vos bons conseils et pour votre dynamisme.

    • Merci Annik ! C’est en effet une crème très couvrante et peu pénétrante puisqu’elle a pour but de protéger des frottements (et de la déshydratation aussi). Tes idées pour la formulation valent le coup d’être essayées.

  36. Me voici de retour, après avoir achetė le matériel nécessaire pour faire mes premiers cosmétiques façon slow.
    Je me suis donc lancée dans la confection de cette crème. C’est une réussite ! Est-ce la chance du débutant ?
    En tous cas, c’est très encourageant ! Je ne compte pas m’arrêter là ! Surtout que j’ai bien eu ton livre à Noël ! Je le trouve tellement bien que je l’ai acheté pour l’offrir à une amie. Merci pour tout Julien et surtout ne t’arrête pas de nous transmettre ton savoir !

  37. Bonsoir Julien,

    Cette recette de crème multi-usage est très intéressante surtout pour mes petits pieds qui souffrent trop des frottements dûs à la randonnée !

    Mais où se procurer les ingrédients lipophiles en dehors de l’huile de jojoba ?

    Merci d’avance.

  38. Guénaëlle

    Bonjour,

    Merci pour cette super recette : je l’ai testée comme “crème hivernale”: c’est une vraie réussite.
    Et alors que d’habitude ma peau réagit plutôt mal au gel, là TOUT VA BIEN !
    Je recommande chaleureusement pour les peaux sèches : c’est vraiment un must.
    L’odeur est un peu surprenante au début (le chocolat est très présent + HE : on se demande si on doit le manger ou s’en enduire), mais on s’y fait très bien.

    J’essaierai la prochaine version avec un peu moins de cire pour la rendre un peu plus souple: et oui, la recette dit bien qu’il s’agit de cuillères à soupe “rases”. C’est comme ça qu’on progresse.

    Mille merci une fois encore ! ! !

  39. Salut Julien! Merci pour cette bonne crème! Seulement une petite question; Est-il vrai que l’action de l’huile de Jojoba est neutraliser par la vitamine A? Et si oui, comme le beurre de Cacao et de Karité en contiennent (vitamine a), serait-il mieux de changer l’huile de Jojoba par de l’huile de noyau d’abticot? Merci d’avance! 🙂

    • Euh… Frank, je n’ai jamais entendu que l’action du jojoba était neutralisée par la vitamine A… Et le karité et le cacao en contiennent vraiment très peu de toute façon… :-/