Quel savon choisir ? La saponification à froid.

Dans la vidéo ci-dessus, je vous explique la différence entre plusieurs types de savon et je vous recommande de choisir les savons saponifiés à froid.

Dans mon livre « Adoptez la Slow Cosmétique », je vous parlais déjà du savon d’Alep, naturel mais pas forcément adapté au pH de la peau. Je vous introduisais aussi au savon « fait maison » et à la saponaire… Voyons ici ce que sont les savons saponifiés à froid, mes chouchous dans la grande famille des savons.

Késako le savon à froid ?

Le savon ? Oui mais à froid, BIO et surgras !

Le savon ? Oui mais à froid, BIO et surgras !

Un savon saponifié à froid est un savon fabriqué de manière artisanale sans chauffer les huiles végétales qui le composent. Le savon garde ainsi au final une part plus importante de glycérine végétale, ce qui est tout bénéfice pour la peau qui peut être agressée par le détergent et son pH trop alcalin.

Si en plus le savon choisi est « surgras », alors cela veut dire qu’on y a ajouté des huiles végétales ou des beurres végétaux en fin de fabrication, et alors là la part en glycérine et en lipides complexes est encore plus importante. Un vrai soin apaisant pour la peau.

Comment reconnaître le savon à froid ?

On trouve des savons à froid dans certaines boutiques spécialisées de type herboristeries ou magasins de cosmétiques BIO, mais même dans ces magasins ce n’est pas toujours évident. Il existe depuis peu un logo (voir dans la vidéo) pour reconnaître les savons saponifiés à froid qui sont fabriqués par un savonnier membre de la récente Association des Nouveaux Savonniers (ADNS). Mais certains savonniers à froid n’ont pas encore apposé ce logo sur leurs emballages donc ce n’est pas évident.

Mes trucs à moi pour être sûr qu’un savon est saponifié à froid ?

Les savonniers à froid sont souvent très créatifs ;-)

- poser la question au vendeur, qui bien souvent ne sait pas mais poser quand même ;-)
- poser la question directement à la marque apposée sur le savon ou au fabricant si c’est un artisan… et évaluer son degré d’honnêteté 
- toucher et palper le savon : les savons à froid sont un tantinet plus gras au toucher qu’un savon classique, et surtout ils sont un peu plus mous la plupart du temps.
- se laver la frimousse avec le savon : Attention, vous savez que je déconseille formellement le nettoyage du visage avec des savons. Mais quand même, pour tester la qualité surgrasse d’un savon, c’est intéressant. Si le visage tiraille tout aussi fort après la toilette qu’avec un autre savon, c’est louche… Quoique, ne jetez pas le bébé… car même les savons à froid sont des savons et il est normal que cela tiraille un peu puisqu’ils sont des détergents avant tout eux aussi.

 

ATTENTION ! Je ne suis pas partisan de la toilette du visage avec le savon, aucun savon ! Pour le corps pas de souci, mais pour la figure :

 

RAPPEL de mes conseils pour la toilette du visage :

Pour la peau maquillée : démaquillage à l’huile  (clic) suivi de l’application d’un hydrolat au coton ou à la lingette. Je vous prépare une vidéo sur les lingettes recyclables, pensez-y. Enfin, si vous adorez le lait, revoyez aussi ma recette en vidéo de lait démaquillant  à l’aloe vera (clic).

Pour la peau grasse ou la peau sensible non maquillée  : émulsionner un peu d’argile blanche sur le visage très mouillé puis rincer et passer l’hydrolat

Pour toutes les peaux non maquillées : passer un coton imbibé d’hydrolat plusieurs fois sur le visage. Je vous prépare aussi une vidéo sur les hydrolats.

Pour la peau normale, sèche, ou mature  : le savon sans savon (ou « pain dermatologique » ou « syndet »), préférez alors un gel moussant sans savon certifié BIO (Cattier, Natessance, Coslys, AromaZone, Dermatherm…). Personnellement, j’utilise pour me laver le visage très souvent un gel moussant sans savon certifié BIO 

Si on est vraiment sale : un peu de savon saponifié à froid ;-)

Où acheter un bon savon saponifié à froid ?

Le logo de l’ADNS posé sur les savons saponifiés à froid

Je vous donne ici quelques adresses web de vendeurs de savons professionnels qui sont spécialisés. Je les ai tous testés au moins une fois ou je connais personnellement les fabricants :

– La Savonnerie Bourbonnaise (savons dans la vidéo)

– Les savons Gaiia (savons dans la vidéo)

Les savons de Chauvirey

Codina 

Jurassens

Cathy Savons Gourmands

– Les Savons by Swanee (vous trouvez sur son blog TOUT sur les autres savonniers, des ateliers,…)

Et si tout cela vous intéresse, sachez que vous pouvez aussi visiter le site de l’association des savonniers à froid, une association qui rassemble les âmes probablement les plus belles du monde de la cosmétique actuelle ;-) :

www.saponification.org

 

 

 

 

86 Comments

  1. vert citron dit :

    cool! j’avais vu la vidéo (partagée sur mon blog) mais je n’avais pas vu l’article encore!
    quant au savon sur le visage, je confirme que meme les SAF surgraissés font tirailler la peau! enfin sur ma peau sensible!
    un autre moyen de savoir si un savonnier ou un vendeur nous a « roulé » dans la farine(ou dans les bulles du savons)…: j’ai remarqué qu’ un savon non SAF se « casse » une fois arrivé vers la fin de son utilisation et il a tendance a se fendiller avant… alors qu’un savon SAF, grace à sa glycérine et au surgraissage, reste « souple » et « élastique » jusqu’au bout… ce n’est qu’une fois qu’il est tres mince qu’il se casse.

    • Julien dit :

      Excellent truc ! J’avais remarqué cela moi aussi ! Mais du coup on est quand même obligé d’utiliser le « vrai savon » pour s’en rendre compte ;-) Cela évite cependant de REcommettre l’erreur ;-)

  2. Claire dit :

    Moi qui croyais que le savon d’alep etait le meilleur pour la peau…
    Merci pour le lien sur la savonnerie bourbonnaise, je suis auvergnate et je ne les connaissait meme pas!!
    Ces savons ont l’air super sympa, je vais avoir du mal a choisir!!

  3. Zorro51 dit :

    Bonjour

    Merci pour cet article.

    Ce que je regrette tout de même, c’est qu’il est assez difficile de trouver des savons saponifiés à froid (en tout cas dans ma région Champagne-Ardenne, pas de savonnerie à proximité. Il faut donc commander sur internet, et payer des frais de port souvent élévés) !
    De même, leur prix peut en vacciner plus d’un (même si je comprends bien qu’en général, c’est de l’artisal donc forcément de meilleure qualité, et fait maison).

    Penses-tu que les savons de nannyssillysoap.com sont saponifiés à froid ?
    C’est là ou je commande mon savon à barbe (qui a un prix très abordable malgré que ca soit de l’artisanal).

    Merci

    • Julien dit :

      Je comprends ta remarque. Pour tes savons sur le site cité, il faut tout simplement demander directement au fabricant ses garanties ou à l’association des savonniers à froid.

  4. agrume dit :

    bonsoir,

    pour la toilette du visage, la base lavante bio d’aromazone peut elle convenir? Est elle sans savons? Je ne le vois pas mentioné sur le site. merci

  5. Otis dit :

    Bonjour julien,
    Pour quelle raison déconseillez-vous l’utilisation du savon pour nettoyer le visage ? Un savon avec 10 % de lait d’anesse est-ce bien pour le visage ?
    Merci d’avance.

    • Julien dit :

      Parce que le savon ne respecte pas le pH acide de la peau et , sur le visage, c’est important car cela constitue une défense.

  6. Zorro51 dit :

    Bonjour

    D’après ce que j’ai pû lire, la base lavante AromaZone est sans savon, et a un PH à 5 environ. Elle est donc pleinement adaptée au nettoyage du visage, non ?

  7. Havanna dit :

    Bonjour Julien,
    après avoir lu ton article avec attention, je me pose 2 questions :
    – le gel Cattier que tu montre dans la vidéo est un gel « Bébé », convient-il aussi pour les peaux adulte ?
    – ma 2° question (que je me suis toujours posée), quelle est la meilleure façon de se laver le visage ? Avec un gant de toilette ? en frottant ou en tamponnant ? tu un visage sec ou déjà mouillé ? ou alors avec une éponge de mer ? ou tout simplement avec les mains ?
    Merci de m’éclairer Julien, et merci aussi pour tes nombreux et bons conseils.

    • Julien dit :

      Bien vu Havanna ! Le gel sans savon montré est en effet issu de la gamme Cattier Bébé, mais il y a d’autres gels sans savons BIO.
      Pour l’émulsion du nettoyage visage, moi je conseille les mains humides et puis le passage d’un coton imbibé ou d’une éponge.

  8. Miss California dit :

    Bonjour Julien,

    Merci infiniment pour cet article qui répond à la question que je me posais. En effet, je me demandais si on pouvait se laver le visage avec un savon saponifié à froid… J’ai ma réponse, c’est chouette ! :)

  9. DI COLA dit :

    J’ai une question de dosage pour cette recette pour l’eczéma
    Faites fondre au bain marie :

    – 2 cuillères à soupe de karité
    – 1 cuillère à soupe d’huile de calendula

    Retirez le mélange du feu une fois fondu et ajoutez-y 5 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang et 4 gouttes d’huile essentielle de camomille allemande (matricaire).

    Massez ce baume autant de fois que nécessaire par jour sur les zones irritées ou très sèches.
    Pouvez vous m’indiquer pour le karité la consistance en grammes

    et pour l’huile de calendula en ml.

    Y a t-il une température à respecter lorsque le karité fond au bain marie ?

    MILLE MERCIS

    ET MERCI POUR VOTRE SITE QUE JE LIS DES LA PARUTION D’UN DOSSIER

    ET POUR VOTRE LIVRE QUE JE VIENS DE TELECHARGER AUX EDITIONS LEDUC

    A BIENTOT ET MERCI POUR VOTRE REPONSE

    • Julien dit :

      Voilà en effet une recette de mon livre paru chez Leduc (clic).
      Dans ce livre, toutes les recettes s’expriment expressément en cuillères à soupe et en gouttes afin d’éviter les ml et les gr. qui sont parfois difficiles à mesurer. Il n’est vraiment pas nécessaire d’avoir recours à la graduation pour les recettes de ce livre qui sont toutes simples et sans contre indication. Pour la font du karité, il ne faut pas excéder 65 degrés en effet, mais vous ne devez là non plus pas mesurer. Le beurre fond rapidement, il faut touiller pour homogénéiser a température, et hop !

  10. Catherine dit :

    Julien,

    je m’intéressais justement à ce domaine et voilà que vous m’informez!! votre blog m’est vraiment précieux!

  11. Zorro51 dit :

    Julien,

    Je me suis intéressé à la savonnerie Martin de Candre, savonnerie assez connue dans le monde du rasage pour homme. Leur savon à raser est en effet réputé.

    Bref, ils font également des savons type savon de Marseille.

    Cependant ils ne semblent pas faire de saponification à froid. Voici leur réponse à la question de saponification : « Notre saponnification est faite selon le procédé d’empâtage à chaud tel qu’il était pratiqué à Marseille pendant des siècles ».

    A ton avis, est-ce que cette façon de procéder « dégrade » le savon ?

    Qu’en penses-tu ? Je préfère te demander, car je ne suis pas spécialiste dans le domaine.

    Merci

    • Julien dit :

      Je n’oserais pas dire que la méthode à chaud « dégrade » le savon mais, tu l’auras compris, c’est un procédé moins respectueux des huiles végétales. Le tout est de savoir quelle quantité d’huiles végétales et de glycérine ces savons contiennent. Enfin, il faut éventuellement voir si le savon est surgraissé en fin de procédé ou pas. De toute façon, le procédé décrit est relativement naturel et tout à fait traditionnel en effet, c’est donc déjà ça de gagné et c’est mieux qu’une mousse à raser ;-) Si tu aimes ce savon, et qu’il contient de bons ingrédients, ne réfléchis plus… mais teste à l’occasion un savon saponifié à froid pour découvrir.

      • Zorro51 dit :

        Merci pour ta réponse, Julien.

        J’ai recu encore plus de précision sur ce savon : « Le savon, quand il a terminé sa cuisson (saponification) n’a pas de PH mais une alcalinité libre. Elle est très proche de l’acidité de la peau, 6.5 environ.
        La saponification a chaud ce fait à 90°, c’est le procédé marseillais. »

        Penses tu qu’une saponification à 90 dégrés degrade fortement le savon ?

        Sa compo : huile d’olive (40%), d’huile de Palme (14%) et d’huile de Coprah ( pour la mousse). Après, je ne sais pas s’il est surgraissé en fin de procédé.

        • Julien dit :

          Le savon n’a pas de pH ? Je ne suis pas d’accord : le produit fini (savonette) a bel et bien un pH alcalin (plus de 8) qui met à mal celui de la peau.

          • Zorro51 dit :

            Je trouve leur message un peu confus, car la personne dit que juste après cuisson, il n’y a pas de PH (parlant d’alcalinité libre). Puis elle parle de PH acide, comme celui de la peau.

          • Zorro51 dit :

            Désolé pour cette multitude de réponses, Julien, mais je n’ai pas l’opportunité d’éditer ni de supprimer mes réponses précédentes !

            J’ai eu réponse de la personne qui fabrique ces savons : « En fin de saponification tous les acides gras ont été neutralisés par la soude. Seul subsiste une légère acidité libre. Le PH* final de nos savons est de 6,5 : PH naturel de la peau. »

            Je pense donc qu’elle s’est donc mal exprimée dans la réponse précédente.

          • Julien dit :

            Un savon au pH de 6,5 ??? Du jamais vu ! ;-) Il me le faut celui-là…

          • Zorro51 dit :

            « Un savon au pH de 6,5 ??? Du jamais vu ! Il me le faut celui-là… »

            Réponse humoristique ?

          • Julien dit :

            Oui, car c’est impossible. Alors il ne s’agit pas d’un savon. Je pense que nous avons fait le tour de la question Zorro, à vous de faire votre choix de consomm’acteur.

          • Zorro51 dit :

            Je ne pense pas avoir fait le tour de la question, mais bon. Je ne vois juste pas pourquoi la savonnerie Martin de Candre me raconterait n’importe quoi sur le PH de leurs savons (à 6,5), surtout que cette savonnerie existe depuis bientôt 30 ans : http://www.martin-de-candre.com/faq.html

            La base lavante neutre d’Aroma Zone est à un PH de 5,5. Pourquoi donc un savon ne pourrait-il pas avoir un PH à 6,5.

            Maintenant que vous avez ouvert la voix à cette discussion, peut-être faudrait-il y apporter plus d’explication, afin que j’en saisisse les finalités, non ?

          • Julien dit :

            Mais Zorro, la base lavante d’aroma-zone n’est pas un savon voyons.
            Pour la question du pH, c’est la logique même : le savon est par NATURE une matière alcaline, soit au-dessus de 7 sur l’échelle de pH. Il est donc impossible de parler de « savon » dont le pH est acide. C’est de la chimie de débutant pure.
            C’est d’ailleurs pour cela qu’on appelle les syndets dont le pH est acide « savon sans savon » Je ne sais plus quoi vous dire d’autre… que voulez vous entendre exactement ? Souhaitez vous faire une forme de publicité pour cette savonnerie ? Si c’est le cas, pas de problème nous pouvons en parler. J’apprécie beaucoup vos visites nombreuses ici.

          • Zorro51 dit :

            Je ne fais nullement de la publicité. Je me renseigne tout simplement avant achat. J’ai en effet pris l’habitude d’essayer de trouver les meilleurs produits au meilleur prix.
            Car qui dit Slow Cosmétique dit également budget serré.
            Les savons Gaiia sont bien mais chers (ne sont vendus qu’en 100 grammes)
            J’essaie donc juste de trouver aussi bien, mais moins cher, et vendu sur place ! Je préfère avoir par exemple un savon de 300 grammes, plutôt que 3 savons de 100 grammes ou il y aura un emballage cartonné, à chaque fois.
            Car qui dit acheter des savons venu d’Inde, veut dire également pollution pour amener un produit naturel.
            N’est-ce pas cela également, la Slow Cosmetique ? Un minimum d’emballage, de pollution pour acquérir le produit ? :)

          • Julien dit :

            Tout à fait d’accord… Mais il n’y a pas que Gaiia qui fait du savon à froid.

  12. Otis dit :

    Bonjour julien,

    Si vous déconseillez le savon pour laver le visage, quels produits (marques) vous pouvez nous conseiller ? car il ya tellement de marques de produits cosmétiques bio. Est-ce , que pour une peau sèche le pain dermatologique Massada (sans savon)conviendrait ou la crème purifiante Dr Hauschka ? Merci de bien vouloir m’apporter quelque conseil car j’utilisais un savon pour la toilette du visage.

    • Julien dit :

      Dans mon livre « Adoptez la Slow Cosmétique » (clic) , vous trouverez un chapitre complet dédié aux divers moyens de se nettoyer le visage en le respectant. J’y parle d’argile notamment ainsi que du démaquillage à l’huile (clic).
      La crème nettoyante dont vous parlez est très adaptée aux peaux sèches, et ce savon sans savon de massada semble est tout aussi adapté à tous les types de peaux mais je ne l’ai jamais essayé.

  13. Noé dit :

    Bonjour Julien,

    J’ai lu il y a quelques semaine ton livre, merci pour toutes ces précieuses informations, et j’ai réalisé ce matin même mon deuxième pot de baume pour le corps, en variant les huiles essentielles qui le parfument, quel régal !
    Concernant le savon d’Alep, je me demandais : puisque son ph est trop alcalin pour la peau, cela en fait-il un produit adapté à l’hygiène intime ? En effet, les solutions lavantes dédiées à cet usage et vendues en pharmacie mettent en avant leur ph alcalin…
    Merci d’avance !

    • Julien dit :

      En effet. Mais les solutions lavantes très acides qui sont vendues pour l’hygiène intime sont surtout intéressante si on a un souci de ce côté là (flore bactérienne trop importante, problèmes dermatos…). Si l’intimité est saine, alors tout savon naturel peut convenir. Les savons à froid surgras notamment ;-)

  14. Jade dit :

    Salut.
    Merci pour ces conseils super pratiques. Pour ma part, j’ai galéré pendant plusieurs années avant de trouver le bon savon pour mon visage. Même les produits donnés par les dermatologues que j’ai consultés ne fonctionnaient pas, alors je compte bien prendre en compte les astuces laissées ici.
    Ciao !

  15. Thierry dit :

    Pour beaucoup de choses c’est très bien mais pour le fait de ne pas laver la figure au savon là c’est un peu limite quand même, je sais que tout le monde a besoin de vivre, mais conseiller les savons sans savon (ineptie) à la place de vrais savons là ça fait peur quand même!Tout dépend surtout de la qualité recherchée et du prix que l’on mets dans son savon car tout se paye c’est un fait et pour ma part rien ne vaut un véritable savon d’Alep qui n’a rien à voir avec ce que l’on trouve la plupart du temps comme « piège à gogo ».
    Bonne soirée.

    • Julien dit :

      Comme je l’écris dans mon livre, le vrai savon d’Alep est très bien Thierry. C’est d’ailleurs un savon à froid lui aussi si il est fabriqué traditionnellement. Je ne déconseille le savon que pour le visage. Pour le reste, j’en utilise moi même très souvent.

  16. Thierry dit :

    Bonjour Julien,
    Je viens de recevoir votre livre je vais le dévorer car il m’a l’air très bien fait, d’ailleurs j’en ai parlé hier dans ma boutique de produits bio où je vais toutes les semaines (un peu de pub ne fait pas de mal (lol).

    Par contre je ne comprends pas pourquoi vous dites qu’il ne faut pas se laver le visage avec le savon d’alep (si celui ci est de très bonne facture naturellement) beaucoup de savons ou de pseudo savons que j’ai essayé (et j’en ai essayé des dizaines!!) m’ont toujours irrités la peau ou alors j’avais la peau qui tiraillait comme avec énormément de savon, et un jour (il y a 15 ans) je suis tombé sur un bon savon d’Alep et là miracle pour ma peau et depuis je n’ose acheter un autre savon.Alors je ne sais pas si cela n’est pas bon pour la peau du visage, mais au vu de sa composition (huile d’olive, huile de laurier et eau) étant donné que l’huile d’olive a toujours été un bienfait pour la peau et assez nourrissante, là je ne comprends pas, peut être suis je bête (lol) mais il y a un truc qui m’échappe???Les savons Gaiia disent qu’ils sont superbes ect ect mais qu’ont ils de plus ou de moins j’en sais rien?
    Par contre si ça peut aider quelqu’un entre l’huile d’argan (dont on fait l’apollogie en ce moment) et le beurre de Karité pur bio, pour moi il n’y a apas photo c’est largement le beurre de Karité qui est beaucoup plus efficace à mon avis et ça se voit, ce produit est une pure merveille.
    Bon julien si vous pouviez m’aider à comprendre au sujet des savons car là je sèche comme on dit????Je serais assez tenté de faire des formations afin de devenir (si c’est possible) conseillé en cosmétologie naturelle dans ma région étant donné que je m’intérresse de très à tout cela depuis une bonne trentaine d’années et qu’avant il n’y avait rien, quand je rentre dan s une parfumerie c’est plutôt moi qui conseille que les vendeuses mais ça c’est un autre problème (lol).
    Bonne journée.

  17. Colombo67 dit :

    Je vous fais parvenir mon expérience sur un savon d’Alep qui est vendu par Aroma-Zone. Il s’agit du savon avec 40 % d’huile de baie de laurier (fabriqué en Syrie et importé par Lauralep). Il est fabriqué à partir d’huile d’olive bio première pression à froid et ce, contrairement à beaucoup d’autres marques. Il est réputé pour les peaux à problèmes : acné, eczéma, psoriasis. Son prix n’est pas donné : 6,90 EUR pour 150 g mais c’est un vrai régal de s’en servir.
    Beaucoup de succès dans votre entreprise !!

  18. Thierry dit :

    Bonsoir,
    Et bien moi ce savon de chez Lauralep je le connais très bien pour l’avoir utilisé pendant pas mal de temps, et bien qu’il ne fasse aucun mal à la peau, je n’ai rien constaté de probant mais alors rien du tout.Du coup j’ai repris du savon d’Alep vraiment traditionnel pour avoir ce côté agréable du vrai savon d’Alep.

  19. Célimène dit :

    Bonjour,

    Vous connaissez les réactions de ceux qui (comme moi) ont eu le plaisir de découvrir les bienfaits des savons artisanaux surgras pour le visage… (Mais je conçois qu’on ne convainc pas par le discours seul, et je vous invite à essayer à l’occasion. Aussi le débat n’est-il pas là, chacun ses convictions)

    En premier lieu, je suis tjs étonnée qu’on conseille les syndets (« savons » sans savon) sans plus de mise en garde sur leur composition.
    En effet certains (y compris certifiés bio) contiennent du SCS (et autres TA sulfonés) qui sont particulièrement agressifs et nocifs (et reconnus comme tels).

    Mon interrogation porte surtout sur les choses suivantes :
    1) « Un savon saponifié à froid est un savon fabriqué de manière artisanale sans chauffer les huiles végétales qui le composent. »
    Ce n’est pas tout à fait vrai, vous faites mention de l’usage de beurres dans ces savons, et ceux-ci sont chauffés pour les amener à fondre (pour ceux qui contiennent de la cire d’abeille, ou autres cires florales par exp, la T°C nécessaire à leur fonte est plutôt élevée)…
    D’autre part, la saponification étant une réaction exothermique, les huiles sont également chauffées. D’autant que nombreux sont ceux qui favorisent la période dite de « gel » (qui est une phase de chauffe importante – mais naturelle)

    2) « Un savon saponifié à froid est un savon fabriqué de manière artisanale sans chauffer les huiles végétales qui le composent Le savon garde ainsi au final une part plus importante de glycérine végétale, ce qui est tout bénéfice pour la peau »

    A lire cet article (commes ses commentaires, ou à visionner la vidéo afférente), on comprend que l’intérêt premier du savon à froid est la glycérine qu’il comporte et que c’est ce qui l’oppose aux savons à chaud (cf commentaire sur la question, et cette mention « garde ainsi au final une part plus importante de glycérine végétale » par opposition aux autres méthodes que celle dite à froid )

    Or si effectivement les savons type « marseille » subissent une délipidation (=relargage qui les prive de la glycérine formée naturellement lors de la saponification), ce n’est pas le cas des autres savons à chaud qui conservent leur glycérine.
    Si comme vous le dites, c’est la présence de la glycérine qui justifie votre choix de conseiller la SAF (glycérine compensant le ph alcalin du savon), alors vous devriez également conseiller les savons artisanaux à chaud (sans relargage) puisque le taux de glycérine reste le même à chaud ou à froid (pour une même recette)

    3) « Si en plus le savon choisi est « surgras », alors cela veut dire qu’on y a ajouté des huiles végétales ou des beurres végétaux en fin de fabrication »
    Cela signifie qu’il reste dans le savon des huiles/beurres non saponifiés, que ceux-ci soient ajoutés en fin de procédé ou au début.

    4) « Je n’oserais pas dire que la méthode à chaud « dégrade » le savon mais, tu l’auras compris, c’est un procédé moins respectueux des huiles végétales »
    (cf 1) )
    il faut comparer ce qui est comparable :
    *un savon non surgras => le savon lui-même n’est pas altéré par la chauffe pratiquée, il n’y a aucune différence entre les deux méthodes!
    *un savon surgras (huiles ajoutées en fin de préparation) => « à froid » la saponification n’est pas terminée, le savon va dégager de la chaleur à laquelle seront soumises les huiles, quand le savon « à chaud » (étant moulé après cette dernière étape) les y soumettra pendant une période plus courte !

    Cordialement.
    Célimène.

    • Julien dit :

      Merci pour ces précisions Célimène. Je tiens à répéter que le but de la vidéo était avant tout de rappeler les différentes options bénéfiques pour la peau et pour la planète en termes de choix de savon. Quelques points :
      – je reste persuadé que le savon, quel qu’il soit, a un pH non adapté à celui de la peau du visage. C’est cela qui m’encourage à conseiller du savon sans savon ou de l’argile pour se nettoyer la frimousse.
      – En matière de savon, il est quand même évident qu’il y a une gradation dans les choix : un savon SAF surgras est préférable à un savon à bondillons non surgras me semble-t-il, et encore plus préférable à un savon industriel. Ce n’est pas que la teneur en glycérine qui guide ce choix, mais un ensemble de facteurs : peau plus respectée, écologie plus respectée, transparence pour le consommateurs.
      Voilà, je ne souhaite pas que cette discussion prenne le pas sur la vidéo qui est toute simple et ne se présente guère comme un cours sur la savonnerie. Elle n’a que pour but de présenter des choix de consommation différents.
      Je garde donc bien ton commentaire car il permet d’aller plus loin, mais pour tous les autres je vous invite à aller visiter des sites dédiés à la savonnerie SVP : http://byswanee.blogspot.fr/p/savon-byswanee.html#

      • Célimène dit :

        Sur le premier point, j’aurais aimé une réponse sur les SCS (et autres TA sulfonés) que comportent un certain nb de « savons sans savons » que vous conseillez et qui sont bien trop agressifs (sans parler de cet ensemble de facteurs dt vous faites mention et qui ne sont aucunement respectés « peau plus respectée, écologie plus respectée, transparence pour le consommateurs »)

        Sur le second point, nous sommes d’accord, comparer la SAF aux produits industriels est bien sûr à son avantage. Reste qu’il est équivalent en qualité aux autres savons surgras artisanaux.

  20. stephanie dit :

    j’essayerais à l’occasion un savon à froid et comparait avec le savon d’alep. Qui sur ma peau à un effet hyper hydratant (je n’ai plus la peau croco)

    vous parlez des problèmes de peu du genre eczéma mais pour le psoriasis que préconisez vous?
    mes soeurs en souffrent et j’avoue que c’est vraiment moche

    • Colombo67 dit :

      Pour le psoriasis, le savon seul n’apportera pas la solution idéale. Je crois que l’alimentation et le mode de vie interviennent pour une grande part. Par expérience, j’ai supprimé les produits laitiers de vache et je fais également attention pour ne pas consommer trop de produits laitiers de chèvre et de brebis. J’ai supprimé le sucre blanc raffiné, je ne prends pas de produits light (qui contiennent de l’aspartame !!). Je lis attentivement les étiquettes pour éviter les additifs litigieux (il existe des listes sur internet). Je lis les étiquettes des produits cosmétiques et je consulte souvent le livre de Rita Stiens  » La vérité sur les cosmétiques » : « bible » très instructive et bien sûr, les conseils de Julien sont très intéressants. Je n’ai pas beaucoup apprécié la pub qu’il a faite pour l’appareil Rowenta (fabrication de cosmétiques) car 1°) c’est hors de prix et 2°) quid de la durée de cet appareil ?
      Bonne journée.

    • Julien dit :

      Ces pathologies nécessitent un nettoyage très doux (argile, savon sans savon ou à froid surgras, lait), une hydratation intense (beurre de karité, bourrache), une lutte contre l’inflammation (calendula), des huiles essentielles régulatrices pour la kératinisation : myrrhe, encens, ciste… Voir SVP mon article avec recette sur l’eczema , il convient aussi pour le psoriasis. Voir ensuite un autre article que j’ai écrit sur un autre blog sur le psoriasis et la myrrhe (clic).

  21. stephanie dit :

    merci pour votre intervention
    dernièrement j’ai trouvé un site qui apprend à décrypter le sétiquettes très intéressants.
    et lorsque j’ai un peu plus de temps je lis les infos de Julien.

  22. stephanie dit :

    super je vais lire votre article et en ferait part autour de moi
    concernant le site pour décrypter les étiquettes je mettrais le lien dans la semaine.

  23. Lilia dit :

    Bonjour Julien,

    J’ai découvert votre site web cet été : vous êtes super.
    D’ailleurs, j’ai tenté d’acheter votre livre mais ils n’en n’avaient plus (je suis, cependant, persévérante : je compte bien le trouver ailleurs).
    Voilà, je voulais juste vous dire merci pour tous vos conseils qui nous aident à rester jolies ! :)

    Lilia

  24. Coco dit :

    Bonjour Julien!

    Comme je ne savais pas quel savon choisir, j’ai acheté le savon douceur au lait d’anesse d’Aroma Zone, convient-il? Il n’y ai pas indiqué le ph mais il est sponofier a froid! Merci par avance de votre réponse

  25. Coco dit :

    Donc pas pour la toilette du visage alors? Je suis perdue… Je ne sais quoi choisir pour le visage… Pourriez-vous me le redire SVP? Mar avance et désolé ;)

    • Julien dit :

      Visage : argile, huile + hydrolat, savon sans savon certifié BIO
      Corps : savon à froid, savon d’alep bien fabriqué

    • Julien dit :

      Pour le Visage : argile, huile + hydrolat, savon sans savon certifié BIO
      Pour le Corps : savon à froid, savon d’alep bien fabriqué

  26. Coco dit :

    Je voulais dire Merci d’avance…. ;) Pour la toilette du visage on peut donc choisir le savon sans savon de cattier bébé? Je cherche vraiment quelque chose de moussant car j’aime bien me nettoyé le visage chaque matin et chaque soir… Merci ;)

    • Julien dit :

      Oui moi je trouve que c’est un des meilleurs gel moussant pour la toilette du visage au naturel.

  27. Thierry dit :

    Un bon savon et véritable savon d’Alep fera parfaitement l’affaire, ah ces nouvelles modes qui arrivent de partout!!!

    • Julien dit :

      Oui Thierry, c’est ce qui est dit dans la vidéo. La saponification à froid n’est pas une mode à mon sens. Par contre, pour le visage, utilisez de l’argile ou de l’huile + hydrolat vous aussi ;-)

      • Zorro51 dit :

        Les savons d’Alep saponifiés à froid doivent être rares. Ou alors très chers. Auriez-vous une marque à citer ?

        • Julien dit :

          Ha ha ! Vous êtes décidémment très caustique Zorro. et vous avancez masqué. J’ai répondu trop vite et commis une erreur qui vient d’être modifiée. Le savon d’alep n’est traditionnellement pas saponifié à froid mais bien à chaud vous avez raison. Néanmoins lisez ceci : http://soapsession.com/blog/2011/11/17/savon-dalep-maison-ou-le-presqualep/ et ceci sur le sujet : http://www.gaiia-shop.com/blog/savons-naturels/faux-savons-alep/

          • Zorro51 dit :

            Bonjour

            Ne vous meprenez pas : je n’ai absolument rien contre vous personnellement !

            Bien au contraire : j’ai d’ailleurs acheté votre livre, et l’ai lu avec attention.

            Cependant, j’en suis arrivé aujourd’hui, à être dans une démarche de Slow Cosmétique, comme vous le préconisez dans votre livre, mais en adéquation avec mon porte monnaie :)

            Les savons saponifiés à froid ont malheureusement un cout non négligeables, et vu la conjoncture actuelle, je pense que nous sommes nombreux à vouloir utiliser des produits naturels, mais pas à n’importe quel prix, tout de même.
            Le savon d’Alep (à utiliser pour le corps en effet) a l’avantage de durer très longtemps, et d’être entièrement naturel. Le seul défi est : de trouver la bonne marque (donc exit les contrefacons), qui utilise des huiles de qualité).

            Cordialement

  28. agrume dit :

    Bonjour,

    J’ai une question concernant le démaquillage à l’huile (je n’arrive pas à poster sur l’article correspondant). Quand t-on a une peau acnéique (boutons, points noirs) et qu’on se maquille, le démaquillage à l’huile + Hydrolat est il suffisant?? Ou faut il rajouter un nettoyant sans savons en deuxième étape? Huile seulement n’encrasse t-elle pas les pores, l’hydrolat est il suffisant? Je suis un peu perdu. Merci

    • Julien dit :

      Oui ce démaquillage à l’huile (clic) convient à toutes les peaux. On choisi par contre une huile non comédogène dans le cas de l’acné. Optez pour le noyau d’abricot ou la noisette. Et on passe Obligatoirement un hydrolat (clic) adapté ensuite, et si il le faut deux fois au coton. Sauge sclarée, romarin verbénone et lavande ou lavandin seront vos amis.

  29. Thierry dit :

    Oui les savons « presque alep » on connait ils portent d’ailleurs très bien leur nom car ils n’ont pas grans chose à voir d’ailleurs ce site qui vante sa fabrication vient encore de Gaïïa et de la bande de SAF les nouveaux inventeurs du savon!!Eh oui avant eux on ne se lavait pas, on ne savait pas ce qu’était le savon, heureusement que GAÎÎA est là ouffff on est sauvé!

    • Franck dit :

      Bonjour Thierry,
      je crois que plutôt que de vous répondre par une grosse tartine de texte, je préfère vous offrir le savon Gaiia de votre choix afin de vous faire une idée sur nos savons. Ensuite, je pourrais répondre à toutes les questions techniques, écologiques ou autres que vous vous posez légitimement :-)
      Bien à vous
      Franck Peiffer
      Co-fondateur Gaiia

      • Zorro51 dit :

        Bonjour Monsieur

        Je vous ai envoyé quelques questions, ou plutôt quelques suggestions, par mail. Je n’ai jamais reçu de réponse de votre part. Je trouve cela fort regrettable.

        Parmi ces questions :

        – pourquoi ne pas proposer un savon de 300 grammes, à un tarif on va dire « préférentiel », pour remplacer « la règle des trois », que vous proposez, à savoir la vente de 3 savons identiques à un tarif avantageux.

        – pourquoi proposer un emballage cartonné, pour chaque savon. Ce qui est polluant, et joue sur le prix final du savon.

        Cordialement

        • Franck dit :

          Cher Zorro51, Désolé, je réponds normalement à toutes les questions d’ordinaire…
          ma réponse est simple, c’est une bonne idée, mais qui n’est pas encore à l’ordre du jour, mais nous avons déjà réfléchit à de plus gros savons. Pour les boites (100% recyclables) elles n’impactent le prix du savon que de 15 centimes d’euro, pour reprendre votre exemple de notre règle de trois. d’autre part, comme nous vendons maintenant beaucoup en Pharmacie et para-pharmacie, les boites sont pour nous obligatoires.

          Et comme pour Thierry, merci pour ne pas « phagocyter » la page de Julien de poursuivre cette conversation sur notre blog, notre page FB ou par mail. A trés bientôt.

  30. THIERRY dit :

    Bonjour, c’est très aimable à vous j’accepte volontiers, mais si j’avais gardé l’argent que j’ai dépensé depuis des années dans les savons tous plus merveilleux les uns que les autres, je serais à la tête d’un bon paquet de billets en ce moment et c’est bien ce qui me désespère (lol).Moi je veux bien croire la bonne foi de tout à chacun je veux juste des preuves je ne m’attache qu’aux faits le reste n’est que balivernes.Il y a aussi « Le Baigneur » qui sort de superbes savons à en lire les explications alors comment choisir????
    Bien cordialement à vous Franck.

    • Zorro51 dit :

      Bonjour

      Oui enfin, les savons « Le Baigneur », c’est 11 euros le savon de 100 grammes !
      Vu le prix, faut se laver une seule fois par semaine avec :)

      • Franck dit :

        Thierry, il vous suffit de me donner votre adresse et votre choix de savon par mail : contact@gaiia-shop.com. Vous qui aimez les faits, vous pourrez juger sur pièce. Quant au savon « le baigneur », je connais le savonnier et peut vous affirmer que ce sont aussi d’excellents savons à froid.
        Merci pour ne pas « phagocyter » la page de julien de poursuivre cette conversation sur notre blog, notre page FB ou par mail. A trés bientôt.

  31. THIERRY dit :

    Pour ma part je suis entièrement contre face book pour beaucoup de raisons.

  32. Grrrrr dit :

    Thierry, on s’en fou!!!!!!!!!

  33. THIERRY dit :

    Non en s’en fout pas!

  34. Lola dit :

    Bonjour julien,

    J’ai quelques questions a vous posé. J’ai quelques imperfections sur le visage, j’ai la peau sensible et sujette aux rougeurs.

    Voici mon principe de démaquillage :
    1) Démaquillage à l’huile végétale
    2) Application d’un hydrolat
    3) Nettoayge du visage au savon sans savon bio
    4) Massage hydratant du visage aux huiles vegetales
    5) Application d’une crème hydratante aroma zone

    Mes questions sont les suivantes :
    – Pour le démaquillage, peut-on mélanger les huiles de jojoba et de noyaux d’abricots?
    – Peut-on mélanger les hydrolats suivants (lavande vraie, citron, camomille et ciste)?
    – Peut-on mélanger les huiles vegetales suivantes pour l’hydratation (noisette, chanvre, jojoba, noyau abricot, rose musquée, bourrache, avocat, calophylle avec 1% d’huile essentielle de lavande vraie?

    Juste pour petit rappel, j’ai une peau a imperfection et sujette aux rougeurs.

    Merci bien.

    Cordialement

  35. THIERRY dit :

    C’est toi grrrrr en insistant qui pourri cette conversation alors abstiens toi!

    • grrrrr dit :

      Ferme la et si tu es pas content va voir ailleurs!!!!!!!!!!

      • Colombo67 dit :

        @ grr et @ Thierry ==> merci d’avoir un peu de retenue sur ce site. On n’est pas obligé de lire vos règlements de compte même si vous estimez que vous avez raison !! C’est quand même plus agréable de lire que des personnes souhaitent obtenir des recettes auprès de Julien que des grossièretés répétées. Sans rancune !!

  36. THIERRY dit :

    Toi tu la ferme et tu te casse d’ici merci d’arrêter de poluer ce post!

  37. Catherine dit :

    c’est désolant de lire ce genre d’interventions sur ce blog; julien, faudrait intervenir pour empêcher ces pollueurs!

  38. Julien dit :

    Allez, zou, on ferme les commentaires sur cet article ! Merci de continuer à suivre mon blog, avec ou sans bulles de savon ;-)