Je m’épile…mais je me soigne !



s'épiler au naturel... possible ou pas ?
s’épiler au naturel… possible ou pas ?

Qu’elle soit pratiquée à la cire chaude ou froide, au sucre ou même avec les techniques plus récentes de lumière pulsée, l’épilation demeure à chaque fois un petit traumatisme pour la peau.

Dans cet article, je vous livre quelques bons conseils à base d’huiles végétales pour prendre soin de la peau après l’épilation, pour ralentir la repousse des poils, et surtout pour prévenir les poils incarnés et les boutons grâce aux huiles essentielles ! Plein de recettes vous sont données en cours d’article…

Alors, sommes-nous prêt(e)s pour des jambes lisses, des aisselles et un maillot parfaits pour cet été ? 😉 

Avant l’épilation, je fais quoi ?

Pour préparer la peau à l’épilation à la cire ou au sucre, on veillera tout d’abord à bien la nettoyer pour éviter tout foyer infectieux. Cette désinfection superficielle peut être habilement réalisée avec une vaporisation d’hydrolat de menthe fraîche, de lavande vraie ou de myrte, des eaux florales connues pour leurs propriétés antiseptiques et, dans une moindre mesure, antalgiques. Il suffira d’appliquer l’hydrolat et de passer un coton propre sur la peau.

Le secret d’une épilation réussie est une peau préalablement bien exfoliée. En en éliminant soigneusement les peaux mortes à la surface de l’épiderme, on dégage le poil afin de s’assurer qu’il sera facilement ôté. Pour le gommage, on peut utiliser une crème exfoliante bio du commerce ou, plus naturel, une recette maison à base de sucre fin et d’huile végétale. Mélangez une cuillère à soupe de sucre fin à une cuillère à soupe d’huile de macadamia et massez longuement la préparation sur les zones à épiler avant de rincer abondamment à l’eau tiède. A pratiquer quelques jours avant l’épilation ainsi que la veille.

<<<< Trouvez des exfoliants et gommages pour le corps de bonne qualité ici >>>>

Après l’épilation, je fais quoi ?

Qui a dit aïe ? Qui a dit ouille ?
Qui a dit aïe ? Qui a dit ouille ?

Pour calmer les rougeurs post-épilatoires et les démangeaisons éventuelles, rien de tel que l’application d’un peu de macérât de calendula sur la zone traitée.
Cette huile aux vertus apaisantes et anti-inflammatoires agit comme un doux pansement végétal.
L’application doit se faire immédiatement après l’épilation, et peut être répétée 3 à 4 fois dans les 24 heures qui suivent si la peau est très sensible.

Notons que, pour certaines parties du corps, le gel d’aloe vera bio est un excipient frais tout indiqué, non gras et qui pénètre facilement. Il convient particulièrement aux aisselles et au maillot, des zones naturellement soumises aux frottements et à la transpiration. Il est intéressant d’ajouter au gel d’aloe vera pour en potentialiser les effets réparateurs 1 % d’huile végétale de calendula.

En cas de brûlure plus importante, on préférera le macérât de millepertuis qui agit tout comme le calendula mais qui offre un pouvoir réparateur plus intense. Attention cependant, cette huile est photosensibilisante et ne peut donc pas être utilisée si une exposition solaire ou aux UV est prévue dans les 24 heures qui suivent.

Vous préférez une poudre ou un talc après l’épilation ? Si vous ne souffrez pas de gros problèmes en cas d’épilation, cela peut en effet convenir. Pour se fabriquer simplement une poudre aromatique post épilatoire, pour satiner la peau, l’adoucir et l’apaiser, l’astuce consiste à se procurer de la farine de tapioca (en épicerie) d’une finesse extrême. On y ajoute 2 % d’huiles essentielles. La recette est simple : diluez tout d’abord les huiles essentielles (10 gouttes de tea tree et 10 gouttes de palmarosa par exemple) dans 10 grammes de tapioca. Travaillez au pilon ou à la fourchette dans un bol. Ajoutez ensuite votre mixture à 90 grammes de tapioca que vous aurez réservé au préalable. Peu à peu, les huiles essentielles se fondent au mélange et vous obtenez un talc naturel délicatement parfumé. Celui-ci peut aussi servir de déodorant sec à l’occasion.

Pour ralentir la repousse des poils, on utilise traditionnellement en Afrique du Nord et un peu en Espagne l’huile de souchet (Cyperus esculentus, appelée aussi Tigernut en anglais ou Chufa en espagnol). Elle s’applique dès le lendemain de l’épilation, tous les jours, en massage localisé sur la zone traitée.  Petit plus, cette huile fine à la saveur et à l’odeur douces est aussi un bon soin hydratant.

Poils incarnés ?

Des jambes parfaites et sans bouton pour l'été !
Des jambes parfaites et sans bouton pour l’été !

Pour prévenir ou atténuer les cas de poil incarné, très douloureux et inesthétiques, on peut masser la zone traitée dès le lendemain de l’épilation avec de l’huile de nigelle aromatisée avec des huiles essentielles capables de libérer l’ouverture des follicules pileux (romarin à verbénone, sauge officinale, carotte, … voyez la recette ci-dessous pour un exemple de dosage).

 

Recette d’huile de soin post-épilatoire 2 en 1

Cette huile de soin post-épilatoire a pour but d’apaiser la peau épilée, de prévenir la repousse des poils et l’apparition de poils incarnés. Elle peut être utilisée dès après l’épilation et est à recommander en application au moins 1 fois par jour pendant toute la semaine qui suit le traitement. Fortement dosée en huiles essentielles, elle ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes ni aux enfants.

Dans un flacon adapté de 30 ml, versez successivement :

10 ml d’huile de souchet (Cyperus esculentus)

10 ml de macérât huileux de calendula

8 ml d’huile de nigelle

20 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone (et seulement celui-là), ou de sauge officinale si celle-ci est disponible
20 gouttes d’huile essentielle de carotte, ou de romarin à verbénone si vous avez utilisé la sauge.

10 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie, de lavandin ou de petitgrain bigarade  au choix.

<<<< Trouvez des huiles essentielles et huiles végétales de bonne qualité ici >>>>

Si vous n’avez pas d’huiles essentielles sous la main, ou si vous êtes officiellement allergique à l’une d’elle, vous pouvez utiliser l’huile de soin non aromatisée mais elle sera bien moins efficace contre les poils incarnés.
Si vous n’avez pas trouvé les 3 huiles végétales nécessaires, vous pouvez répartir les quantités entre les huiles que vous avez mais vous perdrez l’action préventive anti-repousse si vous n’avez pas utilisé le souchet.

Cette huile se conserve 24 mois à température ambiante mais toujours en dessous de 22°. Elle est d’autant plus bienfaisante si elle sort du frigo au moment de l’application.

S’épiler, écolo ou pas ?

Il existe quelques rares marques qui proposent l'épilation en bio. Exigez-les auprès de l'esthéticienne.
Il existe quelques rares marques qui proposent l’épilation en bio. Exigez-les auprès de l’esthéticienne.

Beaucoup de solutions proposées pour l’épilation sont hélas peu écologiques. C’est le cas des rasoirs et des bandes de cires jetables. La composition des cires dépilatoires vendues en grande surface ou en instituts de beauté est décevante. On y trouve beaucoup de matières synthétiques et des polymères peu biodégradables.  Quant aux crèmes dépilatoires qu’il suffit d’appliquer et de laisser agir pour dissoudre les poils avant de rincer, leur formule contient la plupart du temps  des substances acides un peu irritantes et des conservateurs polémiques. Sans parler de leur odeur si désagréable parfois.

La solution pour une épilation plus naturelle est donc d’opter pour des produits cosmétiques certifiés bio ou d’exiger de la part de votre esthéticienne qu’elle travaille avec des cires exemptes d’ingrédients polémiques. A titre de conseil conso :

–          La marque ALLO NATURE propose en instituts et sur internet de la cire naturelle au sucre et au citron.

–          A la maison, on peut avoir recours aux produits de la gamme ACORELLE qui propose une crème dépilatoire non bio mais acceptable dans sa formulation ainsi que des bandes de cire froide et de la cire orientale à base de sucre dans un roll-on à faire chauffer au bain marie. Ces produits dont les prix varient de 9 à 30 euros sont disponibles en magasins bio et parapharmacies ou sur internet.

–         On peut préparer sa propre cire épilatoire à la maison. L’épilation au sucre, bien connue des femmes du Maghreb, est également très naturelle. Comme pour un caramel, mélangez dans une casserole 1 verre de sucre en poudre, ½ verre de miel, ½ verre d’eau, et le jus d’1 citron. Faites chauffer à feu très doux jusqu’à ce que le mélange soit doré. Versez le caramel sur une plaque pour le faire refroidir sans vous brûler. Décollez ensuite la pâte et prélevez une boule à l’aide de vos doigts préalablement trempés dans l’eau froide. Etalez la pâte sur la zone à épiler et retirez-la d’un coup sec. Renouvelez l’exercice autant que nécessaire.

Et vous ? Pratiquez-vous l’épilation ? Trouvez-vous cela slow ou pas slow ? Aimez-vous les hommes ou les femmes poilues ? 😉 Quelles sont vos astuces contre les affres de l’épilation ?

 

CES ARTICLES DEVRAIENT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Tous mes bons voeux et mes bons conseils 2012 ! Comme chaque année à cette époque, je marque une petite pause afin de souffler un peu et de vous préparer une année 2013 haute en couleurs... mais j'a...
Un air de vacances au bureau : le banc solaire en douceur 10 minutes de banc solaire non invasif pour se relaxer en journée Pas de vacances au soleil ? Une pause très courte mais très zen s'impose : la m...
Stress et peau : comment garder une peau zen ? Une peau sans stress est (presque) possible Au fil de l'année qui bat son plein, les situations de stress ont tendance à s’accumuler : départ ou r...

80 Commentaires

  1. Jusqu’ici, la seule solution assez écolo à mon goût était l’épilateur électrique.
    J’envisage une épilation à la lumière pulsée pour être quitte une fois pour toute de ces vilains poils et cortège de complications ( poils incarnés, peau irritée,..)mais j’ai encore en tête les histoires de dames aux jambes brulées par des lasers inadaptés…
    Ce serait pourtant une solution aussi pratique qu’écologique!
    Quelqu’un a-t-il tenté le coup ?

    • Pour Steph,

      J’ai abandonné l’épilateur électrique , trop de poils incarnés et de poils cassés . Depuis 1 an je possède un épilateur à lumière pulsée que j’ai payé hyper cher mais bon l’investissement est également pour ma fille pour plus tard ( elle a 10 ans). Bref je me flashe tout le corps y compris le duvet disgracieux du visage et j’en suis très satisfaite. Pas de brûlure et une repousse sacrément ralentie . Si je peux le faire à la maison sans risque, tu peux aller en institut sans problème .

      • Bonjour
        J’ai surement le même épilateur à lumière plsée; très cher et le plus efficace du marché.
        La technique de lumière pulsée est différente du laser mais je ne pourrais pas en dire bcp plus.
        EN tt cas, çà m’a permis aussi de me débarrasser des poils incarnés!

        • Pourriez vous nous communiquer le nom de cet épilateur ?
          j’en ai vu à 400€, c’est cher mais quand on considère le prix des traitements en institut, si on l’achète à plusieurs ca vaut le coup!
          est-ce que les ampoules doivent être souvent remplacées ?

          • Il faut remplacer les ampoules régulièrement…
            Et la lumière pulsée est bieeeen moins efficace que le laser (j’ai testé les 2)! La différence de prix entre le laser se justifie lorsqu’on est très poilue comme moi.

  2. Merci pour ces recettes . Moi, j’ai le problème de poils qui poussent sous la peau sans forcément s’infecter comme les poils incarnés . Mais , malgré les gommages , ils ne sortent JAMAIS ; je suis obligée de soulever la peau, donc de me “blesser” pour les rendre abordables et ça recommence toujours…. Comment faire ? merci d’avance .

    • Le gommage se fait AVANT l’épilation pour prévenir les poils incarnés après. Si le poil incarné est là, on est alors contraint d’utiliser un soin post épilatoire un peu comme décrit dans la recette mais plus concentré en HE. Et vous avez raison de “blesser” la peau un tout petit peu pour enlever le poil incarné. Cela peut se faire très doucement avec la pointe d’une aiguille à coudre grattée sur la peau sans pousser. On déloge ensuite le poil (parfois long) avec une pince à épiler.

  3. beauteaddict

    et l’épilation au fil pour la lèvre sup? je viens d’essayer…pas agréable mais IMPECCABLE, écolo et super résultat.

    • Merci bien vouloir expliquer ce que c’est que l’épilation “au fil”.

      • On prend un fil auquel on a fait un noeud, on passe ses doigts écartés à l’intérieur du cercle ainsi formé, on tort le fil environ quatre ou cinq fois de manière à avoir des tortillons au milieu du fil en gardant les doigts un peu écartés qui tiennent le fil, on positionne les tortillons derrière le poil (dans le sens de la pousse), au plus près, et on écarte rapidement les doigts de la main qui est “derrière” le poil.
        Les tortillons devraient arracher le poil à la racine sans le casser. Il faut se faire la main mais c’est rapide et peu cher donc ça vaut le coup d’essayer ! Par contre ça fait un peu mal, un peu plus que l’épilation à la pince quand on a pas l’habitude.

        Sur internet il y a un site qui explique tout en détail (tapez epilationaufil sur google, vous verrez).

  4. Bonjour Julien,

    Merci beaucoup pour ton article indispensable et utile pour tous le monde ici et moi y compris 😉

    Nous nous épilons mon mari et moi et je trouves que les recettes naturelles sont de loin celles que je préfères mais…

    J’aurais bien aimée trouver dans ce même article, des recettes d’huile de soin post épilatoire 2 en 1 adaptées aux personnes allergiques et aux femmes enceintes sachant Julien, que je suis enceinte.

    Merci Julien, de me donner des conseils pour que je puisses créer une huile de soin post épilatoire 2 en 1 sans danger 🙂

    • Dans votre cas Nathalie, il faut juste éviter les huiles essentielles de la recette et l’utiliser telle quelle.

  5. Bonjour Julien,

    Pour ma part,cela dépend de mon humeur,j’utilise tout,épilateur,parfois le rasoir si ” urgence” ou crème dépilatoire achetée en boutique bio ( je ne me souviens pas du nom,c’est peut-être celle dont vous parlez,je ne me fais pas d’illusion sur un dépilatoire).

    En fait je vous écris surtout pour connaìtre votre avis pour une copine qui a de grosses cicatrices suite à des poils incarnés. Je pensais à une huile ( mais la/lesquelles?) avec HE d’helychrise principalement. Ou bien ajouter quelques HE dans son lait corporel?
    J’aimerais avoir votre avis si vous le voulez bien.
    Merci beaucoup

    • Bonne idée Lys ! Je pense que sur ces traces/cicatrices, il faut appliquer très localement et 2 fois par jour un mélange fortement concentré en huiles essentielles. Je propose toujours HE de carotte 3% + HE de romarin à verbénone 3 % + HE hélichryse 3 % + HE lavande vraie 3 % + HV (noisette ou argan) 88%.

    • Bonjour Lys Blanc,
      Je me permet d’intervenir et j’espère que çà ne dérangera pas Julien 😉
      Pour les grosses cicatrices utilisé la pommade graphites de chez Boiron (mine de crayon de papier) le tube coûte dans les 2€ c’est tout à fait naturel conseillé par mon homéopathe après une opération c’est efficace. application deux à trois fois par jour selon l’importance.
      Si celle-ci sont anciennes il faudra appliquer la pommade pendant plus longtemps.
      Peut être que votre copine est contente avec les H.E je les utilise aussi mais pour les cicatrices je n’ai jamais essayé ?

  6. Merci Julien pour ce nouvel article ! Il est pleins pleins de bonnes astuces avec une super recette en plus !! J’utilise l’épilateur éléctrique car je met de la cire partout dans la salle de bain, pas pratique hihi . Pour les poilus j’aime bien les hommes avec des poils, ça fait plus viril !! J’ai hâte de faire ta recette 2 en 1 car j’ai des poils incarnés et ils repoussent très vites !

  7. Salut Julien,

    Je suis plutôt pour les solutions éco-bio.
    Et je trouve tes conseils très intéressants et utiles, et je te remercie!
    Mais comme beaucoup de femmes, j’en ai marre de souffrir… 🙂

    Que penses-tu de l’épilation à la lumière pulsée, y a t-il danger?

    Merci de nous donner ton avis.

    Gaëlle.

    • L’épilation à la lumière pulsée est assez écolo Cornélis, mais mon expérience (car j’ai eu un appareil tel que ceux qui sont proposés actuellement dans un cabinet de consultation jusqu’il y a peu), me fait dire que le rapport qualité prix n’est pas toujours au rendez-vous car l’épilation est loin d’être “définitive”. Certes, le poil repousse moins, mais il revient… et parfois des mois après un bon résultat. C’est décourageant pour ceux qui ont dépensé de grosses sommes. Et je n’aime pas décevoir les gens 😉

  8. Bonjour,
    Après l’épilation, je désinfecte mes jambes puis j’applique de l’HV d’amande douce bio et je n’ai plus de points rouges comme ceux que j’avais avant de faire cela.
    Je suis complètement satisfaite!
    Et pour l’exfoliation, j’utilise régulièrement un gant loofa sous la douche et plus particulièrement avant l’épilation!
    A bientôt!

  9. MERCI je prends note de l’article. Je vous conseille aussi de consulter en complément le calendrier lunaire sur le site BIOMANTIQUE qui indique les jours bénéfiquent pour retarder la croissance des poils : il nb’y a pas plus SLOW que de tenir compte de dame LUNE.

  10. Merci Julien pour toutes ces astuces.
    J’ai trouvé une cire au sucre en grande surface de chez “Laurence Dumont” c’est la gamme bio. J’en suis très contente, 100% d’origine naturelle, et 95% d’ingrédients d’origine biologique. Composition : sucrose (bio), aqua, citrus medica limonum juice (bio), argania spinosa oil. Vous en pensez quoi Julien ? je suis pas experte en la matière mais ca me parais pas mal. Je la prend chez “Edouard” cette célèbre grande surface, pour me pas citer de nom.
    Mais je suis tentée par l’épilation à la lumière pulsée, comme ca plus de soucis. Mais je n’ai pas assez de recul sur les conséquences, on a beaucoup critiqué le lazer, alors je me pose des questions sur la lumière pulsé. J’ai peur des brulures, même si je sais que les bons instituts font des tests. J’ai peur que ca soit cancérigène etc …. Si vous avez plus d’infos je les veux bien.
    En tout ca en attendant je vais suivre vos conseils, comme d’habitude, et me mettre a ma petite tambouille.
    Merci encore en espérant des nouvelles.

    • Je ne connaissais pas cette marque Mélinda mais si la formule indiquée est celle qui est sur l’emballage et que la cire est certifiée bio, c’est en effet une marque à rajouter.
      Pour la lumière pulsée, mon expérience me fait dire que c’est finalement très moyennement efficace au long terme et très cher… mais en effet c’est une solution facile si on peut se le permettre, et cela vaut bien l’épilation classique.

  11. Pour lilasun

    Bonjour est ce que tu pourrais me conseiller par rapport à ton epilateur à la lumière pulsee stp
    J’ai très envie de m’en procurer un fiable peut importe le prix. Étant donner que tu as l air satisfaite du tiens ça serais très gentille de ta part

    Merci bisous

    • Salut Mélanie , afin de ne pas polluer le post initial, rends toi sur : e-swing. Il y a un forum et tu trouveras toutes les infos dont tu as besoin .

  12. Salut Julien merci pour l’info je vais en avoir besoin dans quelques semaines, pour l’instant il neige 🙁

    j’aimerais savoir un lait démaquillant erce la même chose que lait nettoyant ?

    zoé

  13. UN grand merci à toi lilasun effectivement ce n est pas le bon endroit pour parler de ça 😉

  14. Merci beaucoup Julien pour cet article très intéressant! J’ai régulièrement des poils incarnés, je vais donc tester ton soin post épilation! 🙂

  15. Marie-France

    Bonjour,

    Pour ma part, j’ai fais faire pour le maillot et les aisselles l’épilation a la lumère pulsée (très satisfaite), pour le reste du corps : épilateur éléctrique, en soin post-épilation j’utilise l’huile de souchet que je vais pouvoir améliorer grâce à ta recette. Pour l’apilation à la lumière pulsée, je conseillerai de se lancer en hiver : il faut que les poils soient visibles suffisamment longs et colorés ! bon été avec une peu douce et nette !

  16. Bonjour,

    super recette ! Je teste très bientôt… Merci Julien.

  17. Bonjour,
    Comme l’été arrive,en plus de l’épilation à l’arrache-poil (comme je dis), je souhaite préparer ma peau au soleil et j’ai donc acheté l’huile de carotte (Pranarôm)… à ma grande surprise, l’huile n’est pas orange, mais de couleur jeune pâle !!! Est-ce normal ? Qq a-t-il déjà essayé cette huile pour hâler son teint ? Et dois-je retourner mon flacon au magasin ou cette couleur est-elle normale ?

    Sinon, j’ai souvent utilisé une cire dépilatoire (Reem) que l’on préchauffe dans les mains, puis que l’on étale sur les zones à épiler avant de tirer d’un coup sec. La boule de cire est réutilisée jusqu’à ce que son efficacité stoppe. L’intérêt est que la peau est plus douce après une épilation telle.

    Merci.

    • Le macérât huileux de carotte peut varier de couleur en fonction de l’huile de macération dans laquelle on a fait macérer les racines de carottes. Il est cependant habituellement orangé/doré.

  18. Bonjour,
    d’abord merci pour Julien pour la recette, c’est un vrai bonheur pour moi de trouver ça je vais la réaliser et la tester le plus rapidemenent possible !
    mais j’ai une question : je m’épile à la cire chaude à la maison avec ma “banque” perso, bien sur je me lave et désinfecte ma peau juste avant, cependant est-ce une bonne idée de retourner se doucher directement après l’épilation en frottant doucement avec un gant avant d’appliquer le soin? Je le faisais jusqu’à lors car je craignais les petits résidus de cire pouvant boucher les pores mais peut etre est-ce trop agressif…merci

    • Ce n’est pas une mauvaise idée en soi Clémence mais en effet la peau ayant déjà subi une agression, inutile de gommer à nouveau. Le gommage AVANT est par contre un réel bienfait préventif.

  19. Merci pour ta réponse, et comment savoir qu’il n’y a pas de danger pour la santé?

  20. Merci Julien pour cette recette toute simple d’épilation, j’essaye dès que j’aurais de nouveau du miel!

  21. bonjour,
    merci beaucoup pour la recette, j’ai une petite question sur le dosage de ces huiles, est ce qu’il faut respecter le même dosage que tu as signalé ou bien on peut faire un autre?
    par exemple, moi j’ai un gros problème de poils incarnées, est ce que je peux augmenter le dosage de l’huile de nigelle dans cette recette?

    • L’huile de nigelle n’est pas une huile essentielle Miriem. Vous pouvez en mettre un peu plus mais la recette est normalement bien dosée.

  22. Bonjour Julien, bonjour à tous 😉
    Merci pour cet article fort intéressant comme d’habitude 😉
    Ce que je fais (je sais bien que tout ne fonctionne pas chez tout le monde), c’est un gommage à base de sucre et de miel, 1x par semaine, je recommence l’opération juste avant l’épilation c’est a dire chaque 3 semaines environ.
    Epilation que je fais à la cire maison, à base de sucre, miel, eau et citron (c’est slow ça) 😉
    C’est la même recette que la tienne Julien, mais ici c’est les doses qui sont différentes, je la fais au mg près sinon elle est ratée à chaque fois.
    Je rince à l’eau (oui tout ça, ça colle) et ensuite je coupe un citron en 2 que je passe sur toutes les zones épilées (attention aux douillettes, ça pique) 🙂 les jambes (et tout le reste) sont toutes douces, aucun poils incarnés à l’horizon et aucune mauvaise surprise, pourtant ça fait bien des années que j’utilise cette méthode.
    Biensur, il faut éviter l’exposition au soleil à cause du citron mais ça, vous le savez déjà 😉
    P.S j’ai essayé le gel d’aloe Vera, une catastrophe, des petits boutons rouges partout, étrange.
    La prochaine fois je teste ta recette 😉
    Bonne journée

    • Bonjour à tous,

      Printemps, peux-tu nous donner ta recette maison de cire maison à base de sucre, miel, eau et citron au mg près stp ?
      Pas moyen d’avoir la bonne consistance malgré tous mes essais…pas loin d’abandonner !!!

      Un grand merci par avance

      Sab

    • Merci Printemps. N’hésitez pas à donner votre recette avec le grammage.

      • Pardon pardon, je n’avais pas vu que vous attendiez ma recette 😉
        Alors;
        10cl de sucre
        5cl d’eau
        4cl de jus de citron, celui en bouteille fait très bien l’affaire
        2CS de miel
        ………………
        Porter à ébullition dans une petite casserole, dès que le sucre fond et que ça cuit, baisser la température au minimum, à partir de là comptez 20 minutes de cuisson en touillant de temps en temps!
        La cire est prête 😉
        Attention aux brûlures!
        P.S On trouve des bandes dans les grandes surfaces (en suisse en tout cas), une spatule et à l’attaque 😉
        Redites-moi si vous l’avez réussie au moins! 😉

    • Bonjour Printemps,
      Je pense que nous sommes plusieurs à espérer ta recette de cire au mg près… Ne nous laisse pas languir en vain ! Merci 🙂

  23. in the name of Frida

    Bonjour Julien, bonjour à tous,
    Je voudrais juste dire qu’outre les solutions écolos proposées par Julien, il y a une autre option imbattable sur le plan écologique : ne pas s’épiler ! Non seulement c’est écolo mais c’est indolore, garanti sans poils incarnés ni rougeurs lol Et puis c’est gratuit (et c’est bien le problème de certains).
    Julien, j’ai acheté votre livre “Adoptez la slow cosmétique” – je l’ai trouvé très intéressant et je l’ai fait tourner 🙂 – et j’ai remarqué que vous rappeliez régulièrement l’aspect facultatif de toute transformation du corps naturel (coloration des cheveux, maquillage) alors je trouve dommage que vous n’évoquiez pas la possibilité de laisser ses poils tranquilles.
    A part ça, votre article est très complet et servira à beaucoup (moi y compris car je n’assumerais pas de stopper l’épilation, même si j’en ai marre de devoir essayer de ressembler à Barbie, épilée, maquillée, sans cellulite et éternellement jeune…)
    Bonne journée à tous

    • Je suis d’accord Frida, mais ce blog est dédié à la beauté et le thème concerne presque toutes les femmes. J’aurais du en effet mentionner la possibilité de ne pas s’épiler.

      • in the name of Frida

        C’est chose faite maintenant 🙂 Merci beaucoup de nous faire découvrir la slow cosmétique, d’après ce que je vois, ça commence à bien prendre à Paris ! (la boutique d’Aroma-Zone est pleine chaque fois que j’y vais)

        • Ah bon ? Dans ce cas il faudrait que je demande à Aroma-Zone des Royalties, car pour le coup ils ne vendent même pas mon livre contrairement à Huiles et Sens par exemple…

  24. Bonjour Julien,
    Merci beaucoup pour cette recette, et ces conseils !
    Je cherche désespérément et depuis longtemps ce genre de solution, car je souffre beaucoup de poils incarnés et autres joyeusetés due à l’épilation…
    Je vais rapidement compléter ma trousse à huiles essentielles et tester tout ça, mais j’ai déjà le sourire en découvrant que oui, il existe des solutions !
    Merci encore !

  25. Bonjour Julien,

    Il y a un an, j’ai voulu m’épiler les aisselles moi-même
    avec des bandes de cire froide d’une marque connue, achetées dans le commerce.
    Mais quand j’ai retiré la bande il y a eu des saignements.
    Quelques jours plus tard, des sortes de “tout petits boutons” sont
    apparus. Ce ne sont pas des boutons à proprement parlé,
    puisqu’il n’y a rien à l’intérieur (désolée ce n’est pas très ragoutant)
    mais cela ressemble plutôt à la peau que l’on a quand on a la chaire de poule.

    Je suis donc allée chez le dermatologue qui m’a dit qu’il s’agissait
    de l’épiderme qui était ressorti (bizarre) après avoir tiré trop fort
    sur la peau. Il m’a donc prescrit une crème contre l’acné (encore plus étrange)
    qui n’a eu aucun effet.

    Pourriez-vous me dire quel traitement je pourrai appliquer pour réduire ou supprimer cette affection ?

    Merci beaucoup,

    Bien à vous,

    • Si je comprends bien Marie, vos aisselles ont la chair de poule depuis 1 an ?! Mince… Je vous conseille une exfoliation très douce (1 cuillère à café de yaourt nature + 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, en massage très doux pendant 1 petite minute, puis rinçage) suivie par l’application (le soir par exemple) d’huile de calendula dosée à 1% d’huile essentielle de ciste. A répéter.

      • Merci beaucoup pour votre réponse Julien. Je vais suivre votre conseil 🙂
        Au fait, votre livre est génial ! Je l’ai acheté en début de semaine et il ne me quitte plus 🙂

        Bien à vous

    • Bonjour,

      Ce que vous décrivez ressemble à une peau keratosique. J’ai la même chose sur le “dos” des bras. Une peu un peu granuleuse autour des poils, le symptôme “chair de poule”. Il existe des crèmes en pharmacie et para pour atténuer cet effet.

      • Il s’agit exactement de “kératose pilaire”. C’est donc bien en lien avec les poils!

  26. Merci pour ces informations. Je confirme que les produits à base d’aloe vera hydratent et préservent efficacement la peau après une épilation. Comme le calendula, il cicatrise et apaise après un traitement sensibilisant de la peau.

  27. Bonjour Julien et à tous les lecteurs de ton blog que j’adore. C’est encore une belle découverte. Je pensais comme pas mal ici investir dans un appareil à lumière pulsée, solution qui me paraît assez écolo. Et je vais adorer tester tes formules post épilatoire. Je suis déjà super adepte des gommages maison j’en fais toutes les semaines, épilation ou pas voici ma recette :
    4 cuillères à soupe de sucre roux issu du commerce équitable
    1 cuillère à soupe d’Huile végétale de Macadamia Bio
    1 cuillère à soupe d’HV d’amande douce Bio
    2 cuillère à soupe d’HV de coco (légèrement chauffée ou tiédie pour liquéfier)
    4 gouttes d’huile essentielle Bio de Géranium Rosat
    Hum c’est un régal !

  28. bonjour julien super blog, j’en suis même devenue accro, j’ai beaucoup de poil au visage au niveau des joues que j’ai retirer avec une pince a épiler depuis j’ai des petits boutons noirs et dur qui sont apparus j’ai tout essayer pour les faire disparaître mais jusque la rien a faire . merci

  29. Bonjour Julien,
    J’ai essayé de trouver une réponse à ma question sur votre blog mais après l’avoir parcouru consciencieusement, je n’ai rien vu se rapportant à ça (ou j’ai peut être mal cherché).
    Donc voici ma petite question Julien : J’ai fais votre recette d’huile de soin post-épilatoire 2 en 1 afin de l’appliquer sur le maillot et les jambes.
    Quelle ne fut pas ma déception ! Je ne sens que l’huile essentielle de carotte et, malheureusement, cette recette ne sent que ça !!! C’est carrément une horreur cette odeur.
    Sauriez-vous comment je peux éradiquer (carrément !) cette odeur épouvantable ?
    Par une autre huile essentielle beaucoup plus puissante ou une fragrance style vanille, par exemple ? J’espère vraiment que vous aurez la solution car je ne voudrai pas jeter votre recette pour en refaire une autre sans la Carotte (beurk ! C’est la pire !!!).
    Merci.

    • @Cristel : En effet Cristel, l’huile post épilatoire sent l’HE de carotte et donc, ce n’est pas forcément une mauvaise odeur mais ce n’est pas en effet très agréable… L’efficacité est à ce prix. Pour couvrir cela, ajoutez 1 % d’HE ylang ylang ou de géranium sans problème

      • Merci Julien de prendre le temps de me répondre.
        Je vais faire comme vous dites car j’ai justement les deux huiles essentielles dont vous me parlez.
        Encore merci et passez une bonne soirée.

        • Bonjour Julien,
          Je vous fais juste un petit retour par rapport à votre formule à laquelle j’ai rajouté, comme vous me l’avez conseillé, de l’huile essentielle de Géranium.
          En conclusion : c’est impeccable pour moi car l’odeur de l’huile essentielle de Carotte est grandement atténuée en procédant comme cela.
          Je voulais vous remercier pour votre conseil et votre recette qui est très efficace.
          Bonne journée et encore une fois merci beaucoup pour votre aide qui m’a été précieuse.

  30. Bonjour Julien,
    J’aimerais intégrer l’huile de souchet à mon baume corporel maison (beurres et huiles végétaux, cire d’abeille, un soupçon de glycérine). Est-ce pertinent ? Quelle serait la proportion minimale de souchet pour bénéficier de l’effet anti-repousse ?
    Merci d’avance, bien fidèlement,
    Noé.

    • @Noé : A mon sens, mieux vaut masser l’huile de souchet pure sur les zones à traiter, et puis appliquer un peu de lait ou de crème si on le souhaite vraiment par dessus.

  31. Bonjour,
    Merci Julien pour tout les conseils.
    Je m épile souvent à la cire froide, et ça me laisse des traces brunes aux aisselles et au bords de maillot. Est ce t as une recette pour rendre l éclat?
    Pour les poils incarnés est ce que je peux utiliser l huile de nigele chaque jour?
    Merci encore.

    • Des traces brunes ? Parce que vous êtes brûlée ? Juste de la pigmentation ? C’est étrange… Tentez peut-être un mélange huile de calendula et macérât de lys blanc à 50 – 50 avec une HE de carotte à 2 % ?

      • Des traces brunes mais pas de douleurs.
        Avec quoi je peux remplacer huile de calendula et macérât de lys?
        Merci.

        • Et pour ma question des poils incarnés??

        • ??? Ben pourquoi remplacer alors que vous me demandiez justement une recette précise ??? Je suis désolé je ne vous suis plus. Je ne peux pas faire une consultation personnalisée.

  32. Bonjour Julien

    après avoir parcouru votre blog, j’ai bien envie de me lancer dans l’aventure des huiles, mais ayant peur de faire des bêtises et peut-être faire pire que mieux, je souhaitais avoir quelques conseils de votre part. Comme Laila, j’ai un soucis de tache brunes sous les aisselles. je suppose que ce sont malheureusement les frottements et l’épilation qui en sont la cause, mais je m’hydrate systématiquement et ne voit pas de réelle amélioration. Ma peau est très certainement “traumatisée”. alors avant de consulter un dermato qui n’aura peut-être pas de meilleures solutions, je me demandais si vous aviez une idée (HE de carotte? huile de jojoba?) qui redonnerait la teinte naturelle de ma peau, et la soulagerait. Par avance merci

    • Des taches brunes sous les aisselles ? Vous voulez sans doute parler d’une pigmentation plus foncée et diffuse à cet endroit… Impossible de vous conseiller personnellement ici, pas de consultations sur le blog… Mais en effet, un déo faiblement dosé en HE de carotte et/ou sauge sclarée + un chouilla d’HE de citron peut aider à priori.

      • Pardonnez moi julien, loin de moi l’idée de vous orienter sur le domaine médicale. J’avoue qu’en attendant le rdv chez le dermato, qui est tjrs très long; je souhaitais commencer à “réparer ma peau”. Il s’agit en effet d’une pigmentation, ayant la peau très claire, cette dernière se pigmente, brunit, certainement à cause des rasages passés, ce qui n’est pas du tt esthétique et très complexant. J’essaie d’hydrater cette zone avec quelques gouttes d’huile de jojoba et d’amande douce et depuis peu j’y ajoute une goutte d’HE de carotte. N’est-ce pas “trop”? j’essaierai de me procurer celle au citron.
        Merci beaucoup!

  33. Pingback: Je m’épile…mais je me soigne !

  34. Bonjour Julien
    J’avais une question concernant ta recette d’huile post épilation : est-ce qu’il faut mélanger les 3 sortes d’huiles essentielles comme par exemple 20 gouttes d’H.E de romarin + 20 gouttes d’H.E de carotte + 10 gouttes d’H.E de lavandin ? Ou bien juste une sorte d’huile essentielle? Merci d’avance!

    • Stéphanie, la recette mentionne bien tous les ingrédients, donc 20 gtte d’HE de romarin + 20 gouttes d’HE de carotte etc…

  35. Bonjour Julien,
    Tout d’abord, je tiens à vous dire que j’adore votre site qui est une vraie mine d’informations!
    Ensuite, j’ai une question concernant l’huile de nigelle.
    Je l’ai utilisée dans un sérum pour le visage et je constate qu’elle fait pousser plus vite mes sourcils. Je m’interroge donc sur son effet dans ce soin post épilation.
    Quel est l’effet de l’huile de nigelle dans cette recette ?
    Peut-on la remplacer par une autre ?
    L’huile de souchet prend-elle le dessus ?

    Merci encore pour tous ces précieux conseils et toutes ces informations !!

    • Charlotte, la nigelle est ici utile pour ses propriétés assainissantes et légèrement anti-inflammatoire à la fois. Elle ne fera pas “pousser” les poils même si il est vrai qu’on l’utilise en cas de chute de cheveux pour stimuler la micro circulation et tonifier la chevelure.